Notre test & avis sur la Amazon Fire HD 8 (2016)

Par ,

Pour la fin d’année, Amazon a dévoilé une nouvelle tablette dans sa gamme Fire. Toujours orientée vers l’entrée de gamme, nous allons voir si la Fire HD 8 vaut vraiment le coup dans ce test complet.

Mise à jour 07/11/2017 : Amazon a dévoilé durant l’été 2017 la nouvelle génération de tablette Fire HD 7 et HD 8. Au programme : quasiment rien de neuf. Les spécifications restent identiques, seul le design est plus compact. Si vous voulez en savoir plus, cliquez ici. Nous ne vous recommandons pas l’achat de la Fire HD 8 de 2017 si vous possédez déjà celle de 2016, les changements sont trop bénins pour justifier de payer plus de 100€. Si en revanche vous ne possédez pas de tablette et en cherchez une, vous pouvez acquérir la Fire HD 8 de 2017 les yeux fermés.

Design et spécifications

La toute nouvelle tablette d’Amazon vient se placer un cran au-dessus de la Fire 7, que ce soit au niveau tarif ou taille. Commercialisée à partir de 109.99€ sur le site américain, la fire hd 8 est déclinée comme à chaque fois en diverses versions :  avec ou sans publicités et un stockage de 16 ou 32 Go. Le prix maximum plafonne à 139.99€ pour un modèle 32 Go sans offres spéciales. On reste donc résolument sur de l’entrée de gamme, Amazon ne semblant pas vouloir prendre de risques à proposer des tablettes haut de gamme sur un marché très concurrentiel.

Voir l'offre

Regardons maintenant les spécifications. Pour ce test, j’ai reçu la version la moins onéreuse. En dehors du stockage interne, rien ne la différencie d’une version à 32 Go.

  • Écran 8″ IPS 1280×800 px
  • Processeur quadricœur MTK8163 à 1.3 GHz
  • 1.5 Go RAM
  • 16 ou 32 Go de stockage interne
  • Wifi 802.11 b/g/n/ac, Bluetooth 4.1, micro-SD, micro-USB 2.0, jack 3.5 mm
  • APN 0.3 MP et 2 MP
  • Batterie 4750 mAh
  • Dimensions : 214 x 128 x 9.2 mm pour 341 grammes
  • Fire OS 5.3 basé sur Android 5.1.1 Lollipop

A priori, c’est plutôt correct étant donné le prix plancher de cette machine. Elle améliore légèrement le modèle de 2015 avec un processeur plus puissant, plus de RAM et de stockage. J’aurai bien aimé voir apparaitre un écran Full HD, mais ce n’est visiblement pas encore pour cette année. Le système d’exploitation est conçu par Amazon afin de mettre en avant ses services au lieu de ceux de Google. FireOS est basé sur Android 5.1.1 et mis à jour régulièrement. Mais le géant américain mise avant tout sur l’autonomie annoncée de 12h en usage mixte. Nous verrons en fin de test si ce chiffre est bien réaliste.

La Fire HD 8 a un look des plus classiques.
La Fire HD 8 a un look des plus classiques.

Pour ce qui est du design, Amazon garde la même ligne directrice que les précédentes tablettes Fire : c’est très basique et tout en plastique. L’ensemble parait assez fragile et je doute que ça résiste à une chute un peu violente. Le design reste lui aussi très simple, la finesse n’est clairement pas un argument de vente avec plus de 9 mm d’épaisseur.

La Fire HD 8 face à la Fire 7. Les deux sont très épaisses.
La Fire HD 8 face à la Fire 7. Les deux sont très épaisses.

Au dos le plastique n’est pas forcément des plus agréable à toucher. La coque est incrustée avec le logo Amazon. Seul l’appareil photo de 2 MP est visible. Celui-ci ne propose pas de flash.

La coque en plastique est incrustée avec le logo Amazon.
La coque en plastique est incrustée avec le logo Amazon.

La face avant est tout aussi dépouillée avec seulement l’APN. Aucun bouton tactile n’est présent, tout se passe à l’écran.

La tablette ne possède aucun bouton tactile sur la face avant.
La tablette ne possède aucun bouton tactile sur la face avant.

Une partie de la connectique et les boutons physiques se situent sur la même tranche. Tout comme la Fire 7, ceux-ci ne semblent pas solides et bougent beaucoup.

Les boutons en plastique bougent beaucoup.
Les boutons en plastique bougent beaucoup.

Le port micro-SD est caché sous une trappe en plastique. Là aussi, la solidité semble assez aléatoire.

Le port micro-SD est dissimulé derrière un cache en plastique.
Le port micro-SD est dissimulé derrière un cache en plastique.

Pour terminer, deux haut-parleurs sont situés sur la même tranche. Certifiés Dolby, ils offrent un son plutôt correct pour une tablette d’entrée de gamme. Regarder des films s’avère assez agréable, même si rien ne vaudra un bon casque.

Les haut-parleurs délivrent un son correct.
Les haut-parleurs délivrent un son correct.

Dans l’ensemble, vous en aurez pour votre argent. Il faudra en revanche composer avec une ergonomie pas forcément bien pensée. En effet, si on tient la tablette en portrait, il y a un haut-parleur qui tombe forcément sous la paume. Et si c’est en paysage, c’est le bouton d’alimentation qu’on risque d’activer par erreur. Bref, Amazon aurait pu dispatcher les boutons autrement pour améliorer le confort.

Ecran

La Fire HD 8 reprend le même type d’écran que le modèle de l’an dernier. La dalle IPS affiche une définition de 1280 x 800 px d’assez bonne qualité. Certes, on reste loin d’un écran AMOLED, mais malgré tout la tablette d’Amazon reste suffisamment bien dotée pour regarder des vidéos en HD. Les couleurs manquent un peu de vivacité et les noirs sont un peu trop clairs, mais encore une fois pour le prix affiché ça reste très bien. On peut aussi regretter un petit manque de luminosité, même à fond. J’espère juste que la prochaine mouture verra apparaître une dalle Full HD afin d’avoir un peu moins de pixels visibles à l’écran.

L'écran HD est agréable à regarder, même si il manque un peu de luminosité.
L’écran HD est agréable à regarder, même si il manque un peu de luminosité.

Appareil photo

Voici un paragraphe qui va aller très vite. Avec des APN de 0.3 MP et 2 MP, la Fire HD 8 ne vous transformera pas en photographe professionnel. La qualité des clichés est plus que mauvaise, faisant passer les appareils photo de la tablette au rang d’anecdote. L’absence de flash n’aidera pas en basse luminosité. En bref, si Amazon n’avait pas mis ces APN, il n’y aurait pas eu de différence.

L'APN de 2 MP est une vraie calamité.
L’APN de 2 MP est une vraie calamité.

 

Les clichés en basse luminosité sont indescriptibles...
Les clichés en basse luminosité sont indescriptibles…

Interface FireOS

Bien que basé sur Android, FireOS ne ressemble que de très loin à l’OS de Google. La première différence est bien évidemment visuelle. FireOS n’intègre pas de tiroir d’applications et utilise un système de catégories. Chaque écran représente une catégorie de service proposé par Amazon : applications, livres, musiques, jeux, etc… On dénombre en tout 8 écrans différents. Il suffit de défiler vers la gauche ou la droite pour naviguer dans l’interface. C’est assez intuitif et un tutoriel permet de prendre tout ça en main très rapidement.

FireOS est simple à appréhender mais manque de personnalisation.
FireOS est simple à appréhender mais manque de personnalisation.

 

L'écran de verrouillage de la Fire HD 8 affiche des publicités.
L’écran de verrouillage de la Fire HD 8 affiche des publicités.

Par contre, Amazon ne fait évidemment pas la promo des services Google. Il n’y a donc pas de Play Store, ni d’autre application de chez Mountain View. Pour les téléchargements, il faut passer par App Shop, le marché d’Amazon. Celui-ci est loin d’être aussi rempli que le Play Store, même si on y trouve les applications les plus connues comme Twitter ou Netflix par exemple. En fait, le gros avantage de ce marché est la zone Underground qui offre la possibilité de télécharger gratuitement des jeux et applis normalement payants. C’est plutôt sympa, mais ça implique de laisser votre vie privée de côté, les applications concernées demandant un nombre assez affolant d’autorisations.

L'App Shop n'est pas aussi fourni que le Play Store.
L’App Shop n’est pas aussi fourni que le Play Store.

Parlons-en d’ailleurs des applications. La tablette Fire HD 8 est munie de pas mal d’applications pré-installées. On a bien évidemment la boutique App Shop, mais aussi un navigateur maison nommé Silk. Kindle permet de lire vos e-books et Musique d’écouter vos musiques achetées sur le marché Amazon. Vous l’aurez compris, tout tourne autour des services du marchand américain, voire un peu trop. Entre les pubs sur l’écran de verrouillage et les recommandations sur chaque écran, on se sent un peu enfermé et presque obligé d’acheter.

Amazon tente de vendre ses produits au maximum.
Amazon tente de vendre ses produits au maximum.

Les autres applications sont basiques : E-mail, Calculatrice, Contacts, Documents, etc… La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez associer votre compte Google afin de récupérer vos contacts, agendas et mails. La migration depuis une tablette Android est donc facilitée. Par rapport à la Fire 7, on note l’apparition d’une application de navigation du style Google Maps. Sauf que celle-ci n’est pas forcément très utile, la tablette n’embarquant pas de GPS. Une autre appli arrive aussi : Offres. Le nom est assez équivoque, elle permet de voir les offres en cours chez le marchand. Seuls les modèles avec les publicités sont équipés. Si vous souhaitez vous en débarrasser, il faudra payer 10€. Je vous laisse juger de la pertinence de ce type de méthode marketing…

L'application Maps détecte la position avec le wifi uniquement.
L’application Maps détecte la position avec le wifi uniquement.

 

Les offres spéciales peuvent se retirer en payant 10€.
Les offres spéciales peuvent se retirer en payant 10€.

Dans l’ensemble, FireOS fonctionne plutôt bien. Amazon propose des mises à jour régulières, mais rien ne dit si la tablette passera un jour sous Android 6 ou 7. Dommage quand même que cette interface ne soit pas plus personnalisable. Impossible de rajouter des widgets ou même de changer l’ordre des bureaux. Les amateurs de bidouillage seront probablement déçus. Les novices devraient quand à eux apprécier cette simplicité d’emploi.

Performances

Vous vous en doutez, pour moins de 110€ la Fire HD 8 n’est pas une bête de guerre. Son processeur quad-core est cependant suffisant pour assurer les tâches basiques d’une telle tablette : surf, vidéo, musique. Le MTK 8163 est vite à la peine dès qu’on utilise un jeu vidéo comme Real Racing 3. Ça reste jouable si on n’est pas exigeant, mais ça pique les yeux. Le framerate est inférieur à 30 fps et les détails sont clairement réduits. On remarque vite que la Fire HD 8 est en bas du panier lors du benchmark Quadrant.

Un jeu comme Real Racing ne tournera pas au maximum sur la Fire HD 8.
Un jeu comme Real Racing ne tournera pas au maximum sur la Fire HD 8.

Fire HD 8 benchmark

L’objectif de cette tablette n’est de toute façon pas le jeu, mais le multimédia. Elle est idéale pour visionner quelques vidéos en haute définition sur Netflix ou pour écouter un podcast par exemple. La navigation Web est elle aussi agréable, Silk charge vite les pages. J’apprécie tout particulièrement le wifi capable d’utiliser la bande des 5 GHz, ce qui évite les interférences avec les objets en Bluetooth. Ce dernier fonctionne lui aussi très bien, rien à redire. Au final, étant donné son prix très bas, la machine américain s’en sort plutôt bien et conviendra parfaitement pour un enfant (il y a un contrôle parental intégré) ou un amateur cherchant avant tout une petite tablette pour le multimédia.

La tablette d'Amazon est idéale pour le multimédia.
La tablette d’Amazon est idéale pour le multimédia.

Autonomie

L’autonomie est l’argument numéro 1 d’Amazon pour cette nouvelle mouture de la Fire HD 8. Le marchand américain assure qu’elle peut atteindre 12h en usage mixte grâce à sa batterie de 4750 mAh. Afin de vérifier les dires du libraire, j’ai fait tourner une vidéo Full HD en boucle avec la luminosité d’écran réglée à 50% et le wifi activé. Le score obtenu est de 06h42. On est donc plutôt loin du temps annoncé, mais j’ai vu pire dans le domaine des tablettes low-cost. Le point négatif vient surtout de la charge qui est très longue, il faut compter six heures environ pour remplir la batterie.

Autonomie Amazon Fire HD 8

Conclusion Amazon Fire HD 8 (2016)

7 sur 10
On aime Prix bas / Ecran agréable / Son correct / FireOS facile à utiliser On aime moins Conception fragile / Boutons mal positionnés / APN au rabais / FireOS pas assez personnalisable Avec sa Fire HD 8, Amazon reste fidèle à sa ligne directrice : une tablette peu onéreuse mais néanmoins efficace dans les tâches basiques. L'écran et la facilité de prise en main sont des atouts de cette nouvelle version, ainsi que le prix très bas. La faiblesse réside plus dans la conception qui semble assez fragile et l'ergonomie assez moyenne. L'interface maison d'Amazon, FireOS, est aussi un point important à prendre en compte avant tout achat, l'omniprésence des publicités et recommandations pouvant être assez oppressante (préférez la version sans publicité). A ce prix, le rapport qualité / prix reste cependant excellent.
le 1 3714
- Marque(s) / Os :
Article précédentArticle suivant
1 commentaire
  1. Bonjour,

    je possède cette tablette depuis environ 6 mois, et je retrouve bien votre test. Pour regarder les vidéos, cette tablette est étonnante, l’image est de très bonne qualité et le son très correct: pas de grésillements, basses assez bien rendues, et 1 point que j’apprécie tout particulièrement, étant désormais e-lecteur, le confort pour lire sur cette tablette est juste impeccable ! On sent là toute l’expérience d’Amazon avec les liseuses, avec en prime le blue-shade pour éliminer la lumière bleue et lire la nuit dans le plus grand confort. Si vous cherchez une tablette du quotidien à mi chemin entre tablette et liseuse, c’est la Fire 8 qu’il vous faut, clairement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *