Surface Pro 4 : notre test et avis sur la tablette Microsoft

Par ,

Dévoilée en fin d’année dernière, la Surface Pro 4 est le nouveau fleuron de Microsoft. Mais est-elle à la hauteur des attentes ? Réponse dans ce test.

Caractéristiques techniques & Prix

Tout comme ses précédentes moutures, la Surface Pro 4 est déclinée en différentes versions dont les prix et spécifications varient beaucoup. C’est ainsi que le modèle équipé d’un processeur Intel Core m3, 4 Go de RAM et 128 Go de stockage est proposé à 999€ alors que la version la plus haut de gamme avec Core i7, 16 Go de RAM et 512 Go de stockage voir son prix s’envoler à 2449€. Pour ce test, j’ai disposé d’un modèle intermédiaire, doté des caractéristiques suivantes :

  • Écran 12.3″ PixelSense 2736 x 1824 px
  • Processeur Intel Core i5 6300U cadencé à 2.5 GHz
  • IGP Intel HD 520
  • 8 Go de RAM
  • 256 Go SSD
  • APN 5 MP et 8 MP
  • Port USB 3.0, mini DisplayPort, micro-SD, prise casque 3.5 mm, Surface Connect
  • Wifi 802.11 a/b/g/n/ac, bluetooth 4.0
  • 292,10 x 201,42 x 8.45 mm, 786 grammes
  • Windows 10 Pro

Commercialisé à 1449€, ce modèle est déjà fort bien doté. L’écran est légèrement plus grand que la Surface Pro 3, passant de 12″ à 12.3″. Niveau puissance, la barre est aussi placée plus haut grâce à l’intégration d’un processeur de 6ème génération Intel. D’un point de vue logiciel, on retrouve bien évidemment Windows 10, la toute dernière itération du système d’exploitation de Redmond, ici proposé dans sa version Pro. Notez que le stylet Surface est inclus dans la boite, contrairement au clavier qu’il faut acquérir à part.

> Voir les offres sur le Store Microsoft

Design et aspect général

La Surface Pro 4 est une grosse tablette. Malgré ça, Microsoft a réussi à lui conserver des dimensions et surtout un poids très acceptables. Elle est même plus fine que la Pro 3. La coque et les bordures sont en magnésium de couleur argenté, ce qui donne un aspect robuste à l’ensemble.

Face avant de la Surface Pro 4

Coque arrière de la Surface Pro 4

On retrouve à l’arrière la béquille qui existait déjà auparavant. Elle peut se plier jusqu’à 150°, autorisant un placement idéal pour beaucoup d’usages. Ma seule interrogation concerne la solidité des charnières qui sont très petites et en plastique. Bien qu’elle semblent solides, elle risquent cependant d’être les premières à s’abîmer sur le long terme.

La Surface Pro 4 sur sa béquille inclinable

Pied de la Surface Pro 4

Charnières de la Surface Pro 4

Tout le haut de la coque est percé de fentes afin de dissiper la chaleur. A cet effet, un ventilateur a aussi été intégré. Seule la version avec processeur Core m3 en est dépourvue, son poids passant de 786 à 766 grammes. La caméra de 8 MP se fait discrète en haut de la coque.

Le haut de la Surface Pro 4 avec système de ventilation

Voyons maintenant la face avant. Elle est dépourvue de toute fioriture en dehors de la caméra de 5 MP sur la tranche haute, accompagnée par les capteurs de luminosité. Contrairement à beaucoup de tablettes, il n’y a aucun bouton tactile.

Caméra avant sur la Surface Pro 4

Sur la tranche droite, on retrouve le port USB 3.0 plein format ainsi que le mini DisplayPort permettant le branchement d’un écran externe. En dessous se situe la fiche propriétaire pour la recharge. Le port micro-SD est situé sur l’arrière de la coque, sous la béquille. C’est tout pour la connectique de cette Surface Pro 4. Un port USB en plus n’aurait pas été du luxe, surtout pour un produit à destination des professionnels. Et le chargement aurait gagné à être placé sur un port standard au lieu du port Microsoft qui prend beaucoup de place.

Port usb et mini display port

Le connecteur Microsoft pour la recharge

Surface Pro 4

Sur la tranche haute de la Surface Pro 4, on trouve les boutons classiques pour le volume et l’alimentation. Ils sont solides et ne présentent pas le moindre jeu qui ferait douter de leur durée de vie.

Boutons de volume et de mise en marche

La tranche basse dispose d’un port Surface Connect permettant d’adapter soit le clavier Cover dont nous parlerons plus loin, soit un dock Surface. Les attaches magnétiques fonctionnent très bien. Aucun problème le matériel ne se décrochera pas à moins de bien insister.

Port pour le clavier avec attache magnétique

Bien qu’imposante visuellement, elle reste néanmoins relativement légère et semble très robuste. On appréciera aussi sa grande sobriété, même si la connectique est un peu restreinte. Dans l’ensemble, Microsoft a fait du très bon travail sur sa nouvelle Surface Pro.

Écran

Gros argument de vente de cette Surface Pro 4, l’écran est ici une vraie réussite. La définition de 2736 x 1824 px est suffisamment élevée pour empêcher de voir les pixels disgracieux, à moins d’y regarder de très près. Les couleurs et les contrastes sont vraiment excellents, j’avoue avoir été séduit par cette dalle brillante d’une excellente qualité. Les angles de vision sont larges et la visibilité reste bonne en toutes circonstances. Le tactile répond bien, que ce soit avec le doigt ou le stylet Surface. La dalle gère jusqu’à dix points de contact, comme la plupart des tablettes actuelles.

l'écran de la Surface Pro 4

Les Angles de visions sont bons sur la Surface Pro 4

En conclusion, il n’y a vraiment rien à reprocher au travail réalisé par Microsoft. Cet écran fait réellement partie des meilleurs à l’heure actuelle.

 

Interface et applications

Microsoft oblige, c’est le tout nouveau Windows 10 qui équipe sa tablette phare, ici dans sa version Professionnelle. Les différences face à la version Famille restent mineures, surtout d’un point de vue graphique. Tout se passe sous le capot, avec des améliorations au niveau de la sécurité pour les entreprises, une gestion des mises à jour avancée, un meilleur contrôle des accès ou encore un mode BitLocker afin de chiffrer la machine.

Ecran d'accueil de Windows 10

Menu démarrer sous Windows 10

Le reste fonctionne comme sur un PC classique. Vous pouvez donc télécharger et installer vos programmes préférés depuis le Net sous forme d’exécutable. Le Windows Store est bien sûr de la partie pour les applications mobiles. Les utilisateurs qui achèteront la Surface Pro 4 bénéficie de 30 jours offerts pour tester la suite bureautique Office. Il faudra par la suite acheter la licence. Dommage que Microsoft ne la fournisse pas, la tablette étant déjà relativement chère malgré sa bonne qualité.

Le Windows Store

Applications

Le système installé sur la Surface Pro 4 est assez standard, peu d’applications supplémentaires sont pré-installées. La principale reste Surface, qui permet de régler la sensibilité du stylet éponyme et envoyer des commentaires à Microsoft.

Configuration du stylet de la Surface Pro 4

L’autre logiciel fourni se nomme Drawboard PDF, il permet de créer et d’annoter des fichiers PDF grâce au stylet. L’utilisation est simple et la prise en main rapide.

Drawboard PDF

Le reste des applications est identique à ce qu’on trouve sur un Windows 10 de base : One Note, One Drive, Paint, Edge, etc… C’est largement suffisant pour couvrir tous les usages réguliers d’une tablette comme la navigation Web ou le visionnage de divers documents.

 

Appareil photo

Les appareils photo sont souvent le point faible des terminaux tactiles. Ceux de la Surface Pro 4 sont dans la moyenne, les clichés pris sont de qualité correcte, même si ça n’atteint pas des sommets. Avec un objectif de 8 MP, la caméra arrière peut filmer des vidéos en Full HD 1080p à 30 images par secondes. Pas de 4K ni de slow-motion, la tablette américaine n’est pas destinée aux amateurs de vidéo.

Photos prise par la Surface Pro 4

L’APN frontal s’en tire plutôt bien avec ses 5 MP. Il filme en HD 720p, ce qui est amplement suffisant pour de la visioconférence entre collègues de travail ou avec la famille. Elle est de plus adaptée à la fonction Windows Hello conçue pour Windows 10. Cette nouvelle fonctionnalité permet de déverrouiller la Surface Pro 4 simplement en laissant la caméra analyser son visage lors de la sortie de veille. J’étais un peu dubitatif, mais j’avoue que ça fonctionne vraiment très bien, même quand les conditions d’éclairage ne sont pas très bonnes. Encore une fois, Microsoft a bien bossé sur cet aspect qui devient plus efficace qu’un simple gadget.

Configuration de Windows Hello

Pour conclure, la partie photo est correcte, même si elle ne va pas bouleverser le marché mobile actuel. La fonction Windows Hello se révèle bien pratique et conçue, ce qui est un plus dans le confort d’utilisation.

 

Accessoires

La Surface Pro 4 est conçue pour fonctionner avec deux accessoires : le stylet Surface et le clavier amovible Type Cover. Le premier est fourni dans la boite, mais le second s’acquiert à part pour la somme de 149.99€. Ce n’est pas négligeable, d’autant plus que ce clavier est presque indispensable pour tirer pleinement profit de la tablette.

> Voir les accessoires sur le Store Microsoft

Stylet Surface

Fonctionnant avec des piles, ce stylet utilise 1024 niveaux de pression différents. La précision est donc au rendez-vous et une fois pris en main il est redoutablement efficace. Il sera probablement d’une grande utilité pour les professionnels. Le bouton-poussoir à son sommet permet d’effectuer diverses actions comme prendre une capture d’écran ou activer Cortana (l’assistant vocal de Windows 10). Simple et efficace.

Le stylet de la Surface Pro 4

Clipse du stylet de la Surface Pro 4

Il n’est cependant pas reconnu parfaitement pas toutes les applications. Ainsi, The Gimp 2.8 ne semble pas prendre en compte les niveaux de pression. En revanche, l’application Fresh Paint pré-installée gère très bien le stylet. Il vous faudra donc bien vérifier la compatibilité avant tout achat d’application pour éviter les mauvaises surprises.

Test du stylet

Annotations grâce au stylet de la surface pro 4

Pour les personnes qui ne donnent pas dans les arts graphiques, sachez que l’accessoire reste utilisable afin de remplacer le doigt. Il permet aussi de prendre des notes via le navigateur Edge ou l’application One Note. En cas de casse, il est possible de racheter les mines tactiles séparément. Un stylet neuf vous coûtera 64.99€. Afin de le transporter facilement, il dispose d’un côté avec une accroche magnétique. Il peut ainsi se “coller” au coté gauche de la tablette.

Clavier Type Cover

Vendu séparément, le clavier Type Cover reprend la même philosophie que ses prédécesseurs : légèreté, fonctionnalité et esthétisme. Proposé en cinq coloris, il est plus grand que le modèle pour Surface Pro 3. La fixation s’effectue magnétiquement grâce au port Surface Connect situé sous la tablette. Une fois en place, le clavier ne bouge pas tellement l’effet magnétique est fort, vous ne risquez donc pas de le perdre même lors d’un transport un peu brutal.

> Voir le clavier Type Cover sur le Store Microsoft

Clavier type Cover de la Surface Pro 4

Mode clavier + tablette Surface

Clavier Type cover de dos

Légèrement surélevé, le Type Cover bénéficie aussi d’un rétro-éclairage avec plusieurs niveaux de luminosité. Idéal pour rester productif le soir dans une pièce sombre. L’écriture est très agréable, les touches sont larges et suffisamment espacées. Il est juste regrettable que les flèches directionnelles haut et bas soient trop petites. Le pavé tactile est lui aussi très agréable au toucher, il gère le multi-point pour le défilement des pages. Il n’y a en revanche aucun lecteur d’empreintes digitales. Même si ça fait gadget, sa présence aurait permis d’utiliser Windows Hello plus en profondeur.

Touches du clavier type cover

En gros, il n’y a pas grand-chose à reprocher à ce clavier Type Cover, si ce n’est qu’il est vendu à part. Il est presque indispensable pour utiliser à fond la Surface Pro 4. Pour finir, on pourra déplorer l’absence d’une batterie intégrée, mais Microsoft a sûrement dû faire des compromis entre finesse et fonctionnalité.

 

Performances et autonomie

Performances

Propulsée par la sixième génération de processeurs Intel, les Skylake, la Surface Pro 4 présente de belles prestations. Comme je le précisais en début d’article, mon modèle de test dispose d’un Core i5 6300U cadencé à 2.5 GHz. Ce processeur possède deux cœurs et quatre threads, de quoi assurer un bon rendement dans les tâches classiques du quotidien. Et la théorie se vérifie dans la pratique : la Surface Pro 4 est très véloce, le démarrage depuis la veille prolongée prend moins de 10 secondes (merci le SSD !). Le benchmark Sunspider est éloquent, la Surface Pro 4 est même meilleure que l’iPad Pro pour le chargement des pages Web. Quant aux tablettes Android, elles sont simplement écrasées par l’hybride de Microsoft, même s’il reste difficile de faire une réelle comparaison.

En utilisant le benchmark PCMark 8, la Surface Pro 4 réalise un score de 2368 points, contre 2190 points pour la Surface Pro 3 avec Core i5. La nouvelle machine de Microsoft évolue bien par rapport à son ancienne version. Idem pour 3D Mark, avec un passage de 48.175 points à 61.479 points. Même si la puissance 3D est inférieure à celle des PC portables prévus à cet effet, la Surface Pro 4 présente de belles prestations.

Sunspider pour la Surface Pro 4

La navigation sur Internet est très agréable, avec des chargements en quelques secondes. Vous obtiendrez le meilleur de la Surface Pro 4 en utilisant un routeur à la norme wifi 802.11 ac. Idem pour les vidéos, la Full HD est décodée sans problème, j’ai utilisé VLC pour les tests. Conjugué au superbe écran, c’est un vrai régal. Il faudra juste s’habituer au bruit produit par le ventilateur (présent sur les modèles avec Core i5/i7) qui peut devenir vraiment gênant lorsqu’on pousse un peu la machine.

Capture d'écran d'une vidéo Full HD

Passons maintenant aux jeux vidéo. La Surface Pro 4 n’embarque pas de GPU dédié et ça se sent. Pour mes tests, j’ai utilisé les jeux Steam suivants : Tomb Raider (2014), Alien Isolation et Door Kickers. Les deux premiers ont mis à genoux l’IGP Intel HD 520 dès les premières secondes. Pour Door Kickers qui est un petit jeu 2D, aucun problème. N’espérez donc pas profiter des toutes dernières productions vidéo-ludiques du moment sur la tablette de Microsoft. Les jeux de moins de 3 ans auront beaucoup de difficultés à tourner correctement, même en baissant les options graphiques. Vous pourrez cependant vous rabattre sur les titres Windows Store conçus pour mobiles comme Asphalt ou Halo. De toute façon, la Surface Pro 4 ne vise pas les joueurs.

Capture d'écran d'un jeu

Pour terminer, je vais vite passer en revue les détails comme le son et la connectique. Les hauts-parleurs dégagent un bon son, du moins pour une tablette. Comme souvent, ça manque de basses et il y a quelques crachotements quand on insiste un peu trop. Néanmoins, c’est tout à fait acceptable pour une majorité d’utilisateurs. Pour ce qui est du wifi, il fonctionne à merveille. Vous pouvez utiliser la Surface comme machine pour faire du streaming de jeux depuis un PC serveur Steam sans problème. Le port USB 3.0 est lui aussi fonctionnel, dommage qu’il n’y en ait qu’un seul.

Windows 10

Il faut pourtant admettre que la dernière mouture du système présente un bon niveau de fonctionnalité. Du moins quand tout fonctionne bien … Lors des tests, j’ai été confronté à quelques bugs, allant du plus insignifiant au plus énervant. Je pense notamment à l’écran tactile qui a tendance à s’arrêter d’être tactile de façon aléatoire. Ou encore des ralentissements subits de l’interface alors qu’il n’y a presque rien qui tourne sur la machine. Microsoft travaille activement à l’amélioration de son OS, donc tout ceci sera forcement réglé un jour ou l’autre. Idem pour Intel qui améliorera ses pilotes graphiques dans les mois à venir afin d’assurer une meilleure prise en charge sous Windows 10. Toujours est-il que c’est assez rageant d’avoir une superbe tablette et de se trouver face à des bugs comme ceux cités plus en avant (en particulier l’écran qui perd le tactile, pas génial quand il n’y a pas de souris à portée)…

Autonomie

Nous allons aborder ici le gros point noir de la Surface Pro 4. En général, les grosses tablettes sont connues pour embarquer les plus grosses batteries (logique) et durer plus longtemps que les petits modèles. Destinée à un public de professionnels, la machine de Microsoft aurait donc dû être taillée pour tenir une journée complète, mais c’est loin d’être le cas. Je l’ai soumise à un passage en boucle d’une vidéo Full HD avec le wifi activé et la luminosité à 50%, le tout en utilisant le lecteur natif Windows 10. Quelle ne fut pas ma déception quand elle a rendu les armes après moins de sept heures de lecture ! Et en utilisant VLC, ce temps tombe à moins de quatre heures… Dans tous les cas, on est bien loin des neuf heures annoncées par le constructeur.

Autonomie comparée de la Surface Pro 4

 

Les pros qui utilisent ce type d’engin au quotidien devront probablement prévoir de garder le chargeur à proximité sous peine de finir la journée sans tablette. C’est dommage que l’autonomie n’aie pas été plus travaillée, sans quoi la Surface Pro 4 aurait accompli un sans faute. Petite consolation : la charge est assez rapide et se fait en moins de trois heures.

Conclusion Microsoft Surface Pro 4

> Voir les offres sur le Store Microsoft

9 sur 10
On aime Écran superbe / Belles finitions / Excellentes performances / Stylet Surface efficace On aime moins Autonomie décevante / Bugs de Windows 10 / Connectique légère / Clavier Type Cover indispensable mais vendu à part Presque parfaite Microsoft signe une très belle machine hybride avec sa Surface Pro 4. Belles finitions, excellentes performances, écran magnifique. Le prix est certes élevé mais la qualité est au rendez-vous. Dommage que l'autonomie soit un peu légère, sans quoi cette machine serait vraiment devenue incontournable.
le 17 5974
- Marque(s) / Os : ,
Article précédentArticle suivant
17 commentaires
  1. J’ai le modèle d’entrée de gamme, acheté comme une machine d’appoint – au café, en weekend – car je ne me vois pas travailler au quotidien sur un écran ou un clavier si petits. L’appareil est plutôt lent mais je suis satisfait.

  2. Bonjour,
    J’ai une question à vous poser.
    J’hésite entre acheter la surface pro 4 ou une Samsung Galaxy TabProS.
    Laquelle me conseillez vous ? C’est pour une utilisation de tous les jours, pour du multimédia, pour la connecter à la télé, regarder des films … Laquelle me conseillez vous d’acheter ?

    Passez une bonne journée.

    1. Le premier point à voir c’est le budget que vous avez à consacrer car ce n’est pas la même gamme de prix. PEut être ça va vous faire éliminer la SP4. Si le budget n’est pas un soucis je dirais la Surface Pro 4 car elle sera plus puissante et vous aurez en plus un véritable ordinateur portable capable de se transformer en tablette.

  3. Bonjour,

    Pouvez vous me dire s’il y a un flash sur l’APN à l’arrière?
    d’avance merci,
    bonnes fêtes à tous

  4. Bonjour à toutes et tous,
    Depuis 20 ans, j’ai eu la chance de monter plusieurs dizaines de machines et utilisé un grand nombre de portables et autres tablettes. C’est de très loin le meilleur achat que j’ai réalisé de toute cette période.
    La version i7, 8Go Ram, 256 Go SSD, le chipset graphique Intel Iris 520 accompagnés d’un clavier rétro-éclairé, d’une caméra front doublée d’une caméra IR et d’une bonne caméra back de 8M, le tout avec un son de bonne qualité, toute une gamme d’accessoires haut-de-gamme, du poids plume de l’engin avec comme bouquet final un écran digne des dalles destinées aux graphistes (oups, ils ont encore du 1920 x 1080…), propulse les concurrents loin, vraiment très loin à ce prix. Hic la batterie, mais avec du tweaking, je passe la journée entière dessus sans problèmes. Désolé pour ceux qui sont tombés sur de mauvaises séries….

  5. Bonjour
    J ai passé 3 mois à lire et relire les tests et avis sur la surface pro 4 .
    J en ai enfin acheté et je suis très malheureux et déçu par le fonctionnement de ce matériel. Processeur lourd , réactivité catastrophique, tablette répond une fois sur deux à la gliss des doigts .
    Elle est neuve et j ai envie de la jeter…un ensemble de gadget dépassant 2000 euros pour rien…quel gâchis.
    N achetez plus que ce que vous voyez marcher chez des gens proches de vous…plus jamais le net .
    Cordialement

  6. 2 retours SAV, tablette indisponible pour plus de 4 semaines en total, j’ai perdu la garantie technique, et elle est encore truffée de bugs.
    luminosité qui change toute seule si elle n’est pas réglée sur MAXIMUM
    Surf sur internet et visionnage de youtube parfois interrompu par un écran noir qui dur 1/2 seconde, 1 fois on y prête pas attention, mais quand ce probleme survient 5 fois en 3 minutes, c’est troublant.
    Ecran ne réponds plus ocasionellement si ce n’est au stylet.
    Réponse du pad tactile du clavier cover ocasionellement retardée, ce qui devient vite énervant lorsqu’on recherche un paragraphe dans un texte ensuite avec le stylet car d’un coup les commandes du pad d’il y a 30 secondes sont comptabilisées et on se retrouve en bas de page.
    Et le service technique qui se moque clairement de nous: lorsque j’ai recu une nouvelle tablette après avoir envoyée celle que j’avais achetée et choyée mais qui s’est quand même buggé, a la sortie de l’emballage, le dos était rayé, gachant complêtement l’esthetisme, j’ai du insister lourdement au telephone pour que la dame du service technique mette une note pour ne pas m’envoyer de nouveau un materiel endommagé lors du 2nd envoi.

    En clair, je suis déçu, j’espère qu’une majorité de ces bugs sont dût à windows 10, mais pour son prix… je ne pense pas que la qualité soit au rendez vous.

  7. Bonjour,
    Je viens d’acquérir depuis quelques jours la version i7 16Go et avant de vous donner un avis complet j’ai été surpris de ne pas trouver le logiciel AutoCad comme vous le mentionnez dans votre article :
    “Note : les modèles avec processeurs Core i7 disposent en plus de l’application de modélisation AutoCAD.”
    Y a-t-il une subtilité pour l’acquérir (gratuitement évidemment !!!!) ou était-ce juste pour appâter le client ?
    Sinon après quelques jours d’utilisation, impression générale plutôt bonne de la bête…

    1. Bonjour,
      Il s’agit d’une erreur de ma part et je m’en excuse, l’article a été rectifié en conséquence. Merci pour votre signalement.
      Cordialement,
      Johan

  8. Bonjour,
    Je pratique de la mao et je voudrait savoir si le core i7 serait assez puissant. J’utilise fl studio et des vst assez lourd sur mon pc portable toshiba satellite core i3, 12giga de ram, ca marche mais c’est assez lent parfois. J’ai cru comprendre que la carte graphique n’avait que peu d’importance pour la mao donc ça devrait être bon?
    Merci

    1. Bonjour Adrien,

      Je ne fais pas de mao, je ne sais pas trop si ma réponse pourra être des plus précises… Le Core i7 Skylake est actuellement ce qui se fait de mieux pour les appareils mobiles. Vous ne devriez donc pas avoir de problèmes avec 16 Go de RAM et ce type de processeur. Sinon, le Surface Book de Microsoft possède un équipement un peu plus puissant, mais ça ne tient pas à grand-chose.

      Cordialement,
      Johan

  9. Pour un pc-tablette je trouve qu’en dehors de l’autonomie qui n’est pas satisfaisante, l’absence de connexion via 3G ou 4G représente une limite importante à la mobilité.
    A mon humble avis de profane, une tablette sous W10, équipée de la 3G/4G pourrait offrir plus d’avantages que la Surface actuelle.

  10. Merci @Merlin pour votre retour !
    Concernant le processeur, tout dépend de votre usage et de vos exigences. Le Core M3 devrait suffire, les programmes chargeront vite grâce au SSD. Mais attendez-vous peut-être à quelques ralentissements si vous cherchez à exécuter plusieurs programmes en même temps.
    Difficile de me prononcer plus, je n’ai pas eu l’occasion de tester un modèle avec ce processeur malheureusement…

  11. Très bon test ! Cette tablette me tente vraiment, seul bémol : son prix !

    Pensez-vous que pour une utilisation typique d’étudiant (surtout OneNote, Word, Excel, PowerPoint, recherches sur le web et un peu de streaming) le processeur Core M3 est largement suffisant où vaut mieux se tourner sur le Core i5 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *