Étude : les tablettes peuvent remplacer un dispositif d’aide visuelle

Par ,

Selon une étude menée par des chercheurs de l’Université de Concordia, à Montréal (Canada), les tablettes telles que l’iPad peuvent remplacer un dispositif d’aide visuelle à la lecture pour les personnes atteintes de troubles de la vision ou de maladie oculaire. Moins coûteux, elles présentent aussi l’avantage d’être « socialement plus acceptables ». 

tablette-vision

Passé le cap des 50 ans, de nombreuses personnes sont victimes d’une baisse de la vue. Au Canada, ce problème concerne une personne sur trois. Ce phénomène amène son lot de problèmes. Il augmente le risque de chutes, et peut affecter les relations sociales. Il complique également certaines tâches et activités du quotidien, telles que la lecture.

Pour pallier à ce dernier désagrément, il existe différents dispositifs d’aide visuelle. La CCTV, système de télévision en circuit fermé, fait partie des plus connus. Leur principale fonction est de grossir les caractères d’un texte, pour faciliter la lecture. Or, cette fonctionnalité est également proposée par les tablettes tactiles. Les chercheurs canadiens de l’Université de Concordia ont donc voulu vérifier la possibilité d’utiliser l’iPad en guise de substitut à ces dispositifs traditionnels.

appareil-grossisement

Une étude comparative rigoureuse

Pour ce faire, 100 personnes âgées de 24 à 97 ans ont été sélectionnées pour participer à l’étude. Parmi elles, plus de la moitié était atteinte de Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge (DMLA), une maladie dégénérative diminuant progressivement la vision centrale de la rétine.

Chaque participant s’est vu remettre un iPad et deux appareils de grossissement, des textes à lire, ainsi qu’un questionnaire. Les résultats ont ensuite été soigneusement comparés. L’expérience a révélé que l’iPad pallie aussi bien à la déficience de vision qu’un système classique.

Moins cher, plus discret et plus accessible

Par ailleurs, le prix de la tablette Apple (ou d’un autre modèle) est largement inférieur à celui d’un dispositif d’aide visuelle. Il est également moins stigmatisant pour l’utilisateur, qui peut s’en servir sans que les personnes autour ne remarquent son handicap.

Enfin, grâce à ses fonctionnalités multiples, de nombreuses personnes sont déjà familiarisées avec cet appareil et savent comment l’utiliser. Durant l’expérience, beaucoup de personnes s’étaient déjà servies d’un iPad et lisaient plus rapidement qu’avec un autre dispositif.

Utilisez-vous votre tablette pour la lecture ?

Source

le 0 1306
-
Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *