Test de l’IRISPen Air 7, le stylo magique qui numérise les textes

Par ,

C’est un accessoire un peu particulier qui va passer sur notre grill cette semaine puisqu’il s’agit d’un stylo/scanner qui va permettre de numériser en quelques secondes du texte et de l’envoyer via Bluetooth à un smartphone, un ordinateur ou une tablette. C’est la marque belge IRIS qui est à l’origine de cet accessoire que l’on vous propose de découvrir aujourd’hui en notre compagnie.

Parmi les accessoires disponibles pour les tablettes, les scanners mobiles ont surtout la côte chez les enseignants ou encore les étudiants, car ils permettent de numériser en quelques secondes du texte et de l’image très simplement. La société IRIS, spécialisée dans ce domaine, nous revient avec un modèle petit et léger fonctionnant en Bluetooth avec la tablette, l’IRISPen Air 7. Nous allons découvrir aujourd’hui ce que vaut concrètement cet accessoire.

Ce modèle, baptisé Air, s’affranchit donc d’un cordon et permet ainsi de l’emporter partout avec soi, comme sur les bancs de l’université par exemple. Son extrême légèreté permettra de ne pas le sentir dans ses affaires et ainsi d’être équipé d’un outil bien pratique sans s’encombrer. Utilisant le standard Bluetooth et fonctionnant avec une application disponible sur iOS ou Android, il pourra être utilisé par un bon nombre d’appareils.

Présentation et test vidéo de l’IRISPen Air 7

Présentation de l’IRISPen Air 7

L’accessoire nous est arrivé dans une boîte caractéristique de la marque belge, blanche et bleue (turquoise) aux couleurs de la marque. À l’intérieur, on y trouve l’essentiel, à savoir l’accessoire, une documentation pour le prendre en main, un cordon USB pour le recharger et la licence du logiciel qui permettra de l’utiliser avec son ordinateur. À noter que les applications sont à récupérer gratuitement sur l’App Store d’Apple et le Play Store de Google. On y reviendra, mais une application a été développée uniquement pour ce nouvel accessoire.

Avant d’aller plus loin, donnons quelques précisions sur ce scanner qui est d’un genre très particulier puisqu’il ne permet de numériser que du texte. Impossible ici de souligner des images en couleur, ce stylet ne peut interpréter que du texte ou encore certains codes barres.

Il prend la forme d’un crayon, ressemblant vaguement un surligneur, que ce soit dans sa forme, ou encore dans la façon de le tenir. Il faudra en effet faire glisser sa grosse pointe sur le texte à numériser pour que celui-ci apparaisse à l’identique sur l’écran de sa tablette. Une lumière rouge suit votre mouvement sur la feuille au moment de la numérisation.

Scanner portable
Les dimensions de cet accessoire sont un véritable atout

Côté encombrement, on peut dire que ce n’est pas cet appareil qui va alourdir votre sac puisque celui-ci ne pèse guère plus qu’une trentaine de grammes (28 pour être précis). Ne faisant pas plus de 14 centimètres de hauteur, il se glissera facilement dans un sac, voir même dans une trousse si celle-ci n’est pas trop remplie.

Sa légèreté vient du fait que ce stylo/scanner possède un corps en plastique dur, de même qu’une pointe transparente dans la même matière. Sans parler d’extrême fragilité, il faudra veiller à ne pas trop forcer sur la pointe non plus, car on imagine sa résistance assez limitée. Il est vrai, l’accessoire donne une petite impression de fragilité, même si dans les faits, on peut penser qu’il tiendra le rythme de nos sorties quotidiennes avec lui dans le sac ou dans la trousse.

Avec une tablette, l’accessoire va utiliser une connexion Bluetooth pour dialoguer en temps réel avec l’application. En résumé, à chaque fois que vous numérisez une ligne, celle-ci apparait instantanément au sein de l’application. Vous pouvez ainsi suivre la numérisation de votre document en temps réel.

Le stylo/scanner possède une batterie Lithium-Ion que vous rechargerez via la prise USB. L’autonomie de l’accessoire est assez conséquente pour vous permettre de n’emporter avec vous que l’accessoire sans la crainte que celui-ci n’assure pas toute la journée. La recharge se fait ensuite via le cordon USB.

Avec une tablette, l’IRISPen Air 7 n’a d’intérêt que si vous possédez l’application. Il ne pourra envoyer du texte qu’au sein de celle-ci. En revanche, avec un ordinateur, l’accessoire est aussi capable d’envoyer le texte directement dans des programmes comme la suite Office de Microsoft par exemple. L’application sur tablette est relativement complète, comme on va le voir tout de suite.

L’application qui accompagne l’IRISPen Air 7

Qu’on se le dise tout de suite, il ne sera pas possible de faire fonctionner cet accessoire autrement qu’avec l’application qui a été développée en parallèle par IRIS. Si c’est toujours une bonne chose d’avoir une application compagnon dédiée à un produit, on peut aussi regretter la multiplication des programmes installer sur nos tablettes.

Bien entendu, comme vous pouvez le penser, l’application est entièrement gratuite (pas d’achats intégrés) et se trouve être compatible avec les appareils fonctionnant sous iOS et Android. Un programme pour PC (Mac et Windows) est aussi disponible avec la licence contenue dans le coffret pour le faire fonctionner.

Scanner mobile
Une lumière rouge vous aide à guider la pointe du scanner

L’application est relativement simple d’utilisation et un tutoriel au lancement de celle-ci vous aidera prendre en main l’IRISPen Air 7 et vous expliquera comment bien le tenir et bien l’orienter pour une numérisation optimale. Vous pourrez revenir ce tutoriel quand vous le souhaitez.

Pour le reste, le côté gauche de l’application vous permet d’accéder aux paramètres et aux informations alors que la grande partie de celle-ci propose l’écran où s’affichera le texte que vous allez numériser. Après avoir créé un document, vous commencerez la numérisation de votre document et vous verrez apparaître la fin de chaque ligne, le texte à l’identique sur l’écran de votre iPad. À noter que pour notre test, réalisé sur un iPad Air 2 et un iPad Pro, nous avons rencontré des soucis de numérisation avec l’iPad Pro (il arrive parfois que l’application indique un échec de numérisation).

La vitesse d’exécution et d’interprétation est relativement rapide et le moteur OCR (plusieurs langues disponibles) de chez IRIS, connu pour sa fiabilité, fait là encore des merveilles. Sur un texte long, moins de 5 % du texte ou des signes de ponctuation ont mal été interprétés. Parfois, cette mauvaise interprétation est aussi due à une mauvaise numérisation (le début de la phrase où l’on oublie la première lettre ou encore la fin d’une phrase). Après numérisation, il convient donc de vérifier rapidement si celle-ci est parfaitement fiable par rapport au texte source.

Ce texte obtenu peut être exporté vers un espace de stockage en ligne (DropBox, Google Drive) ou encore envoyé par mail. On peut aussi le copier pour le coller au sein d’un autre programme. Au sein de l’application, il est possible de le traduire en quelques secondes. Une cinquantaine de langues sont disponibles et le résultat est plus que convaincant.

scanner mobile
L'affichage du texte se fait en temps réel

Ce qui est nettement moins convaincant au sein de cette application est la lecture audio du texte puisque non seulement la voix semble peu naturelle, mais la lecture se fait comme au ralenti. On a l’impression d’écouter un texte sur un 45 tours, que l’on passerait comme un 33 tours (les nostalgiques des disques vinyles apprécieront). Utiliser Siri et utiliser ensuite la lecture vocale de l’application permet de comprendre l’écart qu’il y a entre les deux.

Pour autant, la simplicité de cette application et les possibilités qu’elle offre en complément du scanner permettent de tirer le meilleur de celui-ci et d’avoir en quelques instants un texte que l’on va pouvoir numériser et exploiter dans de nombreux programmes. Si ce n’est la lecture audio, nous n’avons rien à reprocher à cette application complètement gratuite.

Les points forts et les points faibles de l’IRISPen Air 7

Commençons comme de coutume par les points forts et revenons d’abord sur la légèreté de cet accessoire qui fait qu’on pourra le glisser très facilement dans ses affaires. Sa taille et son poids sont clairement deux atouts, l’accessoire pouvant même se glisser dans une trousse. Plutôt fiable, l’accessoire est aussi capable de reproduire quasi fidèlement un texte en même temps que vous le numérisez sur l’application. L’application accompagne parfaitement l’accessoire puisqu’elle permet des choses supplémentaires comme traduire le texte numérisé relativement rapidement. Le fait qu’on puisse l’utiliser avec un ordinateur, mais aussi une tablette ou un smartphone sous iOS et Android est aussi un point fort non négligeable.

scanner mobile
Son fonctionnement avec ordinateur, smartphone et tablette le rend polyvalent

Du côté des points faibles, on a soulevé un corps, et surtout une pointe, en plastique qui peut donner une impression de fragilité. De même, lors de notre test, nous avons aussi mis en avant la lecture vocale qui n’est clairement pas convaincante, même si elle a le mérite d’exister. Enfin, l’argument du prix freinera peut-être quelques personnes intéressées, puisqu’à presque 150 euros, cet accessoire est tout de même un investissement assez important pour un usage bien particulier.

Pour qui et à quel prix

On le disait en préambule, cet accessoire se destine finalement aux personnes qui ont souvent besoin de récupérer un texte disponible au sein d’un ouvrage, d’un magazine ou d’un journal pour le réexploiter ensuite. Enseignants, étudiants, écrivains… les professions qui travaillent dans les lettres sont les plus concernées par ce genre de choses. L’accessoire est aussi confortable pour des malvoyants qui auraient besoin de pouvoir afficher certains textes avec une police de caractères plus grande ou encore pour les dyslexiques.

À 149 euros l’IRISPen Air 7, il faut être certain de devoir s’en servir souvent pour sauter le pas et investir dans un tel accessoire. Toutefois, si l’usage est régulier, le gain de temps est alors non négligeable et vous vous retrouverez facilement avec un texte éditable en quelques secondes (ou minutes selon la taille du texte).

Voir l'offre

Pas forcément indispensable, ce genre d’outil sert surtout à se simplifier la vie et son côté nomade vous permettra de vous la simplifier partout et en toute occasion.

IRISPen Air 7 ter

En conclusion

Vous aurez compris que, dans les grandes largeurs, nous avons été séduits par cet accessoire en dépit de quelques faiblesses que l’on oublie vite à l’usage (finalement, on utilise très peu la lecture audio). L’IRISPen Air 7 remplit parfaitement sa mission, à savoir numériser un texte simplement avec la possibilité de réexploiter le texte depuis l’application. Limité quasiment à ce seul usage, l’accessoire est un investissement qu’il faudra soupeser avant de passer par la case achat. Toutefois, si cet IRISPen Air 7 ressemble à l’accessoire qu’il vous faut, alors attendez vous à ne pas être déçu. Enfin, sa légèreté permet de le glisser facilement dans ses affaires et le couplage avec la tablette se fait le plus simplement du monde. L’IRISPen Air 7 est donc toujours prêt à numériser du texte, en faisant preuve d’une bonne fiabilité dans l’ensemble.

le 4 4472
-
Article précédentArticle suivant
4 commentaires
  1. – Traitement OCR pas au top

    – Obligation d’ utiliser un dongle (fourni) pour la connexion bluetooth, un comble alors que tous les appareils actuels ont une connexion bluetooth.

    – traduction : pas terrible. connexion internet indispensable

    – cache pour le branchement Usb n’ est même pas retenu au stylo, d’ ou risque de le perdre

    – n’ est pas compatible avec tous les appareils “Android”, une lis te des appareils compatibles figure (en minuscule) sur le site iris, mais il faut le savoir pour la trouver.

    – un support sur le stylo pour le dongle serait un plus ou un espace de rangement dans le capuchon….

    – guide du scanner en plastique pas très solide

    – application “irispen air 7” pas très intuitive et bien trop petite, pas de possibilité de la changer de coté sur l’ écran ni de l’ agrandir

  2. Le gros problème du produit : l’absence d’une mémoire interne pour pouvoir numériser sans avoir l’appli ouverte. Il y a de nombreuses situations où on voudrait garder des morceaux d’un bouquin sans avoir de terminal à portée (sans compter la lourdeur de la mise en oeuvre s’il faut à chaque fois lancer l’appli). Du coup, l’intérêt du “sans fil” s’en trouve considérablement amoindri.

    1. Merci pour votre commentaire. C’est justement la question que je me posais et qui refrénait mon achat. Vous m’évitez donc une dépense inutile. Dommage que l’article n’en fait pas mention car c’est un point vraiment important. Dommage aussi qu’aucun autre fabriquant ne fasse mieux sur ce point. Je continuerai donc à retranscrire manuellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend