CopperheadOS : une version ultra-sécurisée d’Android

Par ,

Afin de remédier aux faiblesses d’Android en termes de sécurité, la startup CopperheadOS propose une version renforcée du système d’exploitation mobile de Google. Cet OS amélioré est disponible dès à présent pour les différents Nexus de Google.  

copperhead os

La startup CopperheadOS, basée à Toronto, propose une version renforcée d’Android, plus fiable et plus sécurisée. Cette version modifiée intègre Grsecurity et PaX. Elle implémente également le malloc OpenBSD, renforce le compilateur, améliore SELinux et renforce la protection de libc.

La plupart de ces améliorations de sécurité ne pourront jamais être implantées dans le code d’Android Open Source Project par les équipes de Google, car elles diminuent les performances et les compatibilités. Ceux et celles qui sont vraiment préoccupés par la sécurité maximale de leurs appareils ont donc tout intérêt à se tourner vers CopperheadOS.

CopperheadOS, disponible uniquement sur Nexus

Pour l’heure, la startup propose uniquement son OS modifié sur les Nexus de Google. Elle vend des exemplaires de ces smartphones, sur lesquels CopperheadOS est préinstallé. La firme négocie par ailleurs avec plusieurs partenaires potentiels pour étendre la compatibilité. Les possesseurs de Nexus peuvent directement télécharger CopperheadOS et l’installer eux-mêmes.

Android Nougat, un nouveau système de détection de malware

Android-7.0-Nougat

De son côté, Google fait de son mieux pour renforcer la sécurité d’Android. Avec Android Nougat, Google annonce un tout nouveau système de vérification. Si un malware est détecté lors du lancement du smartphone ou de la tablette, l’appareil se lancera en « mode limité ».

Sous Android Marshmallow, si les données d’un appareil sont compromises, l’utilisateur reçoit un avertissement, mais le démarrage se poursuit. Avec Android Nougat, Google renforce encore cette sécurité. La détection d’un malware entraînera le lancement d’un mode sans échec.

Une mauvaise nouvelle pour les bidouilleurs

A priori, il s’agit d’une bonne nouvelle pour lutter contre les malwares. Cependant, il est important de noter que même les corruptions de données non malicieuses empêcheront le démarrage. Le moindre byte corrompu déclenchera le mode limité.

Par conséquent, les utilisateurs de ROM customisées ou d’appareil rootés risquent de se retrouver confrontés à ce protocole de sécurité. Pour les amateurs de bidouille, il s’agir donc d’une mauvaise nouvelle. Pour connaître le fonctionnement exact de ce système, il faudra cependant attendre la version définitive d’Android Nougat.

le 0 2633
-
Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend