Résultats financiers d’Apple : la tête dans les nuages

Par ,

Comme tous les trois mois, Apple a présenté ses résultats et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils sont satisfaisants, alors même que la période fut pourtant calme du côté de Cupertino. C’est le moment de passer en revue l’activité d’Apple.

Ce fut déjà la fin du deuxième trimestre fiscal de la firme à la pomme qui, comme vous le savez si vous nous suivez, correspond en réalité au premier trimestre calendaire de l’année. Dans cette période, il ne fut pas question de nouveaux produits, mais des ventes qui suivent généralement les fêtes de fin d’année. Est-ce que les fameuses étrennes ont profité à Apple ? C’est ce que nous allons voir.

Même si au mois de mars de nouveaux produits ont été présentés, leur arrivée tardive dans ce trimestre et le peu de nouveautés proposées n’auront pas eu un impact significatif sur les ventes, à n’en pas douter. Pour le moment, Apple peaufine en secret ses nouveaux produits et il y a fort à parier qu’il faudra laisser passer l’été avant de les découvrir, soit le dernier trimestre de l’année. Voyons donc en détail l’activité de la firme californienne sur ce premier trimestre de l’année civile.

Apple assis sur une mine d’or

L’an passé, Apple a connu un « trou d’air » qui a eu pour conséquence d’inquiéter les analystes qui scrutent les chiffres de la firme à la pomme avec intérêt tant la firme californienne est aujourd’hui un acteur incontournable de l’économie mondiale. Imaginez pourtant, Apple est aujourd’hui assis sur un confortable trésor de guerre en cash s’élevant à 256,8 milliards de dollars. Résultat, le cours de l’action n’a jamais été aussi haut alors même que la firme à la pomme se contente pour le moment de faire fructifier ses produits phares sans proposer de réelles nouveautés.

Ce trimestre encore, il y a de quoi être plus que satisfait du côté de Cupertino puisque les résultats sont très largement à la hauteur des attentes fixées en interne et par les commentateurs externes, avec un chiffre d’affaires de 52,896 milliards, celui-ci connait une hausse de 4,6 % par rapport à l’an passé.

Apple Q2

Dans le même temps, le bénéfice aussi en profite pour faire un petit bond de 4,8 % par rapport à l’an dernier à la même époque, passant de 10,52 milliards de dollars à 11,029. Il y a largement de quoi avoir le sourire, d’autant qu’au trimestre précédent nous avions un bénéfice en léger recul d’une année sur l’autre, seul signe négatif de chiffres qui avaient déjà été très bons. Comme on peut le constater, ce mois-ci, tous les voyants sont au vert.

Des ventes d’iPhone en très légères baisses

S’il y a une déception à chercher ce trimestre, elle vient peut-être de l’iPhone. Après avoir connu un lancement de la gamme 7/7Plus où Apple a eu des difficultés à suivre la demande, les ventes du smartphone vedette de la firme à la pomme tournent au ralenti. On ne peut pas savoir si l’iPhone (PRODUCT)RED (de couleur rouge) lancé fin mars aura un impact sur les ventes puisque la plupart des ventes de ce « nouvel appareil » sont intervenues après le 31 mars.

vente iPhone

Apple a donc enregistré ce trimestre 50,763 millions de ventes d’iPhone contre 51,19 millions l’an passé à la même époque (- 0,83 %). Avec une concurrence de plus en plus rude (ce trimestre est arrivé le Galaxy S8 qui a démarré en trombe) et l’attente toujours plus grandissante vis-à-vis de l’iPhone 8, il est bien possible que cette tendance à la baisse se confirme jusqu’au dernier trimestre. Tim Cook expliquait dès hier que l’attente des futurs modèles est l’une des raisons qui expliquent des ventes en légères baisses ce trimestre.

L’iPad marque encore un recul

C’est une ritournelle dont on commence à s’habituer, mais une fois encore l’iPad est en recul, et cela pour le treizième trimestre consécutif. Bien entendu, cela ne veut pas dire que le produit ne se vend plus, mais que son taux de renouvellement se rapproche plus de celui d’un ordinateur que celui d’un smartphone. Si cela veut dire que les propriétaires d’iPad sont certainement satisfaits de leur machine et ne veulent pas en changer, ce n’est pas forcément une bonne chose pour Apple sur le plan comptable (même si Tim Cook ne semble pas inquiet en ce qui concerne l’iPad).

vente iPad

Alors que l’an passé à la même époque il se vendait 10,25 millions d’iPad, le chiffre est tombé à 8,922 millions en 2017 (-12,95 %). Il faudra toutefois observer avec attention l’accueil qui aura été réservé au nouvel iPad sorti en mars qui a le mérite de reprendre un format populaire, des performances de qualité et un prix relativement bas. On verra si ce « nouveau modèle » est à même de faire redécoller des ventes qui n’ont plus été en hausse d’une année sur l’autre depuis 2013.

Le Mac continue de résister

Pour celles et ceux qui voyaient l’ordinateur disparaitre totalement avec l’arrivée du marché des tablettes, il faut se rendre à l’évidence, le bon vieil ordinateur fait de la résistance. Chez Apple, il fait même mieux que cela puisque ce trimestre encore, les ventes ont été meilleures que celles de l’an passé à la même époque. Même si du côté des utilisateurs on attend avec impatience de la nouveauté (Mac Pro, iMac…), les ordinateurs de chez Apple continuent de bien se vendre.

ventes Mac

Avec 4,199 millions de Mac vendus ce trimestre, Apple fait bien mieux que l’an passé où 4,03 millions d’unités avaient été écoulées (+ 4,19 %). Autant dire que le Mac chez Apple reste une valeur sûre, voilà pourquoi Tim Cook avait décidé de rassurer tout le monde il y a un mois lors d’un échange avec la presse où il affirmait que de nombreuses nouveautés étaient dans les cartons (mais le Mac ne semble plus être la priorité chez Apple). Les bons chiffres de ce trimestre sont aussi à mettre sur le compte d’un nouveau MacBook Pro (avec ou sans la Touch Bar) qui a su séduire son public.

Les autres produits d’Apple

Catégorie fourre-tout s’il en est alors que de nombreux produits sont intéressants à analyser, on y retrouve ici l’Apple Watch (dont on espère qu’un jour on aura le détail des ventes), mais aussi l’Apple TV ou les produits vendus sous la marque Beats. Cette catégorie est en hausse constante et ce trimestre ne déroge pas à la règle puisqu’elle progresse de 31,18 %.

Pour ce qui concerne la montre d’Apple, dans l’échange que Tim Cook a eu avec la presse après la présentation des chiffres, il a affirmé que les ventes avaient doublé d’une année sur l’autre (sans plus de précision). De même, si l’on ne connait pas précisément les chiffres de ventes, les AirPods semblent victimes de leur succès puisqu’il est très difficile de les trouver en ligne ou dans le Apple Store physiques. Voilà deux exemples de produits « annexes » qui semblent avoir trouvé leur public et la satisfaction de celui-ci.

Du côté des services

Voilà une autre catégorie ou sans mal, Apple engrange de l’argent en ayant mis en place un système d’abonnement qui permet en plus de mettre en place un lien entre la firme à la pomme et ses clients. Apple Music, iCloud, App Store… tous ses services sont incontournables du possesseur de Mac ou d’un appareil mobile pommé. Ce n’est donc pas étonnant de constater une fois encore que le bénéfice généré par cette catégorie ne cesse de croitre d’une année sur l’autre.

Alors que cette catégorie avait généré au premier trimestre calendaire l’an passé 5,99 milliards de dollars, il faut compter sur 7,041 milliards cette année (+ 17,54 %). Même s’ils sont impressionnants, ces chiffres sont appelés à continuer d’augmenter dans les années qui viennent en même temps que les services vont se multiplier.

Comme on a pu le voir, Apple a aujourd’hui une telle puissance que même lorsqu’il ne se passe rien ou pas grand-chose, l’argent semble rentrer tout seul. Toutefois, face à une concurrence accrue, la firme à la pomme ne compte pas s’endormir sur son matelas (de cash) et prépare en secret des nouveautés qui devraient lui permettre de garder ce niveau de croissance dans les années à venir. Réalité augmentée, conduite autonome (le fameux projet Titan) ou encore assistant domestique (à la manière d’Écho pour Amazon), les projets ne manquent pas. Ajouter à cela un iPhone différent à venir à la rentrée et de nouveaux iPad ou de nouveaux Mac et l’on se rend compte que les mois qui viennent devraient être passionnants à suivre.

Sans nous projeter non plus trop loin dans le futur, il sera déjà intéressant d’analyser les mêmes chiffres au trimestre prochain qui est toujours un trimestre relativement calme pour Apple. Lucas Maestri, en charge de la partie financière de la firme californienne, a fixé le cap pour ce prochain trimestre entre 43,5 et 45,5 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Quand on sait qu’à la même période l’an passé il était de 42,36 milliards, autant dire que la confiance continue d’être de mise du côté de Cupertino, et l’on ne voit pas pourquoi il en serait autrement.

le 0 872
- Marque(s) / Os :
Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *