Test iPhone 6S Plus, de la puissance sous le capot

Par ,

Comme tous les ans à la même période, Apple dévoile et propose à la vente ses nouveaux iPhone. Le temps est donc venu de voir ce que la cuvée 2015 nous réserve comme bonnes et mauvaises surprises en découvrant plus en détail le nouvel iPhone 6S Plus.

iPhone 6S Plus & 3D Touch

Le 9 septembre au matin (en Californie), Apple tenait sa conférence de rentrée avec un menu riche puisqu’étaient présentés le nouvel Apple TV, le nouvel iPad Pro, mais aussi les nouveaux iPhone. Si au premier abord la nouvelle itération des smartphones d’Apple ne semblait en rien révolutionnaire, dans la réalité les changements sont plus nombreux qu’il y parait. Il est vrai que l’absence de changement extérieur des modèles 2015 n’aide pas à se dire que tout a changé, pourtant dans les faits c’est presque vrai.

Apple mise beaucoup sur ses nouveaux modèles et le fait d’avoir déjà dépassé les 10 millions d’exemplaires vendus sur la campagne de lancement permet à la firme à la pomme de voir arriver avec sérénité les fêtes de fin d’année où les iPhone 6S et 6S Plus devraient jouer le rôle de star.

La question que l’on va se poser aujourd’hui est, qu’est-ce que l’iPhone 6S Plus, le plus grand des deux, a sous le capot ?

Spécifications techniques

Ce sera là dessus qu’Apple va communiquer dans les semaines à venir, à l’intérieur de l’iPhone tout a changé. Nous reviendrons plus bas sur les évolutions de l’appareil photo, mais commençons par nous intéresser à des points importants qui montrent qu’Apple avait la volonté de donner un sérieux coup de jeune à une gamme qui n’a pourtant qu’un an.

iPhone
Le nouvel iPhone ressemble beaucoup au précédent.

Pour ce qui est de l’écran, pas de changement en ce qui concerne sa taille ou le traitement de celui-ci. On aura encore du 5,5 pouces, avec des contours légèrement arrondis pour faciliter les gestes qui demandent à démarrer en dehors de celui-ci. D’ailleurs, si vous comptez investir dans une protection, prenez en compte ce paramètre. La vraie évolution de cet écran est l’arrivée de la technologie 3D Touch, retranscription sur iPhone de la fonctionnalité Force Touch présente sur l’Apple Watch.

Caractéristiques générales

Pour propulser l’ensemble, Apple fait confiance cette année à une nouvelle génération de processeur baptisée A9. Naturellement, il est épaulé par un co-processeur de même génération, le M9. On le verra plus bas dans les tests, ce nouveau processeur fait des étincelles et il est capable de mettre les nouveaux iPhone au niveau d’un MacBook. De son côté, le co-processeur permet de maintenir Siri éveillé en permanence sans trop empiéter sur l’autonomie de l’appareil. Plus besoin d’appuyer sur le bouton Home ou de laisser brancher l’appareil, il suffit de dire la phrase magique « Dis Siri » pour réveiller votre assistant virtuel. Au passage, c’est sur l’Apple Watch qu’est apparue en premier cette fonctionnalité.

iPhone
Avec ce processeur, jouer sur iPhone devient un véritable plaisir.

Si cela est de l’ordre du détail, en réalité cette nouvelle possibilité permettra de contrôler dans le futur son intérieur sans avoir à appuyer sur le moindre bouton. HomeKit, le système de domotique made in Apple, couplé à Siri et l’Apple TV, permettra d’interagir sur son intérieur via des commandes vocales et sans avoir à sortir son smartphone. Apple a pris du retard de ce côté, mais on commence à voir se dessiner la maison du futur.

Autre nouveauté conséquente, sur laquelle Apple a pris l’habitude très étrange de ne pas communiquer, la RAM. Enfin, Apple a pris la décision de doubler la RAM sur ses iPhone et cela se voit dès lors que vous allez ouvrir plusieurs applications ou plusieurs fenêtres en même temps sur votre navigateur. La RAM, qui se trouve doublée, permet une gestion beaucoup plus fluide et rapide de ce que l’on fait sur l’écran de son appareil.

Touch ID iPhone
Même Touch ID est bien plus rapide qu'avant.

Le seul élément décevant sera sans doute la batterie qui, pour permettre aux nouveaux composants de se faire une place dans l’habitacle de l’iPhone, se trouve réduite. Même si, comme on le verra par la suite, cela n’a pas une grosse incidence sur l’autonomie de l’appareil, celle-ci est tout de même en léger retrait. On passe donc d’une batterie de 2915 mAh à une batterie de 2750 mAh.

3D touch

3D Touch est l’innovation la plus visible, celle sur laquelle Apple a beaucoup communiqué lors de la présentation des 6S et 6S Plus. Dans les faits, le nouvel écran est capable d’analyser la force d’une pression en fonction de l’avancée du doigt sur l’écran. Cette pression est alors interprétée d’une manière différente et permet d’ouvrir une nouvelle boite de dialogue. Si les applications natives d’iOS 9 prennent en charge cette fonctionnalité, de nombreuses applications (Twitter, Instagram, Hipstamatic, Documents 5…) l’intègre aussi au sein de leurs icônes.

Ce que l’on peut qualifier de clic droit pour appareil mobile permet un gain de temps non négligeable et nul doute que cette nouvelle possibilité offerte aux usagers des nouveaux iPhone se généralisera aux iPad l’an prochain. 3D Touch est pratique, fonctionnel et on peut même l’utiliser au sein d’une application, comme pour Mail qui permet alors de prévisualiser un message sans avoir à l’ouvrir complètement. Là-encore, on peut penser que les usages vont se diversifier autour de cette technologie parfaitement maitrisée par Apple.

3D Touch
3D Touch fonctionne déjà sur de nombreuses applications, ici Instagram.

Ces nouveaux gestes, baptisés Peek et Pop chez Apple, sont couplés au nouveau moteur Taptic Engine qui permet de les accompagner de vibrations légères, à la manière de ce qu’est capable de faire la montre d’Apple. Décidément, l’Apple Watch aura vraiment inspiré les évolutions des nouveaux iPhone.

Le nouveau moteur Taptic Engine vient aussi en remplacement de l’ancien système qui émettait des vibrations. Les vibrations sont moins gênantes et « bruyantes » que par le passé, pour autant on les ressent mieux malgré plus de douceur. Ce retour haptique à la sauce Apple est une vraie réussite, mais ne vous attendait à le retrouver en permanence comme ça peut être le cas sur certains smartphones de la concurrence.

Autre changement notable que l’on ressent tout de suite, le capteur Touch ID présent sur le bouton Home de l’iPhone. Cette nouvelle génération de capteur fait des miracles et il suffira de déposer son doigt sur le bouton Home pour voir votre smartphone afficher le Springboard. Avec iOS 9, le capteur est toujours capable de gérer 5 empreintes, mais la gestion est bien plus efficace. Là encore, c’est une véritable réussite et la preuve d’une maitrise chez Apple.

3D Touch
De nouveaux gestes font leur apparition.

Design et aspects du produit

L’emballage

Apple fait dans le classique puisque seul le visuel présent sur la boite des nouveaux iPhone évolue. Terminé la boite blanche immaculée, retour d’un visuel qui montre l’iPhone 6S Plus avec l’un des nombreux nouveaux fonds d’écran proposé.

iPhone 6S Plus
La nouvelle boite de l'iPhone 6S Plus

À l’intérieur nous avons le triptyque classique, les écouteurs AirPods, le cordon USB/Lightning et la prise secteur pour le brancher et le recharger partout. Une documentation succincte et l’outil qui permettra d’ouvrir le chariot où vient se loger la carte SIM finissent d’agrémenter l’ensemble. Une fois de plus, nous avons l’essentiel. On aurait pu penser qu’avec le rachat de Beats Apple allait peut-être faire un effort et proposer un casque de qualité avec les smartphones les plus chers, il n’en est rien.

Les lignes et dimensions du téléphone

Nous le disions plus haut, de ce point de vue l’iPhone n’a pas changé. Pourtant, à y regarder de plus près ce n’est pas vraiment le cas. D’abord, l’aluminium qui compose le châssis de l’iPhone a changé. Apple ne veut pas entendre parler de Bendgate cette année, vous savez, cette histoire d’iPhone qui se plie sous l’effet de la pression. Les premiers tests permettent de constater que le châssis des iPhone version 2015 est bien plus résistant et devrait permettre de ne pas voir pointer le bout de son nez la polémique qui avait accompagné la sortie des modèles 6 et 6 Plus en 2014.

Côté dimensions, il y a aussi eu une évolution puisque si l’appareil fait toujours 158,2 mm sur 77,9 mm, il est plus épais avec ses 7,3 mm au lieu de 7,1 mm l’an passé. Disons le franchement, ça ne se remarque pas vraiment et les nombreux accessoires disponibles pour iPhone 6 Plus sont compatibles avec ce 6S Plus.

iPhone
Esthétiquement, l'iPhone 6S Plus ressemble à son ainé.

Le plus remarquable sera peut-être l’évolution du poids de l’appareil puisqu’il passe de 172 à 192 grammes. C’est la présence d’un aluminium renforcé qui donne aussi ce poids supplémentaire. Toutefois, l’aspect positif est que le nouveau smartphone semble mieux tenir en main et connait moins que l’an passé le syndrome savonnette qui fait qu’on a l’impression qu’il va sans arrêt nous glisser de la main.

Comme l’an passé, l’iPhone 6S Plus pourra difficilement être tenu à une seule main, sauf si vous avez de grandes mains, mais ce ne sera pas le cas de la majorité des utilisateurs. Si vous recherchez un téléphone que l’on peut facilement tenir au creux de la main, même le 6S aura du mal à convenir. C’est la génération précédente, jusqu’au 5S, qui correspondait à ce type de produit.

iPhone
Les lignes de cet iPhone 6S Plus restent séduisantes.

Côté bouton et connectique, rien ne change. Sur le côté droit nous retrouvons le bouton marche/arrêt, sur la tranche gauche celui qui permet de le passer en vibreur avec en dessous le double bouton du volume et au bas de l’appareil l’entrée Lightning pour la recharge, l’entrée Jack et une grille pour le haut-parleur. Discrètement à côté du jack se trouve le micro. Juste en dessous du bouton de marche/arrêt, à droite de l’appareil, se situe la trappe où y insérer la carte SIM. À noter que pour le moment nous ne bénéficions pas encore en France de la SIM universelle.

En résumé, rien ne change véritablement, sinon l’apparition d’un nouveau coloris sobrement baptisé or rose. À y regarder de plus près, vous verrez qu’il s’agit en fait d’un rose avec de petits reflets. Il sera intéressant de voir si ce nouveau coloris remporte le même succès que le coloris or.

L’écran

Si ce n’est l’arrivée de la technologie 3D Touch que l’on vous détaillait plus haut, l’écran ne subit pas de changements majeurs cette année. Nous avons toujours une diagonale de 5,5 pouces avec une résolution de 1920 x 1080 pixels, soit du 401 ppp. Même si celui-ci ne subit pas d’évolution, il était unanimement salué l’an passé pour son taux de contraste (1300:1), sa luminosité et la résolution affichée. On ne reviendra pas sur la technologie appelée Retina chez Apple qui a permis de faire disparaitre les pixels de l’écran pour un confort de vision optimale.

Un regret toutefois, et il ne vient pas directement de chez Apple, un an après l’arrivée des nouveaux iPhone, de nombreuses applications ne sont pas encore passées sur cette nouvelle résolution. Pire, certaines de ces applications subissent des mises à jour régulières sans jamais venir se mettre au diapason des iPhone 6 (Plus) et 6S (Plus).

iPhone
Il est toujours possible de faire “descendre” l'affichage au niveau de votre doigt.

Pour ce qui est de 3D Touch, les choses évoluent vite puisque l’on peut déjà compter quelques applications majeures qui se sont adaptées à cette nouvelle possibilité offerte par la firme californienne.

Vous aurez compris que l’écran reste l’un des points forts de cet iPhone, même si en l’absence du 3D Touch, il ne faut pas compter sur des nouveautés cette année.

Connectique et réseaux

On ne peut pas dire qu’Apple ait toujours été performante sur les précédentes générations en ce qui concerne la connectivité. Avec l’absence de 3G sur le premier modèle ou encore l’impossibilité de se connecter à la 4G française (hormis chez Bouygues) avec l’iPhone 5, Apple ne met pas toujours les derniers composants dans ses smartphones. En l’absence de nouveaux protocoles de communications, Apple a donc tout le loisir pour perfectionner la connectivité vers ce qui existe déjà (WiFi, Bluetooth).

Côté WiFi, la puce embarquée cette année sur l’iPhone 6S Plus fait des merveilles. D’après les tests effectués par de nombreux sites spécialisés, la nouvelle puce permettrait quasiment de doubler par deux la vitesse en download. En résumé, avec le nouvel appareil, il sera possible d’aller au maximum (ou presque) de ce que permettent les réseaux WiFi chez nous.

iPhone
Sous son capot, l'iPhone 6S Plus est une bête de compétition.

Côté 4G, la puce évolue et la nouvelle puce de catégorie 6 permet d’atteindre des performances similaires à l’iPhone 6 Plus. Disposant de tout le nécessaire pour se connecter sur des réseaux 4G+, la difficulté reste encore d’en trouver. Toujours est-il que dans les faits l’iPhone 6S Plus est capable d’atteindre des vitesses allant de 187,5 à 300 Mb/s, de quoi être certain que ce nouvel iPhone ne sera pas dépassé d’ici une année.

Enfin, le Bluetooth aussi évolue puisque l’on parle ici du Bluetooth 4.2, le dernier standard apparu sur le marché. Plus fiable et plus rapide, ce Bluetooth est dans la lignée de ce qui se fait depuis l’apparition de la génération 4, c’est à dire moins gourmand en terme de consommation d’énergie.

iPhone 6S Plus
L'iPhone tient pas mal de promesses côté connectivité.

En résumé, en terme de connexion, le nouvel iPhone 6S Plus est une véritable bombe capable de tirer le meilleur du WiFi, de la 4G ou encore du Bluetooth. Seul ombre au tableau, la puce NFC qu’Apple continue de garder jalousement pour son service de paiement Apple Pay. On aurait pu penser que, comme pour le Touch ID, Apple allait ouvrir avec le temps cette technologie à d’autres usages, il n’en est rien pour le moment.

Système d’exploitation (iOS 9)

Nouveauté arrivée en septembre 2015, le smartphone d’Apple est logiquement fourni avec la dernière version d’iOS, le 9. Si ce dernier ne tranche pas radicalement avec iOS 8 apparu l’an passé, il est une version améliorée de celui-ci. Une fois de plus, l’alliance du design made in Apple et du logiciel présent sur le smartphone fait des merveilles.

[quote align=”center” color=”#999999″]A Lire : iOS 9, 10 astuces à connaître[/quote]

Nous avons tout dit ou presque sur iOS 9 même si celui-ci n’a pas encore réservé tous ses secrets pour nous les Européens, car une application comme News, par exemple, n’est pas encore disponible chez nous. De même, nous attendons toujours d’avoir des produits compatibles pour profiter de la domotique à la sauce Apple, HomeKit.

iOS 9
Il est plaisant de se promener dans l'application Apple Musique.

Comme l’an passé, le double tapotement sur le bouton Home permettra de faire « descendre » le springboard afin de pouvoir utiliser l’iPhone à une main. Dans les faits, nous n’utilisons que très rarement cette fonctionnalité tant l’iPhone 6S Plus ne semble pas avoir été taillé pour l’utiliser d’une seule main.

iOS 9 apporte un peu plus de raffinement encore que ce que l’on connaissait avant avec la police San Francisco qui vient remplacer Helvetica Neue et qui apporte un vent de fraicheur dans les textes sur le téléphone. Les fenêtres de dialogues aux angles bien plus arrondis apportent aussi ce petit plus qui manquait à l’iPhone.

L’application Santé gagne la rubrique « Santé reproductive » qui fonctionnera de concert avec certaines applications qui vous aideront à suivre votre cycle menstruel ou encore le suivi de votre vie sexuelle afin, pourquoi pas, que votre iPhone vous aide à concevoir un enfant. La légende ne dit pas si en cas de réussite Siri se propose de devenir le parrain (ou la marraine) de l’enfant.

Proactive iOS 9
Proactive rend l'iPhone plus intelligent.

Avec proactive, Siri devient plus intelligent et le système de recherche permet de contextualiser les résultats. De même, l’interface de Siri évolue et reprend les mêmes lignes que ce que l’on peut trouver sur l’Apple Watch. Une fois de plus, on sent clairement l’influence de la montre sur le smartphone.

Vous aurez compris qu’iOS 9 est lui aussi le meilleur système d’exploitation pour appareils mobiles qu’Apple ait pu faire, en attendant celui de l’an prochain, bien entendu. L’évolution conjointe du matériel et du logiciel est quand même une belle réussite dont Apple peut se targuer… chose qu’elle fait d’ailleurs dans ses Keynotes.

Les capteurs photo et vidéo

Disons-le tout de suite, oui, le capteur photo continue de dépasser à l’arrière de l’iPhone et oui, cela représente un véritable point faible qui vient rompre les belles courbes du smartphone. Avec le temps, on s’y fait, mais on aurait tellement aimé qu’Apple trouve une solution à ce problème. Mettre une coque permet de faire disparaitre cette excroissance, mais cela fait aussi disparaitre les belles lignes de l’iPhone 6S Plus.

En compensation, Apple semble enfin avoir entendu la complainte des utilisateurs qui tançaient la firme à la pomme pour avoir voulu conserver un capteur 8 Mégapixels l’an passé là où la concurrence dépasse les 10 depuis quelque temps déjà. Cette année, nous avons donc droit à un capteur de 12 Mégapixels, soit un tiers de pixels supplémentaires. Ne nous y trompons pas, cela sera surtout pratique si vous voulez agrandir certains de vos clichés.

iPhone
L'appareil dépasse toujours de la coque de l'iPhone.

De plus, qui dit plus de pixels dit pixels plus petits, donc pixels qui reçoivent moins de lumière. En situation de faible luminosité, il ne sera donc pas étonnant de retrouver des photos avec un piqué moins bon et plus de bruit. Vous aurez vite compris que si l’appareil s’améliore au niveau de la résolution, il ne permettra pas pour autant de faire de plus belles photos au final.

De ce fait, on est un peu partagé quant à ce nouvel appareil photo qui fait de beaux clichés, mais qui ne permet pas de faire mieux que l’an passé. Pour compenser cette demi-déception, Apple a aussi fait des efforts sur le capteur en façade, celui qui est baptisé FaceTime HD puisqu’il est destiné avant tout au logiciel de visioconférence de chez Apple. Aujourd’hui, on pourrait le renommer l’appareil à selfie, tant c’est cette utilisation qui est surtout privilégiée avec l’appareil présent sur la face avant.

Ce capteur abandonne donc le 1,2 Mégapixel présent l’an passé pour proposer du 5 Mégapixels. Dans les faits, vos selfies seront mieux définis et l’on pourra les agrandir plus facilement. En faible luminosité, l’écran de l’iPhone 6S Plus s’illumine à la manière d’un flash (la technologie est appelée Retina Flash). Cela permet de réaliser de plus jolis selfies, même lorsque la lumière naturelle ou artificielle est déclinante.

iPhone 6S Plus
Le nouvel iPhone est capable de filmer en 4K.

Film en 4k

Autre nouveauté en lien avec le capteur photo arrière, l’iPhone 6S Plus est capable de filmer en 4K. Comme son écran ne prend pas encore en compte nativement cette résolution, on ne pourra pas goûter à la qualité de ce type de résolution sur l’écran de l’iPhone, mais si vous possédez un téléviseur 4K, le résultat sera bluffant. On rappelle au passage que l’iPhone 6S Plus bénéficie toujours du stabilisateur optique qui permet d’éviter que la vidéo ne bouge dans tous les sens.

Live Photo

Dernière nouveauté, la fonctionnalité Live Photo qui se situe entre la photo fixe et le GIF animé. Live Photo est une proposition d’Apple pour réinventer la photo à l’heure du numérique. Comme on ne consulte plus ses photos sur du papier, mais sur des supports numériques, on peut alors apporter un plus à celles-ci. Apple permet donc de prendre des clichés qui prennent en compte les quelques secondes qui suivent la prise de vue. Au final, en laissant son doigt appuyé sur l’écran, l’image se met en mouvement avec le son qui l’accompagne.

Cette technologie est véritablement amusante et bluffante. Toutefois, il est un peu compliqué de prendre des Live Photos que l’on aura envie de garder dans son téléphone, car il faut trouver la bonne image à saisir, éviter de bouger et espérer que les secondes qui suivent le cliché seront intéressantes. Si l’idée est bonne, on attend de voir si cette technologie se généralisera à l’avenir. Pour le moment, seuls les iPhone 6S et 6S Plus peuvent lire des Live Photos.

iPhone
Une nouvelle option fait son apparition dans les réglages.

Comme on peut le voir, cette année Apple a mis l’accent sur les nouveautés matérielles et logicielles, mais les choix réalisés n’apportent pas forcément une plus-value au final. Entre la 4K non native sur l’iPhone, le Live Photo cantonné aux nouveaux iPhone et des capteurs mieux définis, mais qui ne donnent pas forcément de meilleures images, les conclusions sont plutôt mitigées. Malgré tout ne nous y trompons pas, l'iPhone 6S Plus et le 6S restent de très bons appareils pour faire de belles photos. L’iPhone 6S Plus est capable de se hisser au niveau de certains APN sans difficulté.

Performances et autonomie

Si par rapport à l’année dernière l’iPhone 6S Plus fait quasiment mieux dans tous les domaines, c’est sur les performances générales qu’il se démarque le plus par rapport à l’iPhone 6 Plus. On l’a vu plus haut, il n’y a que du côté de l’autonomie que l’iPhone 6S Plus semble être en retrait, même si dans les faits son autonomie n’a pas vraiment bougé.

Benchmarks

Sunspider est un benchmark qui teste la réactivité du navigateur internet. Le score est exprimé en milliseconde, et le temps le plus petit est le meilleur.

Sunspider iPhone 6S Plus

Partant du principe que plus le chiffre est bas, meilleur est la tablette ou le smartphone, on se rend compte que l’iPhone 6S Plus est quasiment au niveau d’un iPad Air 2. Sa RAM, qui a doublé, lui permet de gérer plusieurs onglets à la fois sans avoir à se rafraîchir lorsque l’on passe de l’un à l’autre. La navigation sur le nouvel iPhone est tout simplement ce qui se fait de plus rapide chez Apple.

Linpack évalue la puissance de calcul du processeur, et c’est le score le plus élevé qui est le meilleur. La première partie concerne un test qui ne sollicite qu’un cœur du processeur (utilisation quasiment ordinaire du smartphone).

Linpack ST iPhone 6S Plus

Le second test sollicite tous les cœurs du processeur, dans une utilisation plus intensive du smartphone.

Linpack MT iPhone 6S Plus

Dans les deux cas, le processeur A9 fait preuve de rapidité avec des résultats dignes d’une tablette ou d’un ordinateur et non d’un smartphone. Là encore, à part l’iPad Air 2, aucun appareil qui ne vient de chez Apple ne fait mieux que notre iPhone 6S Plus. À l’usage, on ressent complètement la différence entre cet iPhone 6S Plus et le 6 Plus. La nouvelle génération de smartphone fait preuve d’une rapidité à toute épreuve.

Antutu évalue les performances globales des tablettes. Le score le plus élevé est le meilleur.

AnTutu iPhone 6S Plus

Là encore, l’iPhone 6S Plus est une véritable petite bombe qui met largement chaos ses adversaires, mais aussi un bon nombre de tablettes, hormis comme toujours l’iPad Air 2. Ce benchmark confirme ce que l’on ne cesse d’apercevoir à l’usage, l’impressionnante capacité générale que le nouveau téléphone d’Apple possède.

L’autonomie

Les tests d’autonomie sont intéressants, car ils permettent de comparer de manière presque « clinique » l’autonomie d’un appareil par rapport à un autre. Pour autant, il ne reflète pas complètement l’usage normal d’un smartphone et c’est aussi pour cette raison qu’il est intéressant de laisser passer quelques jours entre la sortie d’un appareil et son test. Ce laps de temps permet de juger de la véritable autonomie d’un produit par rapport à un usage régulier qui associe relevé de mails, consultation de pages Web, vidéo, audio et réseaux sociaux à profusion. De ce point de vue, l’iPhone 6S Plus fait au moins aussi bien que l’an passé.

En effet, entre l’iPhone 6 Plus et l’iPhone 6S Plus, le changement de batterie ne semble pas avoir eu un véritable impact sur l’autonomie du nouveau smartphone de chez Apple. Ainsi, on pourra, comme l’an passé, l’utiliser toute la journée sans avoir besoin de le recharger (sauf utilisation très intensive).

autonomie iPhone 6S Plus

Si l’iPhone 6S Plus ne tient pas plus de 7 heures en laissant tourner une vidéo en haute définition avec une luminosité à 50 % et la connexion WiFi ouverte, dans l’usage quotidien qui est le mien, il me permet de ne plus avoir à me soucier de prendre mon chargeur avec moi.

L’iPhone 6 Plus avait déjà amorcé cette tendance, l’iPhone 6S Plus la renforce. Les grands téléphones d’Apple sont les seuls smartphones pommés à avoir une autonomie permettant de tenir une journée entière avec une utilisation intensive sans avoir besoin de le recharger. On apprécie ce confort d’utilisation et cela finit de donner à ce nouvel iPhone les bons points qui font de cette nouvelle itération la meilleure jamais sortie par Apple.

Conclusion iPhone 6S Plus

Noté par Tablette-Tactile.net: 4,5 étoiles
****°

La perfection n’existe pas dans ce monde nous répète-t-on souvent, mais parfois il y a des produits qui s’en approchent, et c’est le cas de ce nouvel iPhone 6S Plus. Nous évacuerons le problème du prix (en 128 Go, on se rapproche des 1.1000 euros), car il est maintenant connu qu’Apple vend ses smartphones très chers, pour se concentrer sur les qualités intrinsèques de l’appareil. Bien sûr, on regrettera un appareil photo qui continue de dépasser de l’arrière du téléphone, tout comme les nouvelles fonctionnalités de cet appareil qui trouvent certaines limites. Pour le reste, nous avons une véritable bête de course avec un processeur puissant et rapide, une autonomie suffisante, des composants qui lui permettent d’être tout-terrain (WiFi, Bluetooth, 4G+) et iOS 9 en cerise sur le gâteau. En effet, n’oublions pas que l’iPhone se veut aussi comme la synthèse entre le matériel et le logiciel et de ce point de vue, iOS 9 est au moins aussi réussi que le téléphone. L’alliance des deux donne certainement naissance à ce qui se fait de mieux sur le marché des smartphones… en attendant l’iPhone 7 Plus.

le 0 1171
- Marque(s) / Os :
Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend