Comparatif : que vaut l’iPad mini 3 … comparé à l’iPad Air 2 ?

Par ,

Lors de la dernière conférence d’Apple qui a vu être présentés les derniers iPad, tous les regards se sont portés sur l’iPad Air 2, véritable nouvelle tablette de chez Apple. Pendant ce temps, l’iPad mini passait dans une version 3 avec des nouveautés tellement minimes qu’elles sont passées inaperçues. Pour autant, l’iPad mini 3 est une bonne machine et on vous propose aujourd’hui de la comparer à l’iPad Air 2, histoire de vous aider dans votre choix.

Si vous allez profiter prochainement du Black Friday ou encore de Noël pour mettre la main sur une tablette, c’est peut-être l’iPad d’Apple qui vous fait envie. Mais à l’heure du choix, difficile de savoir quelle tablette choisir parmi les nouveautés qui ont été présentées par la firme à la pomme. On vous propose de comparer les deux nouveaux modèles afin de mettre en avant les caractéristiques de chacune.

L’écran, une différence de taille.

Commençons par ce qui se voit le plus lorsque l’on prend un iPad en main, la différence de taille puisque l’iPad Air 2 conserve sa diagonale de 9,7 pouces alors que l’iPad mini campe sur ses 7,9 pouces. À l’usage, l’iPad mini 3 sera bien plus agréable à utiliser puisque cette différence de taille lui permet aussi d’être plus légère de 100 grammes par rapport à son grand frère.

iPad mini 3
L’iPad mini 3, idéal à prendre en main.

Avec du 2048 x 1536 pixels, l’iPad mini 3 propose une résolution de 326 ppp, là où l’iPad Air 2, qui propose la même résolution, n’affiche que du 264 ppp. Dans les deux cas nous avons un écran Retina, mais la nouvelle conception de l’écran laminé de l’iPad Air 2 lui permet de proposer une image plus lumineuse qui semble « plus proche du doigt ».

L’iPad mini 3 propose un écran de grande qualité, mais qui n’a pas connu d’évolution par rapport à l’an passé, à la différence de l’iPad Air 2. Enfin, celui de l’iPad Air 2 bénéficie d’un traitement antireflet, à l’inverse de la petite tablette.

A7 et A8x, les processeurs.

On en parlait encore très récemment sur le site lors de notre test complet de l’iPad Air 2, le processeur du nouvel iPad est véritablement impressionnant et affiche des performances de premier ordre. Seulement, comme on l’ajoutait aussi, ce processeur n’est pas encore pleinement exploité par les applications présentes sur l’App Store. Autant dire que ce moteur de Ferrari est pour le moment bridé.

iPad mini 3 2
La tablette est bien équipée.

De son côté, Apple a fait le choix de conserver un processeur A7 et le co-processeur M7 pour l’iPad mini 3. Si l’on peut-être tenté de s’emporter contre la firme à la pomme qui ne fait pas évoluer le moteur de la petite tablette, dans les faits, ce processeur se trouve largement suffisant pour faire tourner l’iPad sans aucun problème ni ralentissement. Tout juste peut-on regretter l’absence des 2 Go de RAM présents au sein de l’iPad Air 2.

Dans les deux cas, nous avons une architecture 64 bits puisque celle-ci est présente au sein des tablettes depuis l’an passé. Si le processeur est différent d’une machine à l’autre, dans les deux cas il s’avère suffisant pour faire tourner les applications disponibles sur l’App Store sans aucun problème.

Touch ID pour tout le monde.

S’il y a une évolution qui a été commune aux deux tablettes cette année, en plus du coloris or, il est à chercher du côté du bouton Home avec l’apparition de la technologie Touch ID que l’on a découverte l’an passé sur l’iPhone 5S. Pour rappel, cette technologie permet de déverrouiller son iPad, d’acheter sur l’App Store ou encore de déverrouiller des applications sans avoir à entrer de mots de passe.

iPad mini 3 Touch ID
Touch ID, la grande nouveauté.

L’iPad mini 3, que l’on emmène facilement avec soi, est ainsi doté d’un système de sécurité qui vous permet d’entrer jusqu’à 5 empreintes digitales pour un appareil. Cette évolution, qui a été la seule sur laquelle Apple s’est attardée lors de la présentation de l’iPad mini 3, est intéressante dans la mesure où cette fonctionnalité est parfaitement maitrisée par Apple et bien implantée sur ses appareils. Bien entendu, l’iPad Air 2 dispose du même dispositif.

Du côté de la connectivité.

L’iPad est, comme toutes les tablettes, un appareil nomade fait pour être utilisé avec un réseau WiFi ou 4G. L’iPad Air 2 se trouve cette année bien doté en ce qui concerne le WiFi puisqu’il est compatible avec la dernière norme ac qui propose une vitesse de transfert plus importante. De son côté, l’iPad mini 3 n’évolue pas, mais propose toujours les normes a/b/g/n et prend en charge le 2,4 et 5 GHz. Si au premier abord on peut penser l’iPad mini 3 en retard sur son grand frère, dans les faits il y a encore très peu de routeur WiFi qui prennent en charge la nouvelle norme ac, il y a donc de fortes chances pour que vous ne puissiez pas tirer totalement parti de celle-ci, pour le moment tout au moins.

iPad mini 3 connect
Une tablette toujours connectée.

Pour ce qui est du réseau 4G, Apple propose cette année une nouvelle puce sur les iPad Air 2 qui prennent en charge plus de fréquences encore. L’iPad mini 3 conserve l’équipement de l’an passé, mais là encore, les réseaux français déjà pris en charge l’année dernière le sont tout autant cette année. Cette nouvelle puce n’est donc pas primordiale pour une utilisation en France.

Enfin, les deux tablettes possèdent la technologie Bluetooth 4.0 qui permet d’avoir des vitesses de transferts élevées sans entamer l’autonomie de la tablette.

L’iPad mini 3, une autonomie à toute épreuve.

D’autonomie il va justement en être question, car la cure minceur couplée au nouveau processeur fait que l’iPad Air 2 est en léger recul cette année. L’absence d’évolution dans l’architecture interne de l’iPad mini permet de conserver la même autonomie que l’an dernier.

iPad mini 3 3
Un écran Retina, mais une bonne autonomie.

Pour parler chiffres, sur un test faisant tourner en boucle une vidéo 1080p avec le réseau Internet actif ainsi que les notifications et l’écran à 50 % de sa luminosité, l’iPad Air 2 a tenu 8 h 15 alors que l’iPad mini Retina se trouve capable d’atteindre les 10 heures. Autant dire qu’avec une charge, vous pouvez tenir une journée complète, même en l’utilisant de façon intensive.

L’iPad mini 3 est une des meilleures tablettes dans sa catégorie en ce qui concerne l’autonomie, en dépit de son écran Retina très gourmand.

Pour son capteur, il n’y a pas photo.

Aussi bizarre que cela puisse paraitre, l’iPad est une tablette très régulièrement utilisée pour faire de la photo et il n’est pas rare de rencontrer des gens qui dégainent leurs tablettes pour immortaliser des souvenirs de voyage, des instants en famille ou encore les bons moments d’une soirée. Si l’iPad mini possède l’avantage d’être plus compacte, donc plus pratique à utiliser dans cet usage, elle possède toutefois des capteurs moins performants que l’iPad Air 2.

iPad mini 3 appareil photo
Photo ou video, les modes sont nombreux.

La petite tablette d’Apple est restée coincer sur un capteur 5 Mpx, là où l’iPad Air 2 propose maintenant du 8 Mpx. La différence se verra surtout dans les agrandissements, car pour le reste, les fonctionnalités sont les mêmes des deux côtés, hormis le mode rafale qui n’est disponible que sur la plus grande des deux tablettes. Les deux appareils photo situés au dos de l’appareil ouvrent à ƒ/2,4.

Le capteur situé à l’avant est le même des deux côtés, une caméra FaceTime HD 720p qui propose du 1,2 Mpx. Plus pratique pour s’adonner à l’art du selfie, l’iPad mini 3 est en retrait tout de même dans le domaine de la photo et de la vidéo par rapport à l’iPad Air 2.

Le stockage, pour éviter les pertes de mémoire.

Apple a mis en place une nouvelle stratégie cette année en proposant 3 modèles dont les capacités mémoires ne se suivent pas puisque si les tablettes démarrent toujours avec du 16 Go, on passe ensuite sur du 64 Go, faisant ainsi l’impasse sur le modèle à 32 Go. Si la chose est valable pour l’iPad Air 2, elle l’est aussi pour l’iPad mini 3 qui possède les mêmes capacités de stockage.

prix iPad

Enfin, et c’est le modèle le plus cher, un stockage à 128 Go est aussi de la partie. S’il a l’avantage d’offrir un espace assez confortable, il fait monter le prix de la petite tablette au-dessus des 600 euros pour la version WiFi et des 700 euros pour la version WiFi et 4G, ce qui commence à faire cher pour une tablette compacte.

Comme on a pu le voir à travers ce petit comparatif que l’on vous propose, l’iPad Air 2 a été proposé avec pas mal de nouveautés au regard de ce qui a été ajouté à l’iPad mini 3. Mais pour autant, il ne faudrait pas penser que la petite tablette d’Apple est un appareil qui ne tient pas la distance, loin de là. Puissant, autonome, pratique, avec un bel écran, l’iPad mini 3 a tout pour séduire et avec la présence de Touch ID, permet d’avoir un système de sécurité performant.

Notre seul regret vient surtout de son prix puisqu’elle coûte 100 euros de plus que l’iPad mini 2 (existe seulement en 16 et 32 Go) qui n’a pourtant que le capteur Touch ID en moins. Si la politique tarifaire d’Apple a de quoi vous faire hésiter entre les deux modèles de petites tablettes, le choix entre l’iPad Air 2 et l’iPad mini 3 découlera surtout de son usage. À transporter, l’iPad mini 3 est idéal et se glisse partout. Son autonomie permet de le garder sur soi toute une journée sans risquer de voir la batterie se vider complètement. Enfin, bien que le capteur photo soit en retrait, elle sera plus pratique à utiliser et vous permettra tout de même de réaliser de beaux clichés.

le 0 2242
- Marque(s) / Os :
Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend