Les tablettes prennent le pas sur les livres et magazines papier

Par ,

Une étude de l'institut Gartner indique que la lecture de livres et magazines sur support papier baisse lentement en faveur du support électronique.

L'étude précise que le livre papier n'est pas en danger, mais on découvre que plus de 50% des propriétaires de tablettes tactiles préfèrent désormais consommer ce type de médias sur leur support numérique. Pour plus de précisions, un utilisateur de tablette sur trois utilise son ardoise pour lire des livres, contre 13 % des utilisateurs de PC, et 7 % des utilisateurs de smartphones.

Malgré ce constat, la production de médias sur papier ne semble pas compromise, mais l'évolution de ce mode de consommation est réelle.

L'enquête menée à la fin de l'année 2011 aux Etats-Unis, en Angleterre et en Australie, précise que les utilisateurs de tablettes vérifient leurs mails (81 %), lisent des informations diverses (69 %), consultent les prévisions météo (63 %), utilisent les réseaux sociaux (62 %) et jouent (60 %). L'explosion des tablettes tactiles en 2011, après une première année entièrement (et encore maintenant) dominée par Apple, a poussé à une véritable évolution sociale des modes de consommation.

La mobilité des tablettes tactiles est un avantage pour la plupart des foyers. En effet, la tablette peut être utilisée indifféremment dans le salon (87 %), la chambre (65 %) et la cuisine (47 %). Cela nous interroge bien évidemment sur le mode de calcul de Gartner car le total excède bien 100 %. Surtout, les toilettes sont totalement oubliés du sondage (voir cet article).

Deux réflexions me viennent à la lecture de cette étude : la première, c'est que la presse électronique a de beaux jours devant elle. En effet, le récent appel à la grève de Filipac CGT le jeudi 6 juillet dernier a conduit à une pénurie des journaux en kiosque. Pendant ce temps, la version électronique de la plupart des quotidiens et magazines étaient disponibles sur les plateformes de distribution virtuelles. Ce genre de mouvement risque d'accentuer l'évolution de notre consommation des médias papier vers la consultation sur écran.

La deuxième réflexion qui me vient est l'importance de trouver le juste équilibre entre la consultation sur écran et la consommation du papier. En effet, la production de papier, contrairement aux idées reçues, est nécessaire au développement de nos forêts, car elle utilise principalement le bois d'éclaircie. Une évolution vers le tout numérique nécessiterait de trouver d'autres modes de consommation du papier afin de préserver les forêts, qui jouent un rôle majeur dans la lutte contre les gaz à effets de serre.

Source BGR

 

le 0 806
-
Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend