Test de l’iPad Air : la fusion de l’iPad Retina et de l’iPad mini

Par ,

Présenté mi-octobre et disponible depuis le 1er novembre, l’iPad Air est déjà la cinquième version de la tablette phare d’Apple. Reprenant le design de l’iPad mini et la force de l’iPad Retina, cet iPad Air se présente comme l’une des tablettes les plus séduisantes de cette fin d’année. Mais qu’en est-il vraiment ?

Apple revient sur le devant de la scène en cette fin d’année avec sa nouvelle tablette phare, l’iPad Air. Digne successeur des iPad précédents, l’iPad Air se veut la synthèse des anciens iPad Retina, dont elle reprend dans les grandes lignes les caractéristiques, et l’iPad mini dont elle a copié le design. Quand Apple combine ce qu’il y avait de meilleur dans chacune de ces tablettes, cela donne un résultat plus que convaincant pour un iPad Air qui permet à Apple de tenir le haut du pavé sur le marché des tablettes 10 pouces.

Cette nouvelle version permet aussi à Apple de présenter une réelle nouveauté (un nouveau design) et de s’accorder une année complète pour préparer la suite dont on dit déjà que c’est sur la qualité d’écran et sur les services au sein d’iOS que l’entreprise californienne souhaite se consacrer. En attendant, ne boudons pas notre plaisir et découvrons ensemble cette nouvelle tablette.

Le design de l’iPad Air

C’est la grande nouveauté de cette nouvelle version, même si le design de cette nouvelle tablette ne nous est pas inconnu puisqu’il reprend dans les grandes largeurs les lignes de l’iPad mini. L'autre nouveauté vient du second coloris (en plus du blanc rebaptisé argent) gris sidéral que l'on avait découvert avec la sortie de l'iPhone 5S.

Le plus remarquable sera à chercher au niveau de la taille de cette nouvelle machine puisqu’elle perd en hauteur, en largeur et en poids. Tout cela, couplé à l’aspect général de la tablette, transforme l’iPad Air en un iPad mini, mais en plus grand. D’ailleurs, l’arrivée de l’écran Retina sur le nouvel iPad mini ne sera pas sans poser un dilemme chez toutes les personnes qui comptaient s’offrir une tablette de chez Apple en cette fin d’année.

iPad Air 1
L'iPad 4 à gauche et l'iPad Air à droite.
iPad Air 4
Un iPad Air bien moins large que son prédécesseur.

L’iPad Air abandonne aussi ses bordures légèrement biseautées pour des bords un peu plus arrondis qui tombent plus facilement dans la main. La légèreté de cette nouvelle itération associée à ce design fait qu’il sera plus agréable de la conserver entre les mains un long moment. Cet iPad peut même être tenu à une main sans que cela devienne vite fastidieux.

iPad Air 2
Les bords de l'iPad Air (à droite) un peu plus arrondis.

Le bouton de marche/arrêt est toujours au sommet de la tablette, avec de l’autre côté la prise Jack et au milieu un micro. Un second micro est maintenant présent sur la partie arrière de l’iPad, à son sommet. Ce double microphone permet de distinguer la voix de l’utilisateur et le bruit ambiant.

iPad Air 7
Sur l'iPad Air (à droite), on aperçoit le microphone dans le dos, au sommet de l'appareil.

Sur le côté droit, on y retrouve le bouton permettant d’empêcher la rotation de l’écran ou de mettre la tablette en mode silencieux, au-dessus du double bouton de volume. En effet, les boutons de volume reprennent aussi les mêmes boutons que sur l’iPad mini, de plus ils ne dont plus en plastique, mais en aluminium.

iPad Air 13
Les boutons du volume séparés et en aluminium… adieu le plastique.

Enfin, au bas de la tablette on y retrouve le connecteur Lightning introduit par l’iPad 3 et un double haut-parleur de part et d’autre du connecteur. Cette nouvelle position des haut-parleurs permet d’avoir un meilleur son, stéréo (même si cela ne s’entend pas vraiment), qui sera juste atténué lorsque la main masque un haut-parleur quand on tient l’iPad en position horizontale.

iPad Air 3
Un double haut-parleur stéréo de part et d'autre du port Lightning.

La finesse de la tablette est un vrai point positif, d’autant qu’elle n’apparaît pas comme plus fragile pour autant. Vous aurez toutefois une sensation étrange au début, comme celle de tapoter sur une petite planchette dont la résonance n'a plus rien à voir avec le bruit que cela faisait lorsque l'on tapait sur la vitre de l'iPad 4. On peut trouver cela assez déconcertant au départ.

iPad Air 6
La finesse de l'iPad Air (à droite) par rapport à l'iPad 4 (à gauche).
iPad Air 5
Différence de taille et d'épaisseur.

L’écran n’évolue pas, même si certaines sources pensent qu’Apple utilise maintenant la technologie IGZO développée par Sharp pour sa dalle. Cette technologie aurait permis d’obtenir une même qualité et luminosité d’écran en réduisant le nombre de LED, ce qui aurait contribué à la finesse et la légèreté de cet iPad Air.

La structure de cet iPad Air.

En résumé, c’est une belle évolution que l’on retrouve là, initiée par l’iPad mini et intégrée à la grande tablette. Presque la tablette la plus fine du marché (la Xperia de Sony est plus fine), Apple a fait des choix cohérents pour livrer une tablette fine et légère, esthétiquement belle et puissante.

iPad Air 12
Le prix de l'iPad Air… non sa finesse par rapport à une pièce de 20 cents.

Au coeur de l'iPad Air

  • Ecran IGZO IPS (In Plane Switching) de 9,7 pouces – résolution 2048 x 1536 pixels (densité de 264 ppi)
  • Processeur A7 avec architecture 64 bits et coprocesseur de mouvement M7 cadencé à 1,4 GHz.
  • Processeur graphique PowerVR G6430 4 coeurs.
  • 1 Go de RAM LPDDR3
  • 16 / 32 Go / 64 / 128 Go de stockage interne
  • Batterie de 32,4 Wh (10h d’autonomie annoncée)
  • 2 capteurs photos : 1,2 MP à l’avant et 5 MP à l’arrière
  • Connectique sans fil : Bluetooth 4.0, Wifi a/b/g/n, existe en version Wifi et Wifi+4G. Présence technologie MIMO.
  • Ports : jack 3.5mm, port Lightning
  • Senseurs de mouvements : gyroscope, accéléromètre, boussole gérés par le coprocesseur.
  • Autres : puce A-GPS pour la géolocalisation (seulement dans la version Wifi+3G), capteur de luminosité
  • 240 x 169,5 x 7,5 mm, 469g (478 g pour la version Wifi+4G)
technologie iPad Air
L'iPad Air est une machine vraiment complète, malgré l'absence de ports USB ou d'emplacement SD.

Interface et ergonomie

iOS 7 est sans conteste aussi une belle évolution qui concerne autant l’iPhone que l’iPad. Hormis quelques incohérences qui seront gommées avec le temps, le nouvel OS pour appareil mobile, qui adopte le flat design et les effets de transparence permet de créer un lien entre l’objet tablette et ce que l’on trouve dessus. Lignes pures, simplicité et sobriété se retrouvent maintenant au niveau esthétique de la tablette comme sur l’écran de l’iPad Air. En résumé, on sent clairement l’influence de Jonny Ive sur cette nouvelle interface.

Pour ce qui est des fonctionnalités, Apple s’appuie sur ce qui existe déjà et profite surtout du nouveau processeur en 64 bits ou du coprocesseur M7 pour pousser les développeurs vers de nouveaux horizons. S’il faudra peut-être du temps pour se rendre compte de la présence dans nos machines de ces nouveaux composants, nul doute qu’ils intéressent déjà des développeurs ingénieux, et qu’ils profiteront à l’utilisateur sur le long terme.

iPad Air 11
L'App Store reste le coeur et l'atout d'Apple pour sa tablette.

Siri est sorti de sa phase bêta et il est même capable de changer de sexe pour prendre une voix féminine, plus que jamais, l’assistant vocal se montre performant et utile avec iOS 7.

Pour le reste, iOS 7 propose encore la panoplie complète des applications qui vous permettront d’écouter de la musique, lire des vidéos, gérer votre agenda, regarder vos photos, vous repérer sur un plan, gérer vos notes et vos rappels et si vous achetez l’iPad Air neuf, vous pourrez récupérer gratuitement la suite bureautique iWork (Pages, Numbers et Keynote) et la suite iLife (iPhoto et iMovie) sur l’App Store. Nous vous expliquions ici comment faire pour récupérer ces applications sans rien n’avoir à débourser.

Le centre de contrôle ainsi que le nouveau centre de notifications sont accessibles d’un slide de bas en haut ou de haut en bas et permettent d’avoir une vue d’ensemble sur la journée à venir et les notifications ou permettent d’activer et de désactiver très facilement de nombreuses fonctionnalités. Si le centre de contrôle est une nouveauté introduite par iOS 7, le centre de notifications a de son côté était mis aux nouveaux standards esthétiques du nouvel OS mobile d’Apple.

iPad Air 9
Le centre de contrôle sur iPad, nouveauté d'iOS 7.
iPad Air 10
Une nouvelle version pour le centre de notifications.

La puce 3G/4G LTE est enfin capable de se connecter aux réseaux français en 4G alors que la technologie MIMO se présente comme plus complète pour la réception des fréquences WiFi. Il sera toujours aussi agréable d’emporter son iPad avec soi, surtout si vous possédez la version cellulaire.

Au rang des déceptions, relevons l’absence de la technologie de reconnaissance des empreintes digitales pour accéder au Springboard, Touch ID. Cette absence s’explique par l’impossibilité de produire ce composant dans des proportions telles qu’il serait capable d’équiper les téléphones et les tablettes de la marque à la pomme. À n’en pas douter, on retrouvera Touch ID sur la prochaine génération de tablettes qui devrait voir le jour à l’automne 2014.

La grande déception vient surtout du capteur photo qui n’évolue pas et propose toujours une résolution de 5 Mpx pour celui situé au dos de l’appareil. On aurait pu espérer voir apparaître un capteur 8 Mpx, d’autant qu’avec un iPad plus léger et plus fin, on risque d’en croiser régulièrement aux mains de propriétaires qui s’en servent pour prendre des photos. Cela est d’autant plus rageant qu’Apple n’a pas cru bon non plus d’ajouter la fonction panoramique à l’iPad pour réaliser de superbes clichés ni les filtres qui sont apparus récemment. Espérons qu’Apple corrige cet oubli rapidement. Si vous voulez vous rendre compte de la qualité des photos qu’est capable de prendre cette tablette, n’hésitez donc pas à voir ce que l’on en disait au sujet de l’iPad mini ici.

iPad Air 8
Le capteur photo n'a ni changé de place… ni changé tout court.

Performances et autonomie

Apple avait affirmé lors de la conférence de lancement de sa nouvelle tablette que celle-ci, en plus d’être deux fois plus performante que la génération précédente et beaucoup plus fine, n’avait rien perdu en autonomie. Nous avons donc testé cela pour savoir ce qu’il en était.

Pour ce qui est des tests de performance, nous avons surtout voulu évaluer le gain qu’apportait cette nouvelle version par rapport à la génération précédente l’iPad 4 ou encore l’iPad 2. Nous basant sur nos propres tests, nous l’avons aussi comparé avec d'autres tablettes 10 pouces du marché que sont la Samsung Galaxy Tab 3, la Sony Xperia Z ou encore la Microsoft Surface RT, même si elle commence à dater. Enfin, nous avons aussi comparé celle-ci avec les deux tablettes phares en 7 pouces, l’iPad mini et la Nexus 7 version 2013. Durant l’ensemble de cette batterie de tests, l’iPad Air est toujours arrivé au-dessus de ses concurrentes ou des versions antérieures de la tablette d’Apple.

Sunspider est un benchmark qui teste la réactivité du navigateur internet. Le score est exprimé en milliseconde, et le temps le plus petit est le meilleur.

Sunspider

Sunspider

Partant du principe que plus le chiffre est bas, meilleure est la tablette, l'iPad Air prend très largement la tête avec une valeur presque deux fois inférieure à l'iPad 4 qui arrive en seconde place.

Browsermark 2.0 est aussi un benchmark qui teste la vélocité d’une tablette par l’intermédiaire de son navigateur, de son système d’exploitation et intrinsèquement de ses capacités techniques.

BrowserMark 2.0

BrowserMark

Là-encore, l'iPad Air arrive largement en tête pour donner à l'arrivée une nouvelle tablette bien plus véloce que ses concurrentes et que les modèles précédents d'iPad.

L'autonomie

Cela a toujours été l’un des gros points forts de la tablette d’Apple et en dépit de sa batterie plus petite et moins conséquente, l’autonomie n’a quasiment pas bougé, preuve supplémentaire que cette réduction au niveau de la taille ne s’est pas faite au détriment de la performance et de l’autonomie.

Le protocole de tests est pour toutes les tablettes le même avec une vidéo en 1080p qui tourne en boucle, la luminosité sur 50 % et le WiFi, les notifications et l’activité réseau de la tablette en fonction.

autonomie

Comme on peut s’en rendre compte, l’autonomie de l’iPad reste vraiment très bonne et peut encore être plus conséquente selon l’usage que l’on fera de cette tablette. Si elle n’évolue que très peu par rapport au modèle précédent, il est à noter que la batterie utilisée au sein de l’iPad est bien moins puissante que celle de l’iPad 4 (et moins volumineuse). Cela veut dire qu’Apple a surtout fait de gros efforts sur la gestion des performances de sa tablette pour pouvoir proposer un produit présentant la même autonomie, mais en plus fin et plus léger.

Le dernier point sur lequel on voulait revenir est le temps de chargement de cette batterie qui, comme elle est moins gourmande, diminue fortement. S’il fallait plus de 6 heures pour charger totalement l’iPad 4 avec l’adaptateur secteur fournit, il n’en faudra plus que 4 pour remplir totalement la batterie de ce nouvel iPad Air, un tiers de temps en moins qui n’est pas négligeable.

Conclusion Apple iPad Air

Noté par Tablette-Tactile.net: 4.5 étoiles
****1/2

Tous les ans l’on attend avec Apple une révolution de sa tablette en oubliant parfois les belles évolutions qu’elle fait subir à son iPad vedette. L’iPad Air n’échappe pas à la règle tant il s’avère plus que séduisant à l’usage avec son bel écran lumineux, sa rapidité et son poids désormais léger. Le point négatif chez Apple reste toujours le prix, surtout pour les gros stockages, mais la qualité de la tablette combinée à l’interface et aux fonctionnalités d’iOS 7, sans compter la richesse de l’App Store, font que cet iPad Air se présente certainement comme la plus séduisante des tablettes 10 pouces (9,7) sur le marché. Même si Apple n’a pas totalement étoffé sa tablette de ses dernières technologies (un meilleur capteur, Touch ID), l’iPad Air reste sans conteste la meilleure tablette de sa catégorie. Le choix se fera donc sur le rapport qualité/prix, en gardant bien à l’esprit que si elle est moins ouverte que la concurrence, l’iPad Air bénéficie de l’App Store, le plus vaste et le plus riche marché d’applications que l’on puisse trouver.

le 7 723
- Marque(s) / Os : ,
Article précédentArticle suivant
7 commentaires
  1. Franchement je m’attendais à mieux quand même facile à utilise, un peu lent et loin de faire l’affaire, en tout cas pour moi. Je préfère encore retourner sur un note 10.

  2. J’en ai un depuis 1 jour. Je le conseille à tous (du moins ceux qui peuvent se la payer).
    Franchement, ayant un iPad mini, je ne vois plus maintenant l’utililité d’acheter un mini, même s’il est retina.
    Vu sa taille et son poids pas de problème de l’utiliser en métro ou un bus !

  3. Un test qui me conforte dans mon choix de revenir à l’iPad avec un iPad Air de 64 Go cellular !
    J’ai été tenté par le Xperia du fait de sa finesse et de son poids : trop grand et surtout 16 Go maxi en 4G (les cartes SD ne sont tout de même pas une solution équivalente à au moins 32 Go sur la tablette).
    Quant au Note 10.1, si on peut extrapoler le coût de la 4G sur une 32 Go ça commence à faire cher (et puis le look n’est tout de même pas celui d’un iPad, et plus grave, l’écran est trop flashy).
    Donc l’iPad Air remplacera même pour moi l’iPad mini car son format, associé à un faible poids, est vraiment transportable partout.
    Pour l’APN je préfère en avoir un bon sur le smartphone

  4. Sur le site Apple je ne vois pas le coprocesseur M7 sur l’iPad air alors qu’il décrivent celui de l’iPhone 5S

  5. bientot la version 32 giga dans mes mains – j etais plus Android mais la je vais me laisser tenter par ce petit bijou — Commentaire envoyé depuis l’application Android Tablette-Tactile à télécharger ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend