Notre test de l’iPhone 6 Plus, l’iPhone une taille au dessus !

Par ,

Avec la nouvelle gamme d’iPhone, Apple met un pied dans le marché des phablettes et fait une entrée remarquée en proposant l’un des appareils les plus aboutis, mais aussi les plus chers de ce segment encore naissant. C’est le moment de faire le tour de ce smartphone XXL afin de voir ce qu’il a sous le capot et de se demander si son prix en vaut la chandelle.

Si l’on a longtemps reproché à Apple de ne pas proposer de smartphones dépassant les 4 pouces, tout cela n’est plus qu’un lointain souvenir avec la disponibilité récente des nouveaux iPhone 6 de 4,7 et 5,5 pouces. Si ce dernier est à ranger au rayon des phablettes et devrait connaître un certain succès sur le continent asiatique, friand de téléphones avec de grands écrans, c’est surtout le plus petit modèle qui devrait se vendre le mieux dans nos contrées, même si cet iPhone 6 Plus à une belle carte à jouer chez nous.

iPhone 6 Plus 8
L'iPhone 6 Plus rend petit l'iPhone 5S.

Toutefois, vous êtes certainement nombreuses et nombreux à vous poser la question de ce que vaut le plus grand des deux modèles et nous allons tâcher d’en faire le tour avec vous, histoire de mettre en avant ses forces et ses faiblesses. Étant donné que c’est mon premier « grand téléphone », mes points de comparaison sont limités, même si pour la préparation de ce test je suis allé m’amuser un peu à tester les autres phablettes phares du marché.

Spécifications

Impossible que vous soyez passés à côté de la présentation des nouveaux appareils de la firme à la pomme tant les médias se sont emparés du sujet depuis le 9 septembre, date de leur présentation. Si dans les lignes et dans la taille ce téléphone rapproche un peu plus le smartphone de la tablette, on peut légitimement se poser la question de la pertinence de l’iPad mini dont la diagonale n’est plus si éloignée du nouveau grand téléphone d’Apple.

Au niveau de l’appareil, on retrouve donc un grand écran 5,5 pouces et le bouton Home en façade dont la rondeur oblige à avoir un grand espace au dessus et sous l’écran. Dans les années à venir c’est de ce côté que l’on pourra gagner de la place, mais pour cela il faudra qu’Apple abandonne le fameux bouton rond qui intègre pour la seconde année la technologie Touch ID.

iPhone 6 Plus 5
Le bouton Home toujours accompagné de Touch ID.

Le contour métallique cède sa place cette année à un arrondi bienvenue qui fait tomber l’iPhone 6 Plus bien dans la main, même si on le verra, il est conseillé d’utiliser ce téléphone à deux mains pour pouvoir naviguer au sein des applications.

L’ensemble fait donc 15,8 cm de hauteur, 7,8 cm de largeur pour 7,1 mm d’épaisseur. C’est d’ailleurs l’extrême finesse de cet appareil qui est la première chose qui surprend. Même si le capteur photo dépasse légèrement à l’arrière, c’est trop léger pour être véritablement gênant. Alors que les dimensions le rapprochent de la gamme des Galaxy Note, le téléphone d’Apple s’avère plus agréable à prendre en main d’une manière générale. La seule crainte est de le voir glisser d’entre ses mains tant son arrondi permet une facilité dans la manipulation.

iPhone 6 Plus 17
L'appareil photo dépasse légèrement au dos de l'appareil.

Pour rester sur le capteur photo, si cette année nous avons droit à des pixels plus grands, une image améliorée grâce à des corrections, de l’auto-focus ou encore un stabilisateur optique (seulement pour ce grand modèle), on regrette tout de même que l’on doive se contenter de 8 Mpx alors que l’on sait la firme de Cupertino capable de mieux. Pour l’appareil photo avant, surtout utilisé pour les applications comme FaceTime, Skype ou pour les selfies, cela tombe à 1,2 Mpx. Pour autant, il fait bien avouer que le résultat est vraiment étonnant en ce qui concerne la partie photo. Là encore, l’iPhone 6 Plus est certainement l’un des meilleurs appareils du marché dans ce domaine.

iPhone 6 PLus photo

Côté processeur, nous passons logiquement du A7 au A8 et du co-processeur M7 au M8 avec l’arrivée d’un baromètre intégré pour ce dernier. Si ce processeur est plus rapide que son prédécesseur, logiquement, on devra toujours se contenter de 1 Go de RAM pour l’ensemble. Sur ce point aussi, Apple semble se contenter du minimum. Si vous pestiez parce qu’un onglet sur Safari devait toujours être rechargé sur les appareils précédents lorsque vous en ouvriez d’autres onglets, sachez que ce sera toujours le cas. Même si l’appareil ne souffre d’aucune lenteur et fait tourner iOS 8 et ses applications à la perfection, nous aurions aimé voir ce que cela donne avec de la RAM supplémentaire.

Là où l’iPhone 6 Plus s’en sort bien c’est sur la partie réseau puisque les nouvelles puces permettent d’accéder au WiFi ac, mais aussi d’accéder à la 4G + dont le déploiement commence à peine. On se souvient que l’iPhone avait pris du retard en ce qui concerne la 4G, on peut maintenant dire que le téléphone d’Apple a un peu d’avance en France et peut voir arriver ces nouveaux réseaux avec quiétude.

iPhone 6 Plus 2
Un bel écran très lumineux pour ce nouvel appareil.

Beau, rapide, connecté et toujours aussi pratique à utiliser grâce à iOS 8, l'iPhone 6 Plus ne semble avoir que des qualités au premier abord et si on lui trouve des défauts à l'usage, il faut se montrer vraiment tatillon pour lui reprocher des choses qui lui sont inhérentes. Vous aurez compris que l'on est juste agacé parfois par Apple qui daigne mettre des composants plus puissants au sein de ses appareils.

Design et aspect du produit

L’emballage de l’iPhone 6 Plus

Pour avoir vu passer toutes les générations d’iPhone, on sent dès l’emballage que le produit a totalement changé. Terminé la petite boîte avec un iPhone représenté dessus, cette année c’est un iPhone blanc (sans écran, ni rien d’autre) qui figure sur la partie avant de la boîte et celle-ci est bien plus imposante que les années précédentes.

À l’intérieur, comme tous les ans, vous retrouvez le chargeur et son cordon USB, le casque et une notice succincte accompagnée du petit accessoire qui permet d’ouvrir le chariot où l’on vient loger la carte micro-SIM.

iPhone 6 Plus 6
Le bouton marche/arrêt a glissé sur le côté droit.

Comme à chaque fois, Apple propose le strict minimum et cette fois on pourra lui faire un grief. En essayant d’avoir une boîte la plus petite possible, Apple a choisi d’y glisser le même chargeur que pour ses iPhone précédents, dont la prise, relativement plate, permet de bien tenir dans le coffret. Or, avec cette prise, votre iPhone mettra deux fois plus de temps à faire le plein d’énergie qu’avec un chargeur d’iPad, qui est certes beaucoup plus gros. Le choix du même chargeur que l’iPad tombait sous le sens, pourtant le coffret renferme le chargeur traditionnel de l’iPhone, qui, pour charger une batterie deux fois plus grosse, met deux fois plus de temps. Voilà bien un mauvais calcul.

Les lignes du téléphone

Cette année, Apple abandonne les lignes anguleuses qui étaient celles de son iPhone 5S pour un design plus arrondi qui n’est pas sans rappeler celui des iPod touch ou encore du premier iPad mini. La grande force de cette ligne plus arrondie est d’offrir une bonne prise en main du téléphone malgré sa taille imposante. Toutefois, dans les premiers temps on a vraiment peur de faire glisser de sa main l’iPhone 6 Plus en raison de sa taille qui fait qu’il est difficile de le tenir à une main.

iPhone 6 Plus 13
l'iPhone 6 Plus, un air de ressemblance avec l'iPad mini.

Ce problème doit d’ailleurs être un frein à ceux qui ne supportent pas les grands téléphones que l’on rencontre de plus en plus souvent en magasin. Oui, l’iPhone 6 Plus n’est pas évident à tenir et utiliser à une seule main, surtout si vous avez de petites mains. Pour autant, l’utiliser avec l’aide de la seconde main s’avère agréable avec le temps et si l’on est gêné par la taille pour ce qui est de la prise en main, son grand écran finit par tout faire oublier.

Sur la tranche droite de l’appareil vient maintenant se loger le bouton qui sert à le mettre en marche, bouton disposé ici pour être à portée de doigt. De l’autre côté on y retrouve les boutons du volume, plus longs et le petit bouton qui permet de le mettre en mode vibreur. Il n’y a donc plus rien sur le sommet de l’appareil et l’habitué des iPhone que je suis n’a pas encore pris l’habitude de cette nouvelle disposition.

iPhone 6 Plus 1
Les boutons de volume ont été allongés.

Au bas de l’appareil, nous retrouvons la prise Jack et un haut-parleur qui, s’il est de meilleure qualité que sur les versions précédentes, ne fait pas non plus des miracles, surtout pour la restitution des basses. Les lignes restent donc celles d’un iPhone, mais évoluent légèrement vers plus de rondeur pour un résultat final impeccable. La rondeur se poursuit jusque sur l’écran, légèrement bombé aux extrémités pour s’intégrer parfaitement dans ce nouveau design. S’il n’y avait pas l’appareil photo au dos de l’appareil qui apparaît comme une excroissance, nous aurions l’appareil parfait.

L’écran

L’écran de ce nouvel iPhone ne fait pas que grandir, il gagne aussi en résolution passant ainsi d’un écran 4 pouces affichant du 1136 x 640 pixels (326 ppp) à du 1920 x 1080 (401 ppp). La véritable question est, est-ce que cette différence se voit? La réponse est pour le moment contrastée car cette différence ne saute pas aux yeux à cause de cette nouvelle diagonale d’écran.

iPhone 6 Plus 4
Un écran qu'il est difficile de balayer avec un doigt.

En effet, pour tirer le plein potentiel de celui-ci, les applications sont adaptées automatiquement et cette adaptation saute aux yeux, même des non avertis. Ainsi, avec les applications optimisées on a un superbe rendu, là où nous avons quelque chose d’un peu pixelisé et grossier avec les applications pas encore optimisées, et elles constituent la grande majorité de l’App Store. Il faudra donc s’armer de patience avant de goûter pleinement aux joies de ce nouvel écran qui est pourtant plus que convaincant, pour regarder des vidéos en haute définition par exemple.

Les applications d’Apple tirent pleinement profit de ce nouvel écran en s’affichant de manière différente que sur l’iPhone 6 petit modèle ou les iPhone précédents. Que ce soit l’application Messages, les Mails ou encore le calendrier, toutes profitent de la position horizontale que l’on peut aussi apercevoir depuis le Springboard.

iPhone 6 Plus 14
L'écran de l'iPhone 6 Plus pivote en mode paysage.

La couche de verre qui sépare l’œil de l’image est aussi plus fine, bien que plus résistante, et cela se voit. On a l’impression parfois que le texte ou les images vont nous sauter aux yeux. Les bords arrondis du nouveau téléphone d’Apple donnent aussi l’impression d’avoir un écran légèrement incurvé ce qui accentue la bonne visibilité que l’on a de celui-ci. Sans être l’écran qui possède la plus grande densité de pixels, c’est l’un de ses meilleurs dans sa catégorie. DisplayMate qui teste tous les écrans d’appareils mobiles qui lui tombe sous la main a d’ailleurs jugé que l’écran de l’iPhone 6 Plus était le meilleur écran LCD du marché (Samsung utilise des écrans AMOLED avec une meilleure densité).

Le soir de la présentation de l’appareil, Tim Cook et Phil Schiller n’ont pas hésité à parler d’écran Retina HD pour les nouveaux smartphones de la firme à la pomme, un nouveau standard appelé à devenir la règle dans le futur sur les appareils nomades.

Connectique et réseaux

Comme toujours, ne cherchez pas sur ce modèle un quelconque emplacement pour insérer une carte SD ou encore une prise pour de l'USB. Une fois encore, Apple fait le service minimum en ce qui concerne la connectique en accordant juste une place pour une prise Jack sur laquelle on viendra brancher un casque ou une enceinte externe.

Pourtant, le moins que l'on puisse dire est que cet iPhone sait communiquer et possède de multiples puces pour permettre cela. La puce Wifi est annoncée comme plus rapide et dans les faits il est compliqué de constater cela lorsque le réseau n'est lui-même pas très puissant. L'iPhone a toujours été plutôt bon dans cette catégorie et la puce prenant en charge les standards ac pour le WiFi devrait permettre de taux de transferts assez conséquents pour pouvoir profiter pleinement de votre appareil sur un réseau Wifi.

iPhone 6 Plus 16
Les bandes au dos de l'appareil permettent de laisser passer les connexions.

La technologie Bluetooth 4. LE (Low Energy) est toujours de mise, ce qui était déjà le cas l'an passé, et elle vous permettra de ne pas vider votre batterie trop rapidement si vous associez votre smartphone avec un appareil Bluetooth.

La puce 3G/4G est de nouvelle génération aussi et si elle sait aller sur les tous les réseaux 4G français, elle est déjà prête pour la 4G+ que les opérateurs français activent au compte-gouttes en ce moment dans le cadre d'expérimentation. Autant dire que l'iPhone 6 Plus n'est pas prêt d'être dépassé sur le plan de la communication sur notre territoire.

À noter aussi que les appels peuvent aussi transiter via la 4G grâce à une technologie baptisée VOLTE, là aussi, lentement déployée par les opérateurs. Bouygues a déjà largement déployé cette technologie qu'elle teste depuis un bon moment maintenant.

Watch1
On pourra bientôt payer avec son iPhone.

La grande nouveauté de cette phablette et surtout la présence d'une puce NFC, technologie qu'Apple boudait jusqu'à présent, dans le cadre du déploiement de son système de paiement, Apple Pay. Jusqu'à la prochaine génération, cette technologie ne sera d'ailleurs utilisée que pour les paiements et pour le moment seuls les États-Unis pourront s'en servir. On parle d'une arrivée sur notre continent durant le premier semestre de l'année prochaine.

Vous aurez compris qu'en dépit d'une connectique minimale, l'iPhone 6 Plus sait en réalité se rendre sur tous les réseaux français et se montre capable de communiquer simplement, en plus de devenir un terminal de paiement. Seul hic, vous avez tout intérêt à avoir du réseau, et même un bon réseau, pour profiter pleinement de ce téléphone, toutefois c'est un peu la règle pour tous les smartphones et les phablettes du marché.

Interface de la phablette

Si certains esprits chagrins regrettent que les composants de l'iPhone 6 Plus ne soient pas les plus performants parmi ceux qui existent, il ne faut pas oublier que l'appareil est développé en parallèle de son système d'exploitation et qu'il est donc optimisé pour fonctionner avec, à l'inverse de Windows ou Android. Une fois encore, ce développement conjoint se ressent très largement et permet d'avoir une interface fluide et totalement en adéquation avec le téléphone.

C'est donc iOS 8, nouvelle itération du système d'exploitation pour appareil mobile, qui équipe cette phablette. Si l'on a très largement détaillé avec vous les grandes nouveautés de ce système d'exploitation, il prend toute sa mesure sur ce grand téléphone avec une fonctionnalité qui permet, à une main, de toucher les éléments qui sont en haut de l'écran.

iPhone 6 Plus 3
iOS 8 et son application Santé accompagne l'iPhone 6 Plus.

En effet, un double tapotement sur le bouton Home permet de faire “descendre” l'écran et rend accessible à votre doigt les éléments qui étaient tout en haut de l'écran. Astucieux, ce système ne m'a pourtant pas convaincu et j'ai plutôt tendance à utiliser ce nouveau téléphone à deux mains, ce qui n'est pas sans poser de problème dans certaines situations (debout dans le métro, en promenade…).

iOS 8 reprend dans les grandes largeurs ce que proposait la version précédente et rend obligatoire au passage les installations des applications iBooks et Podcasts. Ainsi, la lecture de livre, plutôt agréable sur iPhone 6 Plus, et la lecture de podcasts pourra se faire à partir de ces deux programmes.

Parmi les nouveautés visibles de ce système, on rappellera l'application Santé qui se veut un carnet de santé à transporter dans votre poche. Cette application, très largement paramétrable, est appelée aussi à prendre plus d'importance avec l'arrivée de l'Apple Watch. Le baromètre, présent au sein du co-processeur M8, permet de déterminer combien vous avez monté de marche dans la journée et cette information peut être affichée au sein du programme santé.

iPhone 6 Plus 15
Un double tapotement sur le bouton Home fait descendre l'écran.

L'interface d'iOS 8 évolue aussi dans son centre de notifications qui perd un volet, mais qui gagne des widgets déjà nombreux et déjà largement présents sur l'App Store. Les développeurs font un gros travail pour accompagner leurs applications d'un widget dont la taille de l'écran de cet iPhone 6 Plus permet de l'afficher de façon très clair.

En ce qui concerne la navigation, les bords arrondis de l'iPhone et les gestes présents au sein d'iOS 8 (glisser son doigt pour revenir en arrière) vont très bien ensemble, c'est à ce genre de petits détails que l'on sent bien que les équipes qui travaillent sur le matériel et le logiciel le font ensemble. Seul petit souci, si vous y ajoutez une coque pour le protéger, ce que l'on peut comprendre, vous allez perdre un peu de cette ergonomie.

iOS 8
Le partage familial, une des nombreuses nouveautés d'iOS 8.

Autre nouveauté d'iOS 8 passée un peu inaperçue et pourtant importante pour les joueurs, l'arrivée de Metal, cet outil destiné aux développeurs qui vont pouvoir proposer sur l'App Store des titres toujours plus fluides avec des graphismes époustouflants qui n'ont pas à rougir face à ceux des consoles de salon. Petit à petit, Metal va s'imposer sur iPhone et iPad pour des expériences vidéoludiques de qualité, comme on peut déjà le voir dans la démo Zen Garden, le jeu Asphalt 8 ou encore Plunder Pirates, le nouveau titre de chez Rovio, le studio qui a développé Angry Birds.

Les extensions, la réponse aux notifications sans ouvrir l'application en question, le nouveau look du centre de contrôle, l'utilisation étendue de Touch ID et les nouveautés concernant le contrôle des objets connectés sont autant d'autres choses bienvenues qui font d'iOS 8 un système d'exploitation complet et déjà très fonctionnel sur les nouveaux iPhone.

Les capteurs photo et vidéo de l'iPhone 6 Plus.

On le sait, Apple, à l'inverse de nombreuses autres marques, ne s'est pas lancé dans la course au pixel mais essaye chaque année d'apporter des nouveautés à ses capteurs afin de faire en sorte d'avoir dans son téléphone de quoi faire de belles photos dans toutes les conditions. Il faut bien dire que si l'absence de plus grandes résolutions et quelque chose qui peut parfois se faire sentir (lorsque l'on veut largement rogner une photo), dans l'ensemble cette stratégie s'avère payante.

L'iPhone 6 Plus se démarque d'ailleurs de son petit frère par la présence d'un stabilisateur optique qu'il est le seul à posséder. Dans la mesure où il apparaît bien plus compliqué de faire une photo avec un grand appareil, et que celui-ci possède plus de place dans son châssis, il était alors plus évident de glisser cette petite pièce supplémentaire uniquement dans le grand modèle. De fait, avec l'iPhone 6 Plus vous devriez réaliser de beaux clichés, même si vous êtes en mouvement.

photo 2 iPhone 6 Plus
Bien contrastées et lumineuses, l'iPhone 6 Plus fait de superbes photos.

Au niveau du capteur arrière, on reste sur un 8 millions de pixels, comme pour les générations précédentes. Voilà qui permet de faire de belles photos assez larges, mais ne comptez pas non plus les agrandir à l'infini. Cette année chaque pixel a été agrandi pour arriver à du 1,5 µm avec une ouverture du capteur à ƒ/2,2. Si ces chiffres ne vous parlent pas, sachez que le rendu des photos faites par ce capteur est encore plus fin que l'an passé et les couleurs se détachent mieux, même dans les situations de faible luminosité grâce au flash True Tone, présent depuis l'an passé, qui donne un aspect naturel aux photos faites avec le flash.

Il faut aussi savoir que l'autofocus de l'appareil combiné au stabilisateur optique permet de réussir ses photos très simplement, même lorsque vous photographiez un sujet qui bouge. Il est difficile de rater ses clichés avec un tel appareil qui reste l'un des meilleurs dans sa catégorie. Si Apple avait fait l'effort de proposer des capteurs de 12 millions de pixels, nous aurions été pleinement satisfaits.

photo 1 iPhone 6 Plus
Le Flash (photo de gauche) permet d'éclairer les photos sombres en ayant de belles photos à l'arrivée.

Le mode panoramique aussi évolue puisque l'on peut désormais faire des clichés atteignant les 43 Mégapixels avec une résolution de 13 632 x 2 336 pixels. Cette nouvelle définition permet d'avoir des panoramas plus grands, plus détaillés, mais d'avoir au final des fichiers plus lourds qui approchent les 15 Mo. Finalement, le seul point négatif de ce capteur est qu'il dépasse de la face arrière du téléphone, mais ça, c'est une autre histoire.

Ce capteur s'avère aussi à l'aise pour la partie photo que pour la partie vidéo. Si depuis l'an passé on peut filmer au ralenti, on peut, à partir d'OS 8, filmer en accéléré à la manière de l'application Hyperlapse de chez Instagram. Mieux encore, si l'an passé on pouvait filmer en 120 images/seconde, cette année la capacité double avec du 240 images/seconde, ce qui permet d'avoir des vidéos vraiment bluffantes.

Focus Pixel
L'appareil photo de l'iPhone est toujours aussi complet.

Pour le reste, l'iPhone 6 Plus filme en 60 image/seconde en 1080p. Comme pour l'appareil photo, la caméra de l'iPhone 6 Plus est très convaincante et permettra de faire des films dans toutes les situations avec une relative stabilité puisque seul le centre de la lentille est utilisé pour filmer.

À l'avant, un capteur avec une ouverture de ƒ/2,2 (au lieu de ƒ/2,4) permettra de réaliser de superbes selfies ou encore d'avoir des conversations FaceTime avec ses amis. Pour ce qui est des selfies, vous pourrez d'ailleurs vous faire aider par un mode rafale plutôt pratique pour être certain de ne pas rater vos photos.

Performances et autonomie

Performances

Avec son nouveau duo processeur A8 et co-processeur M8, dont on peut penser qu'ils équiperont aussi la nouvelle génération d'iPad, le nouvel iPhone 6 Plus semble bien armé pour durer quelques années en proposant aux utilisateurs des performances digne de ce nom.

Malheureusement suite à un problème, nous devons refaire les mesures initialement enregistrées. Dès que possible, nous mettrons à jour les données relevées. A noter que pour l'instant, le test BrowserMark 2 plante quelque soit le navigateur utilisé.

Autonomie

À chaque fois que l'on découvre un nouvel iPhone, l'autonomie est toujours un point sensible tant l'on sait que c'est le talon d'Achille des produits nomades de chez Apple (enfin, surtout les iPhone). Si l'iPhone 6 permet un petit gain non négligeable par rapport à l'iPhone 5S, l'iPhone 6 Plus, en raison d'une batterie beaucoup plus importante de 2915 mAh, soit quasiment le double de celle de son petit frère, fait des merveilles.

Lors de notre test d'autonomie qui consiste à lire en boucle de Big Buck Bunny, la phablette Apple a résisté 7h03 min :

autonomie-iphone6plus

Bien entendu, sur son site Apple promet 24 heures en conversation avec la 3G, ou encore 12 heures de navigation, mais toutes ces mesures ne correspondent pas vraiment à des situations d'utilisation réelles. Étant donné que j'utilise un iPhone au quotidien depuis quelques années maintenant, j'ai pu me rendre compte, à usage égal, que la batterie de ce nouveau 6 Plus est un véritable point fort de cet appareil. S'il n'était pas rare que je doive recharger mon iPhone dans la journée avec le 5S, mon utilisation est assez intensive parfois, pour le moment je ne suis pas encore arrivé sous les 30 % avec le même type d'utilisation en ce qui concerne le 6 Plus.

Pour tout vous dire, je ne sortais jamais sans un chargeur par le passé, je suis presque tenté de le laisser à la maison depuis que j'ai l'iPhone 6 Plus. Pourtant, je dois avouer que pour les besoins de ce test, et parce que c'est encore nouveau, je le triture bien plus encore que mon ancien 5S. Vous aurez compris que même sans un test mesuré de l'autonomie de ce téléphone, l'iPhone 6 Plus apporte au téléphone d'Apple une autonomie digne de ce nom.

Conclusion iPhone 6 Plus

Noté par Tablette-Tactile.net: 4.5 étoiles ****1/2

Apple a décidé cette année de modifier totalement sa gamme de téléphone en proposant deux modèles avec deux nouvelles tailles d'écran. Si certains ont crié au plagiat des appareils Samsung, force est de constater que l'inspiration en termes de design vient surtout de l'iPad mini qui inspire beaucoup chez Apple. Avec sa diagonale de 5,5 pouces, son processeur A8, son co-processeur M8, sa connectivité, sa fluidité, iOS 8, son bel écran et sa bonne prise en main(s), cet iPhone 6 Plus a tout pour séduire celles et ceux qui recherchent un téléphone à grand écran. Délicat à utiliser avec une seule main, avec un capteur photo limité et une RAM bloquée à 1 Go (bien que cela ne pose aucun problème sur les performances de l'appareil), l'iPhone 6 Plus a aussi quelques défauts que l'on oublie vite à l'usage. Il faudra vérifier vos poches histoire de voir si l'appareil tient bien à l'intérieur si vous souhaitez sauter le pas pour ce téléphone. De même, il vous faudra un compte bancaire bien garni car pour la première fois un téléphone chez Apple (uniquement le modèle 128 Go) dépasse les 1 000 euros. Au final nous avons un téléphone d'excellente facture qui, à n'en pas douter, va devenir une nouvelle référence et dont on ne doute pas une seconde qu'il va remporter un franc succès au vu de toutes ses caractéristiques. Si vous comptiez mettre la main dessus, vous ne serez pas déçu, assurément.

Les + Les –
  • Superbe appareil, finition irréprochable
  • puissance, réactivité
  • ios 8
  • écran
  • Prix
  • appareil photo
le 4 5242
- Marque(s) / Os : ,
Article précédentArticle suivant
4 commentaires
  1. Très content de l’Iphone 6 plus (après le Galaxy note 3). J’ai quitté Apple et je reviens une fois de plus (malgré le prix)

  2. Merci pour votre test (d’autant plus que je suis en général assez d’accord avec vos conclusions). Devant cette année changer mon iPhone 4S je ne sais vraiment pas quoi prendre !
    J’ai essayé et réessayé (en magasin) le 4.7″ et le 5.5″. Autant que le 4.7 est dans la lignée des iPhone (juste un peu plus grand, mais léger et pratique), autant le 5.5″ est en quelque sorte un iPad nano. Le très gros problème qu’il a en magasin est qu’il est hyper brulant, notamment par rapport au 4.7″.
    J’attends de voir le Note 4 qui m’a l’air d’être très intéressant (cher également) et le Nexus 6 qui devrait faire dans les 5.9″, et lui, beaucoup moins cher.
    Depuis cette année en choisissant iOS ou android on s’interdit aussi des choix pour les devices, dont les montres. J’ai vu cette après-midi l’Apple watch qui est très bien avec un bel écran, mais la Moto 360 est aussi très bien !
    Autre avantage avec iOS c’est Siri qui permet de “converser” (“quand est mon RDV avec Dupont ?” par exemple chose que OK Google est incapable de faire).
    Pour finir mon bavardage je pense qu’il faut 64 Go auquel il faut ajouter l’ Apple care de 100€, d’autant plus obligatoire qu’il n’est pas IP !, soit un gentil cadeau de 1000€ : il faut tout de même bien bien réfléchir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend