Notre test du Samsung Galaxy S7 Edge

Par ,

Présentée en grandes pompes lors du MWC2016, la nouvelle gamme Galaxy S7 a fait forte impression. Il est maintenant temps de voir si tout cela se vérifie avec un test complet.

Galaxy S7 Edge

Caractéristiques techniques

Les Galaxy S sont les fleurons de Samsung depuis des années et la donne n’est pas prête de changer. Cette fois encore, la marque coréenne nous offre un smartphone haut de gamme pur et dur :

  • Écran 5.5″ Super AMOLED 2560 x 1440 px à bords incurvés
  • Processeur Exynos 8890 Octa à 2.3 GHz
  • GPU Mali-T880 MP12
  • 4 Go RAM
  • 32 Go de stockage interne
  • Ports micro-USB 2.0, micro-SD jusqu’à 128 Go, jack 3.5 mm, wifi 802.11 b/g/n/ac, bluetooth 4.2
  • APN 5 MP et 12 MP
  • Batterie 3600 mAh
  • Certification IP68 : résistant à l’eau et la poussière
  • Android 6.0 Marshmallow + Touchwiz

Il y a assurément du lourd, même si pour nos contrées Samsung a décidé de remplacer le Snapdragon 820 par un Exynos 8890, légèrement moins puissant. Mais nous y reviendrons dans la partie des performances. Pour cette mouture, la marque coréenne a remis au goût du jour le lecteur de carte micro-SD et l’étanchéité, précédemment retirés sur les S6. C’est donc un retour aux sources bienvenu que les fans apprécieront. Pour ma part, il y a quand même deux petits points qui me gênent sur un smartphone haut de gamme tel que le S7 Edge : l’absence de port USB Type-C et l’espace de stockage limité à 32 Go. C’est loin d’être des défauts rédhibitoires, mais Samsung aurait pu faire l’effort d’améliorer ces petits détails pour rendre une copie parfaite de son fleuron. En dehors de ça, il n’y a vraiment rien à redire, les spécifications sont au top tout comme le design que nous allons aborder au paragraphe suivant.

Si vous craquez pour ce modèle, n’oubliez pas notre sélection d’étui pour le protéger.

 

Design

Avec le S7 Edge, Samsung ne bouscule pas ses habitudes et offre un design similaire à son prédécesseur, en dehors de l’écran qui passe de 5.1″ à 5.5″. On retrouve donc une coque en verre renforcé (du Gorilla Glass 4), des tranches en aluminium et une façade avant elle aussi en verre renforcé. L’ensemble est vraiment très agréable à l’œil ainsi que lors de la prise en main, avec un poids de seulement 157 grammes. Les dimensions sont elles aussi très bonnes : 150.9 x 72.6 x 7.7 mm.

Galaxy S7 Edge
Samsung reste fidèle à son design habituel.
Galaxy S7 Edge
La coque est en verre renforcé Gorilla Glass 4.
Galaxy S7 Edge
L’écran incurvé est agréable à prendre en main.

Le design général est donc très soigné. Sur la coque, on retrouve le capteur photo de 12 MP qui ressort légèrement. A côté, on distingue le flash LED et un capteur de rythme cardiaque. Pour ce test, j’ai reçu la version noire, mais le S7 existe aussi en or ou argent.

S7 Edge
L’APN arrière ressort légèrement. A coté, on trouve le flash LED et le capteur cardiaque.

La face avant dispose d’un APN de 5 MP situé à droite du logo Samsung. Le haut-parleur téléphonique et les capteurs sont situés au-dessus de ce même logo. Sous l’écran se situe le seul bouton physique de l’appareil, qui fait aussi office de capteur d’empreintes digitales. Il est sis entre deux boutons tactiles qui s’allument brièvement lorsqu’on les touche.

S7 Edge
Les capteurs se font discrets à l’avant.
S7 Edge
Le bouton principal fait aussi office de lecteur d’empreintes digitales.

Passons maintenant aux tranches. Sur le côté gauche se trouvent les boutons de volume. Contrairement à de nombreux smartphones, ils sont séparés.

Galaxy S7 Edge
Les boutons de volume sont séparés contrairement à ce qu’on voit chez la concurrence.

Sur la tranche droite, il n’y a que le bouton d’alimentation. Tout comme les autres boutons, il est en aluminium.

Galaxy S7 Edge
Le bouton d’alimentation est lui aussi en aluminium.

En haut du S7 se trouve l’emplacement pour la carte SIM (format nano uniquement) et la micro-SD. Pour y accéder, il faut utiliser un extracteur fourni dans la boite. Il y a aussi un atténuateur de son sur cette tranche qui permet un meilleur son lors des conversations téléphoniques.

Galaxy S7 Edge
Le S7 Edge remet la carte micro-SD au gout du jour.

Pour terminer, on a sur le bas du téléphone la prise casque de 3.5 mm, le port micro-USB 2.0, un atténuateur de son ambiant et un haut-parleur. Ce dernier est bien situé, mais il aurait gagné à être complété par un autre haut-parleur afin de fournir un son stéréo. Pour du haut de gamme, ça reste dommage de devoir se contenter d’un son mono.

Galaxy S7 Edge
Un seul haut-parleur, c’est maigre pour du haut de gamme…

C’est donc presque un design sans défaut que nous livre Samsung. La prise en main est très agréable malgré les bords incurvés de l’écran et sa grande taille.

Écran

Impossible de tester le Edge sans parler de son écran incurvé, qui est la marque de fabrique de ce terminal. La dalle Super AMOLED en elle-même produit déjà des images d’excellente qualité, bien que sa définition reste la même que sur le S6 Edge, soit 2560 x 1440 px. Les couleurs sont sublimes, les noirs très profonds et les blancs éclatants. On en a clairement pour son argent à ce niveau-là.

Galaxy S7 Edge
L’écran Super AMOLED est superbe, très lumineux.

Pour ma part, c’est la première fois que j’ai l’occasion de tester un écran incurvé sur une longue durée. J’étais un peu dubitatif sur cette technologie, mais j’avoue avoir été séduit par le concept. Ne plus avoir de bordure sur l’écran est vraiment agréable lors du visionnage d’une vidéo. Je craignais aussi que la prise en main serait assez aléatoire avec des risques d’appuyer par mégarde sur les bords, mais au final il n’en est rien. Après une petite période d’adaptation, cet écran incurvé devient aussi naturel qu’un écran plat plus classique.

Galaxy S7 Edge
Les bords incurvés sont très agréables pour le multimédia.

Le seul reproche que je ferais à cette dalle est sa tendance à se teinter en bleu quand on la regarde de biais. C’est surtout flagrant avec un fond blanc. Lors du visionnage d’une page Web, les bords incurvés eux-même bleuissent. C’est un peu gênant, mais c’est la courbure du verre qui veut ça.

Galaxy S7 Edge
l’écran prend une teinte bleue lorsqu’on le regarde de côté.

Malgré tout, le S7 Edge s’en sort avec les honneurs en proposant une dalle superbe de très bonne qualité. Reste à voir si les bords incurvés ont maintenant une réelle utilité au niveau logiciel.

 

Interface et applications

Touchwiz

Samsung reste fidèle à sa surcouche, qu’on aime ou pas. On reste cependant assez proche d’une version Stock d’Android, du moins bien plus que la surcouche EMUI de Huawei par exemple. Basé sur Android 6.0 Marshmallow, le S7 reste assez rapide à prendre en main. On retrouve le classique tiroir d’applications dans le dock, le centre de notifications en haut de l’écran ainsi que les paramètres rapides. On peut aussi utiliser un affichage multi-fenêtre, mais les applications compatibles sont peu nombreuses.

S7 Edge
L’interface Touchwiz n’est pas trop éloignée d’Android Stock.

 

S7 Edge
Les paramètres rapides sont accessibles simplement.

 

S7 Edge
Le multi-fenêtre est trop limité à l’heure actuelle.

Nous allons donc plutôt aborder les nouveautés logicielles apportées par l’écran incurvé. Il dispose d’une zone de lancement réglable située par défaut sur la droite. Un glissement sur cette zone permet d’ouvrir une série de panneaux affichant diverses informations : contacts préférés, météo, favoris Web, etc… On passe simplement d’un panneau à l’autre en glissant le doigt d’un côté ou de l’autre. Si les panneaux de base ne vous conviennent pas, il est toujours possible d’en télécharger d’autres, gratuits ou payants.

S7 Edge
L’écran latéral propose des raccourcis de divers types.

 

S7 Edge
Vous pouvez configurer les divers panneaux de l’écran latéral à votre guise.

 

S7 Edge
La zone de lancement est adaptable à vos goûts.

Une autre fonctionnalité permet de définir l’affichage d’une horloge la nuit sur l’un des bords. Sympa, mais pas forcément très pratique tant l’affichage est réduit. Il est aussi possible d’afficher des informations comme vos notifications ou votre nombre de pas (dans le cas d’une utilisation avec une montre Galaxy Gear) quand l’écran est éteint. Pour cela, il suffit de glisser rapidement le doigt sur le côté incurvé. Là aussi, c’est sympa mais ça reste au final plutôt gadget pour le moment. Peut-être que dans les mois à venir Samsung viendra faire des mises à jour afin d’offrir plus de fonctionnalités.

Galaxy S7 Edge
Le mode horloge de nuit fait assez gadget…
Galaxy S7 Edge
Les flux d’infos sont eux aussi plutôt limités pour le moment.

Alors y a-t-il un vrai intérêt à rajouter 100€ sur le prix d’un S7 pour avoir des écrans incurvés ? Tout dépendra de vos usages. Lors de mes tests, je me suis souvent servi des panneaux latéraux pour obtenir des informations rapides. En revanche, les fonctions d’horloge de nuit ou de flux d’infos m’ont parues plutôt gadgets à l’heure actuelle… Il semble cependant que Samsung avance dans la bonne direction et nul doute qu’il y aura des améliorations dans l’avenir afin de rendre tout ça plus exploitable. Et en dehors des apports logiciels, les bords incurvés fournissent un confort certain pour le multimédia.

Applications

Comme souvent, les gros constructeurs se sentent obligés d’apporter leurs propres applications en plus des classiques “Google Apps”. C’est donc pas moins de 4 Go d’applications tierces qui sont pré-installées sur le S7 Edge. Il y a celles de Samsung : S Voice, S Health ou encore le marché Galaxy Apps. Il y a aussi celles de Microsoft : Word, Excel ou encore Skype. Et pour finir les applis de réseaux sociaux : Facebook, WhatsApp et Instagram. Ça fait vraiment beaucoup… Ma remarque sera donc la même que pour le Honor 5X : je préfère télécharger mes applications préférées plutôt que me les voir imposées par le constructeur. Il est heureusement possible d’en éliminer une bonne partie afin de libérer de l’espace.

S7 Edge
Les applications de productivité Microsoft sont pré-installées.

 

S7 Edge
Samsung dispose aussi de nombreuses applications plus ou moins utiles.

Une nouvelle appli fait son apparition et vise les joueurs : Game Launcher. Il s’agit d’une panoplie d’outils qui permet de couper les notifications lors du lancement d’un jeu vidéo, de prendre un enregistrement d’une partie ou encore regarder vos succès. Le principe fait penser au Steam Overlay sur PC. C’est plutôt chouette. Au pire si vous n’aimez pas, un simple switch permet de retirer cette fonctionnalité.

S7 Edge
Game Launcher apporte quelques options supplémentaires pour les joueurs.

 

S7 Edge
Game Tools fait penser au Steam Overlay sur PC.

Une autre fonctionnalité intéressante nommée Smart Switch permet de transférer vos données depuis un autre smartphone vers le S7 Edge (et inversement) en utilisant l’adaptateur fourni dans la boite. C’est compatible aussi bien avec Android qu’iOS ou encore BlackBerry. Ça permet un gros gain de temps lors de l’initialisation.

S7 Edge
Smart Switch permet de transférer les données d’un smartphone à l’autre.

 

Galaxy S7 Edge
L’adaptateur permet de transférer les données d’un smartphone à l’autre.

L’offre applicative est donc complète, voire un peu trop. Certaines fonctions semblent un peu gadget par moment, mais cela permet de contenter tout le monde, que ce soit les amateurs de personnalisation poussée ou ceux qui préfèrent la simplicité.

 

Appareil photo

La photographie devient un élément de plus en plus important dans nos smartphones. Samsung a pourtant fait un pas en arrière cette année en baissant la définition de son APN qui passe ainsi de 16 MP à 12 MP. Mais cela n’influence pas du tout le résultat final : les clichés sont de très bonne qualité, même en faible luminosité. Grâce à l’utilisation de la technologie Dual Pixel, les prises de vue sont presque instantanées, c’est assez bluffant.

Galaxy S7 Edge
Les clichés sont des très bonne qualité…
Galaxy S7 Edge
… même dans la pénombre.

Idem pour les vidéos qui peuvent être filmées jusqu’en 2560 x 1440 px à 30 images par secondes ou en FHD à 60 fps. Un mode time-lapse est aussi intégré. On trouve d’autres options plus ou moins utiles comme la possibilité de prendre un cliché en disant simplement “cheese” ou encore faire un enregistrement vidéo de trois secondes avant une photo. L’APN avant propose lui aussi diverses options pour les selfies. Les amateurs devraient y trouver leur bonheur, même les plus tatillons.

Performances

Fleuron de Samsung oblige, le S7 Edge est un vrai monstre de puissance. Doté d’un processeur Exynos 8890 à huit coeurs et de 4 Go de RAM, le smartphone est capable d’encaisser sans broncher les pires traitements possibles. Que ce soit pour les usages basiques comme la navigation Web ou plus lourds comme le gaming 3D, je n’ai pas eu l’occasion de remarquer le moindre ralentissement lors de mes tests. C’est donc sans surprise qu’il arrive dans le haut du classement sur le benchmark Antutu. Il y a cependant un écart avec les S7 équipés d’un Snapdragon 820, même si il restera imperceptible pour l’utilisateur final. On peut néanmoins s’interroger sur l’étrange politique de Samsung qui a choisi d’utiliser un équipement moins puissant pour le marché européen…

S7 Edge
Score Antutu : 95594 points

C’est dans les jeux vidéo que le S7 Edge peut donner libre cours à toute sa puissance. Et ça se ressent. Les graphismes sont superbes, tous les effets sont actifs et tout ça sans une once de saccade. Un passage sur Epic Citadel vient confirmer tout ça : 59.8 fps en moyenne avec le niveau de détails réglé au maximum. Ajoutez à ça l’écran incurvé et la fonction Game Tools, vous obtenez un smartphone incomparable pour les joueurs de tout poil. La chauffe reste acceptable même après un long moment à jouer.

S7 Edge
Le s7 est une vraie bête de course !

 

S7 Edge
Score parfait pour le S7 !

Le reste fonctionne tout aussi bien, que ce soit le wifi (qui gère la bande des 5 GHz) ou le bluetooth. Je n’ai rencontré aucun problème particulier lors de mes tests. On peut juste déplorer un son plutôt moyen pour du haut de gamme, Samsung n’ayant intégré qu’un seul haut-parleur sur son fleuron.

S7 Edge
Le signal wifi est de très bonne qualité.

Dernier point : le capteur d’empreintes digitales. Il fonctionne bien et reste bien plus réactif que ce que j’avais pu voir sur la Galaxy Tab S2. C’est donc là aussi une réussite.

 

Autonomie

Le passage d’une génération à une autre a été bénéfique au S7 Edge qui voit sa batterie Lithium-Ion passer de 2600 mAh à 3600 mAh. Un bond énorme qui permet au smartphone de bénéficier d’une excellente autonomie. Sur notre test habituel qui consiste à faire tourner en boucle une vidéo Full HD encodée en H.264 avec le wifi activé et la luminosité à 50%, le terminal coréen a mis 14h42min pour s’éteindre ! Un score énorme qui peut encore s’améliorer en utilisant les divers mode d’économie d’énergie fournis par Touchwiz. Le plus agressif va carrément couper toute connexion inutile (bluetooth, GPS) et passe l’écran en noir et blanc. Les fonctions sont vraiment réduites, mais la batterie voit son autonomie doublée.

S7 Edge
La fonction AOD ne consomme rien.

Et pour ceux qui s’inquièterait d’une quelconque baisse d’autonomie en gardant le mode AOD (Always On Display) actif, qu’ils se rassurent : son impact est vraiment négligeable comme vous pouvez le voir ci-dessous. Pour information, ce mode permet d’afficher sur l’écran éteint l’heure, un calendrier ou une image selon vos préférences.

Galaxy S7 Edge
Le mode AOD peut afficher l’heure mais aussi des images ou un calendrier sur l’écran éteint.

Le S7 Edge s’en tire donc très bien et pourra vous accompagner sans soucis pour une longue journée de travail sans nécessiter de recharge. D’ailleurs, il gère le mode Quick Charge, ce qui permet de remplir intégralement la batterie en moins de 1h30.

Conclusion Samsung Galaxy S7 Edge+

Noté par Johan Gautreau: 4.5 étoiles
****1/2

Alors faut-il craquer pour ce S7 Edge ? Il est clair que c’est un magnifique smartphone, agréable à prendre en main et doté d’une puissance incomparable. L’écran incurvé d’excellente qualité apporte un certain confort pour le multimédia et le gaming. L’autonomie est plus que bonne, permettant un usage régulier sur toute une journée. Cependant, il n’apporte pas énormément d’évolution par rapport à son prédécesseur, si ce n’est l’étanchéité et le port micro-SD. Les possesseurs de S6 Edge ne verront donc probablement pas énormément d’intérêt à changer d’appareil. Pour les autres, vous pouvez foncer sans hésitation, à moins de ne pas avoir besoin des bords incurvés, auquel cas le S7 classique vous conviendra mieux.

Les + :

  • Design et finitions au top
  • Écran incurvé de grande qualité
  • Puissance idéale pour les jeux vidéo
  • Des fonctions sympathiques : Game Tools, EtiquEdge
  • Bonne autonomie
  • APN de très bonne qualité

Les – :

  • L’écran qui tire vers le bleu dans les angles
  • Certaines fonctions de l’écran incurvé pas forcément pertinentes/utiles
  • Un seul haut-parleur qui délivre un son moyen
  • Pas d’USB Type-C
  • Seulement 32 Go de mémoire interne
  • Trop d’applications pré-installées (presque 4 Go)
le 0 2908
-
Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend