Profilage : Qui utilise une tablette en France d’après une étude Mediametrie

Mediametrie vient de publier une étude sur les profils d’utilisateurs d’une tablette en France. En voici les conclusions :

Tout d’abord, il faut préciser que l’étude a été menée principalement sur des utilisateurs de l’iPad, la tablette d’Apple étant de très loin le leader du marché en France.

Voici quelques chiffres sur les tablonautes, ces utilisateurs de tablettes qui surfent sur le net :

  • 39.9 millions d’internautes
  • 19 millions de mobinautes (utilisateurs de téléphones portables qui naviguent sur internet)
  • 1.7 millions d’utilisateurs de tablonautes
Le profil type de l’utilisateur d’un iPad, c’est celui d’un homme mure, cadre d’entreprise en agglomération urbaine :
  • 68% des utilisateurs de l’iPad sont des hommes habitant à près de 60% en agglomérations, plutôt cadre et autres fonctions de CSP+, et ayant un age compris entre 35-49 ans.

L’iPad est utilisé principalement au domicile (à 92%) par rapport au lieu de travail (25%).

Les connexions internet à partir de la tablette se font principalement entre 9h00 et 12h00 et entre 17h00 et 21h00, et les usages ne diffèrent que légèrement entre la semaine et le weekend. Ce résultat est plutôt cohérent avec l »utilisation principale de la tablette au domicile.

La tablette est aussi, mais ça nous le savions, la meilleur amie du divertissement : jeux vidéos, consommation de média en tout genre

Enfin, Mediametrie dresse un portait des tablonautes toutes marques confondues par rapport aux mobinautes :

  • 70% des tablonautes sont des hommes contre 57% des mobinautes
  • 30% des tablonautes ont entre 35-49 ans contre 24% des mobinautes. Cela peut s’expliquer principalement par le coût d’une tablette par rapport au coût d’un téléphone portable ou d’un smartphone.
  • 47% des tablonautes sont des CSP+ contre 34% des mobinautes. Même explication qu’au dessus, la tablette est un appareil qui coûte cher et qui ne représente pas encore un achat justifié.
  • 30% des tablonautes sont concentrés en région parisienne contre 25% des mobinautes

Vous pouvez télécharger l’étude en entier ici.

le 0 44
-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *