Test de l’oxymètre d’iHealth, battements du coeur et oxygène dans le sang s’affichent sur iPad

Par ,

Nous continuons d’explorer le monde (merveilleux) des objets connectés avec une tablette et nous allons tourner notre regard vers une catégorie d’objets qui a le vent en poupe et qui se destine a un public de plus en plus large, les objets santés. C’est avec l’oxymètre de la marque iHealth, uniquement compatible avec iOS, que l’on commence ce tour d’horizon.

Test vidéo de l’oxymètre d’iHealth.

L’objet connecté, comme on peut le voir régulièrement sur le site, et non seulement une prolongation de la tablette, mais aussi un très bon complément. Dans le domaine de la santé, nous ne manquons pas de ces objets qui vont venir ajouter des fonctions capables de surveiller notre bien être au quotidien, voir nous assister.

Comme on a pu le voir au dernier CES de Las Vegas qui s’est tenu au début du mois de janvier, les produits santé ont la côte et si on ne parle pas ici de médecine curative, on peut tout de même évoquer la prévention des risques et le suivi médical personnalisé comme terrain de jeu pour ces produits. Dans ce domaine, une marque américaine exploite ce créneau depuis pas mal d’années déjà, iHealth.

Uniquement en découvrant le nom de cette société, vous aurez compris que les objets qu’elle développe vont être orientés vers les appareils Apple. Non seulement iHealth reprend la simplicité d’utilisation des produits pommés, mais elle s’inspire largement de son design pour nous offrir des objets non seulement utiles, mais aussi de toute beauté.

Le Packaging.

Vous verrez à travers les tests des produits de la marque iHealth que le blanc est toujours la couleur dominante, tant sur le produit lui-même que sur l’emballage. Souvent relevé par la couleur orange, c’est la patte graphique de la firme américaine. C’est donc une petite boite blanche et orange que vous recevrez, dans laquelle on y retrouve le nécessaire, à savoir l’oxymètre, un petit cordon USB/mini USB pour le recharger, une petite documentation et une dragonne pour l’avoir toujours avec soi.

oxymetre 1

C’est peut-être le moment de vous en dire un peu plus sur ce qu’est un oxymètre si vous ignorez ce que c’est. Il s’agit d’un appareil qui avoir 3 fonctions, évaluer votre taux d’oxygène dans le sang (qui se situe toujours entre 95 et 99 %), les battements de votre cœur et votre indice de perfusion (dont j’ai encore un peu de mal à savoir à quoi il sert).

L’oxymètre se présente comme une sorte de pince que vous allez venir mettre au bout de votre doigt, en veillant à ne pas trop bouger afin de ne pas fausser les résultats. Ne comportant qu’un petit bouton sur le haut, l’appareil est tout blanc et des LED lumineuses peuvent afficher les résultats en façade.

C’est donc sur une extrême simplicité que repose ce produit et le packaging est le reflet de ce produit, simple, mais comportant le nécessaire.

L’application compagnon.

Bien entendu, cet appareil connecté fonctionne en parfaite harmonie avec l’application qui a été développée spécifiquement pour lui, alors même qu’iHealth propose déjà un programme qui a l’avantage de centraliser les données de certains autres appareils de la marque. On aurait donc aimé que les données de l’oxymètre y soient intégrées, ce sera peut-être pour une prochaine mise à jour, car les applications iHealth ne semblent pas encore être passées à iOS 7 (avec lesquelles elles sont compatibles toutefois).

L'application n'a pas été trouvée dans la boutique. :-(

Comme mentionné plus haut, ne cherchez pas ce programme gratuit sur le Window Store ou le Play Store, elle n’est distribuée que par Apple sur l’App Store. Elle est gratuite, universelle (fonctionne aussi sur iPhone et iPod touch) et sera recommandée à partir de l’iPad 3. En effet, l’appareil ne semble pas être compatible avec les plus anciennes générations d’iPad.

Pour que votre appareil se connecte avec l’application, il faut avoir au préalable lancé la connexion au Bluetooth. En lançant l’application, celle-ci met en place le jumelage avec l’oxymètre. Ce jumelage se traduit par l’apparition du symbole du Bluetooth sur l’oxymètre. Cela est très simple à réaliser et rapide.

oxymetre 2

Depuis cette application, vous verrez se matérialiser sous la forme d’une animation les battements de votre cœur lorsque vous serez en train de prendre la mesure. Les résultats qui apparaissent sur l’écran de l’oxymètre apparaissent en même temps sur l’écran de l’iPad, plus l’indice de perfusion. De cette mesure, vous pourrez la transférer par mail (à un médecin ou un coach sportif par exemple), voir la poster sur Twitter ou Facebook. L’application vous permettra aussi de stocker l’historique de ces données et de les retrouver classés par jour avec l’heure qui apparaît aussi.

Enfin, l’application vous donne la possibilité de créer un rappel qui vous permettra de recevoir une notification afin de faire la mesure à un moment précis.

Les caractéristiques de l’oxymètre.

La chose la plus intéressante sur un tel produit est son faible encombrement et l’absence d’un quelconque fil qui permettent d’emporter partout avec soi l’accessoire. C’est par le biais de la connexion Bluetooth avec une tablette et un smartphone que tout se passe.

oxymetre 3

Si vous pouvez suivre les résultats sur l’écran de votre iPad, sachez que la mesure apparaît aussi sur la face avant de cet oxymètre grâce à la présence de LED lumineuses vertes qui sont du plus bel effet. Les mesures sont d’une grande fiabilité et accordent une marge d’erreur de 2 % environ. La qualité de la mesure dépend avant tout d’un certain nombre de facteurs, il vaut mieux éviter de bouger ou encore avoir les mains propres et bien sèches. Si l’oxymètre ne se présente pas comme un appareil médical, dans les faits il s’avère efficace pour un suivi santé au quotidien et des mesures préoccupantes pourront vous amener à consulter un médecin.

Pour le recharger, une ouverture cachée derrière un rabat en caoutchouc est présente à l’extrémité de l’appareil. C’est à l’aide d’un cordon mini-USB que se fait la recharge. S’il est très difficile d’évaluer l’autonomie réelle de ce type de dispositif, sachez qu’il ne sera pas nécessaire de le recharger trop souvent. L’application vous indiquera aussi le taux de charge de la batterie, idéal pour le mettre à recharger avant qu’il ne soit à plat. Pour entrer dans des détails plus techniques, c’est une batterie de 300 mAh qui est annoncée.

Le fonctionnement du produit.

Comme tous les produits sans fil de la marque iHealth, l’utilisation de celui-ci se veut très simple et dans les faits c’est le cas. Pour prendre une mesure, il suffit de glisser son doigt (ongle en bas) à l’intérieur de cet appareil qui ressemble à une pince. Deux lumières, rouge et infrarouge, vont être diffusées et le détecteur se chargera ensuite de transformer le résultat des mesures prises en chiffres, exprimés en pourcentage pour le taux d’oxygène dans le sang et allant de 30 à 250 pour le pouls.

oxymetre 4

Pour arrêter la mesure, il suffira de retirer le capteur de son doigt, en quelques secondes l’appareil se met en veille automatiquement. Un petit bouton est aussi disponible sur la partie supérieure de l’oxymètre afin de l’allumer ou l’éteindre manuellement.

Vous aurez compris que le fonctionnement est d’une grande simplicité et se montre efficace une fois qu’on le maitrise bien (ce qui ne prend pas beaucoup de temps). De ce point de vue, iHealth réussit à faire des appareils grands publics en réussissant à les débarrasser de la contrainte filaire.

Pour qui et à quel prix ?

Tout le monde peut potentiellement avoir son oxymètre à la maison, d’autant qu’il existe dans l’application la possibilité de créer plusieurs profils pour une utilisation familiale ou d’équipe. En effet, ce genre d’appareils connectés se destine aussi très largement aux sportifs, qu’ils soient professionnels ou amateurs. L’oxymètre est le meilleur moyen d’effectuer des relevés rapidement et facilement. Les alpinistes y trouveront un double intérêt, car le taux d’oxygène dans le sang est une des mesures les plus importantes à prendre lorsque l’on monte en altitude.

L’oxymètre apporte aussi des informations sur la fréquence des battements du cœur qui permettront une surveillance de celui-ci, que ce soit à l’effort ou au repos. Là encore, couplées à l’application, ces informations peuvent devenir pertinentes et peuvent même être envoyées ou présentées à un médecin ou un coach sportif.

vlcsnap-2014-01-31-14h55m41s129

Si l’on ne peut pas encore parler d’appareil indispensable, cet oxymètre peut servir dans bien des cas et sa facilité d’utilisation est un atout majeur. Reste qu’il faudra que vous soyez muni d’un appareil Apple pour l’accompagner, si vous possédez une tablette Android ou Windows, vous pouvez l’oublier.

Disponible sur le site d’iHealth et dans certaines boutiques spécialisées comme la FNAC, comptez 80 euros environ pour vous munir d’un tel objet. À ce prix, il faudra bien réfléchir avant l’achat, en partant du principe qu’il est aussi fait pour durer dans le temps.

Notre verdict.

Très clairement, nous voyons à travers ce type de produits que le marché de la santé via les objets connectés peut être large et ce sont les innovations de demain qui permettront d’avoir un suivi régulier et quotidien d’un tas de paramètres qui peuvent dans certains cas avoir de l’importance. Pour être efficaces, ces objets ont besoin d’être simples et efficaces et c’est le cas de cet oxymètre proposé par iHealth. De plus, le design de l’objet n’est pas négligé non plus et celui-ci se marie à la perfection avec les appareils Apple dont il semble avoir été fabriqué dans le même moule. Utile dans bien des domaines, l’oxymètre d’iHealth a tout pour séduire les personnes à la recherche d’un tel équipement.

le 5 2650
- Marque(s) / Os :
Article précédentArticle suivant
5 commentaires
  1. En tant que sportif, pour te répondre Jack, je trouve cet appareil intéressant pour suivre mon BPM lors de ma préparation physique.

    ” des personnes qui ne sont pas formée ”

    Ok mais est ce que c’est un appareil grand public ? iHealth est spécialisé dans la santé connectée et non le bien être connecté… nuance !

  2. Je n’aurais pas mieux dit Jack, totalement inutile. De plus un oxymètre comme son nom l’indique mesure l’oxygène pas le CO2 ( cf titre ) .Il ne sert à rien d’avoir des chiffres qui ne veulent rien dire pour des personnes qui ne sont pas formées et qui peuvent même être faussement rassurants.
    Pour ce qui est des sportifs, il n’y a vraiment aucun intérêt sauf si ce sont des sportifs insuffisants respiratoires ;)

    1. Erreur rectifiée pour ce qui concerne le CO2. Pour le reste, ma conclusion se termine ainsi “Utile dans bien des domaines, l’oxymètre d’iHealth a tout pour séduire les personnes à la recherche d’un tel équipement”, j’essaye donc d’insister sur un achat en toute connaissance.

  3. Dans le genre inutile au possible… La saturation pulsée en oxygène ne reflète pas le taux d’oxygène dans le sang mais la capacité des globules rouges à se charger en molécule d’oxygène. De plus certaines intoxications (monoxyde de carbone notamment) donnent des valeurs rassurantes alors que la victime est en danger vital. Enfin, pour fréquenter bon nombre d’athlètes et d’entraîneurs de haut niveau, jamais la SpO2 n’a servi à quoique ce soit. Pour finir, bon nombre d’appareils plus fiables et moins encombrants existent déjà. De la pure consommation, gadget quand tu nous tiens…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend