iOS 6 : l’application Plans dans la tourmente.

Le 19 septembre dernier iOS 6 fut rendu public avec les superlatifs de convenance que l’on connait chez Apple. Et pourtant. Une dizaine de jours plus tard, Tim Cook écrit un communiqué de presse, s’excusant de la déconvenue que certains ont témoignée au sujet de la nouvelle application Plans. Que penser réellement du remplaçant de Google Maps ? Décryptage.

20120930-194555.jpg

[quote align= »right » color= »#eb7900″] »Apple s’est toujours efforcé de concevoir les meilleurs produits au monde. Avec Plans, l’objectif n’a pas été atteint »[/quote]
« Apple s’est toujours efforcé de concevoir les meilleurs produits au monde. Avec Plans, l’objectif n’a pas été atteint ». Ainsi commence le communiqué de presse relativement déroutant écrit par Tim Cook himself, le 28 septembre dernier, faisant plonger l’action AAPL au niveau d’avant la présentation de l’iPhone 5, une semaine plus tôt. Apple s’excuse donc face à la vague de déception déferlant ces derniers jours sur internet. Son origine ? Plans, la nouvelle application de cartographie qui remplace Google Maps dans iOS 6, la nouvelle version du logiciel système pour iPad, iPhone et iPod Touch.

Plans fut un pari risqué pour Apple qui a jusqu’alors toujours utilisé le service de Google. En effet, c’est en 2007 que Steve Jobs pense que l’iPhone doit posséder une telle fonction, de manière à montrer aux consommateurs la portée de l’interface tactile : avoir le monde sous ses doigts, littéralement ! D’après un récent témoignage venant d’un salarié d’Apple ayant travaillé sur ce projet, seuls deux ingénieurs avaient été mis sur le développement de l’application initialement. Grâce aux infrastructures Google déjà en place, la première version de Plans naquit en 3 semaines. Mais lorsqu’il s’agit de remplacer cette infrastructure par la sienne, c’est un travail tout de suite plus exigeant.

Pour que les consommateurs se rendent compte de ce que peut leur apporter cette nouvelle application, Apple a décidé d’y intégrer deux fonctions qui manquaient fortement à l’ancienne: la navigation guidée et un chargement amélioré des cartes. De plus, Google offrant la fonction Street View qui permet de se balader virtuellement sur les routes du monde, les ingénieurs de Cupertino développèrent Flyover : visualiser des villes et régions en relief vues du ciel, avec l’orientation et le zoom que vous voulez.

20120930-194811.jpg

20120930-194109.jpg

Ainsi Plans fut mis en avant comme la plus importante nouveauté d’iOS 6 : le partenariat avec TomTom permis l’intégration d’un GPS dernier cri avec conduite assistée à la voix étape par étape, détection de ralentissements, cartes avec lieux remarquables, intégration de Siri, tout cela avec l’expertise que l’on connait des GPS de la marque.

20120930-194604.jpg

20120930-194609.jpg

Flyover est la réponse au rêve fou de voler comme superman autour des immeubles. Cette technologie nécessite le survol des lieux par des avions/hélicoptères bardés de caméras de grande définition et des infrastructures suffisantes pour lisser les images dans une vue 3D zoomable. Malgré les moyens conséquents nécessaires, Plans compte déjà un grand nombre de villes dans son palmarès : Miami, Londres, New York, San Francisco, Lyon, Sydney etc.

20120930-194147.jpg

20120930-194154.jpg

Mais alors me direz-vous, où est le problème avec Plans ? Le fait est qu’en se séparant de Google Maps, Apple a abandonné les cartes sophistiquées de ce service mis en ligne il y a déjà de nombreuses années. Forêts, bois, parcs, lieux touristiques et autres y étaient répertoriés. Aujourd’hui Plans dispose certes de cartes récentes étant donné que le service vient de naître, mais elles restent moins exhaustives en annotations, du moins le service peine-t-il quelques fois à diriger vers des lieux-dits par exemple. De plus, Flyover est une fonction davantage tape à l’œil qu’utile contrairement à Street View qui offrait des vues très intéressantes pour préparer un trajet ou se projeter dans le quotidien d’un proche vivant à l’étranger. D’autre part, Plans fait l’impasse sur la couleur (eh oui) sur de nombreuses zones géographiques étendues. Il suffit de s’éloigner des zones fortement peuplées (centre Bretagne par exemple) pour tomber dans des cartes en noir et blanc… notons au moins qu’elles sont récentes et le niveau de zoom égale.

20120930-193944.jpg

20120930-194000.jpg

Pour résumer, un bon système de cartographie sur smartphone/tablette se doit de posséder aujourd’hui :

  • un système GPS complet avec indications de circulation
  • des cartes à jour, en couleurs pour la version satellite, et suffisamment annotées
  • un algorithme de recherche par lieu rapide et puissant (intrinsèquement lié au nombre de lieux annotés sur la carte).
  • une fonction de projection dans des lieux urbains/touristiques

Plans dans iOS 6 possède certes un très bon GPS mais les cartes nécessitent encore un rodage qu’Apple devrait effectuer prochainement par l’acquisition de licences pour les cartes couleurs manquantes et un affinage des annotations affichées grâce aux retours permanents des utilisateurs eux mêmes. Flyover est incontestablement prometteur mais il manque de lissage lorsque l’on se rapproche des rues et surtout, par piété Apple, améliore l’affichage de la végétation.

Maintenant que vous connaissez les faits, voici le message traduit de Tim Cook à ses clients et la version anglaise ci-après.

À nos clients,

Chez Apple, nous nous sommes toujours efforcés de créer des produits de premier ordre offrant toujours la plus grande satisfaction à nos clients. Avec le lancement de la nouvelle app Plans la semaine dernière, cet objectif n’a pas été atteint. Nous en sommes sincèrement désolés et nous faisons le maximum pour que cette app atteigne très vite nos standards de qualité.

Nous avons lancé Plans avec la première version d’iOS. Au fil du temps, nous souhaitions fournir à nos clients une app encore plus riche, avec des fonctionnalités comme la navigation étape par étape, l’intégration de la voix, de Flyover et de cartes vectorielles (= pour une plus grande fluidité). Pour y parvenir, nous avons dû créer une nouvelle version de Plans en partant de zéro.

Plus de 100 millions d’appareils iOS utilisent déjà la nouvelle app Plans d’Apple, et ce nombre ne cesse d’augmenter chaque jour. En à peine plus d’une semaine, les utilisateurs iOS équipés de cette nouvelle version ont déjà effectué près d’un demi-milliard de recherches. Plus nos clients utiliseront Plans, plus l’app s’améliorera. Nous vous remercions pour tous les commentaires encourageants que vous
nous avez fait parvenir.

Pendant que nous travaillons à améliorer Plans, vous pouvez essayer des alternatives en téléchargeant des apps de cartographie sur l’App Store ou utiliser les plans Google ou Nokia en allant sur leurs sites web, puis en créant une icône sur votre écran d’accueil pour accéder à leurs apps web.

Tout ce que nous entreprenons chez Apple a pour objectif de créer les meilleurs produits au monde. Nous sommes conscients que c’est ce que vous attendez de nous, et nous mettrons tout en œuvre pour que Plans atteigne ce niveau de qualité exceptionnel.

Tim Cook
PDG d’Apple

20120930-194932.jpg

Vous aurez compris, Apple n’est finalement pas très fière de son nouveau service de cartographie : manquerait-il un peu de la distorsion de la réalité de Steve Jobs pour que tout le monde soit gaga de Flyover au point d’en oublier les points faibles ? En tout cas, ce service n’en reste pas moins une entreprise titanesque que seule Apple aurait les moyens, aujourd’hui, de faire aboutir. Gageons que très prochainement des têtes vont tomber au 1, Infinity Loop à Cupertino et que les quelques faiblesses citées ci-haut vont être rapidement revues : quelques cartes en couleur et un meilleur algorithme de recherche combleraient une grande partie des défauts sus nommés.

20120930-193921.jpg

Depuis vendredi et la publication du communiqué de Tim Cook, les messages ont subtilement changé sur le site d’Apple, ne parlant plus de « l’extraordinaire système de cartographie » mais de « la superbe interface vectorielle ». Fan de la marque ou non, la plupart d’entre nous se fait la remarque que Tim Cook est beaucoup plus proche de ses clients et rapide à répondre aux scandales. Nous pouvons comparer cette affaire à celle de l’antenne « défectueuse » de l’iPhone 4 en 2010 : Apple n’avait jamais admis officiellement une erreur de conception. Aujourd’hui seulement, il semble que le firme à la pomme soit allée un peu vite en besogne en éditant ce papier, se discréditant toute seule. Il aurait peut être été plus réfléchi de mettre en place une première mise à jour système, sorte d’acceptation officieuse que Plans avait besoin d’un coup de poliche.

Il n’en reste pas moins que cette affaire montre une fois de plus que l’erreur n’est pas permise lorsque des millions de consommateurs sont concernés, entreprise adulée des consommateurs ou non : les journalistes, grands utilisateurs de smartphones, en ont rapidement fait un scandale incontrôlable.

Meilleurs Prix Apple iPad 2

Meilleurs Prix Apple iPad 4 (écran Retina)

le 1 60
Tablette(s) , - Marque(s) / Os : ,

1 Comment

  1. Contrairement à Google Map, Plan est (aujourd’hui du moins) incapable de déduire d’une mauvaise orthographe ou d’un élément manquant, ou d’une erreur de frappe, la bonne adresse que vous cherchez. J’ai testé avec une rue à Boulogne Billancourt : sur iPhone, je n’ai pas trouvé (« aucun résultat pour votre demande ») alors que sur Map, il m’a immédiatement présenté le résultat, sans même me demander de confirmer quoique ce soit ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *