Test de l’iPad Mini d’Apple : de long en large un iPad ?

C’est en cette fin d’année 2012 qu’Apple a dévoilé sa nouvelle création, l’iPad Mini. Venez découvrir avec nous comment il se place face à la concurrence.

Nous le savons depuis longtemps, Apple n’est jamais le premier à arriver sur un marché. L’iPad n’est pas la première tablette, l’iPhone n’est pas le premier smartphone non plus. Mais là où excelle Apple, c’est à redéfinir les codes des produits qui constituent un marché.

5 ans après l’iPhone et 2 ans après l’iPad, le succès de la stratégie de l’une des entreprises les plus valorisées au monde n’est plus à prouver. C’est ainsi qu’Apple créé souvent les tendances en termes de produits hardware et software et que les autres entreprises tentent de l’égaler. Et pourtant, l’iPad Mini eu une naissance controversée au sein de l’entreprise.

Peu après qu’Apple ait dévoilé son iPad en mars 2010, Samsung a emboité le pas en présentant une petite tablette, la Samsung Galaxy Tab. Cette tablette avait comme particularité d’être beaucoup plus mobile que la tablette d’Apple. Son format de 7 pouces était idéal pour les trajets en transports en commun,…, les utilisations “On The Go” comme diraient certains. C’est ainsi qu’une conversation interne est née sur l’utilité d’un produit de cette taille. Or, ce format n’avait aucun intérêt selon Steve Jobs, “trop petit, trop bancale”.

Cependant, en deux ans, beaucoup de tablettes ont émergées entre le format 7 pouces et le format 10 pouces, et les seules tablettes concurrentes qui ont réussies à grignoter quelques parts de marchés à l’iPad, sont des tablettes au format de 7 pouces, comme la Galaxy Tab de Samsung ou surtout la Kindle Fire d’Amazon. Le sentiment de créer un produit de ce format grandit petit à petit et se trouva même de plus en plus pressant avec l’arrivée de la Nexus 7 de Google et Asus.

iPad Mini ou Nexus 7

C’est donc dans ce contexte qu’Apple présenta son iPad Mini le Mardi 23 Octobre. Fin du cours d’histoire, lisez nos impressions dans la suite de ce test.

Meilleurs Prix Apple iPad mini

 

Design & Cœur de l’appareil

Pas de doute, Apple est vraiment une entreprise qui soigne le design de ses produits. L’iPad Mini est, selon moi, leur plus belle tablette à ce jour.

Fini le dos en aluminium brossé gris que l’on avait l’habitude de voir de l’iPad premier du nom au nouvel iPad (iPad 4); Ici, on a un dos en aluminium anodisé de couleur noir-bleuté (noir & ardoise) du plus bel effet. La version “blanche” arbore une coque en aluminium anodisé de couleur “argenté”.

La tablette est très fine avec seulement ses 7,2 mm d’épaisseur, et incroyablement légère pour son gabarit (308g). A titre de comparaison, la Nexus 7 de Asus/Google fait 10,5 mm d’épaisseur pour 340g, et en main, on a vraiment cette impression nette de différence de poids.

L’arrière compte un appareil photo de 5 mégapixels.

La tranche haute (mode portrait) compte le bouton Marche/Arrêt, le port audio (jack 3.5mm), et un microphone.

La tranche droite accueille les boutons Volume+ / volume-, et le bouton de verrouillage / dévérrouillage de la rotation de l’écran.

La tranche basse laisse place aux hauts parleurs stéréo et au nouveau connecteur Lightning.

Pour finir sur les tranches, on remarque un léger biseau entourant l’iPad Mini, le même qui entoure l’iPhone 5.

A l’avant, on retrouve un écran tactile IPS de 7,9 pouces en résolution de 1024 x 768 pixels. Il s’agit d’une dalle assez lumineuse qui compte une bonne colorimétrie dans l’ensemble.

Si on la compare à la Nexus 7 par exemple, on remarque que la tablette d’Apple dispose d’un écran en format 4/3, la Nexus 7 est quant à elle en format 16/9. Au niveau de ses tablettes, Apple privilégie le format 4/3 car il semble plus polyvalent dans son utilisation autant en mode portrait qu’en mode paysage. Ainsi, lors de sa keynote, Apple a affirmé qu’on affichait plus d’information sur l’écran de l’iPad Mini que sur celui de la Nexus 7. Et dans les faits, c’est relativement vrai, sauf que l’iPad Mini est aussi plus proche des 8 pouces que des 7 pouces de la Nexus 7.

iPad Mini à gauche, Nexus 7 à droite

iPad Mini à gauche, Nexus 7 à droite

Je rajouterais aussi un mot sur la densité de pixels de cet iPad Mini. Si les iPads 3 & 4 et les iPhones 4 / 4S / 5 profitent d’un écran Retina aux densités de pixels élevées (264 ppi pour les iPads 3 et 4, 330 ppi pour les iPhones 4 / 4S et 326 ppi pour l’iPhone 5); cet iPad Mini ne dispose que d’une densité 162 ppi (contre 142 ppi pour l’iPad 2) contre 216 ppi pour la Nexus 7 et l’Amazon Kindle Fire HD 7”.

Aussi Apple a privilégié une résolution de 1024×768 pixels pour éviter aux développeurs de devoir recoder leurs applications en incluant une nouvelle taille d’écran. Mais c’est au détriment des utilisateurs qui seront affecter par une baisse de la netteté de l’affichage de l’iPad Mini. Maintenant au quotidien, on oublie rapidement ce détail, et il nous suffit de regarder un écran LCD de PC pour ne plus se souvenir de ce grief.

Comme à son habitude, on retrouve le bouton Home sous l’écran, et une caméra FaceTime au dessus.

En terme de qualité de finition, il est évident qu’Apple est un cran au dessus que les autres constructeurs. L’utilisation de matériaux nobles en plus d’un design éprouvé renforcent l’impression de qualité du produit.

Cependant, tout n’est pas rose dans ce “monde” : les utilisateurs d’iPhone 5 ont remarqués que leurs smartphones étaient très fragiles et se laissaient facilement rayés. L’iPad mini devra donc être protégé par une coque qui cachera sa qualité de fabrication…

 

Au coeur de l’iPad Mini

  • Ecran LCD IPS (In Plane Switching) de 7,9 pouces – résolution 1024 x 768 pixels (densité de 162 ppi)
  • Processeur double coeur Apple A5 cadencé à 1 Ghz
  • Processeur graphique PowerVR SGX543MP2
  • 512 Mo de RAM
  • 16 / 32 Go / 64 Go de stockage interne
  • Batterie de 16,3 Wh (10h d’autonomie annoncée)
  • 2 capteurs photos : 1,2 MP à l’avant et 5 MP à l’arrière
  • Connectique sans fil : Bluetooth 4.0, Wifi a/b/g/n, existe en version Wifi et Wifi+4G (3G en France)
  • Ports : jack 3.5mm, port Lightning
  • Senseurs de mouvements : gyroscope, accéléromètre, boussole
  • Autres : puce A-GPS pour la géolocalisation (seulement dans la version Wifi+3G), capteur de luminosité
  • 200 x 134,7 x 7,2 mm, 308g (312g pour la version Wifi+3G)

 

Interface & Ergonomie

Difficile de ne pas s’y retrouver sur cet iPad mini ! Le système d’exploitation mobile d’Apple, iOS, n’a pas changé d’un pouce (ou presque) depuis 2007 !

On retrouve donc toujours une grille d’icône correspondant à vos applications, la barre des notifications, et la barre d’accès rapide aux applications lancées & aux contrôles rapides de la luminosité, du son et de la rotation de l’écran.

Introduit avec iOS 5, les gestes sont toujours de la partie et permettent rapidement de fermer une application, de passer en revu vos applications lancées récemment, ou d’ouvrir la barre inférieur.

Trois actions sont associées aux bouton Home :

  • appui court : revenir à la page d’accueil
  • double appui : Ouvrir la barre inférieur des applications récentes & accès aux contrôles rapides du son/luminosité/rotation de l’écran
  • appui long : activer Siri

Enfin, les paramètres regroupent tout les réglages de votre iPad : wifi/bluetooth, activation des notifications, gestion des comptes mails, gestion de votre compte iCloud, etc.

 

Utilisation

Les applications

Si vous possédez un iPhone, un iPod Touch, ou un iPad, cette partie ne devrait pas vous intéresser. Pour les autres, je vais faire un petit tour rapide des applications intégrées directement au démarrage de l’iPad. Vous pouvez retrouver le détail des nouveautés d’iOS 6 ici, et des informations sur les applications et l’OS en général dans les tests précédents des anciennes générations de l’iPad ( ici).

Voici les applications disponibles de base lors de votre premier allumage de la tablette :

  • Mail
  • Safari : le navigateur internet
  • Message
  • Vidéos/Musique
  • Plans : très controversé car Apple n’utilise plus le système de cartes de Google, mais le sien en partenariat avec TomTom. Il en résulte une cartographie à jour mais manquant grandement de point d’intérêt (POI : les cafés / restaurants / cinémas / boutiques / air de repos / station essence). Enfin, le principal grief que les utilisateurs ont contre Plans est que la vue 3D aérienne n’égale pas Street View de Google.
Paris et New York, plat et relief
  • Kiosque : le magasin de journaux
  • iBooks : le magasin de livre
  • iTunes Store : le magasin de contenu musical et vidéos d’Apple.
  • Apple AppStore : la bibliothèque d’application la plus abondante au monde, devançant le Google Play Store, l’Amazon AppStore, et BlackBerry World et le Microsoft Windows Phone Store. L’iPad et plus particulièrement l’iPad Mini profite du meilleur choix d’applications dédiées aux tablettes.

Siri : comment parler de l’iPad sans parler de l’assistant le plus connu de la planète ? Tout comme les nouveaux iPads (3ème génération / 4ème génération), l’iPad Mini dispose, lui aussi, de Siri.

Avec iOS 6, Siri se dote de nouvelles capacités comme :

  • tweeter et envoyer des statuts Facebook rien qu’à la voix
  • avoir les résultats des matchs sportifs
  • trouver des horaires de films aux cinémas

 

La dictée est aussi présente sur l’iPad avec une reconnaissance vocale un peu capricieuse. Ci-dessous un exemple (cliquer sur l’image pour l’agrandir) :

Il fallait lire : « Il n’y a rien à faire, la diction, cet art si dur à apprivoiser reste du domaine du gadget sur les smartphones, les tablettes et les ordinateurs. De plus, l’écriture au clavier est souvent bien plus rapide. Le plus dur quand on dicte, c’est qu’il faut réfléchir avant de parler, alors que quand on tape au clavier, on réfléchit en même temps. »

 

Appareil photo / vidéo

Apple a équipé son iPad Mini d’un capteur photo arrière de  5 mégapixels rétro-éclairé, et d’un capteur photo avant de 1.2 mégapixels. Le capteur arrière peut shooter une vidéo en 1080p tandis que le capteur avant se limite à du 720p (largement suffisant).

iPad Mini (5 MP) à gauche, Samsung Galaxy Nexus (5MP) à droite

Si on compare l’APN arrière à celui d’un smartphone (sensé être meilleur), on remarque que l’APN 5 MP de l’iPad Mini s’en tire très bien, les photos sont nettes et la colorimétrie est proche du réel. Alors certes, ce n’est pas non plus le meilleur appareil photo, ce n’est même pas un appareil photo en considérant sa taille qui le rend peu pratique à utiliser comme tel; mais il s’agit surement de l’un des meilleurs appareils photos équipant une tablette.

Concernant l’appareil photo avant, la caméra FaceTime HD, le résultat est un peu moins flatteur que pour l’APN arrière mais c’est supérieur à ce qu’on peut voir sur la Nexus 7.

iPad Mini à gauche, Nexus 7 à droite

 

Performance & Autonomie

Performances

Voilà l’un des principaux points qui me dérange sur cet iPad Mini : cette version miniature de l’iPad se voit attribuer un processeur d’ancienne génération.

Voilà un bref historique des processeurs sur les différents iPads :

  • iPad 1 : processeur Apple A4 simple coeur cadencé à 1 Ghz
  • iPad 2 de 2011 : processeur Apple A5 (gravé en 45 nm) double-coeur cadencé à 1Ghz
  • iPad 2 de 2012 : processeur Apple A5 (gravé en 32 nm) double-coeur cadencé à 1 Ghz
  • iPad 3 : processeur Apple A5X double-coeur cadencé à 1 Ghz
  • iPad 4 : processeur Apple A6X double-coeur cadencé à 1,4 Ghz
  • iPad Mini : processeur Apple A5 (gravé en 32 nm) double-coeur cadencé à 1 Ghz

Si je vous mets la finesse de gravure du processeur, ce n’est pas pour vous effrayer (vous les non-technophiles), c’est pour vous faire comprendre qu’il ne s’agit pas exactement du même processeur que sur le premier iPad 2.
Donc, en bref l’iPad Mini hérite de la résolution d’écran de l’iPad 2 et de son processeur…

Le principal problème de ce choix est que l’iPad Mini risque de ne pas tenir dans la durée. Rajoutons à cela que la concurrente directe, la Nexus 7 de Asus/Google, dispose d’un processeur quadri-coeurs capable d’égaler les performances techniques de l’iPad de 3ème et 4ème génération.

Cependant, une fois sortie de la théorie, et avant d’entrer dans les tests de performances pures, on remarque deux éléments :

  • l’iPad mini est réactif
  • mais certaines applications mettent plus de temps à charger que sur l’iPad 3 & 4

Puis, enfin, on plonge dans le monde des chiffres, et on se rend compte que finalement l’iPad Mini s’en sort mieux qu’une Nexus 7 sur les tests auxquels on les a soumis.

Sunspider est un benchmark qui teste la réactivité du navigateur internet. Le score est exprimé en milliseconde, et le temps le plus petit est le meilleur.

Avec ce test, l’iPad Mini prend donc la tête du classement avec 300 ms de moins que la Nexus 7.

Browsermark 2.0 est aussi un benchmark qui teste la vélocité d’une tablette par l’intermédiaire de son navigateur, de son système d’exploitation et intrinsèquement de ses capacités techniques.

Aussi étrange que cela puisse paraître, l’iPad 2 (2011) arrive premier avec presque le double du score de l’iPad mini, qui lui surclasse aussi la Nexus 7.

Enfin, Linpack teste la puissance d’un System On Chip (SoC) en effectuant un calcul flottant.

L’iPad Mini surclasse l’iPad 2 et surtout la Nexus 7 équipé pourtant d’un couple processeur/processeur graphique/RAM bien plus puissant que la nouvelle tablette d’Apple.

 

Autonomie

Que peut-on dire ? l’iPad a toujours été l’une des tablettes possédant la meilleure autonomie, cet iPad Mini ne déroge pas à la règle, et c’est la tablette au format 7-8 pouces qui profitent aussi de la meilleure autonomie avec 8h45 non stop de lecture vidéo HD.

Pour rappel, ce protocole consiste à faire tourner en boucle une vidéo HD (1080p high profile) avec une luminosité de 50%, le wifi activé et les notifications aussi.

Conclusion iPad Mini

Noté par Tablette-Tactile.net: 4.5 étoiles
****

Au final, comment résumer cette nouvelle tablette, cette nouvelle réussite d’Apple ? Apple nous refait presque le même coup que pour le marché du smartphone. [quote align= »right » color= »#eb7900″]On arrive en dernier sur ce marché des tablettes « petits formats », mais nous propulsons notre produit au top de cette catégorie.[/quote]

Malgré un processeur moins puissant, un écran à la densité de pixels moins élevée, et un format plus proche des 8 pouces que des 7 pouces, l’iPad Mini a toutes les caractéristiques pour conquérir et dominer le marché des petites tablettes. Ses éléments tangibles sont sa finition, l’éco-système d’application d’Apple (AppStore), et si nous ajoutons les caractéristiques intangibles comme l’aura d’Apple, nous sommes devant l’un des produits qui fera fureur ce noël.

Pour les plus technophiles d’entre vous, vous regretterez les deux principaux points négatifs cités ci-dessus, et l’on pourrait même rajouter une demande à Apple : apporter plus de coloris pour les coques de son iPad Mini.

Enfin, à 339€ en version 16 Go Wifi, ce mini iPad propose un petit prix pour un iPad mais un gros prix pour une tablette de 7-8 pouces. Si vous êtes un client d’Apple, ou si vous êtes attirés par cet iPad Mini, foncez ! Pour les autres, la Nexus 7 ou l’Amazon Kindle Fire HD seront vos alternatives.

Pour conclure notre test, si l’on peut être sûr d’une chose, c’est que l’iPad Mini 2 sera sans aucun doute possible, une réussite complète.

 

Les +Les –
  • Qualité de fabrication
  • Tablette très légère
  • Bel écran IPS
  • Écosystème d’application
  • Prix plus élevé que la concurrence
  • Faible densité de pixels de l’écran / Ecran non HD

[acc_item title= »Cacher la galerie d’images »] [/acc_item]
[acc_item title= »Afficher la galerie d’images »]

[/acc_item]

 

 

Meilleurs Prix Apple iPad mini

le 3 91
Tablette(s) - Marque(s) / Os : ,

3 Comments

  1. Il faudrait insister sur le fait que la version Wifi n’intègre pas de GPS (contrairement à la quasi totalité des autres tablettes)… et ça c’est fort dommage. Obligé de dépenser 130 € supplémentaire pour la version Cellular qui intègre le GPS… Quand est-ce qu’Apple intégrera systématiquement le GPS dans les versions Wifi ?

  2. Très bon test, excellent.

    Le point qui m’a intrigué, c’est les performances.
    Ceci est quand même une preuve irréfutable => On peut dire ce qu’on veut sur Apple au niveau du hardware, que c’est plus cher pour moindre performance, oui, en attendant, tout est compensé au niveau logiciel, un camion a un gros moteur très puissant, pourtant, ça va moins vite qu’une voiture qui a un petit moteur. C’est clairement cela, on peut avoir une grosse config, si les logiciels ne suivent pas, c’est pas la peine. Ici, c’est quand même vraiment une preuve indiscutable : Un dual-core de 2011 qui enfonce un Quad de 2012….
    Donc voilà, cet argument anti-Apple sur le prix et les performances, que ce soit au niveau du mac ou des iDevices, c’est du flan !

    Continuez vos tests, ils sont excellents, félicitations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *