Test de la Galaxy Tab 3 version 7 pouces de Samsung

Par ,

Au fil des années, Samsung a su s’imposer comme un concurrent majeur d’Apple sur le marché de la téléphonie. Le mastodonte coréen dispose également d’un choix assez large de tablettes tactiles de toutes tailles, à tous les prix. On va s’intéresser ici à l’entrée de gamme de la ligne Galaxy avec la version 7 pouces de la nouvelle Gataxy Tab. Enfin « nouvelle », c’est beaucoup dire, parce que finalement, cette troisième itération n’apporte pas grand-chose de neuf.

Mise à jour 10/10/2017 : la Galaxy Tab 3 est obsolète. Nous vous recommandons la Galaxy Tab S3, plus grande mais bien plus performante.

La Galaxy Tab 3, dans sa pureté virginale.
La Galaxy Tab 3, dans sa pureté virginale.

D’ailleurs, voyons ce qu’elle nous propose.

  • Écran 7 pouces 1024 x 600
  • 1 Go de RAM et processeur Marvel PXA 986 double cœur à 1,2 Ghz
  • GPU Vivante GC1000
  • Double caméra 3 Mpixel / 1,3 MPixel
  • Wifi g,n (5 Ghz) / Bluetooth / GPS.
  • Slot Micro SD (cartes allant jusqu’à 64 Go)
  • 8 Go de stockage intégré
  • Batterie de 4000 mAh
  • Android 4.1 avec interface Touchwiz
  • Poids de 300 g.

Rien de bien révolutionnaire par rapport à la Galaxy Tab 2 donc. On note un processeur très légèrement plus rapide et un nouveau GPU. Mais les plus observateurs auront sans doute noté une résolution d’écran qui fait du sur place, un Android toujours pas à jour et un espace de stockage bien modeste. Le prix de cette configuration ? Annoncée à 200$, elle se trouve d'ores et déjà sur internet autour des 200€ (TTC hors frais de port), et c’est bien tout le problème. Avec une concurrence féroce sur le segment des 7 pouces, la machine a-t-elle une chance face aux Nexus 7, Kobo Arc et autre Kindle Fire HD ? Faisons une petite revue de détail, même si on soupçonne déjà quelle sera la réponse.

Test vidéo

Si vous n'avez pas envie de lire le test complet, vous pouvez regarder la vidéo ci-dessous où j'aborde les grandes lignes de cette tablette :

Packaging

La tablette nous arrive dans une petite boite en carton étrangement décorée « façon bois ». Hormis la machine, elle contient un chargeur et un câble USB, ainsi qu’un casque stéréo. Inhabituel, ce casque ressemble plutôt à un kit mains libres égaré et offre un confort et une qualité sonore plutôt basique. L’unique bouton présent sur la « télécommande » permettant de mettre la musique en pause, aucun réglage du volume n’est offert. Le micro trouvera peut-être son utilité lors d’appel Skype. Ne crachons pas dans la soupe, ça peut dépanner.

 

 

La Tablette

Ceux qui sont habitués au design Samsung ne seront pas déstabilisés par la Galaxy Tab 3. À l’inverse de Google, Samsung opte pour une livrée blanche et des courbes douces qui pourront facilement trouver leur public. La machine est bien finie, même si son aspect « tout plastique » ne respire pas le luxe. Plus compacte qu’une Nexus 7 (2012), grâce à des bords d’écran plus fins, la machine est également un tout petit peu plus légère. Avec 300 grammes pile sur la balance, elle jouit d’une prise en main confortable.

Sur la face avant, outre la traditionnelle webcam, on trouve un bouton « home » mécanique et deux boutons sensitifs pour le retour et le menu contextuel. L’interface Touchwiz peut ainsi se passer de l’éternelle « barre noire » qui offre ces fonctions sur la Nexus 7, un plus esthétique à mon goût.

Sur les côtés, on trouvera une prise casque, un slot pour carte micro SD, un port mini-USB et deux petits haut-parleurs offrant un son très correct, assez fort et sans trop de distorsions.

La face arrière offre une caméra de 3 Mpixel qui fait des clichés moches. Cet appareil photo a au moins le mérite d’exister et peut s’avérer suffisant pour Twitter ou Instagram.

Ecran et interface

L’écran de la Galaxy Tab 3 est de bonne qualité. Lumineux, bien contrasté, il offre une colorimétrie moins chaude que la Nexus 7 et qui me paraît plus naturelle. On ne se rend pas compte tout de suite de la faiblesse de la résolution, mais dès l’affichage de la première page web, c’est le drame. Habitués au Retina, passez votre chemin. Les pixels sont ici visibles, les textes les plus petits manquent de clarté. Parmi les autres 7 pouces, les Nexus 7 ou Kindle Fire HD, par exemple, offrent un confort bien supérieur avec leurs écrans 1280 x 800. Par rapport au 1024 x 600, le gain ne semble pas immense, mais il est bien visible. Concrètement, la Galaxy Tab 3 offre une résolution d’écran analogue au Kindle Fire … qui est proposé à 159€ (avec offres spéciales).

Mon Dieu : on voit les pixels !
Mon Dieu : on voit les pixels !

Interface

Un clavier pratique, avec des chiffres, alléluia.

La Galaxy Tab 3 fonctionne sur Android 4.1.2 « maquillé » par l’interface maison Samsung : Touchwiz. C’est une question de goût, mais personnellement, je ne la déteste pas. Globalement, elle offre un look plus coloré et apporte parfois plus de clarté à l’interface d’Android. On a droit à de nouveaux gestes et un à clavier que je préfère à son homologue Google.

Surtout, on remarquera la présence par défaut de plusieurs logiciels. Certains bienvenus, comme dropbox, Polaris Office, un navigateur de fichier, un lecteur vidéo, etc. D’autres plus anecdotiques ou carrément redondants, comme les magasins de vidéo ou d’appli Samsung. Je m’interroge d’autant plus sur ce dernier que la version de Dodonpachi que j’y ai téléchargée n’a jamais voulu fonctionner… zut. Bien sûr, on retrouve aussi Google Play et tous les logiciels Google, tout utilisateur familier d’Android s’y retrouvera très facilement.

Performances

C'est ce Marvell là. Malheureusement.

La tablette a beau être équipée d’un processeur Marvell, elle n’a aucun superpouvoir. Son PXA 986 est un double cœur Cortex A9 à 1,2 Ghz. C’est seulement 200 Mhz de mieux que la Galaxy Tab 2 et en 2013, ce n’est pas extraordinaire. De fait, en usage léger, la machine s’en sort bien, sinon remarquablement. Dès qu’on passe à des applications plus lourde (jeux 3D, Google Earth, pages Web complexes), c’est une autre histoire, il faut s’attendre à des ralentissements. Comme on pouvait le deviner, la Galaxy Tab 3 est à l’usage moins fluide qu’une Nexus 7.

Côté graphique, le GPU est un modèle de Vivante (aussi utilisé par Freescale), le GC1000. Peu connue, cette puce est loin d’être catastrophique et représente un bond significatif par rapport à celle qui équipait la dernière génération de Galaxy Tab. De fait, elle supportera la majorité des jeux 3D, même si les plus lourds n'offriront pas jouables une fluidité parfaite. Un titre comme Real Racing 3 est néanmoins jouable, si on supporte quelques saccades ici et là.

Quelques scores de tests synthétiques :

Antutu10844
Quadrant3545
SunSpider1738 ms
BrowserMark1262

Des scores loin d’être ridicules, mais qui n'ont rien d'étourdissants. Pour vous faire une idée de la réactivité de la bête en usage quotidien, je vous encourage à visionner le test vidéo ci-dessous:

Connectivité

La tablette offre une connectivité sans fil Wifi N / Bluetooth et, ce qui est appréciable, un GPS. La possibilité de l’utiliser pour la navigation avec un logiciel adapté est un vrai plus. La sensibilité wifi N (en 5 Ghz) est correcte et légèrement meilleure que celle d’une Nexus 7 tout en restant en deçà de celle d’un iPad.

Autonomie

La tablette a tenu 6h30 en lecture vidéo, écran en luminosité maximale (sans son) avant de passer automatiquement en mode “économie d'énergie”, (luminosité minimale). Il s’agissait toujours de l’inénarrable court métrage Big Buck Bunny en 1080p, encodé en H264 et décodé en hardware par MX Player. Une demi-heure plus tard, la machine criait grâce. Pendant ces 7 h, c'est l'écran qui a consommé plus de 60% de la batterie. Si on se contente d'un rétro-éclairage plus modeste, les 10 h d'autonomie ne sont pas loin, ce qui est satisfaisant.

Jusqu'à ce que mort s'en suive. C'est cruel, je sais.

Conclusion Galaxy Tab 3 7 pouces

Noté par Tablette-Tactile.net: 2.5 étoiles
****1/2

La Galaxy Tab 3 n’est pas une tablette particulièrement mauvaise. Elle offre une finition et des performances cohérentes avec ses prétentions d’entrée de gamme. Elle possède même quelques atouts par rapport à certaines concurrentes : GPS, caméra arrière, port d’extension. Malheureusement, elle possède aussi des lacunes qui affectent lourdement l’usage quotidien : un écran plus grossier, un stockage embarqué famélique, un processeur modeste.

Pour le même prix, une Nexus 7 offre deux fois plus d’espace, un écran plus fin et un processeur bien plus performant. Pire encore depuis la sortie de la nouvelle Nexus 7 avec écran 1080p et processeur Qualcomm. On peut aussi s'attendre à un rafraîchissement de l'iPad mini avec écran retina dans les mois qui viennent. Quelle futur peut alors espérer la Galaxy Tab 3 qui est techniquement en retard dès sa sortie ?

Finalement, elle est se rapproche plutôt d’un Kindle Fire (non HD), ce qui indique qu’elle est tout simplement proposée à un prix trop élevé d’une bonne cinquantaine d’euros.

D’ailleurs, on se demande même s’il était nécessaire de proposer une troisième génération de Galaxy Tab quand on voit le peu de choses améliorées par rapport à l’itération précédente. Une baisse de prix massive sur les Galaxy Tab 2 aurait peut-être été plus judicieuse, car aux alentours de 200 €, il est difficile de recommander l’achat de la Galaxy Tab 3.

Les plus :Les moins :
  • Design en rondeur et en douceur
  • Compacte
  • GPS et caméra arrière
  • Port micro SD
  • Autonomie
  • Touchwiz, si on accroche…
  • Résolution de l’écran
  • Processeur modeste
  • Applications Samsung redondantes
  • 8 Go de stockage, c’est trop peu
  • Android 4.1 ?!
  • Le prix peu concurrentiel…

 

 

le 6 2552
-
Article précédentArticle suivant
6 commentaires
  1. Ce produit est a eviter de toute urgence…. La qualité d’affichage est surtout a mettre en cause. Les jeux de mon fils 8 ans ne tournent pas tous ou bien se bloquent carrement.
    Nous avons une autre tablette Sony Xperia premiere generation et bien il y a un monde entre les deux.
    Au final, ne faites pas comme moi qui pour economiser quelques euros, se retrouve au final avec une tablette qui dort.
    En esperant que cela vous eclairera… Salutations

  2. propriétaire d’une samsung tab 3 , 7pces. je suis très satisfait . Et j’en fait mon usage quotidien
    Merci à l’équipe samsung

  3. Amusuant le coup des super pouvoirs. Depuis la deuxieme generation des Galaxy Tab, Samsung n’investit pas autant dans ses tablettes que dans ses smartphones. Qui va acheter ça ?

  4. Si j’ai choisi la Tab2 c’est uniquement parce qu’elle avait un port Sd (micro-) et que cela me paraît indispensable sur un tablette. Pour le reste …..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend