Montre moi tes applications et je te dirai qui tu es

Par ,

Etude et statistiques sur les Smartphones, tablettes tactiles et applications mobiles.

Article invité par Chloé ayant réalisé un gros (et bon) sondage pour son mémoire de fin d'étude, et auquel vous avez pas mal participé. Voici donc quelques résultats.

Dans le cadre d’un mémoire de recherche orienté sur les applications mobiles, il s’avérait essentiel de comprendre les habitudes des consommateurs d’applications mobiles à travers leurs Smartphones et tablettes tactiles.

Ce sondage a été mené exclusivement sur Internet en incluant les réseaux sociaux et reflète une réalité ultra-connectée. Autrement dit, et c’est ce que j’observe, un simple Smartphone avec ses offres d’applications suffit largement pour satisfaire beaucoup de nos besoins. Grace à ces nouvelles technologies, l’information est dans nos poches, nos journées sont organisées et c’est aussi un bon remède contre l’ennui.

Ma journée type sous iOS

7H00, Iréveil sonne, je me lève, consulte mon calendrier du jour, me renseigne sur les actualités du moment, mes courriels Gmail, Icloud et je fais appel aux Plans pour savoir où je dois me rendre ce matin.

J’ai pris le soin de consulter toutes mes applications favorites pendant mon petit déj’, dégustant ces fameuses gaufres liégeoises cuisinées la veille sur Marmiton.

Je cherche ma voiture, j’ai naturellement pris soin de télécharger l’application qui sait où est garé mon véhicule, parce que mon sens de l’orientation, ce n’est pas vraiment ça…

En route, j’allume TomTom mon GPS, la radio, une chanson me plait, je lance Shazam qui reconnaît la musique qui sera téléchargée par la suite sur Itunes. Le temps d’un embouteillage je consulte Facebook, Twitter et Viadéo.

Plus tard dans la journée, je prévois de faire un voyage en Espagne, je télécharge une application me renseignant sur les sites touristiques à visiter, un traducteur et je suis parée pour partir ! J’ai bien entendu et au préalable consulté Voyagesncf pour trouver mes billets d’avion, ainsi que Crédit Agricole pour me convaincre que oui, je peux m’offrir ce petit voyage. Il ne me reste plus qu’à planifier le tout sur mon calendrier et aller fêter ça avec mes copines dans un bar sympa trouvé sur CityVox.

Tout ça… avec mon iPhone, mon iPad et mes applications.

L’étude

Certes, vous pouvez penser que c’est exagéré, mais l’étude observée reflète ces propos et sur les 195 personnes qui ont répondu à la question « utilisez-vous le plus souvent les applications ou les sites internet », 47% utilisent les applications plus souvent que les sites Internet contre 39%. Les applications qui sont véritablement entrain de détrôner les sites Internet deviennent un reflexe et nous préférons naviguer avec celles-ci autant que sur des sites web. Les autres personnes interrogées ne savent pas vers quelle réponse se diriger et nous pouvons les comprendre.

La réalité observée dans cette étude est la place que prend nos Smartphones dans nos vies, nous vivons applications, consommons applications, nous connectons avec des applications.

Mon rôle d’étudiante en communication est de comprendre ce phénomène qui envahit notre quotidien et marque une nouvelle ère du numérique. Par exemple, une société qui ne développe pas une application pourrait voir baisser sa notoriété au détriment de son concurrent. Il ne faut donc pas sous-estimer le pouvoir des nos amis Smartphones et tablettes qui représentent véritablement l’avenir du numérique.

Nous observons en parallèle que les 18-29 ans et 29-44 ans sont les tranches d’âges qui possèdent le plus de Smartphone, c’est la même chose pour les tablettes. Ce n’est pas une découverte et nous nous doutions du résultat. Cependant, selon la géolocalisation de l’utilisateur, sa tranche d’âge et sa profession, ses centres d’intérêts varient et nous retrouvons dans le téléchargement des applications, le profil et les préférences d’une personne. On reconnait alors dans les applications les bienfaits qu’Internet apporte aux publicitaires, à savoir connaître les habitudes du consommateur pour lui proposer des produits en adéquation avec sa personnalité. J’ose donc penser que les applications sont l’avenir de la publicité.

Personnellement, si demain j’ai l’opportunité de m’occuper de la publicité et communication d’un grand groupe, mon premier objectif sera d’investir dans le développement d’une application IOS, parce que sur 202 personnes interrogées 163 ont un Smartphone, 67 personnes ont une tablette tactile et plus de 50% préfèrent le système d’exploitation iOS.

Une autre constatation intéressante est que les utilisateurs qui possèdent des HTC ou des BlackBerry préfèrent davantage utiliser les sites Internet par faute de développement d’applications intéressantes ou ergonomiques sur leur modèle de Smartphone. Le choix de son mobile ou de sa tablette est donc primordial, il faut trouver la marque qui nous correspond et qui complétera nos besoins, notre réalisation de soi, comme dirait Maslow.

C’est donc selon sa profession, son âge et sa géolocalisation que les préférences se font ressentir, on constate par ailleurs qu’une personne ne possédant ni Smartphone, ni tablette a déjà naviguer sur une application et plus particulièrement Facebook, Allociné ou Twitter.

Pour comprendre les habitudes des consommateurs j’ai eu l’opportunité d’interroger une vendeuse Orange, qui m’a confirmé que les retraités et les plus de 70 ans se mettaient aux Smartphones grâce à leur ergonomie, et les claviers relativement simples que proposent nos mobiles ou nos tablettes. On reconnaît alors un succès chez les personnes du troisième âge, avec l’application météo qu’ils apprécient particulièrement. La météo, une application qui ressort beaucoup dans mon sondage, alors avis aux développeurs, vous aussi, lancez-vous dans la météo !

N'hésitez pas de votre côté à réagir aux résultats de ce sondage, et à donner votre opinion dans les commentaires ci-dessous !

le 2 1085
-
Article précédentArticle suivant
2 commentaires
  1. On voit encore aujourd’hui que le système d’exploitation d’Apple à toujours le monopole dans le monde des smartphones et des tablettes … 
    Cela tend à évoluer avec l’ascendance de Google et Android dont sa principale force est basée sur l’Open Source. Mais Apple arrive encore à se créer le monopole en proposant sur le marché une unique tablette et un unique smartphone avec un OS propriétaire, face à Google et … tous les autres … Dans l’histoire les grands gagnants sont Google et Apple et les perdants qui essayent tant bien que mal de résister sur le marché du smartphone et de la tablette sont les autres constructeurs…

  2. Dommage quelques raccourcis (HTC –> site mobile, ok c’est ce que disent les stats mais bon HTC est présent aussi bien sous Windows que sous Android)
    Mais l’article remet bien en avant l’utilisation des smartphones de plus en plus poussé. 
    A mon avis on trouvera encore (pendant un certains temps) plus de personnes ayant un téléphone Android allant sur le net plutot que d’utiliser une application car elles sont souvent que des pâles transposition de la version iOS avec soit des bugs, des battery-drain ou peu d’ergonomie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend