Andromeda : le futur d’Android et ChromeOS ?

Par ,

Le 4 octobre 2016, Google pourrait présenter ses nouveaux smartphones Pixel, mais aussi un nouvel OS nommé Andromeda, issu d’une fusion entre Android et ChromeOS. Info ou intox ?

Depuis le commencement, Android est un système d’exploitation destiné aux smartphones. Avec l’avènement des tablettes, il s’est légèrement modifié pour s’ajuster aux grands écrans à partir de la version 3.0. D’un autre côté, les PC portables ont toujours eu le vent en poupe, Google a alors développé un autre OS plus adapté à l’usage des laptops : ChromeOS. Les années passant, des éléments de chaque système ont commencé à glisser de l’un à l’autre. Les plus récents Chromebooks sous ChromeOS peuvent ainsi faire tourner des applications Android. De son côté, ce dernier s’est vu doté d’un mode multi-fenêtre dans les versions Preview à partir de Marshmallow.

Google Andromeda

Le géant de Mountain View semble donc chercher à mixer ses systèmes d’exploitation dans un futur proche. Des lignes dans le code AOSP d’Android 7.0 Nougat ont fait référence à un système nommé “Andromeda”. Ce code aurait été testé sur la Nexus 9, la tablette phare de Google en 2015. Andromeda serait donc la fusion entre Android et ChromeOS, tirant partie du meilleur des deux mondes.

Une évolution naturelle

En dehors des lignes de code dévoilant Andromeda, il suffit d’observer les concurrents de la firme américaine pour se rendre compte que le chemin était déjà tout tracé pour une fusion de ses systèmes phares. Microsoft est probablement l’exemple le plus parlant avec Windows 8 puis le récent Windows 10. Là où Windows 7 était destiné aux PC, la version 8 a apporté un support des appareils tactiles. Certes, c’était loin d’être parfait, mais l’idée était là : mixer le monde mobile avec celui des ordinateurs plus sédentaires. Windows 10 en est l’aboutissement, permettant d’utiliser les tablettes aussi bien avec les doigts qu’avec un combo clavier/souris.

windows 10 multi devices
Windows 10 lors de sa présentation : un OS capable de tourner sur tout type d’appareil, fixe ou mobile.

Moins connue, mais tout aussi ambitieuse : Canonical, la société derrière la plus connue des distributions GNU/Linux. Initialement conçue pour PC, Ubuntu bénéficie de son côté d’Ubuntu Touch, une version mobile qui vise à fusionner les deux versions. Ainsi, la tablette BQ Aquaris M10 est capable de faire tourner des applications mobiles mais aussi PC plus classiques comme Gimp ou Firefox. Ayant moins de moyens que les firmes concurrentes, Canonical ne manque néanmoins pas d’idées et du soutien de sa communauté.

La résurgence de la Nexus 7 ?

Souvenez-vous, en 2012, Google créait l’événement avec la Nexus 7. Une tablette Android à la fois puissante et abordable. En 2013, la seconde version remportait autant de succès. Mais depuis, plus rien… La gamme Nexus semblait alors vouée à disparaître peu à peu, laissant place aux Pixel et Pixel XL qui seront présentés le 4 octobre. Est-ce vraiment la fin ? Il semblerait que non, des rumeurs ayant dernièrement annoncé un partenariat entre Google et Huawei afin de créer la nouvelle Nexus 7. Mieux encore, cette dernière serait le porte-étendard d’Andromeda. Si les rumeurs se confirment, Google risque d’attirer pas mal de fans, la Nexus 7 restant une tablette emblématique de la marque.

Il ne reste qu’à attendre le 4 octobre 2016 pour une keynote Google qui risque d’être riche en surprises. D’ailleurs, qu’en attendez-vous ? N’hésitez pas à donner vos pronostics dans les commentaires.

le 1 1702
- Marque(s) / Os : ,
Article précédentArticle suivant
1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *