Tablette : besoin ou caprice ?

Par ,

La mode des tablettes tactiles, lancée en 2010 avec l'iPad d'Apple, envahit petit à petit le monde de l'électronique mobile. Ces beaux objets ont pour vocation de “remplacer” nos ordinateurs portables tels que les netbooks, en apportant une petite propriété qui fait toute leur force : l'ultra mobilité. Cependant, même si il y a d'excellentes raisons qui justifient l'achat d'une tablette, il subsiste également d'autres raisons tout aussi bonnes de ne pas craquer. Alors une tablette, besoin ou caprice ?

Nous laissons la place à Ibolito, rédacteur sur HTC-Hub. Merci à lui, et rendez-vous dans les commentaires pour débattre sur ce sujet !

Avec l'avènement des smartphones surpuissants animés par des processeurs toujours plus performants et des écrans de plus en plus imposants, le marché des tablettes ne risque-t-il pas de se retrouver catalogué en tant que simple effet de mode ? Voici donc, en toute objectivité, les “pour” et les “contre” à l'achat d'une tablette.

Une tablette, pourquoi faire ?

Pourquoi faire ? Pour le multimédia tout d'abord. Regarder un film et des photos sur un grand écran à haute résolution est un véritable régal, il faut l'avouer. Mais le multimédia n'est pas le seul avantage qu'offre un appareil de ce genre. La navigation internet est sublimée et quand on utilise une tablette équipée d'un système bien pensé c'est une véritable partie de plaisir. Et si les performances sont de la partie, cela en devient même plus plaisant que le surf sur PC.

On peut donc checker ses mails, parcourir ses réseaux sociaux, visualiser ses photos… Certaines tablettes permettent même de recevoir et passer des appels, nécessitant cependant un kit oreillette bluetooth (tenir une tablette de 7 pouces à l'oreille… Un peu ridicule non ?). Tout est donc pensé pour vraiment “remplacer” un ordinateur portable conventionnel et même, pourquoi pas, se substituer au rôle d'un smartphone. Mais est-ce réellement le cas ? Avant de répondre à cette question, voyons donc les avantages qu'apportent un OS pour tablette.

L'expérience utilisateur, le fer de lance des tablettes

Les netbooks ne sont pas la seule menace qui pèse sur les tablettes. Comme dit plus haut, nos smartphones toujours plus performants et dotés d'écran de plus en plus grand, pourraient dissuader ceux qui en possède un d'acquérir une tablette. “Pour quoi faire ?” dirons les plus sceptiques “puisque mon smartphone fait tout ce que peut faire une tablette”. Oui mais non. Le titre de ce paragraphe est très explicite. Les tablettes actuelles sont donc équipés de la même génération de processeurs que les smartphones les plus puissants. Mais alors qu'est ce qui différencie l'utilisation d'une tablette d'un smartphone ? Prenons pour exemple la visualisation des mails. Sur PC, voici ce que ça donne :

Maintenant sur smartphone :

Et enfin sur tablette :

Comme vous le voyez, lire ses mails sur PC et sur smartphone se fait d'une manière parfaitement identique ; une liste de libellés sur lesquels nous avons l'envoyeur et l'objet du message. Mais sur tablette, nous avons deux tableaux, sur la gauche les libellés, sur la droite le contenu du mail. Infiniment plus pratique n'est-ce pas ? Nous vivons dans une société où nous avons besoin d'un accès immédiat à l'information, c'est un fait. Et l'écosystème d'une tablette nous permet cet accès ultra rapide. Un point pour elles donc. Le reste de l'expérience utilisateur étant calqué sur les OS mobiles “tout tactile” (en version adaptée au grand format) est également un avantage conséquent face aux ordinateurs, surtout pour ceux qui cherchent une interface intuitive. Ainsi, nous disposons d'un PC qui a accès à tous les avantages d'un smartphone : interface intuitive, applications dédiées, ergonomie améliorée. Pour l'instant tout penche en faveur de l'achat d'une tablette. Voyons ce qui s'y oppose.

Les inconvénients d'une tablette

Tablette ou Netbook pour voyager ? Il faut choisir !Jusque là, tout semble jouer en faveur des tablettes, cependant un grand problème vient se greffer à ce tableau idyllique : la connexion internet. Si on veut allier des performances dignes d'un ordinateur à la mobilité d'un smartphone, il faut forcément passer par une connexion internet sans quoi l'intérêt d'une tablette se retrouve vite limité. Or, même si notre tablette dispose d'une connexion 3G, les opérateurs on fait en sorte qu'on ne puisse pas se connecter au web via une carte SIM reliée à un forfait smartphone, et ce même si l'on dispose d'une offre internet illimité. Le Wifi lui est bien utile mais limite les fonctions mobiles d'une tablette, par exemple lors d'un long voyage à l'arrière d'une voiture. Les utilisateurs lambda ne sachant pas “bidouiller” le logiciel de leur appareil se retrouveront donc dans l'obligation de souscrire à un forfait internet très coûteux et pas forcément à l'avantage du consommateur. Première faille.

On disait également qu'une tablette doit/peut remplacer un PC. C'est vrai et faux à la fois, car en terme de traitement de texte, un PC reste imbattable. D'une part grâce au clavier physique qui devance largement l'ergonomie d'une saisie tactile et de l'autre avec leurs suites logicielles. Sur tablettes, elles ne sont clairement pas au niveau de ce qu'on l'on a sur ordinateur. Voici donc la réponse à la question que l'on se posait plus haut : non une tablette ne peut pas remplacer un ordinateur. D'accord le problème physique du clavier peut être réglé grâce aux différents clavier bluetooth, Asus proposant même pour sa tablette phare, l'EeePad Transformer, un socle qui fait office de clavier, livrant ainsi un véritable PC portable pliable. Mais le soucis logiciel est toujours présent, deuxième faille.

On en revient à la fonction principale d'une tablette : la navigation. Qu'elle soit sur le web, dans les albums photos, vidéos ou mails, c'est à ça que sert principalement un appareil de ce type. Mais une fois de plus, nous re-voilà en face du problème de la connexion internet. Imaginez-vous dans le train, Marseille-Paris, plus de 3h de route. Vous voulez sortir votre tablette, regarder quelques vidéos YouTube, checker vos mails, et discuter avec vos amis sur les réseaux sociaux. Cela vous coûtera deux forfaits de prix équivalent. Voilà de quoi dissuader une bonne partie des clients potentiels…

Conclusion

Aujourd'hui, une tablette est donc finalement un bon investissement si on prend en compte ses possibilités et ses contraintes. Excellente ergonomie, une interface intuitive et idéale pour la navigation web, le visionnage de photos, vidéos et l'accès aux informations en temps réel, n'importe où n'importe quand. Mais n'oublions pas le prix que nous coûtera l'accès à ces fonctionnalités et le fait qu'il faille très clairement mettre de côté la possibilité de rédiger un texte comme sur ordinateur. Alors oui les tablettes sont encore, en l'état, un effet de mode : leur caractéristiques software actuelles ne permettant pas de remplacer complètement un véritable PC. Cependant, elles devancent ces derniers pour ce qui est du multimédia grand public. Ceux qui pensaient qu'un jour on visionnerait nos photos et vidéos sur une tablette tactile sont sûrement les mêmes qui imaginent l'avenir de la rédaction de texte sur ses pavés électroniques. La puissance, nous l'avons d'ores et déjà. Ne reste plus que le software. Pour bientôt ?

Le cas iPad

L'iPad est un cas vraiment à part dans le monde des tablettes. Il est certes le déclencheur de l'engouement que nous avons pour ces tablettes, mais ce statut ne l'empêche d'avoir plusieurs talons d'Achille. Prenons le cas le plus probant : Flash Player. La tablette se rapprochant d'un PC, elle se doit d'offrir au moins aussi bien que ces derniers pour inciter le consommateur à lâcher leur ordinateur. La navigation web sur iPad, étant dépourvu de Flash Player, est donc très très limitée, ce qui enlève un certain intérêt à cette tablette. Apple a dit non à ce plug-in, coupant ainsi l'accès à son produit à des milliers de sites tournant avec cette extension.

D'autant plus que son OS en lui-même n'est qu'un réchauffé de ce qu'on l'on dispose sur iPhone et iPod Touch, un écran rempli d'icônes et c'est tout. L'accès aux informations se fait donc obligatoirement par le lancement d'une application ou d'une page web. Malgré cela, ce n'est pas uniquement la force marketing d'Apple qui fait que l'iPad se vend comme des petits pains, non. Le catalogue d'applications dont dispose la tablette à la pomme est tout simplement extraordinaire. Les concurrents sous Android jouissent eux d'un système entièrement pensé pour le tout tactile sur grand écran et l'internet complet grâce à la gestion de Flash Player, sans oublier les widgets (équivalents des gadgets Windows sur PC), ces vignettes interactives qui affichent des flux d'informations ou permettent d'interagir avec le système sans avoir à ouvrir une application.

Exemple de page d'accueil sur iPad et sur tablette Android

 

Nous avons un aperçu des infos sans avoir à entrer dans l'application dédiée : météo, agenda, etc… Il est même possible de contrôler la musique via ces widgets, alors que l'iPad ne propose qu'une seule option : l'affichage des icônes d'applications.

Mais en contre-partie, les appareils sous Android disposent d'un éventail d'applications dédiées aux tablettes vraiment très limité. L'iPad est donc, au niveau de l'OS pur, plus proche du smartphone que du PC. À l'heure actuelle en tout cas.

Merci à Ibolito pour cet article invité, et n'hésitez pas à réagir car cet article ne manquera pas de générer des commentaires. Faites attention à ne pas tomber dans le fanatisme pour un camp ou pour l'autre :) Et nous vous invitons également à consulter notre Guide d'achat : 6 critères pour bien choisir sa tablette et notre sélection des meilleures tablettes tactiles si vous souhaitez combler un besoin ou répondre à un caprice !

le 17 3156
-
Article précédentArticle suivant
17 commentaires
  1. mon ami avait le meme mail que moi lui sur sa ta blette et moi sur l ordi depui ns sommes separes et il a change de gmail comment faire pour le retrouver

  2. Une tablette est un caprice plus qu’autre chose mais ça s’applique surtout à moi. Je suis ingénieur en télécoms, donc je baigne dans l’informatique (de façon *très* générale j’entends) et je vois ça plus comme un jouet électronique qui peut s’avérer utile à diverses occasions.

    Mais pour mes parents qui, eux, ne connaissent littéralement rien à l’informatique, une tablette représente beaucoup plus d’intérêt et leur serait plus utile et facile à utiliser. Ma mère est femme au foyer et a besoin d’utiliser Skype de temps en temps ou de voir des sites bien précis sur Internet, une tablette lui faciliterait beaucoup la tâche en ce sens puisqu’elle aurait les applications dédiées directement, et celles-ci sont faites pour avoir une interface assez intuitive. L’écran étant plus grand, la lecture et le visionnage sont plus adaptés pour eux aussi. En ce sens, pour des personnes totalement néophytes en informatique, une tablette présente un intérêt plus important.

    Le stockage n’est pas un problème majeur en tant que tel, surtout si l’utilisation est faite pour des besoins bien spécifiques. Les tablettes doivent être faciles à employer et remplir leur fonction “instantanément”, dans le sens : on veut voir/faire une chose bien précise à l’instant t, la tablette doit pouvoir le faire.

    C’est du cas par cas, je pense que la tablette a un intérêt réel surtout pour les personnes qui n’ont pas connu l’informatique et qui ne peuvent apprendre à s’en servir maintenant, et qui vont s’en servir de façon “bornée” en termes d’application. Les smartphones font ça mais l’écran est plus petit, un plus grand écran offre un meilleur confort visuel (c’est tout, mais pour ceux qui ont des problèmes de vision ça fait la différence).

  3. L’absence de connexion 3G des tablettes peut parfaitement être comblée, pour les possesseurs de Galaxy S, par exemple. Il suffit d’enclencher l’option modem du smartphone et le tour est joué ;-)

  4. Le débat est essentiellement tablette contre notebook, voir ultrabook. 
    Même si des produits comme l’Asus transformer “transforment” la tablette en ultrabook, reste le problème de l’OS, et surtout le point que l’on oublie souvent: LE STOCKAGE !!Les tablettes ont quasi toujours des disques SSD de quelques dizaines de GigaOctets contre plusieurs centaines dans les noteboks !!! (sauf un rare modèle Achos à disque dur 250Go)Donc les tablettes ont:- un OS limité, – une capacité de stockage limitée, – et une connectivité internet aussi un peu limitée,… Je reste donc après quelques mois de réflexion en faveur des notebooks, beaucoup moins sexy, mais les tablettes sont encore trop limitées, surtout quand on sait que presque tout le monde a déjà un smartphone grand écran…Restent les notebooks tactiles à écrans pivotant qui se transforment donc en tablette (plus chers qu’un notebook, presque autant qu’une tablette), notament chez hp, acer, compaq etc , surtout avec l’arrivée de windows 8, sachant que le poids peut être jusqu’à 2 fois supérieur… je pense choisir ce compromis finalement…

  5. Luxe.
    Luxe de geek.
    Achat à la mode.

    L’erreur à ne pas commettre : acheter une tablette pour la mobilité, mobilité qui coincera si l’utilisateur n’a pas d’accès à l’Internet partout… A moins de sortir encore quelques € pour un forfait 3g supplémentaire…

  6. L’article est vraiment complet et nous donne une vision globale des choses. Chacun possède son avis et je vois plutôt la tablette comme, pour le moment, une complément du PC portable ou fixe. Honnêtement je pensais m’acheter une tablette tactile mais je pense acheter d’abord un pc portable qui permet des actions plus poussées,encore une fois pour le moment, par rapport à la tablette. Je pense que d’ici quelques temps la tablette finira par remplacer les PC portables. Quand au ordinateurs de bureaux je pense aussi qu’il sont intouchables parce que le but d’une tablette est la mobilité son but n’est pas de remplacer complètement les PC.

  7. Moi je ne sais pas lire un texte de plus de trois pages sur ordinateur (PC ou portable). Je l’ai constaté chez plusieurs personnes et avec des spécialistes NTIC nous l’avons constaté sur le plan scolaire lors de la mise en place des Espaces Numériques de Travail. La lecture verticale n’est pas naturelle. et c’est là l’avantage des tablettes qui arrivent dans les établissements scolaires. On peut rêver (peut être pas longtemps) mais le jour n’est pas loin où l’on va voir la tablette à 700 grammes remplacer les cinq à six kgs du cartable actuel. Oui les tablettes répondent à un vrai besoin.

  8. Ca partait bien mais plus l’article progresse, plus je me croirais dans les colonnes du journal du Geek
    L”argument de la visu des mails dur deux colonnes m’a fait tripper … Je déconne bien évidement, parce que cette visu existe sur n’importe quel client thunderbird, outlook & autre depuis 10 ans et est dispo également dans la version “offline” du client gmail de chrome

    La tablette est un vieux produit mais cette tablette mode ipad like occupé la niche de ceux qui trouvaient que l’utilisation d’un pc n’était pas assez ludique, fun, valorisante. 

    Ce n’est pas le débat ici, mais bien qu’en possédant une que je trafique à outrance, je ne suis tj pas fan de ces produits et devoir avec Win 8 utiliser mon PC de la même manière me fait un peu peur

    1. Beh l’utilisateur lambda ne le se sait pas forcément, gmail ou hotmail par exemple ne proposent pas en natif ce type de visualisation, voilà pourquoi je trouve que c’est un avantage pour les tablettes. Après si tu prend mon article dans l’ensemble on en arrive à la même conclusion tous les deux : la tablette représente tout le côté ludique du web / multimédia que ne propose pas le PC.

  9. C’est vrai qu’on me dit souvent qu’une tablette, ça ne sert à rien quand on a un pc portable.. C’est d’ailleurs ce que je pensais avant d’en avoir une.. Ayant une 7″, c’est le summum de la mobilité, elle me suit partout, ce que je ne pourrais pas faire avec un pc.. Concernant le point noir de la 3G cité ci-dessus, je passe par un opérateur différent de celui de mon smartphone.. D’ailleurs, concernant ce dernier, je l’utilise de moins en moins, privilégiant la tablette.. C’est vraiment un nouvel usage qu’on ne découvre qu’au quotidien, une fois qu’on y a gouté..

    Pour le manque de clavier, ce n’est pas si dramatique.. Il existe des docks, des claviers bluetooth.. La dictée vocale marche très bien aussi..

    Pour l’aspect consultatif, oui et non.. Des applis très productives arrivent, il suffit de voir le nouveau Photoshop pour Android : http://www.youtube.com/watch?v=6yCvc4kUdFI
    Ensuite, tout dépend de ce que vous appelez être productif.. Mais l’usage que la plupart des gens ont en général sur un pc peut très facilement être reproduit sur tablette..

    C’est d’ailleurs assez amusant car dans les années 80, on se questionnait aussi sur le besoin d’avoir un pc à domicile.. Après tout, on avait des machines à écrire..
    Il ne faut donc pas voir la tablette en remplaçante du pc, mais en terme de nouveaux usages..

    Et merci Ibo pour l’article ;)

    1. Salut à toi PtitLoop, ça fait super plaisir de lire ton commentaire sur un article que j’ai écris hors du Hub ! Moi je pense personnellement que les tablettes, du moins le “tout-tactile” viendra à terme remplacer les ordinateurs portables tels que nous les connaissons aujourd’hui. Les PCs de bureaux me semblent, eux, intouchables… Enfin, on verra où tout ça nous mènera dans quelques années !

  10. Intéressant, je pense que l’on est à la naissance d’une nouvelle air des l’informatique grand public. L’air de la mobilité et de l’ultra-mobilité avec les smartphone et les tablettes.  Aujourd’hui seul le pc est un outils de production, mais pour combien de temps ?? Windows 8 arrive à l’intention de faire fusionner l’univers tablette et l’univers Pc.

  11. En résumé, les tablettes ce n’est que pour des usages purement consultatifs alors que le pc permet en plus un usage de production.
    Tout se résume pour l’utilisateur à bien définir ses besoins. En aucun cas les tablettes remplaceront les pc.

    1. Tout à fait. A la rigueur une tablette peut remplacer un netbook, à la condition d’avoir un clavier physique à brancher dessus.

  12. …intéressant; maintenant je pense que la prochaine machine asus transformer avec windows 8 devrait etre une excellente combinaison de mobilité et productivité…
    quelques mois à attendre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend