Test complet du nouvel iPad d’Apple

Par ,

Deux ans après l’avènement de l’iPad de première génération qui annonça, nous le savons maintenant, un tout nouveau mode de consommation d’informations en redéfinissant l’approche des consommateurs avec la technologie, Apple a introduit le Nouvel iPad. Faut-il craquer ? Révolutionne-t-il le concept de la tablette ultra-portable ? Quelle stratégie se dessine au travers de ce produit ? Tant de questions qui trouvent des réponses dans notre test.

L’iPad de troisième génération est un produit de transition. Tant sur le fait qu’il parait prendre un chemin tout tracé vers la concurrence aux ordinateurs portables et particulièrement les ultrabook si chers à Intel, mais aussi car il est le premier produit de Tim Cook…quoique Steve Jobs avait du donner certaines directives avant de mourir, clairement.

Premier élément significatif, il ne s’agit plus de numéroter les produits suivant le nombre de prédécesseurs qu’ils ont eu mais de “simplifier” l’arrivée des nouveaux produits sous un nom symbolique, Nouvel iPad. Il y a de quoi se demander pourquoi ne pas l’avoir simplement appelé iPad 3, surtout qu’il pourrait y avoir confusion avec l’iPad “originel”…et puis, comment appellera-t-on l’iPad de quatrième génération ? Il semble qu’Apple va continuer d’utiliser le même nom comme il est déjà de coutume avec ses autres terminaux: pas d’iMac 1, iMac 2 mais juste iMac. Avant cela, intéressons-nous à ce “Nouvel iPad” !

[wpci item=”71″ top=”5″ mode=”table”]

Design

Qu’est ce qu’un iPad…ou plus généralement, une tablette ? C’est un appareil électronique pourvu d’un large écran et d’une batterie, le tout géré par une carte mère qui représente une partie infime de l’espace. D’après Tim Cook, améliorer un de ces éléments, c’est bouleverser le produit…en mieux.

Tout d’abord, rien de nouveau au niveau du design. Où plutôt, rien de transcendant, surtout lorsqu’on parle de prise de poids et d’épaisseur ! L’iPad de troisième génération et l’iPad 2 possèdent tous deux la même coque en aluminium du plus bel effet et la même forme incurvée. Le haut-parleur, qui n’est pas stéréo, est toujours caché derrière la coque dans l’angle en bas à gauche de l’écran…le son circule tout de même grâce à de micro perforations qui ne cassent pas l’esthétique unibody du produit. D’ailleurs nous trouvons que l’haut-parleur de l’iPad 3 est plus puissant et rend davantage les aigus…mais les mélomanes continueront de le détester. Le connecteur dock trente broches est lui situé sous le bouton Home (alors qu’il aurait pu être question d’un bouton tactile) et bénéficie cette fois d’une finition aluminium, contrairement à l’iPad 2 et son connecteur en plastique noir. La perfection atteint son paroxysme…

Pour ceux qui découvriraient l’iPad, cette tablette possède un écran 4:3 qui favorise la lecture, la prise en main, mais qui est moins adapté au format 16:9 pour la vidéo. Les reflets en plein soleil sur l’écran en verre sont gênants mais on peut faire avec. Par ailleurs, la dalle fait toujours 9,7 pouces, bien que de nombreuses améliorations y ont été apportées (nous y reviendrons) et la tablette est un rectangle de 24,1×18,5 cm aux bords arrondis (forme chère à Steve Jobs).

Dans le dos on trouve l’habituel “designed by Apple in California, assembled in China”. Mais aussi et surtout le logo du constructeur Californien qui cache en fait la partie réseau de l’appareil. Une version Wifi seul est disponible ainsi qu’une autre Wifi+4G avec un logement carte micro-SIM. Quand on parle de wifi nous parlons des normes 802.11 a/b/g/n. La puce Broadcom BCM4330 supporte aussi le bluetooth 4.0, comme l’iPhone 4S, permettant de capter et d’émettre dans un rayon de 100 mètres mais pour une fois, sans consommation d’énergie accrue. La 4G n’est pas disponible en France mais Orange et SFR lanceront leur réseau en 2013 dans quelques villes de France comme Marseille…et pourtant, pas de certitude quant à la compatibilité avec l’iPad, les fréquences n’étant pas les mêmes qu’aux USA. Par ailleurs, l’iPad Wifi+4G est compatible 3G, allant jusqu’à des débits de 42Mo/s, correspondant à du 3,75G, qui couvrira 60% de la France fin 2012.

Oui MAIS Apple a cassé son adage du toujours plus fin, toujours plus léger. Le Nouvel iPad est un très bon parti pour les utilisateurs qui avaient le premier modèle, mais ceux qui possèdent un iPad 2 verrons que le dernier joujou à la mode pèse 50 grammes de plus sur la balance. Comparons: un iPad 2 pèse 601 grammes en Wifi seul, un iPad 3 s’approche des 652 grammes en Wifi seul. A la longue, porter un iPad fatigue le poignet. Moins perceptible cependant, les 0,6 mm de plus en épaisseur. Autant dire tout de suite que ces 0,6 mm permettent deux choses non négligeable: même si visuellement il n’y parait rien, cette augmentation sert l’ergonomie, l’iPad 3 étant plus facilement portable, meilleure prise en main (avis d’utilisateur farouche d’iPad 2 et 3). Deuxièmement, ce qui prend “tant de” place c’est la batterie !

Batterie

Auriez-vous déjà imaginé qu’un appareil si nomade, si fin, si Tout, puisse embarquer une batterie de 12000 mAh ? Pour donner un ordre d’idée, même un MacBook Air 11 pouces, pourtant plus épais et plus grand, n’est pas doté d’une telle capacité. L’Acer A510 possède une batterie de 9800 mAh, l’iPad 2 une de 5000 environ. L’A510 c’est 18 heures d’autonomie et l’iPad 2, 10 heures. Logiquement vous penseriez qu’un iPad de troisième génération atteigne 20 heures ou plus…loupé ! Encore une fois, 10 heures, selon Apple.

Notre utilisation quotidienne montre que la batterie se vide moins rapidement que celle de l’iPad 2 et nous atteignons 10h30 d’autonomie avec luminosité à 50%, wifi, push activé pour de nombreuses apps dont Mail et utilisation de Safari, lecture de vidéos, de Facebook, Twitter, mais pas de jeu. D’autres tests d’autonomie avec lecture de musique en boucle, push Mail toutes les 15 minutes, luminosité sur 50%, rapportent une autonomie inédite sur iPad de 13h00 !

Cette performance est très honorable pour une tablette qui se veut 4 fois plus puissante qu’un Tegra 3…oui mais Apple parle de puissance graphique ici. Passage obligé vers Infinity Blade 2 et AirSupremacy, deux jeux très gourmands pour assurer la fluidité de l’image sur 3,1 millions de pixels. Et là, pas de miracles, la batterie fond à vue d’oeil. Mais pas de quoi s’affoler, vous pourrez jouer quasiment autant de temps à ces jeux qu’avec l’iPad 2. Soit près de 2h30 heures sur AirSupremacy tout de même. Sans surprise toutefois, Angry Birds ne tire pas trop sur la batterie, vous voilà rassuré.

La batterie assure donc à cette nouvelle génération d’iPad de longues heures de lecture de vidéos, de surf sur internet, de jeux d’arcade et dans une moindre mesure de jeux plus poussés.

Revers de la médaille, Apple ne livre pas un adaptateur secteur de plus de 10W (le même que pour l’iPad 2 ! ). Calcul rapide: charger en entier une batterie d’iPad 2 prend 4 heures…il faudra environ 8 heures pour charger celle de l’iPad 3. Eh oui, la batterie est bel et bien 70% plus grosse (en capacité). La batterie, qui prend pourtant près de 95% de la place dans l’iPad, peut rapidement devenir la bête noire des utilisateurs. Imaginez qu’il ne vous reste que peu de batterie et qu’il vous faille la recharger. Vous avez votre adaptateur 10W ? En une heure vous rechargerez 10%. L’adaptateur de l’iPhone ? 5-6%. Votre ordinateur portable ? 2% tout au plus. 

Apple a pris le risque de ne pas changer l’adaptateur secteur. Grosse erreur selon nous car l’appareil ne bénéficie pas d’une autonomie qui assure à son utilisateur une journée complète de boulot et à moins de trouver à midi une prise secteur, la soirée risque de se faire sans iPad.

Mais une batterie plus grosse pour assurer la même autonomie signifie que la consommation est plus importante. Qui dit consommation dit Écran et Processeur, les deux autres éléments indissociables pour avoir une tablette en bonne et due forme.

L’écran

Rétina. Un mot pour désigner une technologie référence en terme de résolution. Beaucoup trouveront à dire qu’avec deux écrans de cette appellation et pourtant bien différents, celui de l’iPhone 4 et de l’iPad 3, Apple perd les pédales. L’iPhone 4S possède un écran dont la densité de pixels est de 326 PPI (pixels par pouce) contre 264 pour l’iPad de troisième génération… Mais ne tirons pas de conclusion sans en savoir davantage: l’iPad 2 possède une densité de 132 PPI pour une résolution de 1024×768 pixels. Le nouvel iPad c’est un écran 2048×1536 pixels soit davantage que n’importe quel écran d’appareil mobile, et même davantage encore qu’une télévision Full HD 10 fois plus large. Le Full HD correspond à un standard de 1920×1080 pixels. Autant dire que l’iPad 3 possède 1 million de pixels en plus pour un total de 3,1 millions ! Apple en est d’ailleurs très fier, au vue de la communication qui s’est établie après l’annonce de la tablette le 7 mars.

Rétina ce n’est donc pas une densité de pixels… C’est tout simplement selon Phill Schiller (Senior Vice President Marketing and product) une appellation qui désigne un écran dont on ne distingue pas les pixels les uns des autres en utilisation normale. Et c’est là qu’Apple embobine son monde: selon ses calculs, un iPad est situé plus loin des yeux qu’un iPhone de manière générale. En gros Apple a inventé un terme purement marketing qui plaît aux consommateurs. Et ça marche. Outre cette bizarrerie de langage, l’écran du Nouvel iPad est tout bonnement superbe, magique même. Ceux qui, comme nous, avaient du mal à passer d’un iPhone 4S à un iPad 2 pour la lecture  de texte ou simplement ceux qui remarquaient chaque pixel formant le mot iPad dans le coin haut à gauche, pourront être admiratifs du progrès réalisé.

Quel tour de force d’avoir devancé tous les concurrents pour réussir à fabriquer à grande échelle tant d’écrans avec cette densité de pixels. Nous ne fermons pas les yeux sur les écrans de 0,6 pouces de Sony à 500 PPI voire de Toshiba à 400 PPI en 5 pouces mais une dalle de “seulement” 264 PPI est juste ce qu’il faut à l’oeil pour ne pas distinguer les pixels (même en s’approchant bien, vous pouvez nous croire). Alors oui un écran 326 PPI aurait très certainement demandé à Apple plus d’argent et plus de temps mais aurait aussi été inutile pour le consommateur, sauf d’augmenter la facture ((ou la marge de la firme à la pomme, c’est selon !)) . Sachez que les sous-traitants ont eu du mal à soutenir le cahier des charges imposé par Apple, notamment la miniaturisation des composants qui entraînait des faux contacts. Il a aussi été question dans les rumeurs de problèmes de rétro-éclairage: la densité de pixels étant très élevée, il fut certainement difficile d’assurer une bonne luminosité à l’écran. Le nouvel écran Rétina possède en tout 72 leds, soit deux fois plus qu’un écran d’iPad 2 ! On peut donc dire qu’un écran Retina consomme plus d’énergie que celui de l’iPad 2…heureusement que la batterie à elle aussi été améliorée.

Le confort de visualisation est vraiment très satisfaisant, les textes en taille 6 sont toujours lisibles, ce qui prouve que l’écran peut afficher tout ce que vous désirez, en n’importe quelle taille. Les images ne sont pas plus belles sur un iPad 3 que sur un iPad 2 mais la saturation plus importante des couleurs de l’écran Rétina, à hauteur de 44%, permet une restitution des couleurs sans déformation mais avec plus de profondeur et plus de “pétant”. Attention, un écran AMOLED est encore un cran au dessus de la technologie IPS utilisée par Apple: pas de couleurs fluos qui détérioreraient vos clichés sur l’iPad. Petit regret toutefois, les noirs ne sont pas assez profonds à notre goût.

Une question qui vous titille sûrement: le contenu est-il adapté à cet écran ? Plusieurs réponses. Tout d’abord, l’affichage 4:3 n’est pas adapté aux flux vidéos habituels. Un film ne remplira pas tout l’écran, ce qui peut paraître dommage. Généralement, il vous sera possible de régler ce problème via une icône lors de la lecture mais l’image sera alors déformée. Un problème inhérent à la très haute résolution de l’iPad: tout contenu qui ne serait pas d’une bonne résolution/qualité d’affichage tel une photo sur internet ou une vidéo sur YouTube paraît moche, dégradé. Par contre, toute photo de plus de 3Mpx ( = résolution de l’écran ), ou vidéo en 720p ( au moins ! ) est tout à fait potable.

Les applications vont progressivement recevoir des mises à jour pour s’adapter à la résolution Rétina et ceux qui ont encore des apps iPhone sur leur iPad pourront apprécier une bonne qualité d’agrandissement, sans pixellisation ! En effet, les apps iPhone sont souvent compatibles Retina et s’affichent donc bien mieux sur un écran similaire à celui de l’iPhone. Les sites web pourront s’adapter à un affichage Retina eux aussi, à l’image de celui d’Apple.

Le processeur

S’il faut parler de puissance il faut parler du SoC A5X du Nouvel iPad. Ce SoC comporte le GPU pour la partie graphique et le CPU pour le reste. Le tout étant concentré dans la même puce de 163 millimètres carré contre 120 pour le SoC de l’iPad 2. En fait très peu de différences entre l’A5 (ancienne génération) et A5X: seul le GPU est boosté avec deux fois plus de cœurs, ce qui peut se traduire par une puissance deux fois plus grande, de quoi gérer les 3,1 millions de pixels et améliorer l’expérience de jeu.

L’écran nécessite plus d’énergie de la batterie mais demande aussi davantage du SoC avec 4 fois plus de pixels à gérer.

Les Benchs réalisés dernièrement par des sites comme Gizmodo montrent une nette amélioration des capacités graphiques, de l’ordre de 30% supérieures à celles de l’iPad 2. Apple a aussi mis en avant la supériorité de son SoC face au Tegra 3: l’A5X serait 4 fois plus puissant en terme de graphisme…le facteur est peut être un peu optimiste mais les résultats donnent des résultats proches. Pour la comparaison, vous pouvez découvrir l’article de Guillaume: Apple A5X vs NVIDIA Tegra 3. Donc la partie graphique est bien supérieure à ce qui se fait chez les concurrents.

En tout cas les jeux sont toujours très fluides, le rendu graphique est excellent sur l’écran Rétina et les temps de chargement des jeux sont plus courts. Google earth, infinity blade 2 et AirSupremacy tournent rapidement sans saccade. Les jeux de lumières et d’ombre sont poussés à un haut niveau et les textures du paysage sont bels et bien améliorés par rapport à ceux sur iPad 2 ! Côté CPU toutefois, iPad 2 et iPad 3 sont à la même enseigne ! Deux coeurs Cortex A9 à 1Ghz…ce qui assure des résultats similaires. À GeekBench 2 l’A5X a un score de 756 contre 751 pour l’A5. Le différence vient du fait qu’Apple a mis deux fois plus de mémoire vive que dans l’iPad 2 soit 1 Go. L’optimisation logicielle/matérielle que l’ont connait d’Apple va tirer partie de cette augmentation: plus d’Apps en multitâche et plus d’onglets dans Safari.

Cette non-évolution du CPU ne satisfait pas les geeks que nous sommes car bien que aujourd’hui le CPU est dans le top de ce qui se fait, un tegra 3 est dans sa configuration de base plus de 2 fois plus puissant. Calcul rapide: un Tegra 3 c’est quatre coeurs A9 1,3Ghz soit 4×1,3Ghz contre 2x1Ghz pour l’A5X. Sans compter l’arrivée prochaine de l’architecture A15 qui explose les records de performance. Même avec deux fois plus de RAM, les applications qui tirent uniquement parti du CPU ne verront pas leur vitesse d’exécution augmenter notablement.

L’autonomie est directement touché par l’embonpoint de l’A5X…toujours gravé en 45 nanomètres, contre toute attente ! TSMC n’aurait pas réussi à produire assez de puces en 28 nm pour qu’Apple décide de s’y mettre. Dommage car la puce, plus grosse, consomme donc davantage, tout comme les 72 leds de l’écran. Est-ce que c’est ce problème de miniaturisation qui a empêché Cupertino de passer aux quatre cœurs CPU ? Peut-être, mais nous ne le saurons probablement jamais. Résultat induit de cette sur-consommation: la température. Eh oui le Nouvel iPad chauffe davantage que son prédécesseur…qui gardait un dos froid. Pas de quoi s’alarmer cependant, l’aluminium reste tiède.

Caméras

Apple s’est enfin décidé à modifier les caméras de son iPad ! L’iPad 2 faisait honte aux APN et le Nouvel iPad améliore le tir. De la qualité VGA à l’avant et à l’arrière, on passe à du 5 Mpx à l’arrière et toujours du VGA à l’avant…dommage. Mais cette dernière n’est destinée qu’à FaceTime. Ne pensez même pas prendre des photos de vous, la qualité empêche toute impression et vos amis se moqueront de la qualité.

L’APN à l’arrière est lui excellent. Enfin il faut dire qu’Apple utilise la même optique que l’APN de l’iPhone 4S: 5 lentilles pour améliorer la clarté et améliorer la qualité en basse luminosité. Seule différence: pas de 8 Mpx comme sur l’iPhone mais du 5 Mpx. Beaucoup diront que ceux qui utilisent un iPad pour prendre des photos paraîtront idiots mais améliorer la qualité est tout de même essentiel, rien que pour éviter de discréditer le produit, censé être au top de la technologie.

Comparer un iPad 2 et un iPad 3 avec la caméra arrière c’est passer du blanc au noir, clairement ! Aussi les jeux sur l’App Store utilisant la réalité augmentée pourront reprendre en superbe, avec en plus un processeur graphique puissant. Pour que vous aussi puissiez voir vous même la différence, nous avons pris le même cliché avec les deux appareils: première remarque, l’objectif de l’iPad 3 est un grand angle, contrairement à l’iPad 2 qui donne une impression de zoom. Les pixels sont biens visibles sur les photos issues de l’iPad 2 (à gauche) alors que l’iPad de dernière génération (à droite) offre un rendu entre l’iPhone 4 et l’iPhone 4S: des contrastes mais pas encore assez de détails. Tout est perfectible mais l’iPad est ici doté de ce qui lui convient. Le zoom numérique uniquement est disponible, le zoom optique nécessitant une plus grande épaisseur (rien qu’à voir les tailles d’appareils “compacts” ). Le déclenchement est assez rapide, un peu moins que sur un iPhone 4S. Les photos pèsent environ 2Mo et le Nouvel iPad réussit de très belles vidéos en 1080p.


iOS, du nouveau de ce côté ?

 

 Le Nouvel iPad fonctionne avec iOS 5.1, une mise à jour qui apporte pour seule nouveauté des fonds d’écran Retina supplémentaires (ils sont d’ailleurs très élégants). Ah et une autre tout de même, l’apparition de Siri la dictée vocale. Quelle surprise de découvrir qu’Apple ait fait l’impasse sur l’assistant vocal de l’iPhone 4S ! Pourquoi ne pas l’avoir mis dans ce Nouvel iPad ? Il semble qu’Apple ait sur-estimé ses infrastructures et l’entreprise s’est d’ailleurs mise à construire de nouveaux datacenters. Alors est-ce qui Siri ne verra jamais le jour sur le Nouvel iPad ? Rien n’est fixé selon nous, une mise à jour logicielle peut le rajouter à tout moment…comme iOS 6 en été. Mais ce c’est qu’une supposition.

Dictée vocale, uniquement. Cette fonction marche très bien et rapidement. Une nouvelle icône est apparue sur le clavier virtuel de l’iPad et déclenche l’enregistrement de ce que vous dites, enregistrement qui sera décodé par des datacenters aux États-Unis pour transcrire à l’écrit ce que vous avez dit à l’oral. Pendant le traitement des données, trois points violets clignotant signalent à l’utilisateur l’emplacement où apparaîtront les mots.

À quoi sert cette fonction ? Certains diront que ce n’est qu’un gadget. Mais la reconnaissance de l’oral est une technologie très compliquée qui nécessite de nombreuses années de recherche. Apple utilise très certainement les recherches de ses millions d’utilisateurs pour améliorer son service, et au final Siri. Dicter un mail, une recherche web, dans plan, Notes ou tout autre endroit qui nécessite une entrée texte, est bien sympathique et peut faire gagner du temps, selon les conditions d’utilisation.

iOS a été optimisé pour s’adapter au mieux à l’écran Rétina, le rendu est bluffant et toujours fluide.  Les applications vont progressivement en tirer partie elles aussi: Pages, Numbers, Keynote, iMovie, iPhoto et GarageBand ont déjà reçu leur mise à jour. Avec elles de nombreuses améliorations importantes: iMovie est entre autre désormais capable de créer des bandes annonces. Il s’agit de rassembler des vidéos de vacances par exemple et l’app les colle les unes aux autres dans un ordre prédéfini par vos soins avec des transitions qui dépendent du thème choisi. Un défaut cependant: chaque vidéo à insérer dans la bande annonce doit durer un temps limité, ce qui peut couper un moment qui vous tient à cœur, sans pouvoir y remédier.

La suite iWork est désormais capable de créer des graphiques en 3D, et des tableaux à plus d’entrées que ce qu’il était possible avant: il faisait d’ailleurs parti des points négatifs de notre test.

iPhoto s’épanouit pleinement sur le Nouvel iPad, là où l’iPad 2 pouvait peiner à assurer la fluidité de l’application. L’écran sublime les clichés, le nouveau taux de saturation semble donner plus de profondeur aux photos. Les utilisateurs voire même les pros pourront trouver ici un moyen de retoucher leurs photos rapidement et avec précision…quoique ceux qui ceux qui voudront modifier autre chose que les couleurs seront obligés de se tourner vers des logiciels sur PC ou Mac plus puissant et complet ou à défaut de Photoshop pour iPad. En tout cas, l’iPad s’ouvre à tous les domaines, aucun doute que les apps de production de données type iLife gagneront en outils avec le temps.

Les applications (jeux principalement) devraient peser plus lourd pour satisfaire l’affichage Retina. De là à dire que leur poids actuel sera multiplié par 4…il y a de la marge. Jamais Infinity Blade 3 ne pèsera 4,4 Go (la version pour iPad 2 pèse 1,1Go), ce serait insensé.

Prix et modèles

Cette nouvelle génération d’iPad est disponible depuis quelques jours déjà en magasins et sur l’Apple Store en ligne à partir de 489€ pour le modèle 16Go wifi seul et jusqu’à 829€ pour le modèle 64Go wifi+4G. Pas de modèle 128Go encore cette année, l’iPad étant un produit qui ne veut pas encore remplacer le Mac.

Quel modèle choisir alors ?

Les vidéos 1080p prennent une place de folie, nous vous l’affirmons ! Alors si vous savez d’avance que vous en prendrez des heures…tendez vers le modèle 64Go. Si vous souhaitez prendre uniquement des photos, le modèle 16Go est acceptable, mais vous serez plus à l’aise avec le modèle 32Go. Ce dernier permet de stocker des milliers de photos, plus de 1000 chansons, une centaine d’apps et une dizaine d’heures de vidéos 720p sans souci. Il est le modèle médium qui devrait plaire à l’utilisateur lambda qui compte conserver un ordinateur par ailleurs.

Quand aux versions intégrant la 3G/4G, elles pourront vous être utiles en fonction de vos usages, et bénéficient de tarifs préférentiels chez les opérateurs en contre partie d’un engagement de 12 ou 24 mois, entendons nous ! Par contre, comme nous vous l’avons dit plus haut, ne rêvez pas de la 4G : en l’état elle ne fonctionnera pas sur le futur réseau 4G annoncé en France pour 2013. D’ici là, il vous faudra craquer pour le “nouvel nouvel iPad” ou iPad 4 c’est selon qui sera peut-être compatible dans nos contrées en haut débit mobile.

Conclusion

Le Nouvel iPad est sans aucun doute la meilleure tablette disponible sur le marché. Elle rivalise en terme de puissance avec  les consoles et l’App Store propose des titres de plus en plus avant-gardistes, capables de gérer au mieux la puissance de l’A5X. Néanmoins nous ne voyons pas cette tablette comme une révolution, comme ce fut le cas en 2010, mais davantage comme un tournant du marché, une machine de transition qui ouvre sur un avenir plein de promesses: l’iPad offre un écran d’une qualité incomparable, une puissance graphique de console, un design toujours très réussi, et une autonomie honorable même si améliorable.

Nous entrons dans l’ère où les tablettes concurrencent les ordinateurs portables, dans laquelle une tablette peut se révéler plus efficace dans de nombreux domaines comme la consultation, et de plus en plus la création, grâce à une interface tactile soignée et intuitive. Apple a fait du bon boulot mais certains éléments manquent tout de même à l’appel: par exemple l’absence de Siri nous a beaucoup surpris…mais aucun doute sur le fait qu’Apple corrigera bien vite cette lacune avec iOS 6 cet été.

Si vous possédez un iPad 2, la migration n’est pas nécessaire quoi que l’écrant soit particulièrement agréable. Si vous êtes par contre équipé d’un iPad 1ère génération et que vous espériez en changer, c’est peut-être le bon moment pour passer à l’iCaisse.

Après, reste les choix liés à iOS et sur lesquels nous n’ouvrirons pas le débat. On aime ou on aime pas, c’est selon. Cela reste un système relativement fermé ((en attendant le prochain jailbreak grand public)) qui ne plaira pas à tous. Mais nul doute que cette tablette est un très bel objet et qui remportera un franc succès commercial (comme cela a déjà commencé).

Que vous ayez craqué ou non pour la nouvelle tablette d’Apple, n’hésitez pas à réagir en commentaire et à consulter nos autres articles sur le “nouvel iPad” puisque c’est son nom !

 

le 17 55
- Marque(s) / Os : ,
Article précédentArticle suivant
17 commentaires
  1. Bonjour

    Très bon article…

    Je n’arrive cependant pas à trouver la réponse à ma question: 
    L’ipad 3 lit-il et surtout peut-il importer du 720p en 60i/sec?????

    Je ne compte pas remplacer mon ordi, mais cela serait fort pratique durant les voyages à l’étranger…

  2. Bonjour

    Très bon article…

    Je n’arrive cependant pas à trouver la réponse à ma question: 
    L’ipad 3 lit-il et surtout peut-il importer du 720p en 60i/sec?????

    Je ne compte pas remplacer mon ordi, mais cela serait fort pratique durant les voyages à l’étranger…

  3. Très bon test, superbes photos, c’est du bon boulot ! Contrairement à toi, je trouve cependant que le nouvel iPad apporte une réelle valeur ajoutée par rapport à l’iPad 2, car enfin l’iPad peut s’imposer en véritable liseuse avec son écran rétina :)

    http://lamafache.com

    1. Évidemment que l’iPad 3 gère tous les flux jusqu’à 1080p

      Ça dépend très certainement de l’app utilisée pour lire la vidéo. De l’encodage de celle-ci. Ou tout bêtement du fait qu’une vidéo 1080p c’est lourd à charger si vous êtes sur YouTube ou autre.

      Une vidéo convertie en MPEG en Full HD et mise via iTunes dans le lecteur natif de l’iPad 3 ne saccadé pas, c’est d’ailleurs ce que je fais.

      1. c’est faux il ne lit pas “tous” les flux 1080P, déja comme il ne lit pas le flash, tout les streaming 1080P de web tv ne fonctionne pas, sauf celle qu iont une applis dédié, ensuite les film en high profile, il est loin d’avoir la puissance CPU nécéssaire pour les lires, il faut les convertir et donc détruire la qualité du film pour le faire passer, DTS etc qui s’en vont.

        oui cette iPad est surpuissant pour certaines choses, mais sont CPU est très limité … et il n’est pas du tout envisageable de faire de cette iPad un véritable lecteur de film de salon de qualité. (mais d’un autre coté il est pas fait pour)

  4. Utilisateur du nouvel iPad depuis le 16 mars. Autonomie : 10 à 11 heures. Temps de charge complet : 5 heures 30.

    1. Oui en utilisation normale il tient très bien je suis d’accord !
      Le temps de charge est assez court dans votre cas…j’ai entendu dire que tous les IMAX 3 n’étaient pas vendu avec le même chargeur. Certains ont un de nouvelle génération….etes vous dans ce cas?

  5. au delà de l’écran qui est vraiment un plus évident pour le confort, je retient surtout que cette iPad se décharge en moins de 2h30 heurs quand on le sollicite, et c’est vraiment inédit dans le monde des tablettes et absolument inacceptable, surtout quand il faut 8 heurs pour le charger !

    la moyenne des autres tablettes a une autonomie plus proche des 4-5 heurs en utilisations intensive, et environ 3-4 pour une charge !

    Attention Apple a ne pas commencer a sortir des produits incohérents sous prétexte d’en mettre plein les yeux niveau chiffre marketing !

    sinon je trouve ton article plutôt bon, tu ne fait pas l’impasse sur le négatif ^^

    1. Il faut nuancer. Le Nouvel iPad tient une dizaine d’heure, aucun doute la dessus. Apple a réussit à régler le problème de la consommation avec une plus grosse batterie. Sur les jeux qui ne tirent pas encore partie du A5X, l’iPad 3 ne se décharge pas plus vite que son prédécesseur.

      Par contre avec AirSupremacy, un jeu époustouflant qui nécessite gyroscope, graphismes Retina, grande fluidité pour l’expérience de jeu…oui là il se décharge vite. Mais quand on regarde une console de jeu comme la PSvita, on parle de 3h30 de jeu…pour le même GPU et un écran 3 fois moins grand.

      Il n’y donc rien de décevant la dedans par rapport à ce qui se fait dans le concurrence. Le Nouvel iPad tient la route…lorsqu’il est chargé. Le charge elle est sidérante de lenteur.

      1. En même temps l’ipad 3 pese 3 fois le poids de la PSvita et celle-ci se recharge en seulement 2h30, donc comparons ce qui est comparable… Et donc c’est très décevant par rapport à la concurence.

        1. Je compare à la PSvita car les deux ont la même puce graphique :P

          Je pense que l’écran consomme plus que l’A5X…et dans ce cas, la différence PSvita/iPad 3 en durée d’utilisation devient comparable.

  6. attention a ne pas comparer la capacité des batteries en fonction des mAh … c’est a multiplier par le voltage. (différent entre un iPad et un macbook)


  7. Quel tour de force d’avoir devancé tous les concurrents pour réussir à fabriquer à grande échelle tant d’écrans avec cette densité de pixels.”

    Rappelons tout de même que le tour de force provient de Samsung et non Apple. Apple est le designer de la tablette et le concepteur de l’OS.

      1. J.ai une tablette asus transformer et je compte changer pour le nouvel ipad.J’ai beaucoup apris avec cet article tres complet et je suis convaincu que je fait le bon choix.
        Je ne supporte plus de voir les pixels sur ma transformer.
        J’ESPERE NE PAS ETRE DESSUS PAR LE MONDE APPLE DONT TOUS LE MONDE PARLE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *