Galaxy S9+ : notre test du nouveau smartphone de Samsung

Par ,

L’an dernier, j’avais été époustouflé par le Galaxy S8+. Un an après, la concurrence a eu le temps de faire monter le niveau et Samsung va devoir batailler dur pour réitérer l’exploit. Alors, faut-il craquer pour le Galaxy S9+ ? Voici mon avis après plusieurs jours de prise en main.

Prix et caractéristiques techniques

Pour ce test, j’ai reçu le grand modèle de la famille, le Galaxy S9+. Les différences avec le S9 sont minimes. La principale est l’écran qui passe de 5.8″ à 6.2″. L’appareil photo à l’arrière est amélioré avec un second module de 12 MP. La batterie est aussi plus conséquente avec une capacité de 3500 mAh contre 3000 mAh. Pour terminer, la RAM est de 6 Go au lieu de 4 Go. Le reste est totalement identique, ce qui nous donne la fiche technique suivante :

  • Ecran 6.2″ WQHD+ (2960 x 1440 px)
  • Processeur Exynos 9810 à 2.7 GHz
  • 6 Go de RAM
  • 64 Go de RAM (selon modèle)
  • Dual-SIM
  • APN 8 MP et 2 x 12 MP
  • WiFi 802.11 b/g/n/ac, Bluetooth 5.0, NFC, prise casque, micro-SD
  • Certification IP68
  • Batterie 3500 mAh
  • Android 8.0 Nougat avec surcouche Samsung Experience 9.0

On bénéficie clairement d’une configuration très solide avec ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle. En même temps, que peut-on exiger de mieux sur un smartphone à 959€ ? C’est 150€ de plus que le Galaxy S8+, autant que le résultat soit à la hauteur de la somme demandée !

Prix Samsung Galaxy S9

Prix Samsung Galaxy S9+

Vidéo de prise en main

Design

Le look du Galaxy S8+ vous plaisait ? Il en sera de même avec le S9+ qui reste identique sur quasiment tous les points. La nouvelle mouture vient même régler un défaut assez gênant de son aîné, à savoir le placement du lecteur d’empreintes digitales. Ce dernier retrouve donc sa place sous l’appareil photo. Fini le capteur décentré. Malgré tout, ce nouveau placement fait qu’on pose encore les doigts sur l’APN.

Lecteur empreintes Galaxy S9+

Le reste du design reste pareil que l’an dernier. On retrouve une excellente prise en main grâce aux bords arrondis. La coque en verre fait son retour avec une bordure en aluminium. C’est toujours aussi beau et agréable à prendre en main. Samsung annonce aussi avoir renforcer la solidité de son fleuron. Je recommande néanmoins l’usage d’une coque afin d’éviter le pire. Notez que tout confortable qu’il soit, le S9+ reste difficile à manipuler d’une seule main à cause sa grande taille.

Galaxy S9 design borderless

Coque en verre Galaxy S9

Le placement des boutons physique est plutôt moyen, la faute à Bixby. Situé sur la tranche gauche, ce bouton s’avère inutile pour le moment puisque l’assistant de Samsung n’est pas disponible en français. On se retrouve donc avec un commutateur inutile qui tombe souvent sous le doigt et ne peut pas se voir assigner d’autre fonction. J’espère sincèrement que Samsung proposera d’autres options pour utiliser ce bouton qui s’avère être une vraie gène actuellement.

Boutons Galaxy S9+

Connectique Galaxy S9

Ecran

On prend les mêmes et on recommence. Un adage qui colle parfaitement à l’écran Infinity du Galaxy S9+. La dalle Super AMOLED de 6.2″ conserve la même définition que l’an dernier, à savoir 2960 x 1440 px. Force est de constater que la recette fonctionne toujours : on en prend plein les yeux.

Ecran Super AMOLED Galaxy S9+

Les couleurs sont superbement rendues, les noirs profonds et les contrastes parfaits. L’éclairage adaptatif ajuste la luminosité pile comme il faut, même en plein jour. L’écran du Galaxy S9+ est donc une superbe réussite. Bien entendu, le tout est au format 18.5:9 qui recouvre presque toute la face avant.

Ecran allumé Galaxy S9+

Seul petit bémol récurrent des dalles Super AMOLED : les couleurs virent au bleu quand on regarde l’écran depuis les côtés. Pas génial, mais pas non plus trop pénalisant car l’effet reste assez léger. La qualité est au rendez-vous, on en prend plein les mirettes.

Angles de vision sur Galaxy S9+

Interface

L’an dernier, Samsung abandonnait la surcouche Touchwiz au profit d’une nouvelle version nommée Experience. Une interface épurée profitant du large écran 18.5:9 du Galaxy S8. Depuis, tous les appareils de la marque bénéficient de cette nouvelle interface. Son fonctionnement est toujours aussi intuitif, faisant définitivement oublier Touchwiz. Dommage quand même que les paramètres soient aussi brouillons. Vous pouvez néanmoins faire quelques trucs sympas comme changer le thème, optimiser vos jeux, etc.

Surcouche Samsung Experience

Interface Experience sur Galaxy S9+

Tiroir Edge sur Galaxy S9

Niveau applications, il y en a toujours autant qui sont pré-installées. Heureusement, on peut choisir de ne pas conserver les applis Samsung lors de la configuration initiale. Et on peut désactiver – mais pas désinstaller – les autres comme Facebook ou la suite Microsoft Office. Au final, pas de gros changements d’une année à l’autre pour Samsung Experience.

Applications bloatware Galaxy S9

Assistant Bixby

Le constructeur coréen croit fermement en son assistant vocal, Bixby. Lancé sur le Galaxy S8, il est toujours présent sur le Galaxy S9+. Problème : il n’est pas capable de communiquer en français. Un fait qui ne semble pas prêt de changer avant un moment. Pour activer l’assistant, un appui sur le bouton dédié suffit. Sinon, un glissement vers le bureau de gauche fait la même chose. Plusieurs informations sont réunies sous forme d’un flux de cartes à la Google Now. On constate d’ailleurs l’apparition de services tiers comme Facebook ou LinkedIn.

Flux Bixby Galaxy S9

L’ensemble est sympa, mais c’est bien trop brouillon pour surpasser Google Assistant. Dans l’idéal, on désactivera donc Bixby et on repassera par l’IA de Google, capable de parfaitement comprendre le français en donnant des informations bien plus pertinentes que son homologue coréenne. Quant à activer Assistant avec le bouton Bixby, n’y pensez pas, Samsung ne laisse aucun choix de ce côté-là. Il existe cependant des méthodes non officielles pour assigner de nouveaux raccourcis à ce bouton.

Galaxy S9 réglages Bixby

Appareil photo

C’est LE gros argument marketing du Galaxy S9+ : un appareil photo aux performances jamais vues. Pour ça, Samsung utilise un module photo dont la focale peut varier mécaniquement selon la luminosité : soit f/2.4, soit f/1.5. Une nouveauté inédite sur smartphone qu’on imagine voir se répandre prochainement chez bon nombre de concurrents. Est-ce pour autant plus efficace en situation réelle ? Dans l’absolu, les différences semblent minimes par rapport au Galaxy S8. Les clichés pris par le S9+ sont tous superbes, mais c’était déjà le cas l’an dernier sur son prédécesseur. En basse luminosité, le smartphone coréen s’en sort aussi très bien. Est-ce que la focale variable joue beaucoup sur ces résultats ? C’est difficile à dire. En tout cas, le Galaxy S9+ s’en sort très bien.

Cliché jour sur Galaxy S9+

Photo nuit Galaxy S9+

Si le Galaxy S9 se contente d’un simple module de 12 MP, son grand frère embarque un second module de même définition qui permet d’effectuer des zooms optiques x2. Il permet aussi de jouer sur les effets de profondeur après la prise des clichés. Pour ce qui concerne la vidéo, c’est probablement le mode Super Slow Motion qui est la plus grosse nouveauté de cette année. Il permet de capturer – manuellement ou automatiquement – une vidéo à plus de 900 fps pour créer un ralenti de six secondes. L’effet est bluffant les premières fois, mais au final ça reste assez gadget quand on ne dispose pas de conditions d’éclairage parfaites.

Mode ralenti Galaxy S9

Dernier point : les Emojis RA. Clairement inspirés du concurrent Apple, ils sont de très mauvaise qualité. Et totalement inutiles aussi, comme chez le concurrent… Dites-vous seulement que la bestiole qui parle de Samsung est moins convaincante que celle de l’iPhone X. Pour clôturer cette partie photo, je préciserais que l’application photo est devenue bien brouillonne avec son système à la Apple. Pour changer de mode, il faut défiler de droite à gauche. Avec deux ou trois modes, ça reste gérable. Mais ici, on a 9 modes ! On s’arrache vite les cheveux pour passer de l’un à l’autre rapidement.

Emoji RA Galaxy S9

Emoji RA sur Galaxy S9 Samsung

Performances

On peut s’y attendre, le Galaxy S9+ est actuellement l’un des smartphones les plus puissants de l’année. Son processeur Exynos 9810 complété par 6 Go de RAM rend le smartphone incroyablement rapide, quelque soit la tâche qui lui est confiée. Tout comme le S8 l’an dernier, le fleuron coréen s’avère en fait bien trop puissant pour la plupart des usages. A moins d’être un joueur compulsif, vous n’utiliserez jamais le smartphone à fond. Celui-ci est d’ailleurs bridé en temps normal. La définition d’écran est “seulement” en FHD+ et le processeur est ralenti. Un moyen qui permet d’économiser la batterie. Pour profiter du plein potentiel du Galaxy S9+, il faut activer le mode Performances. En dehors des jeux les plus gourmands, je vous recommande de rester en mode Optimisé.

Antutu benchmark Galaxy S9+

Jeu vidéo 3D Galaxy S9+

Si une telle débauche de puissance peut sembler inutile de nos jours, elle garantit néanmoins que dans 3 ou 4 ans votre Galaxy S9+ sera toujours au top pour la majorité des taches. Vu son prix, c’est le minimum. Mais voyons du côté du multimédia. Si on retrouve le Bluetooth 5.0 avec la possibilité d’utiliser simultanément l’appareil avec deux casques audio, on appréciera aussi la présence d’un son stéréo qui manquait cruellement au Galaxy S8. Tout comme le Xiaomi Mi Mix 2, le Galaxy S9+ utilise le haut-parleur d’oreille et le haut-parleur classique pour diffuser le son. Sans être révolutionnaire, cette technique permet d’obtenir une qualité sonore tout à fait acceptable pour regarder un film aux toil… hum… au boulot.

Dans les derniers points de détail, on appréciera aussi la présence d’une prise casque ou la certification IP68. Rien de neuf par rapport au Galaxy S8, mais ça fait toujours plaisir d’avoir ce genre de spécifications. Même le port micro-SD est présent. Il est situé dans la trappe à carte SIM. Il faudra alors choisir votre configuration : double-SIM ou SIM + micro-SD.

Autonomie

Nous arrivons maintenant au point faible du Galaxy S9+. S’il embarque une batterie de 3500 mAh, sa gestion semble moins bonne que sur le S8+ de 2017. Même en mode Optimisé, le smartphone voit son autonomie descendre rapidement pour peu qu’on l’utilise régulièrement. Inutile de dire qu’en mode Performances, c’est encore pire ! Si vous souhaitez tenir plus d’une journée, il faudra jouer avec les divers modes d’économie et notamment éliminer l’AoD qui semble bien trop gourmand. J’ai réalisé notre test qui consiste à faire tourner pendant 2h des vidéos sur Netflix avec la luminosité à 50%. Résultat : mon Galaxy S9+ de test aura perdu 19% d’autonomie. Un score décevant pour un haut de gamme à presque 1000€. Il sera difficile de tenir 2 jours loin du secteur.

Niveau charge, on est dans la moyenne. Comptez 20 minutes pour récupérer 23% de batterie. C’est moins rapide que le S8+ ou le Oneplus 5T. Il faut environ 1h30 pour recharger complètement le smartphone. Rien d’exceptionnel dans cette gamme de prix, mais rien de mauvais non plus.

Conclusion Samsung Galaxy S9+

Prix Samsung Galaxy S9

Prix Samsung Galaxy S9+

Un superbe smartphone qui n'apporte finalement pas grand-chose...

8.5 sur 10
J'ai aimé L'écran / Les performances / L'interface Experience / La qualité photo / Le lecteur d'empreintes mieux placé que sur le S8 / Le son stéréo J'ai moins aimé Le prix élevé / Le peu de changements par rapport à l'an dernier / Bixby toujours pas finalisé / L'autonomie décevante / Emojis AR complètement ratés Le verdict Le Galaxy S9+ est probablement ce qu'aurait dû être le Galaxy S8+ à son époque. Le nouveau fleuron de Samsung vient gommer quelques défauts de son prédécesseur à commencer par un lecteur d'empreintes digitales mieux placé et un son amélioré. L'écran est toujours aussi beau et les performances sont au rendez-vous. Alors pourquoi lui retirer 1 point sur la note finale par rapport à l'an dernier ? Tout simplement parce que les changements apportés ne sont pas suffisamment importants, surtout que le prix augmente de 150€, frôlant presque la barre symbolique des 1000€. Au passage, on note même une autonomie en baisse, ce qui est pénalisant pour un smartphone qui se veut au top. L’adjonction d'un APN à focale variable n'apporte finalement pas grand-chose, les photos étant déjà magnifiques à l'époque du S8 ou même du S7 Edge. Dès lors, il semble difficile de recommander le Galaxy S9+, a fortiori si vous possédez déjà un Galaxy S8+. A choisir, autant attendre quelques semaines que le prix du Galaxy S9+ baisse ou alors craquez pour le S8 qui se trouve maintenant à moins de 500€.
le 0 1456
- Marque(s) / Os : ,
Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *