Tablettes tactiles et enseignement : et si je revendais mon netbook ?

Suite de notre série initiée avec Sébastien Verbert et Tablette-Store.com sur une expérimentation détaillée sur les tablettes tactiles en classe. Quatrième épisode : est-ce qu’un enseignant peut aujourd’hui se séparer de son netbook ((Le netbook de Sébastien est un Packard Bell d’entrée de gamme à 240€)) ou de son notebook au profit de sa t ablette ?

La tablette peut-elle remplacer le Netbook pour un enseignant

Voici 6 semaines que je suis sur mes tablettes… Je vis avec au quotidien, je les emmène partout (cours, réunion, visites conseils…), je pense « tablette », je conçois « tablette »… Mais je ne dors pas encore avec ! L’idée me vient à présent de revendre mon Netbook  au profit d’une tablette. Est ce une vraie bonne idée?…

Pour moi, enseignant, je dresse à présent la comparaison des deux solutions.

Ce qui est plus pratique de faire avec une tablette par rapport à mon Netbook

Le transport

J’étais passé au tout numérique depuis 3 ans (ne sachant pas gérer mes papiers !…), j’avais déjà troqué mon cartable traditionnel contre un cartable intégrant mon Netbook. Le gain de poids était déjà non-négligeable. À présent, avec une tablette, nouvelle excuse pour avoir un nouveau cartable mais encore plus fin. Je reste dans la taille de 10 pouces. (en dessous, le taille est plus fatigante pour travailler régulièrement dessus, comme la Samsung 8,9 pouces). Le poids du cartable est divisé par deux… Plus de chargeur lourd, des mètres de câbles à gérer, le terminal passe de 1300 grammes à 600 grammes.

La vitesse

La vitesse à l’ouverture des applications est bluffante sur les tablettes… Ce qui en fait une arme intéressante pour être réactif en cours comme en réunion. Une consultation du BO demande quelques secondes avec une tablette. Je peux passer d’une application à une autre sans forcément tout ouvrir avant, comme je le faisais sur mon Netbook. Mais surtout, en tant qu’enseignant j’ai souvent besoin de vérifier une information,  je n’ai que quelques minutes durant la récréation pour consulter mes mails, une activité d’élève me dégage 3 min pour remplir mon cahier de texte en ligne… la tablette démarrant quasi instantanément, je peux rendre utile ces quelques minutes alors que le lancement de windows et ses mises à jours me décourageaient avant même d’allumer la machine….

Les fonctions embarquées

Comme expliqué dans l’article précédent, les documents créés sur mon Netbook sous windows sont compatibles avec la suite Apple de l’iPad ou la suite Quickoffice des tablettes Android. Seuls les macros sous excel ne fonctionnent plus sur tablette. Les tablettes sont très complètes actuellement: les claviers virtuels fonctionnent bien, webcam, connexions au net… Ce qui est un grand atout pour un enseignant ou ses élèves. Avec le même outil, donc le même environnement, les possibilités sont nombreuses. Il est simple et intuitif de réaliser des photos annotées, un film avec ce type d appareil (voir dissection assistée par tablette réalisée en 1h par des 6èmes), de réaliser un texte argumenté illustré, un graphique … (voir scénarios pédagogiques présentés dans les prochains articles). Le même travail sur ma salle en réseau aurait été possible au prix d’explications techniques plus poussées, d’une rallonge de temps.

Le partage collaboratif

Les tablettes sont faites et conçues pour cela (indispensables aux vues des tailles de mémoires d’origine). Cette remarque est d’autant plus juste que je travaille sous un environnement Android. Le partage des productions est très large et systématique. Comme ces fonctions sont natives, je partage beaucoup plus mes documents avec mes collègues qu’avant. La philosophie des tablettes est très différente de celle des Netbooks sur ce point.

Ce qui reste plus pratique de faire avec mon Netbook par rapport à mes  tablettes

Mon Netbook n’est pas encore à la poubelle …

La frappe longue ou complexe

La saisie de longs textes au clavier virtuel n’est pas évidente avec une tablette. En cours ou en visite chez mes stagiaires, la tablette supplante le Netbook par sa convivialité d’utilisation, mais il s’agit de frappe courte et simple. Le rapport de visite de 3 pages avec cadres, tableaux, zones de texte… est complété avec mon Netbook. Cependant, les derniers devoirs surveillés ont été réalisés sur tablette sans grandes difficultés.

 

Logiciels spécifiques à l'enseignement : les PC restent rois
Logiciels spécifiques à l'enseignement : les PC restent rois

Les logiciels spécifiques ou dédiés

Même si Apple-store ou Android-market voient de plus en plus d’applications spécifiques arriver chaque jour, certains logiciels ne se retrouvent pas sur ces systèmes d’exploitation. L’ensemble des logiciels spécifiques aux Sciences de la Vie et de la Terre ne sont pas disponibles encore sur ces systèmes.

Tout ce qui est logiciels dédiés (ExAO, logiciels de simulations….) n’existent pas sur les systèmes utilisés sur les tablettes. J’avais déjà ce problème avec les ordinateurs Apple. Enfin, je suis un grand fan de conception de carte Google-earth, même si ces applications tournent sur tablette, leur conception n’est pas encore possible sur tablettes.

Flexibilité d’intégration

Le système d’exploitation Windows reste actuellement largement connu et utilisé dans le monde enseignant. Les Netbooks sous Linux pourtant terriblement efficaces n’ont pas trouvé le succès mérité. Par conséquent, l’usage du Netbook est simple à intégrer dans un établissement ou auprès de ses collègues où la culture Windows règne en maître. Après le succès de Steve Jobs, l’utilisation de son MacBook ne choque plus mais quelles réactions il y a 10 ans?

Ces arguments garantissent encore quelques beaux jours à mon PC.

À l’heure du bilan:

Pour la conception de mes cours, ma tablette ne remplacera pas encore sur tous les plans mon Netbook. Mais la question que je pose à présent est la suivante : est-ce que ma tablette peut remplacer l’ordinateur présent dans mes salles informatiques ? Est ce que l’usage d’une tablette permettrait d’atteindre des objectifs habituellement difficiles ?

Le mode de fonctionnement d’une tablette est différent d’un Netbook. Je me rends compte que les difficultés que je rencontre sont essentiellement culturelles. Les « vieux » réflexes de windows m’habitent toujours même si parfois je me surprends à toucher l’écran de mon Netbook avec un air étonné face à l’absence de réaction de ce dernier à cette action.

Je me vois doté ce jour de 5 iPads supplémentaires. Les prochains articles devraient voir émerger des scénarios pédagogiques intégrant l’iPad comme outil pédagogique pour la classe. Je quitte les anecdotes ou les petits essais en groupe, je tente l’intégration en classe complète ! Inconscience ou pertinence ?….

Retrouvez les précédents billets de cette série

Meilleurs Prix Apple iPad 2

Meilleurs Prix Asus Eee Pad Transformer TF101

le 10 57
Tablette(s) : Apple iPad 2, Asus Eee Pad Transformer TF101, Samsung Galaxy Tab 8.9 -
Article précédentArticle suivant
10 commentaires
  1. Ldino:
    Je suis également prof d’EPS, et j’envisage sérieusement l’achat d’une tablette. J’hesite entre un Ipad 2 ou une tablette samsung, que possède tu comme tablette? je serai intéressé pour avoir ton retour sur l’utilisation histoire de peaufiner mon choix, merci

    1.  J’ai une samsung galaxy tab 10.1. J’ai longuement hésité avec l’ipad. Après avoir consulté pas mal de site j’ai choisi la GT pour l’économie. L’ipad est plus chère à la base et la GT est équipée de la suite polaris office à l’achat. Ce qui n’est pas le cas de l’ipad pour laquelle il faut acheter les apps pour le tableur et le traitement de texte.
      Je l’utilise en cours avec les élèves pour prendre des vidéos et les revoir immédiatement, ou des photos. Faire l’appel, saisir des données. Je synchronise avec DROPBOX à la maison tous mes documents. Il faut faire la manip de synchro chez soi en wifi pour charger les fichiers dans la mémoire de la tablette avant de partir, j’ai pas pris la 3G.
      Comme dit ci-dessous, l’app store est plus fourni en app pour l’éducation mais pour un prof d’EPS j’ai pas trouvé grand chose d’essentiel ou d’indispensable.
      Je pense aussi que les développeurs vont également s’orienter vers Androïd dans les mois à venir.
      Je ne dis pas que j’ai fait le bon choix, mais je suis satisfait de ce que je fais pour le moment avec cette tablette.
      Samsung rembourse 100€ pour l’achat de la GT. Le lien est à trouver sur leur site.
      Bon choix.

      1. Merci de ta réponse qui me fait douter d’autant plus…toutefois j’ai entendu parler de le sortie de l’IPAD 3 en mars et d’une réponse de samsung dans la foulée peut-être faut-il encore attendre un peu ….

  2. Prof d’EPS, la tablette a supplanté mon notebook dans mon cartable. A la maison mon PC reste maitre du bureau.
    Polaris office me permet de travailler en classe avec mes docs excell synchronisé par dropbox. Quelques macros ne fonctionnent pas mais ça fonctionne quand même correctement.
     

  3. Le problème peut être réglé sur iPad par un doc-clavier  permettant une frappe beaucoup plus rapide.
    Il peut remplacer un netbook à condition d’avoir un micro chez soi

  4. Bonjour,
    Je suis également enseignant utilisant Scolinfo. Aussi, les tablettes utilisées sont-elles compatibles avec le cahier de texte numérique, la notation en ligne, etc…
    Merci pour vos articles!

    1. Avec scolinfo, le problème réside dans les navigateurs. Le site est très restrictif. Pour ma part, l utilisation de HD dolphin pour mon iPad ou safari sur mes Android règle le problème.

      1. Merci. A l’usage, la preference va à l’ipad ou l’eee pad? Je souhaite egalement passer au « tout numerique »…. Le transformer « prime » avec sa capacité en lecture exterieure m’interesse beaucoup quant à l’Ipad 2, « surprise » sur les perf?

        1. Ma préférence va vers l iPad pour sa simplicité même si les performances vidéos sont plus réduites, son environnement surpasse l eee pad à mon avis.
          L Apple store est plus riche mais surtout plus mature sur l éducation. Dans un usage pédagogique mes iPad permettent d aller plus loin que les Android, dans un usage privé je me pose encore la question…
          L iPad lève des contraintes techniques et permettent de créer des productions que je ne pouvais pas atteindre si facilement avant ou pas atteindre du tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *