Google veut pousser les constructeurs à adopter la dernière version d’Android

Par ,

Conscient que la fragmentation d’Android sur les multiples appareils qui utilisent le système mis en place par Google n’est pas une si bonne chose que cela, la firme de Mountain View s’est donnée pour objectif de réduire ce phénomène en mettant en place un programme qui forcera un peu la main des constructeurs d’appareils mobiles.

Si Google améliore son OS au fur et à mesure des nouvelles versions qu’elle propose en direction des usagers, force est de constater qu’elles ont bien des difficultés à arriver jusqu’aux appareils. En effet, si l’on se réfère aux derniers chiffres communiqués par Google, la dernière version, Android KitKat (4.4) ne serait déployée que sur 1,8 % des smartphones fonctionnant sous le système Android.

Pire, 1 smartphone sur 5 utiliserait encore la version Gingerbread (2.3), alors qu’entre-temps il y a eu Honeycomb (3.2), Ice Cream Sandwich (4.0) et Jelly Bean (4.1) pour assurer la transition. Jelly Bean serait d’ailleurs la version la plus utilisée avec 35,5 % des appareils qui l’embarqueraient. Quand on sait qu’iOS 7 est déjà installé sur plus de 80 % des terminaux Apple, on se dit que Google est loin de faire bénéficier de ses dernières nouveautés à ses utilisateurs.

Android-KitKat-Statue

Ce phénomène dit de la fragmentation de l’OS est devenu quelque chose de très agaçant pour le géant californien qui aimerait bien pousser les constructeurs d’appareils mobiles à installer plus rapidement et plus massivement son dernier système sur leurs smartphones et tablettes.

Google, qui doit négocier avec de multiples constructeurs, souhaite mettre en place des règles plus strictes qui empêcheront tous les fabricants qui sortent de nouveaux modèles d’appareils avec d’anciens OS de bénéficier de toutes les fonctionnalités que la firme californienne propose. Depuis le 1er février de cette année, elle aurait donc notifié à tous ses partenaires qui fabriquent des appareils utilisant le système Android que ceux-ci ne disposeraient plus sur les terminaux du Play Store, de Gmail, de Google Now et de tous les autres services que propose Google si la version proposée n’était pas KitKat.

Soucieuse de laisser tout de même un peu de marge aux fabricants, Google laisse jusqu’au 24 avril les constructeurs qui voudraient pré-installés Jelly Bean 4.2 et jusqu’au 31 juillet pour la version 4.3. Bien entendu, pour la version KitKat, aucune date d’échéance n’a été donnée.

07146988-photo-android-oem-google-mobile-services

Si Google semble durcir un peu le ton, elle le fait surtout en réalité avec les petits constructeurs et se montre bien plus conciliant avec les géants qui restent des partenaires privilégiés. Cela n’empêche tout de même pas la firme californienne d’ouvrir un dialogue avec son partenaire coréen Samsung afin que celui-ci limite ses applications tierces qui peuvent nuire à la bonne utilisation d’Android.

Google, qui a laissé faire ses partenaires pendant de nombreuses années, a donc décidé de changer de politique, pour le plus grand bonheur des usagers, à n’en pas douter.

le 4 814
- Marque(s) / Os :
Article précédentArticle suivant
4 commentaires
  1. Il suffirait que Google le fige contractuellement lors de la validation d’une ptf matérielle…
    Car honnêtement voir Samsung se moquer de ses clients comme il le fait avec la Galaxy TAB 7.7 (GT-P6800 / GT-P6810) avec une version 4.1 pour l’Asie sortie il y a plus de 1 an et toujours une 4.0.4 pour l’Europe de 2 ans ou presque!
    Les constructeurs devraient être contraint à suivre pendant 18 mois minimum les versions d’OS après la commercialisation du dernier modèle dans un gamme, histoire de ne pas nous faire passer pour des pigeons!

  2. Bonne initiative de la part de Google. – Seulement, je trouve que la demande est un peut tardive. – La plupart des applications actuelles et nouvelles applications vont êtres compatible qu’avec KitKat. – Alors biensûre quand Google décide de sévir, cela ne peu que nous faire du bien :-) – En espérant que cela concernera aussi les anciens modèles Smartphones :-) — Commentaire envoyé depuis l’application Android Tablette-Tactile à télécharger ici

  3. Que des fabricants proposent encore des appareils avec des versions Android antérieures à 4.2 est une chose, mais que l’obsolescence soit programmée en refusant de faire des MAJ au déjà de 18 mois après la 1ère “mise en circulation” d’un appareil est tout simplement intolérable, et pourtant Google ou la loi ne fait rien contre cela. Ce phénomène m’a affecté déjà deux fois et j’ai décidé de ne plus acheter aucun appareil (pas seulement smartphones mais aussi autre appareil électroniques) des deux constructeurs dont j’ai souffert.
    Si les fabricant de smartphones ne sortaient pas des centaines d’appareils avec chacun une version “différente” d’Android qui ultérieurement nécessitent des MAJ spécifiques, d’où les goulets d’étranglement et les coûts de développement, il serait beaucoup plus aisé de d’offrir des MAJ à tous.
    C’est ce qui fait la force d’Apple : un seul OS, gamme limitée d’appareils et une main de fer dans un gant de velours. C’est ce qui manque au systèmes publics où chacun fait ce qu’il veut sans considération pour l’utilisateur final.

  4. Peut-être que si les MAJ pouvaient se faire + facilement il n’y aurait pas ce problème.Existent-ils des tutos pour cela?En avez-vous publiés? Pourquoi ne pas prendre aussi ce créneau d’une information qui ne soit pas que commerciale…..mais aussi didactique…Ca manque cruellement…
    Exemple:je suis en Andoïd 4.1 je veux passer en 4.3 comment fais-je?Merci d’une réponse appropriée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *