Le Bac 2013 aura une épreuve propre au numérique

Omniprésente dans notre société, la culture du numérique arrive enfin à l’école. En 2012 les élèves de terminales Scientifiques auront la possibilité de prendre une option les initiant au numérique, au sens large. Comme toute option, elle aura une épreuve spécifique pour la bac de 2013.

20111226-222153.jpg

Eh oui c’est désormais officiel, le Bac 2013 verra se présenter des élèves de terminales S pour une épreuve appelée « Informatique et Sciences du Numérique » (ISN en abrégé). Cette option est une vraie nouvelle matière regroupant plusieurs formations dont une initiation l’information numérique, l’algorithme, un langage de programmation et les architectures matérielles.

Le programme est le résultat de la collaboration de la Direction Générale de l’Enseignement Scolaire,de l’association April, du Centre National de Documentation Pédagogique et de l’Inria. Les professeurs sont d’ores et déjà en formation pour l’année prochaine. 2000 enseignants vont ainsi entrer en poste alors que plusieurs milliers d’autres vont être supprimés…

Les professeurs de STI, mathématiques, physique-chimie pourront assurer ces cours.

« Cependant, nous souhaitons que cette avancée soit la première manifestation d’un mouvement de fond conduisant à l’introduction d’un véritable enseignement de l’informatique pour toutes les filières du lycée mais aussi dès le collège » a relativisé le délégué général de l’April. « En la matière, la France ne serait d’ailleurs pas pionnière » rappelle le ministre de l’éducation.

20111226-222148.jpg

Quant au contenu de cet enseignement, l’April a déjà des propositions:

« Cet enseignement aborderait progressivement les questions de la représentation des données (quel choix de formats de fichier en fonction de quel usage) et des différentes couches logicielles (système, interfaces, logiciels applicatifs et les rapports qu’ils entretiennent) ; puis, sans doute dans un second temps, des principes généraux de l’algorithmique (seuls à même de permettre la compréhension de la notion centrale de processus), des réseaux (là encore quel protocole et pour quel usage, avec quelle sécurité), de leurs usages (techniques et usages des outils collaboratifs) tant dans la sphère privée que professionnelle ».

En tout cas, étant lycéen et visé par cette réforme, je me dis que mon emploi du temps sera déjà assez chargé sans rajouter cette option supplémentaire, il faudra en savoir plus sur les horaires pour se décider. Et vous, tentés?

le 11 41
-

11 Comments

  1. Bonjour, voici quelques informations factuelles (je suis l’un des responsables de cette opération).- le programme publié au BO est une production exclusive du ministère de l’éducation nationale (la direction générale des enseignements scolaires, en fait), évidemment appuyée sur de nombreuses consultations et travaux d’experts, notamment de l’INRIA. En revanche, l’APRIL a été consultée sans plus, au même titre que l’AFUL, l’EPI etc.
    – le contenu de cet enseignement est bien fixé, voyez ici :
    http://wiki.inria.fr/sciencinfolycee/Textes_officiels_et_programmes
    – le nombre de professeurs impliqués est plutôt de l’ordre de 1000 ; ce ne sont pas des recrutements mais des heures qui vont être confiées à des enseignants qui ont leur service principal dans leur discipline respective, et sont en cours de formation.
    – c’est bien un enseignement de spécialité à choisir parmi 4 possibles (pour les élèves de TS) : physique, maths, SVT, ISN. Deux heures hebdomadaires, coefficient 2 au bac. Il n’est normalement pas prévu que les élèves puissent suivre l’enseignement ISN « en plus » d’un autre
    enseignement de spécialité (donc comme option facultative) mais la question n’est pas tranchée pour les élèves des terminales SSI.
    – l’évaluation comptant pour le bac se fera dans le cadre d’une épreuve orale face à un jury de deux professeurs, moitié soutenance de projet et moitié entretien avec le jury.
    – cet enseignement ne sera proposé que dans un tiers (environ) des établissements puisqu’il faudra bien disposer de professeurs compétents pour l’assurer, ce dont nous ne disposons pas partout.
    Maintenant, une réponse à la question posée par Evenou Tom : pourquoi seulement en TS (et pas partout) ?
    C’est que nous n’avons de loin pas assez de professeurs mobilisables pour être capables d’offrir un enseignement du numérique digne de ce nom (c’est-à-dire, autre chose que passer son temps sur word et excel) à tous les élèves des terminales générales (L,ES,S). L’effort de formation est conséquent et on ne peut pas tout faire en même temps !
    Mais cela viendra, en son temps.

  2. Cool!
    Même si je ne suis plus concerné par le BAC.
    Mais pourquoi privilégier que les Scientifique pour ces cours?…
    Sa me parait absurde; tout le monde devrai être concerné par cette potentiel
    option. Non?

    1. C’est sur que les litteraires, qui connaissent theoriquement l’orthographe et la conjugaison pourraient aussi etre concernes…

  3. Moi aussi je suis lycéen en première scientifique. Mais ton article comporte une erreur de taille puisque ISN ne sera une option facultative mais une spécialité, au même titre que les spé SVT, Physique-Chimie ou Maths que l’on peut déjà choisir. Prendre cette spécialité ne surchargera pas ton emploi du temps mais te privera d’une autre, c’est donc un choix. Personnellement je ne suis pas intéressé par cet spécialité, l’algorithmie n’est pas tellement mon truc. Je penche plutôt pour la spé maths pour le moment… Et je prendrai option facultative Histoire Géo car la suppression de cette matière en termiale S est pour moi une aberration.

    1. Non non, c’est bien une option comme HG !
      Je ne prendrai pas l’HG je préfère me concentrer sur les maths, que je prendrai comme spécialité aussi
      Merci pour le commentaire :)

      1. Je confirme le commentaire d’écolo : ce sera un enseignement de spécialité au même titre que les mathématiques, Physique/Chimie et SVT. Tous les établissements ne proposeront pas cette spécialité, vous n’aurez donc peut-être pas à vous poser cette question. En ce qui concerne le contenu, l’algorithmique représente 1/4 du programme « environ ».

        1. Salut
          Ok mais pourtant toutes les sources tendent vers l’option… Et non vers la spécialité, c’est nouveau ça?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *