Test de la tablette tactile F10T Janus de LDLC – la seule tablette au monde proposée sans OS

Quand l’un des leaders du e-commerce de l’informatique se met à la construction d’une tablette, ça donne la LDLC F10T Janus. La seule tablette tactile au monde à être proposée sans OS installé. Ce qui pourrait être un défaut pour tous les constructeurs pourrait bien être une qualité pour ce distributeur.

La F10T au doux nom de Janus, se présente en deux parties : la tablette tactile d’un côté et le clavier sans fil (bluetooth 2.4Ghz) de l’autre côté.

tablette-f10t-janus-ldlc (3)Voici une fiche technique rapide de cette tablette :

  • Processeur Intel Atom N455 (plateforme Pine Trail)
  • 2 Go de RAM en DDR3
  • Ecran tactile de 10.1″ (1024 x 600)
  • Rétro-éclairage LED
  • Disque SSD de 32 Go
  • 2 ports USB 2.0
  • 1 port VGA
  • Lecteur de cartes mémoire microSD intégré
  • Webcam 1,3 Mégapixel et microphone intégré
  • Wifi B/G/N
  • batterie de 3200mAh (environ 3h)
tablette-f10t-janus-ldlc (7)

Design

La Janus est un OVNI dans le monde moderne des tablettes. C’est comme si vous aviez un netbook en deux parties. C’est un reproche fait à LDLC même si nous comprenons que le “constructeur” n’ait pas la même recherche du design poussé qu’ont Samsung et Apple.

tablette-f10t-janus-ldlc (20)

Que dire donc de cette tablette qui fait plus penser à un netbook de près de 4 cm d’épaisseur pour un poids de 1.1 kg !

Au niveau du ressenti, la tablette tient bien en mains, malgré son poids. Par contre le clavier est une catastrophe ! Un morceau de plastique avec une plaque de simili-aluminium au dos. Si LDLC voulait inventer un freesbee carré, il aurait réussi.

tablette-f10t-janus-ldlc (10)

tablette-f10t-janus-ldlc (5)

tablette-f10t-janus-ldlc (15)

tablette-f10t-janus-ldlc (11)

Si je peux vous donner un conseil sur le clavier, c’est de penser à en acheter un autre.

Interface & Ergonomie

Nous voici au point central du test de cette tablette : l’interface.
La qualité de cette tablette est de ne pas posséder de système d’exploitation. Par conséquent, j’ai pu tester sans aucun problème d’installation 4 OS :

  • Windows 7
  • Windows 8 (une pré-release)
  • Ubuntu 11.04
  • Android (oui vous ne rêvez pas !)

Windows 7

Commençons par Windows 7; tout le monde, ici, le connaît. C’est un système d’exploitation pour PC de bureau; il n’est pas conçu pour le tactile à la base. Sauf qu’il se débrouille pas mal quand même !

tablette-f10t-janus-ldlc (29
Saisie au clavier virtuelle ou à la main ?

Les menus et les icônes sont facilement “touchables”; on installe ce que l’on veut comme logiciel (navigateur internet, logiciel de retouche photo, logiciel de bureautique, etc…) et ça se manie pas mal au doigt avec un système de “toucher” et “de maintenir appuyer”. Et on a du flash pour le navigateur !!

tablette-f10t-janus-ldlc (28)
Avec Windows 7, la tablette tactile répond bien, il n’y pas de trop de latence grâce à l’Atom dual-core. Et la tablette ne surchauffe pas trop, cependant vous entendrez quand même son petit ventilateur souffler au dessus de l’écran.

tablette-f10t-janus-ldlc (9)

LDLC propose la tablette avec Windows 7 pro installé pour quelques euros de plus que la version que j’ai testé.

 

Windows 8

Après Windows 7, j’ai testé son descendant : Windows 8. Il faut savoir que Windows 8 est encore en développement, toutes les fonctionnalités n’étaient pas débloquées, et l’OS dans son ensemble n’était pas encore optimisé à 100%.

tablette-f10t-janus-ldlc (35)

Cependant, Windows 8 est fait pour le tactile. Des nouveaux rubans façons Office 2007-2010 sont apparus pour éviter le “clic droit” de la souris. Ils présentent plus de fonctions, et facilitent la navigation sur le système. L’ergonomie a été retravaillé pour le futur de l’informatique.

tablette-f10t-janus-ldlc (39)

tablette-f10t-janus-ldlc (37)

tablette-f10t-janus-ldlc (40)
un clavier séparé en deux pour ceux qui veulent écrire avec leurs pouces en tenant la tablette à 2 mains

 

Ubuntu 11.04

Passons chez les concurrents libres : Ubuntu et Android.
Dans le cas d’Ubuntu, l’installation s’est bien passée, et le système marchait très bien. Réactif et optimisé pour le tactile, Ubuntu 11.04 est rempli d’icônes à “scroller”, à toucher etc.

tablette-f10t-janus-ldlc (41)
Je précise que je ne suis pas un fanboy Windows ou Linux ou même Apple. La navigation sur Ubuntu était encore plus aisé que sur Windows 7 et 8. La barre de raccourcis à gauche de l’écran est un plus ! Et comme d’habitude avec une distribution Linux, vous avez le choix des armes : firefox ou chrome, OpenOffice ou LibreOffice, The Gimp, etc. Vous faites vos choix dans les bibliothèques de logiciels (“packages”) pour avoir une bonne productivité.

Un seul regret sur Ubuntu 11.04, il ne semble pas y avoir de clavier virtuel présent et activé directement sur le système. Dans ce cas, vous devrez garder votre freesbee carré sous le coude pour faire une recherche rapide dans les dépôts d’Ubuntu (3 claviers sont facilement trouvables et installables : 1, 2, 3).

 

Android

Enfin, Android ! Un système mobile que j’affectionne beaucoup sur une tablette tactile (ou netbook tactile) ! Grâce au projet androidx86, vous pouvez installer votre système mobile préféré sur un ordinateur ayant une plateforme x86 (pas encore de version x64, je crois).

tablette-f10t-janus-ldlc (6)

C’est donc en 2 secondes (littéralement!) qu’Android peut coéxister avec Windows 7 sur deux partitions de disques durs différentes.
J’étais très enthousiaste à l’idée d’utiliser Android sur cette tablette; cependant après l’installation, c’est un dur retour à la réalité. L’écran tactile n’est pas supporté, un comble pour cet OS mobile. Tout doit être géré à la souris et au clavier, à moins d’être un expert et de créer son propre driver.
Pour Android, le test n’a pas été concluant.

Utilisation & Performance

Concernant l’utilisation de la tablette, elle sera en fonction de votre choix d’OS installé. S’il s’agit de Windows 7, alors tout sera possible ! Ce ne sera plus vraiment une tablette, mais plus un ordinateur de bureau avec un petit écran tactile.
Il est évident que vous ne pourrez pas jouer à Crysis 2 ou Deus EX HR sur la F10T Janus, mais les jeux en flash, les réseaux sociaux, la bureautique avancée, etc…, tout le reste sera possible.

Un autre bémol concerne le clavier bluetooth : il requiert l’insertion d’un dongle sur la tablette, ce qui nous prive d’un port USB. Et en plus de cela, il doit être rechargé par un port MiniUSB avant de s’en servir.

tablette-f10t-janus-ldlc (33)

Enfin, le principal frein de cette tablette sera son poids et son autonomie de 2h30-3h. Ne vous éloignez pas d’une prise électrique trop longtemps, car 2h30 c’est court ! Face à un iPad ou une Galaxy Tab 10.1, la F10T Janus ressemble plus à une personne agée prise d’incontinence urinaire.

Conclusion

Si vous êtes un geek ou un bidouilleur, vous aimerez les possibilités de la F10T Janus de LDLC. Si vous êtes un fou du travail et que vous êtes contre les OS mobiles, vous aimerez la Janus.
Cependant, si vous n’avez jamais eu de tablette tactile, que vous êtes souvent en déplacement, que vous ne souhaitez pas un produit trop lourd ou trop encombrant; je ne peux vous conseiller cette tablette.
Son premier prix est de 400€, ce qui est cher pour une tablette tactile sans OS (donc à vous de payer la licence ou de vous tourner vers les OS libres), lourde et très peu autonome.

Pourquoi LDLC n’a t’il pas fabriqué un netbook avec un écran tactile ?
Pour moi, c’est une question de tendance. Si LDLC avait pu proposer ce produit au boom des netbooks, il aurait fait fureur. Mais on a le sentiment que ce sera un produit mort né.
Seuls les techniciens travaillant sur Windows XP/Vista/7, et en déplacement, auront peut-être besoin d’un tel produit. LDLC aurait-il senti le besoin d’un produit de niche ? Ce serait une réponse valable.

Aujourd’hui, à l’air des tablettes légères et fines comme un stylo, la F10T Janus arrive trop tard.

Pour finir, si quelques-uns trouveront un intérêt à l’acheter, une grande partie du public se détournera de cette offre. Pour quelques euros de plus par exemple, vous pourrez posséder une Acer Iconia Tab A500, mieux finie, plus complète, plus autonome.

 

Galerie d’images

le 17 81
-

17 Comments

  1. bonjour,
    désolé de parler d’autre chose,mais j’ai acheter le 7 juillet 2013 une tablette archos 101 g9 de Archos mais elle me marquait « charge lente:veuillez utiliser le chargeur dédié » pareil quand j’ai essayé avec le câble usb .mon petit frère de 4 ans a sans faire exprès a abîmé l’embout que l’on branche dans la tablette du câble de charge et donc là la tablette ne charge plus du tout il lui reste 40% de batterie après au revoir tablette. pensez-vous que Archos va me rembourser car c’est ma deuxième tablette la première était une polaroid acheter chez conforama elle avait un problème au bouton marche/arrêt et la c’est celle-ci.je sais pas je suis peut-être un chat noir!?

  2. j’ai acheté la tablette mais lorsque je tape un M c’est le trait de soulignement qui s’affiche que faut il faire ?

  3. Bonjour,

    Merci pour ce test qui va m’éclairer dans mon prochain achat.

    J’ai une question concernant l’utilisation de la tablette sous Windows 7 : Est-il possible de faire tourner l’écran en mode « portrait » comme pour lire un livre ?

    J’ai également une autre question concernant l’installation du Windows 7 : As-tu utilisé un lecteur de DVD USB ou bien une clé bootable ? L’ordre de boot peut il être modifié dans le bios ?

    Cordialement,

    1. Bonjour, Je viens de recevoir la mienne, sans OS.
      Installation de Win7 en USBBOOT sans problème.
      installation de différents logiciels en passant par des fichiers ISO et lecteur virtuel.
      Affaire à suivre, quelques soucis avec l’écran tactile, qui agit sans intervention de ma part…?

      La tablette réagit lorsqu’on la pivote et l’écran passe en mode en portrait.

    1. Le format du test est « spécial » ou la tablette est « spéciale » ?? :)

      Concernant le clavier virtuel pour Ubuntu, je n’ai pas dit qu’il n’y en avait pas, j’ai dit qu’il n’y en avait pas d’installé et d’activé à la base. En gros, si tu veux en installer un, il te faut un clavier connecté pour rentrer la recherche de packages.

      1. Non, la tablette est un peu spéciale ;)

        Ok pour le clavier, faut juste préciser que cela se trouve assez rapidement sur le Market (euh non les dépôts Ubuntu) malgré le fait qu’il faille l’installer avec le clavier… d’où le partenariat avec Canonical pour ce genre d’ennuis mineurs !

  4. Houlààà, l’Atom N455 est bien un mono-core (la version dual-core est constituée des N550 et N570). Pour ce qui concerne la version d’Android-x86, c’est un peu normal que pour le moment elle ne supporte pas le tactile : à la base c’est prévu pour des netbooks et non pas pour des tablettes tactiles (tout comme la version que Acer implémente d’ailleurs sur sa série Aspire One).

    Malgré tout, sympathique test, qui prouve que l’ont peut sortir des chemins battus et rebattus par les constructeurs « établis » :)

    1. Ok ;) je m’auto-corrige avec une ceinture ;)

      Je sais que le projet Android-x-86 est d’abord prévu pour les netbooks. Mais une implémentation de l’écran tactile pourrait permettre aux nombreuses tablettes Windows7 de bénéficier d’une alternative intéressante en passant sur cet OS mobile. Ca viendra peut-être un jour…

  5. mouaf…

    LDLC ne fabrique rien, elle a juste acheté un lot de tablettes maestro C de chez EvolveIII (constructeur australien?).

    Evolve la vend en tripleboot mais avec meego à la place de ubuntu.
    Si LDLC a la meme politique qu’avec ses portables « de la marque » en fait des modeles CLEVO meme pas relookés, il y a des chance de trouver cette tablette ailleurs (bien) moins chere
    Ceci dit, si quelqu’un pouvait me dire ou trouver une evolveIII maestro S sous meego, qu’il le fasse savoir ici….

  6. Merci beaucoup pour ce test, surtout avec Ubuntu, mon système d’exploitation favori. Nul doute que les prochaines versions (peut-être à partir de celle qui sortira au mois d’octobre) corrigeront le problème du clavier virtuel.

    1. Pas de problème, il faut tout essayer pour avoir un regard objectif :)
      Et c’est vrai qu’Ubuntu est très bien optimisé pour les petits écrans (grace à leur expérience sur les versions netbooks). J’espère que les corrections des prochaines versions amélioreront encore plus l’expérience utilisateur.

  7. Il me semble que l’intel N455 est dual-core.
    Enfin, la « WinPad » est une tablette chinoise qui n’a que deux intérêts : le port HDMI et son prix (300€).
    LDLC est un acteur connu et reconnu du marché français; niveau garantie etc, c’est quand même plus sur…

    Concernant W7 sur la tablette, il réagissait très bien comme indiqué dans le test.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *