iPad pro 9,7 notre test & avis sur la tablette Apple

Avec l’arrivée d’un iPad Pro 9,7 pouces, Apple recentre sa gamme de tablettes et indique clairement la direction donnée, les tablettes sont des outils professionnels. En attendant un éventuel iOS X qui renforcera cet usage, il est temps de voir ce que le petit dernier a dans le ventre. Publié le 14/04/2016 maj 15/12/2016

Meilleurs Prix Apple iPad Pro 9.7

Grand absent du keynote de septembre 2015, l’iPad Air a finalement tiré sa révérence pour laisser la place à un iPad pro 9,7 pouces qui s’annonce comme le petit frère du 12,7 pouces. Si d’un point de vue extérieur pas grand-chose ne change, à l’intérieur, Apple a fait coller cette nouvelle tablette aux caractéristiques de l’iPad Pro présenté en septembre 2015.

Si l’iPad Air 2 est maintenu pour le moment au catalogue, la direction que donne Apple à ses tablettes se veut relativement professionnelle, même si pour le moment iOS 9 reste le talon d’Achille dans ce projet. Côté performances, comme on le verra, cet iPad Pro 9,7 pouces a de quoi satisfaire les plus exigeants et si Apple ne le renouvelle pas l’an prochain, il sera encore largement au niveau dans deux ans.

Il est donc temps d’en savoir un peu plus sur cet iPad et de découvrir ce dont il est capable.

Spécifications techniques

Depuis son apparition en 2010, l’iPad au format 9,7 pouces a toujours montré de belles performances faisant souvent de lui l’une des meilleures tablettes du marché, toutes marques confondues. Cette fois-ci, la donne a changé, car l’iPad Pro 12,7 pouces se trouve mieux doté que la nouvelle tablette. Pour autant, à l’usage cela ne se ressent pas vraiment et la nouvelle venue n’a pas à rougir face à son grand frère.

Caractéristiques techniques de l'ipad pro 9,7
L’iPad Pro 9,7 pouces est une tablette puissante

Une fois encore, Apple signe une tablette 9,7 pouces qui n’est pas près de se démoder et nul doute que c’est le genre de tablette que vous allez pouvoir conserver quelques années avant qu’elle ne montre les premiers signes de faiblesse, souvent à cause de la mise à jour d’iOS d’ailleurs.

Caractéristiques générales

Comme souvent, c’est par le processeur que nous allons démarrer ce passage en revu puisqu’il est l’élément essentiel à la tablette, celui qui va lui donner sa puissance. Comme pour l’iPad Pro 12,7 pouces, Apple y a implanté un processeur A9X épaulé par un co-processeur M9. Cette association permet d’avoir le meilleur de ce que fait Apple aujourd’hui en terme de processeur.

De manière objective, la puissance de ce processeur se ressent dès que l’on a allumé la tablette. Aucune latence n’est à déplorer, les applications répondent au doigt et à l’œil et même l’utilisation de deux programmes gourmands en parallèle (Split View) n’entame pas les performances de la bête. Pour information, même si le processeur est le même, l’iPad Pro 9,7 pouces se trouve tout de même bridé au niveau des performances pour éviter toute surchauffe. L’iPad Pro 9,7 pouces offrant une surface moins grande pour que la chaleur ne se dissipe, c’est la solution qu’a trouvé Apple pou éviter que la tablette ne chauffe trop.

Ici, l'iPad Pro gère facilement deux applications (Split View) et une vidéo (Picture in Picture)
Ici, l’iPad Pro gère facilement deux applications (Split View) et une vidéo (Picture in Picture)

Le co-processeur M9 de son côté va gérer les opérations dites subalternes et va permettre à l’iPad d’être tout le temps en éveil, même lorsque celui-ci n’est pas branché sur le secteur. Ainsi, le nouvel iPad Pro est-il capable de gérer la fonction « Dis Siri » même lorsque l’iPad n’est pas branché. On peut légitimement s’étonner, dans la mesure où le 12,7 pouces embarque les mêmes composants, que le plus grand des deux iPad Pro ne puisse pas proposer cette fonctionnalité.

Pour continuer sur les performances de cette machine, sachez que l’iPad Pro 9,7 pouces ne dispose que de 2 Go de RAM là où le 12,9 pouces en possède 4. Si cela se ressent sur les tests de performances bruts, à l’usage, on ne peut pas dire qu’il y ait une véritable différence. Dans tous les cas, l’iPad Pro 9,7 pouces bluffe par ses performances, même s’il présente des différences avec son grand frère.

Notez aussi, et c’est une bonne nouvelle, que cet iPad Pro est capable de gérer le Pencil, le crayon numérique qu’Apple a sorti l’an passé en même temps que l’iPad Pro 12,9 pouces. C’est une bonne nouvelle, car la surface de cette tablette est assez grande pour prétendre réaliser de jolis dessins que l’on pourra partager ou garder pour soi. C’est aussi cet argument qui permet d’accoler le terme « Pro » à cet iPad, le fait qu’il puisse faciliter le travail dans certaines professions (ici graphiste, dessinateur, designer…).

Le Pencil est compatible avec l'iPad pro 9,7 pouces
Le Pencil est compatible avec la tablette 9,7 pouces

Puisque l’objectif est de rendre cet iPad plus pro, Apple y a ajouté, et c’est l’un des rares changements visuels, la connectique Smart Connector sur le côté gauche. On rappelle que cette connectique, composée de trois cercles métalliques, permet de venir y connecter un accessoire en profitant de la tranche aimantée de l’iPad. Pour le moment, seul le clavier officiel (Smart Keyboard) uniquement au format QWERTY, est compatible avec le Smart Connector. 6 mois après l’arrivée de cette connectique sur iPad Pro 12,9 pouces, on ne peut pas dire que les accessoires se bousculent au portillon. À notre connaissance, seul le clavier CREATE de chez Logitech l’utilise. Toutefois, la bonne nouvelle est qu’Apple devrait proposer prochainement le Smart Keyboard en version AZERTY pour les Français.

Si vous vous posez la question, le fonctionnement du Pencil sur l’iPad Pro 9,7 pouces est aussi performant que sur la grande tablette, nous n’avons pas remarqué de temps de latence supplémentaire. Autant dire que cet accessoire qui nous avait séduits est promis à un bel avenir si toutes les tablettes de la firme à la pomme sont capables de le prendre en charge (hormis l’iPad Air 2 et les iPad mini, bien entendu).

Smart connector sur iPad Pro 9
Comme l’iPad Pro 12,9 pouces, le 9,7 possède Smart Connector

L’iPad Pro 9,7 pouces marque aussi l’arrivée pour la première fois chez Apple d’un stockage de 256 Go pour un appareil mobile. Dans le même temps, la firme à la pomme en profite aussi pour mettre à jour sa gamme de 12,9 pouces en la dotant de cette même capacité de stockage. Si cet iPad Pro commence avec 32 Go de stockage, il passe ensuite rapidement à 128 Go pour finir à 256 Go. Seul hic, Apple fait payer très cher cette option puisque le prix d’un iPad Pro 9 pouces avec 256 Go de stockage arrive quasiment à la hauteur d’un bon MacBook Air. Hormis si vous avez besoin de beaucoup de place, sinon nous vous conseillerons au maximum le 128 Go qui devrait répondre à la grande majorité des besoins.

Connectique et réseau

Comme on pouvait le souligner juste au-dessus, l’iPad se voit doté d’une nouvelle connectique avec ce Smart Connector qui vient en supplément de la prise Lightning pour recharger l’appareil ou de la prise Jack pour brancher un casque ou une enceinte. Toutefois, même si l’iPad porte la dénomination Pro, n’espérez pas trouver un quelconque port USB ou une trappe pour y loger une micro SD. Comme toujours, et c’est un peu la marque de fabrique des iPad, il faut se contenter du minimum imposé par Apple.

Toutefois, de nouvelles connectiques sont rendues possibles grâce à l’arrivée de deux nouveaux adaptateurs Lightning qui permettent surtout de décharger le contenu de son appareil photo. Le premier adaptateur permet de brancher sur le port Lightning une carte SD, alors que le second permet de brancher une clé USB par exemple. N’espérez tout de même pas vous servir de cet adapteur USB comme sur un PC ou un MAC, ici, pas moyen de glisser au sein de celle-ci des fichiers ni de les récupérer. Cet adaptateur servira surtout pour récupérer des photos mises sur une clé USB, ou encore pour brancher certains accessoires externes comme un micro avec lequel l’iPad est maintenant compatible.

connectivité iPad Pro 9
L’iPad Pro est capable de se connecter à tous les réseaux… ou presque

Le reste de la connectique permettra surtout à l’iPad de communiquer en sans fil, ce qui fait partie de son ADN. Côté WiFi, l’iPad Pro 9,7 pouces dispose toujours des dernières normes comme le WiFi i802.11ac qui lui permet d’atteindre des débits théoriques de 866 Mb/s. Bref, il sera très difficile de trouver un réseau WiFi théoriquement plus rapide que votre tablette.

Pour ce qui est de la version cellulaire de l’iPad, cette année elle inaugure la présence de l’Apple SIM qui permet de s’affranchir de la SIM de l’opérateur. Cette SIM, intégrée à l’appareil, permet de passer d’un opérateur à l’autre plus facilement. Elle est aussi idéale lorsque vous voyagez à l’étranger puisqu’elle est compatible avec 90 pays. Seul hic, pour le moment le modèle avec l’Apple SIM n’est pas proposé en France, même si les premiers forfaits français sont disponibles (et peu intéressant pour le moment).

La 4G du nouvel iPad Pro est deux fois plus rapide que pour le modèle 12,9 pouces
La 4G du nouvel iPad Pro est deux fois plus rapide que pour le modèle 12,9 pouces

Pour le reste, la puce cellulaire intégrée à l’iPad permet d’obtenir des débits théoriques de 300 Mb/s et elle gère 23 bandes de fréquences différentes. Là aussi, il sera bien difficile de la prendre à défaut. Enfin, le Bluetooth embarqué propose la dernière norme en date, le 4.2.

Pas grand-chose à redire donc, l’iPad Pro 9,7 pouces propose des composants qui permettront à l’iPad de surfer sur la majorité des fréquences cellulaires ou sur les réseaux WiFi avec un grand confort. Pas de risque non plus de voir cette tablette dépassée avant quelques années.

Design et aspect du produit

L’emballage

Comme pour le design du produit, le design de son emballage n’a pas vraiment évolué. Apple possède un véritable savoir-faire en la matière et comme toujours, le simple contact avec cette boite qui renferme la tablette marque déjà le début de l’expérience, comme le souhaitaient Steve Jobs et Johnny Ive au moment de l’arrivée de la tablette.

Emballage du iPad pro 9
Un emballage classique que l’on commence à bien connaitre

Elle conserve les mêmes proportions et lorsqu’on l’ouvre, on tombe tout de suite sur la tablette protégée par un film plastique plus opaque que par le passé. Pour accompagner l’iPad, vous retrouverez le câble Lightning et l’adaptateur secteur qui, comme les années précédentes, est d’une puissance de 12 Watts.

INtérieur du coffret de iPad Pro 9
L’intérieur du coffret est aussi un grand classique

Une documentation très succincte accompagne le tout et, pour la version 4G de la tablette, l’accessoire capable d’ouvrir le chariot présent sur le côté droit de la tablette pour y insérer la carte SIM est de la partie aussi. Petite évolution cette année, Apple abandonne le Liquid Metal pour cet accessoire au profit d’un matériau plus commun faisant ressembler cet accessoire à un trombone (en plus solide).

Le design de l’iPad Pro 9,7 pouces

Le moins que l’on puisse dire est qu’il est assez difficile de différencier ce nouvel iPad de son prédécesseur, l’iPad Air 2. Lorsque l’on a l’iPad face à soi, il est d’ailleurs impossible de trouver la moindre différence. Les seuls éléments qui permettent de distinguer les deux modèles sont la présence discrète de la connectique Smart Connector sur le côté gauche et l’appareil photo qui ressort légèrement de la coque arrière de l’appareil.

C’est d’ailleurs sur ce point qu’il y a à redire. Apple a pris la fâcheuse habitude, depuis l’iPod touch et les iPhone 6/Plus, de proposer cette excroissance à l’arrière de ses appareils. Pour proposer un appareil toujours plus fin, on a fait le choix du côté de Cupertino de laisser dépasser le capteur photo à l’arrière et c’est une mauvaise idée, il nous semble.

L'appareil photo dépasse de la coque de l'iPad
L’appareil photo dépasse de la coque de l’iPad

D’abord, sur un plan esthétique cela ne fait pas très joli, il faut bien le reconnaitre. Ensuite, il y a toujours cette gêne avec le capteur qui « accroche » un peu lorsque vous insérez votre iPad dans une housse un peu serrée. Enfin, il y a toujours cette crainte de détériorer l’appareil photo, même s’il faut bien reconnaitre que celui-ci est très solide. Bref, c’est déjà le troisième appareil chez Apple qui présente cette caractéristique et nous ne sommes toujours pas convaincus par cette excroissance.

À noter aussi, comme élément de différence entre l’iPad Pro 9,7 pouces et l’iPad Air 2, qu’un flash True Tone (2 teintes) accompagne cet appareil photo au dos de l’appareil. Autre élément de différence, l’arrivée de la couleur or rose qui vient compléter l’or, l’argent et le gris sidéral.

Le Flash apparait aussi, ce qui le différencie de l'iPad 12,9 pouces
Le Flash apparait aussi, ce qui le différencie de l’iPad 12,9 pouces

Enfin, très discret aussi, il y a maintenant deux haut-parleurs sur le haut de la tablette, en plus de deux sur le bas. Si cette différence n’apporte pas grand-chose à l’aspect de la tablette, il change tout au niveau du son puisque celui-ci, en plus d’être plus puissant, arrive au format stéréo. Lorsque votre main obstrue un haut-parleur, les autres prennent le relais pour conserver un son de qualité et spatial.

2 haut-parleurs apparaissent sur la partie haute de l'ipad pro 9
2 haut-parleurs apparaissent sur la partie haute de la tablette

Disons-le franchement, nous aurions aimé avoir un peu plus de nouveautés sur le plan du design, mais nous aimons aussi beaucoup celui qui a été mis en place avec l’iPad Air il y a plus de 2 ans. Si le design de l’appareil ne surprend pas, il s’avère encore de nouveau efficace et assure à la tablette une excellente prise en main, et c’est bien là l’essentiel.

Les dimensions de la tablette

Puisque le design ne change pas, comme vous avez pu le voir juste au-dessus, les dimensions et le poids n’évoluent pas beaucoup non plus (pour ne pas dire pas du tout). Bien sûr, l’écran conserve la même dimension et donne même le nom à cette tablette, 9,7 pouces.

La tablette fait 240 mm en hauteur et 169,5 mm en largeur. Avec ses 6,1 mm d’épaisseur, elle fait rigoureusement les mêmes dimensions que l’iPad Air 2. Idem, avec 437 grammes sur la balance, l’iPad Pro 9,7 pouces pèse le même poids que l’iPad Air 2. Il en est de même pour la version cellulaire qui pèse 444 grammes.

Dimensions et poids de iPad pro 9
Pas de différence avec l’iPad Air 2

Au final, nous avons donc une tablette richement dotée qui continue de proposer un encombrement minimal. Dans un sac, elle ne se fait quasiment pas sentir et elle peut même se tenir à une seule main, pourvu que l’usage ne soit pas non plus prolongé. Si vous aviez déjà un iPad Air 2, vous ne serez donc pas décontenancé par cette nouvelle tablette.

L’écran de la tablette

Autant le dire tout de suite, l’écran est à la fois une bonne et une mauvaise surprise. La déception vient naturellement de l’absence de 3D Touch, les écrans apparus sur les iPhone 6S/Plus qui permettent, via un appui prolongé, d’ouvrir un menu contextuel. La bonne nouvelle vient par contre d’un nouveau traitement qui permet une meilleure qualité d’ensemble, sans parler de la fonctionnalité True Tone à l’avant.

Parlons d’ailleurs de celle-ci pour commencer, car elle nous semble intéressante, surtout si on l’associe à Night Shift, la fonctionnalité arrivée avec iOS 9.3 qui permet d’activer un mode nuit. True Tone permet, via 4 capteurs présents dans l’écran lui-même, de modifier la coloration de celui-ci en fonction de l’environnement dans lequel vous vous trouvez. Par exemple, lorsque vous lisez un livre papier, que ce soit au soleil sur la plage ou le soir à la lumière de la chandelle, les pages ne s’afficheront pas avec la même teinte. True Tone essaie de reproduire ce phénomène et on peut dire que si dans un premier temps on est un peu déstabilisé par le fait de ne plus avoir un écran aussi lumineux avec des teintes bien blanches, on finit par s’y habituer et se rendre compte que cela repose les yeux.

Fonction True Tone de iPad Pro 9
La fonction True Tone est disponible dans les réglages

De même, le mode nuit jouera de la même façon sur les teintes en suivant, par exemple, la course naturelle du soleil pour ne plus afficher une image ultra lumineuse au moment où vous êtes plongé dans le noir. Comme précédemment, on se rend compte à l’usage que ce dispositif s’avère moins fatigant pour la vue et l’on ne peut qu’applaudir ces deux dispositifs. À noter que True Tone comme Night Shift peuvent être réglés dans les paramètres de la tablette dans le cas, par exemple, où vous ne souhaiteriez pas les activer.

Revenons-en à l’écran de cet iPad Pro 9,7 pouces pour aborder de manière concrète ses performances. Nous retrouvons ici une définition de 2048 x 1536 pixels, ce qui nous donne du 264 ppp. Vous aurez compris que la résolution n’évoluait pas par rapport à l’an passé. Ce qui évolue par contre, et l’on ne s’en apercevra pas forcément à l’œil nu si celui-ci n’est pas exercé, c’est la gamut. S’il serait complexe d’entrer dans les détails, surtout que je ne pense pas maitriser la chose, Apple promet des couleurs plus riches, une meilleure saturation, un contraste plus marqué et au final une palette de couleurs plus étendues digne de l’industrie hollywoodienne. Tout cela pour offrir au final un écran d’encore meilleure qualité que l’an passé, même si pour être franc, on trouvait déjà celui de l’iPad Air 2 excellent.

Film sur l'iPad
L’iPad est toujours aussi pratique pour regarder des films

L’écran reste d’ailleurs l’un des gros points forts de l’iPad 9,7 pouces et si c’était déjà le cas avant, ça l’est encore plus maintenant. Dernière évolution de celui-ci, Apple promet avoir réduit de 40 % le phénomène de reflet en plein soleil. Si l’on a encore des reflets lorsque le soleil est présent, c’est vrai qu’ils paraissent légèrement moins présents que sur la génération présente. Toutefois, utiliser l’iPad en plein soleil reste toujours quelque chose de pénible. Apple a donc fait de véritables efforts en rendant l’écran plus riche et plus facilement supportable pour l’œil humain. Il faudra sans doute attendre la génération suivante pour avoir des nouveautés plus significatives comme 3D Touch.

Le système d’exploitation de l’iPad Pro (iOS 9)

Si iOS 9 semble mieux taillé pour l’iPad Pro 9,7 pouces que pour le 12,9 pouces, il y a encore du travail à faire chez Apple pour améliorer l’expérience de l’utilisateur côté software. C’est vrai que l’iPad est une machine presque irréprochable tant elle est de qualité, mais on dirait qu’avec le temps, iOS ne s’est pas mis au diapason des nouveaux usages que veut donner Apple à sa tablette.

L’exemple le plus flagrant reste l’impossibilité d’avoir plusieurs sessions sur un même iPad, hormis pour le domaine de l’éducation (depuis iOS 9.3). Alors que tout porte à croire que l’iPad se rapproche plus de l’ordinateur que d’un appareil mobile du type smartphone, Apple continue de le considérer comme tel et offre un système d’exploitation dont on rappelle qu’il a été conçu pour iPhone avant d’être pour iPad.

Split view sur ios 9
Split View est une belle avancée, mais il ne propose aucun glissé/déposé d’une application à l’autre.

Certes, Split View, Over View, Picture in Picture ont été de réelles avancées l’an passé, mais je vous mets au défi de faire un glissé/déposé d’une application à l’autre ouverte en parallèle sur Split View. iOS 9 est tout simplement génial sur iPhone, mais ce n’est pas le cas sur iPad.

Que dire aussi de la gestion du grand écran de l’iPad Pro 12,9 pouces dont certaines applications laissent apparaitre plus de vide qu’autre chose ? Le phénomène est moins flagrant sur l’iPad Pro 9,7 pouces, mais il existe tout de même.

Overview depuis iPad pro 9
Over View aussi reste une fonctionnalité pratique

La gestion des « fenêtres » n’est pas des plus aisée et Apple doit absolument travailler pour rendre iOS 10 plus souple afin qu’un usage professionnel réel soit possible. Dans les faits, une action qui prend 1 seconde sur un ordinateur en prend parfois 10 fois plus, la faute à un système parfois lourd. Si Apple veut rendre sa tablette professionnelle, il va falloir qu’elle s’attaque à cette tâche. Je veux bien troquer mon ordinateur contre un iPad, mais à condition qu’il ne ralentisse pas ma productivité.

Pour autant, iOS 9 n’a pas que des défauts, bien entendu. Par exemple, il reste l’un des systèmes les plus fiables et épouse parfaitement les performances de la tablette. C’est toujours un réel plaisir de constater à quel point le système d’exploitation est en harmonie avec le matériel. Cela reste certainement l’un des gros points forts de l’iPad.

iOS 9 prend aussi en charge le Pencil d'Apple
iOS 9 prend aussi en charge le Pencil d’Apple

On regardera avec intérêt les annonces qui seront faites au moment de la WWDC au mois de juin afin de voir quelle direction Apple donne à son OS mobile. L’an passé, nous avons clairement vu qu’Apple avait pris conscience qu’il fallait faire des efforts pour la tablette et l’on ne peut que saluer cette direction prise. Cette année, il faut que cela se concrétise en libérant un peu plus les usages, car il n’y a qu’à ce titre que l’on pourra finir d’accoler le terme Pro à une tablette qui en a tous les aspects.

Les capteurs photo et vidéo

Après avoir ouvert la bête et extrait le capteur photo, le site iFixit, spécialisé dans la réparation de tablettes comme l’iPad, en a déduit que c’est le même capteur qui équipé la génération de smartphones iPhone 6S/Plus et cet iPad 9,7 pouces. Cette information est plutôt une bonne nouvelle puisque voilà l’iPad doté de ce fait d’un capteur de 12 mégapixels, ce qui lui assure une bonne résolution lors de la prise de photo.

Esthétiquement parlant, le capteur est une faiblesse de la tablette
Esthétiquement parlant, le capteur est une faiblesse de la tablette

Dans le même temps, pour la première fois aussi, nous retrouvons le fameux flash True Tone au dos de l’appareil. Ce flash, proposant deux tons, doit être capable de fournir des clichés en lumière naturelle même pour les scènes peu éclairées. Avec la présence de ce capteur de 12 mégapixels et du flash, Apple répond aux besoins de celles et ceux qui utilisent leur tablette comme appareil photo d’appoint, et ils sont nombreux.

De fait, comme il embarque le même capteur, l’iPad Pro 9,7 pouces est aussi la première tablette d’Apple à pouvoir filmer en 4K (3840×2160 pixels). La présence du processeur A9X permettra de monter facilement des vidéos en 4K sans ralentir les performances de la tablette. Toutefois, on rappelle que l’écran n’étant pas capable de diffuser une telle résolution, vous ne profiterez donc pas d’un rendu 4K sur l’écran de la tablette.

Photo prise avec l'iPad Pro 9,7
L’appareil photo de cet iPad Pro est de très bonne qualité

Cet appareil photo est capable, tout comme pour les iPhone 6S/Plus, de prendre des Live Photo, ces fameuses photos en mouvement. L’usage, plus fun que véritablement utile, a encore du mal à se généraliser et peut-être que la multiplication des appareils qui le permettent va faire en sorte de démocratiser cette nouveauté introduite l’an passé par Apple.

Côté photo panoramique, l’iPad Pro 9,7 pouces profite de cette meilleure résolution pour proposer des photos allant jusqu’à 63 mégapixels au lieu de 43 pour le modèle précédent. Voilà qui permettra de saisir de jolis paysages avec sa tablette.

L'iPad Pro 9,7 pouces dispose d'un Flash
L’iPad Pro 9,7 pouces dispose d’un Flash

Sur la face avant de l’appareil, on retrouve toujours la caméra FaceTime, mais là aussi nous avons droit à une amélioration puisque nous passons sur un capteur 5 mégapixels au lieu du 1,2 pour la génération précédente. Voilà de quoi réaliser plus facilement de jolis selfies avec l’iPad tenu à bout de bras… enfin, si vous y arrivez. Plus sérieusement, cela permet d’avoir une meilleure définition de l’image lorsque l’on fera une vidéoconférence FaceTime ou encore Skype. Retina Flash, apparu aussi avec les iPhone 6S/Plus, permettra d’éclairer le sujet qui fait un selfie.

L’iPad Pro 9,7 pouces se voit donc bien doté avec au final, la possibilité de faire des photos mieux définies, de même que les vidéos et d’avoir la possibilité d’accéder à des petits plus comme les Live Photo ou des panoramiques plus saisissants. En contrepartie, il faudra accepter ce capteur photo qui dépasse légèrement de la coque arrière de votre appareil.

Performances et autonomie

Les benchmarks

Sunspider est un benchmark qui teste la réactivité du navigateur internet. Le score est exprimé en milliseconde, et le temps le plus petit est le meilleur.

Performances Sunspider pour l'iPad pro 9,7

Sur ce premier test, le nouvel iPad s’en sort plutôt bien, même si, comme on peut le voir, il reste légèrement en retrait par rapport aux iPad Pro 12,9 pouces ou encore à la Surface Pro 4. Pour autant, cet écart minime montre que cet iPad est au niveau des deux précédemment cité, ou presque.

Linpack évalue la puissance de calcul du processeur, et c’est le score le plus élevé qui est le meilleur. La première partie concerne un test qui ne sollicite qu’un cœur du processeur (utilisation quasiment ordinaire d’une tablette).

Linpack ST pour l'iPad pro 9,7

En utilisation ordinaire, le nouvel iPad fait preuve de beaucoup de rapidité liée à son processeur A9X. Comme on peut le voir, ce nouvel iPad est au niveau de son grand frère qui possède le même processeur. Dans la mesure où le processeur de la version 9,7 pouces est un peu bridé, nous avons des performances légèrement en retrait.

Le second test sollicite tous les cœurs du processeur, dans une utilisation plus intensive de la tablette.

Performances Linpack MT pour l'iPad pro 9

En sollicitation plus poussée, les deux iPad Pro sont quasiment au même niveau et là encore, en utilisation intense, l’iPad Pro 9,7 pouces a du répondant et il en faudra beaucoup pour lui faire tirer la langue. Ce test démontre aussi les bonnes capacités de la génération précédente, l’iPad Air 2.

Antutu évalue les performances globales des tablettes. Le score le plus élevé est le meilleur.

Performances Antutu pour iPad Pro 9

Sur ce test de performance plus globale, dont les modalités ont dû évoluer, nous voyons clairement que l’iPad Pro 9,7 est légèrement en retrait par rapport à son grand frère. Avec 2 Go de RAM au lieu de 4 et la cadence du processeur qui a été bridée, nous avons les explications à ce retrait. Pour autant, comme on peut le constater aussi, les performances d’ensemble de la tablette sont vraiment très bonnes. L’iPad Pro 9,7 pouces vous accompagnera un bon moment avant d’être une tablette dépassée.

L’autonomie

Qu’importe la tablette, Apple promet 10 heures d’autonomie quoiqu’il arrive. Durant notre test, qui sollicite l’écran de la tablette en permanence tout en maintenant ouvertes les différentes connexions réseaux, nous ne sommes pas arrivés loin de ce résultat (presque 9 heures). On rappelle aussi que ce type de test permet surtout de comparer de manière brute les tablettes entre elles, mais que le meilleur test reste encore celui de l’utilisation quotidienne.

Autonomie de l'iPad Pro 9

Si l’autonomie de l’iPhone a toujours posé problème, cela n’a jamais été le cas de l’iPad dont l’autonomie annoncée de 10 heures est presque une réalité. Tout ce que l’on peut dire est que l’on peut facilement emporter son iPad avec soi en laissant le chargeur à la maison sans avoir peur de manquer de batterie dans la journée et c’est vraiment quelque chose d’appréciable.

Cet iPad Pro 9,7 pouces semble légèrement au-dessus de l’iPad Air 2 (son prédécesseur) et en retrait par rapport à l’iPad Pro 12,7 pouces, son grand frère. Dans les faits, cela ne se ressent pas du tout, car les 3 tablettes d’Apple sont quasiment au même niveau. Plus sollicité (par l’écran par exemple), l’iPad Pro 9,7 pouces possède une batterie de 7 306 mAh alors que l’iPad Air 2 en propose une de 7 340 mAh. Il faudra certainement se tourner du côté des optimisations pour comprendre cette autonomie en hausse avec une batterie moins puissante.

La force des iPad est aussi de proposer du matériel durable. J’ai maintenant un peu de recul sur l’usage de mon iPad Air 2 (que je possède depuis sa sortie il y a un an et demi) et l’autonomie de celui-ci n’a vraiment pas à rougir par rapport à certaines tablettes neuves. L’autonomie de ce nouvel iPad Pro 9,7 pouces reste donc l’un de ses points forts et c’est confortable de ne pas avoir à s’inquiéter de celle-ci lorsque l’on embarque sa tablette dans son sac pour la journée.

Conclusion du test de l’iPad Pro 9,7 pouces

Noté par Eddy Maniette: 4.5 étoiles
****1/2

Avec son premier iPad sorti en 2010, Apple avait posé de bonnes fondations et elle n’a fait qu’améliorer son produit avec les années. Si la question que vous vous posiez est : est-ce que cet iPad Pro 9,7 pouces est bien meilleur que l’iPad Air 2, on répondra oui. Par contre, si vous nous demandez si cet iPad est vraiment « Pro », on répondra non. En effet, si le matériel a su évoluer rapidement au point d’avoir entre les mains une tablette digne d’un ordinateur, on ne peut pas en dire autant de l’OS qui l’accompagne. Si Apple a fait des progrès avec iOS 9, il reste encore du chemin à parcourir et l’on sera très attentif à l’iOS qui va voir le jour cette année. Pour autant, cet iPad Pro reste certainement la meilleure tablette de sa catégorie et l’ajout du Pencil d’Apple la rend encore plus simple d’utilisation (et plus ludique) que les générations précédentes. Fine, légère, belle et pratique à utiliser, la tablette d’Apple reste donc une valeur sûre au sein d’un marché des tablettes qui est en train de se métamorphoser doucement … mais sûrement.

Meilleurs Prix Apple iPad Pro 9.7

le 0 547
Tablette(s) - Marque(s) / Os :
Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *