Test Surfshark VPN : surfez – incognito – comme un poisson dans l’eau !

Par ,

Plus que jamais la protection des données est au centre des débats sur le numérique. Pas étonnant que les VPN fleurissent un peu partout. Il convient toutefois de choisir le bon fournisseur pour être sûr de naviguer en tout confort. Nous avons testé Surfshark, un VPN encore jeune mais plein de potentiel. Voici notre verdict.

Caractéristiques de Surfshark

Surfshark est un VPN relativement jeune créé en 2018. Il a pourtant acquis très rapidement ses lettres de noblesse grâce à d’excellents débits et de nombreuses fonctionnalités. Son architecture de serveurs ne cesse de s’étendre, comptant à l’heure actuelle pas moins de 3200 serveurs dans 65 pays différents.

Il y a certes moins de serveurs que chez des grands noms comme NordVPN ou CyberGhost, mais leur nombre croissant fait que le jeune Surfshark rattrape rapidement son retard au fil des mois.

Serveurs VPN Surfshark

Le jeune requin n’est d’ailleurs pas avare en fonctionnalités : IP statiques, serveurs Multi-Hop, optimisation pour le P2P, Kill Switch… Tout est fait pour assurer la sécurité de vos communications sur le web.

Niveau compatibilité, Surfshark frappe fort avec des applications pour Android, iOS, Windows, MacOS, Linux, box TV et même consoles de salon. Difficile de faire plus complet !

Prise en main du VPN Surfshark

Pour ce test, nous avons utilisé la version Android du VPN. Elle propose un essai gratuit d’une semaine offrant un accès complet à toutes les fonctionnalités. L’ensemble est ensuite facturé 48.99€ pour une année, soit seulement 4.08€/mois. D’autres offres sont aussi disponibles sur le site de Surfshark.

L’application Surfshark pour Android est disponible sur le Play Store ou sous forme d’APK téléchargeable à l’adresse suivante : https://surfshark.com/fr/download/android

Une fois installé sur votre smartphone, Surfshark vous demander de créer un compte. Ça ne prend que quelques secondes. Suite à quoi, on arrive sur l’interface principale. Cette dernière est très simple à utiliser.

Interface Surfshark VPN

Vous pouvez soit laisser le VPN choisir automatiquement le meilleur serveur, soit en choisir un manuellement dans la liste proposée. Libre à vous aussi de privilégier une adresse IP fixe ou d’utiliser le mode Multi-Hop qui fait transiter vos données par deux serveurs sécurisés au lieu d’un seul. C’est très complet, bien qu’il manque une option pour utiliser des serveurs Tor.

Serveur Surfshark VPN

Au niveau des paramètres, c’est la même chose. Surfshark reste simple d’accès mais permet de choisir votre protocole préféré, activer un Kill Switch ou même remplacer votre emplacement GPS pour qu’il corresponde à celui du serveur VPN. Notez aussi que vous pouvez continuer à utiliser les appareils de votre réseau local même quand vous êtes connecté sur un serveur Surfshark. Pas besoin de couper la protection pour streamer des films sur votre Chromecast !

Paramètres VPN

L’application Android pour Surfshark est donc très attractive et simple d’emploi. J’aurais juste aimé qu’on puisse voir une carte des serveurs sur l’écran principal. Actuellement, une grosse partie de l’interface graphique ne sert à rien sur le menu principal…

Tests de débits

Le gros inconvénient des VPN est qu’ils réduisent souvent très fortement la bande passante. C’est normal puisqu’il faut procéder à l’encapsulage des données et leur envoi sur des serveurs souvent très lointains. Mais sur les débits, il faut bien avouer que Surfshark nous a bluffé !

Pour les essais, nous avons utilisé l’application Speed Test sur un smartphone Realme 7. On constate après coup que les vitesses ne baissent que très peu avec le VPN :

  • Sans VPN depuis Marseille (en ADSL 2+) : 16.4 Mbps en descendant – 0.90 Mbps en montant
  • Serveur VPN à Paris : 14.1 Mbps en descendant – 0.90 Mbps en montant
  • Serveur aux USA, à Miami : 12.3 Mbps en descendant – 0.90 Mbps en montant
  • Multi-Hop France -> Suède : 12.7 Mbps en descendant – 0.89 Mbps en montant

Comme vous le voyez, Surfshark s’en sort plutôt bien même avec une connexion sur des serveurs à l’autre bout du monde. Le service est totalement optimisé pour le P2P afin de garantir des débits optimaux en toutes circonstances.

Conclusion

Surfshark est peut-être encore jeune mais a un sacré potentiel. Nous avons apprécié son interface Android très simple. Les débits proposés restent dans la bonne moyenne, voire au-dessus de la plupart des autres concurrents. Les tarifs pratiqués sont aussi très attractifs, ce qui fait clairement de Surfshark un VPN à suivre de près.

Au final, nous n’avons pas de gros reproches à faire à ce fournisseur. Il y a certes moins de serveurs que chez la concurrence, mais la liste s’allonge très vite. Tout au plus pourra-t-on regretter l’absence de gestion de serveurs Tor. Peu de VPN le font actuellement.

Surfshark est donc une solution de protection VPN très sympathique, orientée grand public avant tout. Conjuguée à des tarifs très bas, cette offre vaut le coup d’œil.

le 0 1072
-
Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend