Librem 5 : le smartphone libre réussit son financement participatif

Par ,

Créé par la société Purism, le Librem 5 est un smartphone qui mise sur le financement participatif pour se lancer. En moins de 2 semaines, son objectif a été atteint. Qu’a-t-il donc de si spécial pour rencontrer un tel succès ? On vous dit tout dans cet article.

Un smartphone centré sur la sécurité et la vie privée

Ce n’est un secret pour personne : Google et Apple aiment nos données privées (comment les supprimer ?). Si certains n’y voient pas d’inconvénient, d’autres pensent qu’une telle chose est une absurdité. Le smartphone contient de grosses parts de notre vie et elle doit restée privée. C’est dans cette optique que la société américaine Purism tente de concevoir le Librem 5. Mais peut-être que vous connaissez déjà cette entreprise pour ses PC commercialisés avec des OS libres comme Ubuntu. Quoiqu’il en soit, on se souvient que d’autres projets de ce type ont déjà vu le jour et se sont finis dans la douleur, comme Ubuntu Touch

Système d’exploitation PureOS

Le Librem 5 vise la sécurité en proposant son propre système d’exploitation nommé PureOS. Exit donc Android et iOS ! Mais les utilisateurs pourront choisir de migrer vers d’autres solutions GNU/Linux qui ont toutes l’avantage d’être ouvertes. Les projets Gnome et KDE ont ainsi rejoint le bateau Purism. Tout n’est cependant pas libre à 100% sur le Librem 5 puisque quelques pilotes seront propriétaires. Malgré tout, l’engin sera bien plus ouvert que ses comparses sous Android et iOS.

Librem Purism 5

Niveau spécifications, le smartphone de Purism offrira un écran de 5″, un processeur i.MX 6 ou 8, 3 Go RAM et 32 Go de stockage. La puissance n’est clairement pas son objectif. L’engin vise avant tout à assurer des communications téléphoniques sécurisées grâce au support du projet Matrix.org. Un kill switch matériel sera même intégré pour couper la caméra, le microphone ou encore le Bluetooth. Le smartphone peut ainsi se couper de toute intrusion extérieur très rapidement. Et comme la majorité du code sera ouvert, les bidouilleurs pourront s’en donner à cœur joie pour créer le smartphone de leurs rêves !

La sécurité a un prix

Tout ce programme est donc très alléchant, mais il faudra mettre la main au porte-feuille pour en profiter : 599$. Un prix élevé donc, mais qui est justifié par la sécurité apportée par le smartphone. L’utilisateur redevient maître de sa vie privée. Même les applications seront confinées puisque Purism a fait le choix du HTML5. Un choix déjà effectué sur Ubuntu Touch et qui ne lui avait pas porté chance. Il faudra cependant attendre la fin 2018 pour savoir si le Librem 5 rencontrera le succès ou sera un énième échec face aux géants que sont Android et iOS.

Que pensez-vous de ce projet ? Pour ma part, je suis fortement emballé, mais le prix élevé du smartphone risque d’en freiner plus d’un.

le 0 914
-
Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *