Test du stylet Pencil, et Apple réinvente le crayon numérique

Apparu en même temps que l’iPad Pro, le stylet, que dis-je, le crayon d’Apple est l’outil idéal pour les graphistes, dessinateurs ou artistes numériques. Usage moins flagrant, mais le Pencil est aussi un crayon qui permettra d’écrire sur sa tablette comme sur une feuille. On passe en revue ce nouvel accessoire dans notre test.

Les stylets pour tablettes sont légion, chaque accessoiriste ayant sorti avec plus ou moins de bonheur sa propre version de cet accessoire que Steve Jobs avait honni lors de la présentation de son premier iPhone. Arguant que nous avions 5 stylets potentiels à chaque main, on pensait bien ne jamais voir un tel accessoire en provenance de la firme de Cupertino.

Pourtant, en septembre dernier, en même temps que l’iPad Pro, nous était dévoilé le Pencil, un stylet que l’on considère comme un crayon (numérique) du côté d’Apple. Prévu pour fonctionner avec l’iPad Pro, doté de son côté d’un écran capable d’interpréter les multiples signaux fournis par l’accessoire, le Pencil semble déjà jouir d’une bonne réputation et il est temps de voir si celle-ci est volée ou non.

Présentation et test vidéo du Pencil d’Apple

[youtube]https://youtu.be/klV8IM0XVC0[/youtube]

Présentation du Pencil d’Apple

Comme toujours, c’est livré dans une boite blanche avec l’accessoire, un embout de rechange, un adaptateur et une documentation succincte, que l’on découvre l’accessoire. La boite n’est d’ailleurs pas sans rappeler celle de la montre sortie cette année, en plus petite, bien entendu. Comme on ne connait pas encore la durée de vie d’un embout, il sera difficile de savoir quand il faudra changer celui qui est livré sur le Pencil. De même, Apple ne commercialise pas encore d’embout de rechange, donc pas moyen de savoir à quel prix on pourra les trouver sur l’Apple Store. Pour rester sur l’embout, celui-ci se dévisse pour être remplacé ou pour laisser apparaitre la structure interne de l’accessoire.

L’adaptateur servira à recharger son Pencil ailleurs que sur l’iPad Pro puisque c’est de cette façon que l’on remplira la batterie de son crayon numérique. Ne possédant aucun écran ou aucune LED lumineuse, il faudra en passer par le centre de notifications de l’iPad pro pour connaitre son état de charge. Prévu pour tenir 12 heures, il est possible de recharger le Pencil 15 secondes pour obtenir 30 minutes d’autonomie. Point fort, le Pencil se recharge assez rapidement et n’utilise pas beaucoup de la batterie de l’iPad Pro.

Apple Pencil
Le Pencil permet de réaliser des dessins de grande qualité.

L’objet en soi fait 17,5 cm de longueur pour un poids de 20 grammes. Possédant un revêtement blanc en plastique, il est agréable à tenir en main et il donne la sensation réelle d’avoir un stylo ou un crayon de bois entre les doigts. Cette impression donnée est un autre point fort, car on retrouve de fait ce côté naturel que l’on a toujours connu. Parfois plus fins ou plus gros (pensons au stylet de FiftyThree), les stylets traditionnels se démarquent toujours alors qu’ici Apple a calqué son accessoire sur le corps d’un véritable crayon.

Le Pencil est surmonté d’un capuchon qui cache la connectique Lightning qui viendra s’insérer dans l’iPad Pro et permettra de recharger l’accessoire. Si l’idée n’est pas mauvaise, dans la réalité on a peur en permanence de perdre ce capuchon une fois retiré du Pencil. Celui-ci a beau être aimanté, si votre Pencil tombe au sol (comme il a tendance à rouler sur une surface légèrement inclinée, ce n’est pas impossible), le capuchon se retirera. Personnellement, j’ai déjà failli le perdre et c’est vraiment l’élément de ce Pencil que j’aime le moins. De même, l’idée de recharger le stylet en le connectant sur le port lightning de l’iPad Pro n’est pas l’idée la plus lumineuse que l’on ait eue chez Apple en 2015. Sans compter qu’une fois le crayon numérique connecté à l’iPad, nous avons un ensemble disgracieux qui se présente à nos yeux.

Apple Pencil
La recharge du crayon s’effectue rapidement

En revanche, cette même manœuvre permettra d’appairer pour la première fois le Pencil et l’iPad Pro et ce sera un jeu d’enfant que de réaliser la chose. Lors de la première utilisation, en connectant le Pencil sur l’iPad Pro, le jumelage entre les deux se fait automatiquement et la manipulation ne prendra pas plus de 10 secondes. Cette simplicité ne sera pas un frein pour les débutants ou pour les personnes qui n’ont pas envie de se prendre la tête avec des manipulations interminables.

Pour l’utiliser de façon optimale, les applications doivent avoir été optimisées et prendre en charge le Pencil d’Apple. Cela est souvent préciser dans la fiche et des programmes comme ceux d’Adobe, Notes, Penultimate, Evernote, OneNote, Paper, Notability… sont déjà capables de tirer parti de cet accessoire. Pour réaliser des dessins, des schémas, des croquis, le Pencil devient alors l’objet idéal qui permettra de le faire naturellement, comme sur une feuille de papier.

On rappelle que le Pencil dispose de nombreux capteurs qui permettent de prendre en compte le niveau de pression sur le crayon pour ajuster l’épaisseur du trait, ou l’inclinaison pour des effets crayonnés. Les matériaux utilisés permettent aussi de donner l’impression d’avoir une mine de crayon qui glisse sur le papier.

Pencil d'Apple
Il faut utiliser des applications qui ont été optimisées pour le crayon numérique d’Apple. Ici, Pixelmator.

Autre chose peu souvent évoquée, le crayon d’Apple permet d’écrire naturellement sur sa tablette comme on le ferait sur une feuille de papier. J’ai repris personnellement le goût de l’écriture avec un stylo depuis que j’ai l’iPad Pro. L’application Notability, qui permet d’afficher des feuilles à carreaux, devient dès lors un carnet de notes de qualité que je vais utiliser avec le Pencil et l’iPad Pro.

Terminons en disant que l’accessoire est très réactif, rien à voir ici avec un stylet classique où le temps de latence est plus ou moins important. C’est cette réactivité qui permet d’avoir l’impression aussi de travailler avec un vrai stylo sur une vraie feuille de papier. Le Pencil permet donc de rapprocher le stylet du véritable stylo, et de ce point de vue, on peut dire qu’Apple a (ré)inventé le crayon numérique.

Les points forts et les points faibles de l’accessoire

Le maître mot de cet accessoire est simplicité. Simplicité des lignes du Pencil, avec un design que l’on apprécie, mais aussi simplicité d’utilisation avec un jumelage qui s’effectue facilement et rapidement et l’utilisation du Pencil qui donne l’impression d’avoir un véritable crayon entre les mains. Même si l’on n’aime pas sa façon de le recharger, celle-ci se fait de manière très rapide sans vider la batterie de l’iPad Pro. On rappelle que 15 secondes de charge permettront de tenir 30 minutes avec l’accessoire.

iPad pro
Le Pencil semble taillé pour l’application Notes.

En contrepartie, le Pencil possède aussi des points faibles comme l’impossibilité de ranger l’accessoire avec la tablette. Apple ne voulait pas considérer ce Pencil comme étant une partie de l’iPad Pro et a tenu à désolidariser les deux. De fait, le Pencil devra être rangé à part. Certains accessoiristes proposent déjà des housses ou des coques permettant d’y ranger le Pencil d’ailleurs. Le capuchon de l’accessoire n’est pas sans poser de problème et il faudra véritablement veiller à ne pas l’égarer bêtement lorsqu’il est séparé du crayon. Ajoutons enfin le système de recharge qui n’est pas des plus aisé, ni des plus gracieux.

Pour qui et à quel prix ?

Dès son lancement, le Pencil a clairement eu comme cible toutes les professions qui utilisent un crayon au quotidien pour réaliser un certain nombre d’activités. Designers, graphistes, créateurs numériques, architectes… les professions ne manquent pas. Paradoxalement, les professions où l’on écrit au quotidien n’ont pas forcément été ciblés, alors qu’en tant qu’enseignant, il m’arrive régulièrement d’utiliser le Pencil dans ma pratique quotidienne. Bref, vous aurez compris que cet accessoire peut être plus grand public qu’on ne l’imagine, encore faudra-t-il y trouver un usage.

Pencil Apple
Pour Apple, le Pencil coûte « seulement » 109 euros.

Pour ce qui est du prix, Apple frappe fort une fois encore avec un accessoire vendu à 109 euros, ce qui ne l’empêche pas d’ailleurs d’être en rupture de stock ces premières semaines. Une fois de plus, voilà un produit vendu excessivement cher en provenance de Cupertino, mais c’est malheureusement devenu une (mauvaise) habitude. Certes, le design est beau, ce crayon numérique est pratique et il peut vite s’avérer indispensable, mais un tarif à 80 euros maximum aura déjà été plus raisonnable.

En attendant, il faudra s’armer de patience pour le recevoir, car l’Apple Store en ligne indique toujours 4 semaines d’attente avant de recevoir l’accessoire. Il est possible de tenter sa chance en se rendant dans un Apple Store physique, c’est de cette façon que nous avons récupéré le nôtre assez rapidement. Les boutiques physiques d’Apple sont parfois réapprovisionnées.

Conclusion sur le Pencil d’Apple

Pour une première version, le Pencil d’Apple s’avère être un excellent stylet et la chose est remarquable, car Apple n’est pas forcément bien réputée pour la qualité de ses accessoires. Véritable crayon numérique, il apporte un vrai plus à l’iPad Pro et lui permet d’être bien plus qu’un simple iPad que l’on aurait agrandi (pour reprendre les termes de notre test récent). Simple à utiliser, agréable à avoir en main, permettant une écriture naturelle et possédant une belle autonomie, il fait assez rapidement oublier ses quelques faiblesses. Si l’on met de côté le prix encore excessif proposé par Apple, on ne peut que conseiller ce Pencil dont, à coup sûr, vous finirez bien par lui trouver une utilité et ne plus vous en séparer.

Meilleurs Prix Apple iPad Pro

le 5 226
Tablette(s) - Marque(s) / Os :

5 Comments

  1. Bonjour,
    Merci pour cet article très complet et instructif.
    Vous mentionnez que « certains accessoiristes proposent déjà des housses ou des coques permettant d’y ranger le Pencil ».
    Malgré mes recherches je n’ai rien trouvé sur le web à ce sujet.
    Auriez-vous un ou plusieurs liens en exemples ?
    Merci beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *