L’iPad redouble dans les écoles américaines, le chromebook préféré ?

S’il est indéniable que la tablette est susceptible d’apporter une vraie valeur ajoutée dans le monde de l’éducation, il s’avère que l’iPad n’a plus la côte qu’il avait encore il y a un an, au moment où la ville de Los Angeles signait un contrat historique à un milliard de dollars pour équiper les écoles du district. Alors que le contrat est définitivement enterré, on apprend que dans le même temps l’intérêt pour le Chromebook dépasse celui pour l’iPad.

Mauvaise semaine pour Apple et ses relations avec le monde de l’éducation puisque si l’iPad reste une machine fortement plébiscitée, elle l’est tout de même moins que le Chromebook qui passe devant la tablette pommée sur ce dernier trimestre. Il faut croire que cette évolution signe le retour de l’ordinateur dans le monde de l’éducation, même si le Chromebook reste une machine d’un genre particulier.

Pour entrer plus en détail dans les chiffres, il s’est écoulé 715.500 portables équipés du système de chez Google contre 702.000 tablettes d’Apple sur le dernier trimestre si l’on en croit IDC. L’intérêt pour le Chromebook, vendu au tarif de 199 $ aux États-Unis, ne cesse de grandir et cet ordinateur semble être une réponse intéressante pour les élèves américains. Si l’ordinateur de Google n’a pas encore le même succès dans l’éducation nationale en France, un tel chiffre pourrait pousser quelques professeurs ou décideurs publics à s’intéresser à cette machine au coût plus que raisonnable. Cela est d’autant plus vrai que l’offre en logiciel commence à s’étoffer.

chromebooks-apps-flyout
Le chromebook semble plaire dans le monde de l’éducation.

L’éducation, qui reste un domaine dans lequel Apple compte jouer un rôle important, a commandé pas moins de 13 millions d’iPad (6 % des ventes totales) depuis 2010, ce qui reste un chiffre relativement décevant. L’intérêt grandissant pour le Chromebook, un ordinateur, pourrait faire reculer celui pour la tablette d’Apple et ralentir les ventes. En France, il est encore assez rare (mais pas impossible) de trouver des iPad dans les classes.

On peut penser que la présence d’un clavier, un prix relativement bas et un écosystème plutôt simple à appréhender sont autant d’atouts qui permettent au Chromebook de tirer son épingle du jeu et de grignoter des parts de marché à l’iPad.

L’autre mauvaise nouvelle vient de Los Angeles où le contrat qui liait la firme à la pomme au District pour équiper tous les élèves d’un iPad a définitivement été abandonné comme on le présupposait récemment. Ce contrat, dont le montant atteignait quasiment le milliard d’euros (dont 500 millions en iPad), avait été médiatisé à l’époque, car il était le premier du genre entre une société privée et un service public. Depuis, des soupçons de collusions ont eu raison de ce contrat qui avait déjà été assoupli l’été dernier.

la-me-ipads-lausd-deasy-20140825-001

C’est le superintendant du district de Los Angeles, Ramon C. Cortines, qui a annoncé que le contrat été définitivement abandonné suite aux nombreuses insinuations qui entourent ce contrat. Pire encore, le FBI s’est emparé de l’affaire et mène son enquête de son côté afin de déterminer quels sont les éventuelles irrégularités qui ont entouré cet accord signé entre Apple et le district de Los Angeles, le deuxième plus important des États-Unis.

L’iPad, dont les ventes n’ont cessé de reculer cette année, semble ne plus avoir totalement la côte dans le monde de l’éducation, même s’il ne faut pas non plus totalement noircir le tableau. Il semble qu’aux États-Unis, comme en France, il n’y a pas encore de modèle qui s’impose et si Apple a décidé de regarder du côté du monde de l’entreprise en 2014, elle aurait tout intérêt à ne pas négliger l’éducation si elle compte continuer d’y jouer un rôle important à l’avenir.

le 2 184
- Marque(s) / Os :
Article précédentArticle suivant

2 Comments

  1. Cela viendrait il du fait que l’Ipad soit le plus mauvais rapport qualité prix du secteur ? Enfin les décideurs et consommateurs se réveillent. Il était temps…L’Ipad et L’Iphone ne sont QUE les appareils les plus chers du marché et en aucune manière les meilleurs, contrairement aux Mac qui eux surclassent de très loin la concurrence.

  2. Orthographe : l’article peinerait moins dans les « cotes » que dans les « côtes »… même si Apple en prend apparemment plein les côtes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *