Cyanogen souhaite qu’Android s’émancipe pleinement de Google

Par ,

Kirk McMaster, co-fondateur de Cyanogen, souhaite que Google libère Android de son emprise. Un projet est dans les cartons.

Logo CM12 Lollipop

Depuis sa création, l’OS mobile alternatif CyanogenMod basé sur Android remporte un franc succès auprès des utilisateurs amateurs de modding et autre customisation. Fort de sa réussite, Cyanogen est même sous contrat avec des firmes réputées comme OnePlus ou Micromax. À ce jour, l’entreprise a engendré plusieurs millions de dollars de bénéfice. Néanmoins, aujourd’hui, ce statut de « version modifiée d’Android » ne suffit plus à Cyanogen. La firme américaine reproche plusieurs choses à Google.

[quote align=”center” color=”#999999″]Lire : Dossier pour tout connaitre sur le root Android[/quote]

D’abord, AOSP, le code source d’Android, est supposé être en Open Source. Pourtant, celui-ci est développé puis partagé par Google, version après version. En celà, il s’agit plus d’un outil mis à disposition des développeurs que d’un véritable projet ouvert.

En outre, bien que chacun soit libre d’utiliser ce code source pour développer son propre OS, les conditions pour y inclure la boutique en ligne Google Play sont strictes et précises. Kirt McMaster perçoit ce principe comme un chantage.

fondateurs-cyanogen

Aujourd’hui, le fondateur de Cyanogen souhaite devenir le fer de lance d’une version réellement libre d’Android. Un système d’exploitation mobile totalement ouvert que n’importe qui pourrait transformer à volonté.

Un projet titanesque et onéreux

Kirk McMaster annonce une version d’Android émancipée de Google, dotée d’une boutique inédite et indépendante, à paraitre dans les 18 mois.

Le projet est ambitieux, mais possède plusieurs limites. D’abord, son prix est démesuré. Créér une boutique d’applications suffisamment sécurisée et attrayante pour les développeurs nécessite des dizaines de millions de dollars, sans compter les mises à jour à effectuer pour assurer une compatibilité avec les nouveaux composants matériels.

La preuve en est l’App Shop d’Amazon, qui après cinq ans de développement et un budget pharamineux est loin d’être aussi probant que le Play Store de Google.

De plus, les différents contrats de Cyanogen reposent sur la présence du Google Play officiel sur l’OS alternatif. En voulant prendre son indépendance, l’entreprise joue avec le feu et s’expose à la colère de ses partenaires ainsi que de ses utilisateurs.

Seul l’avenir dira si Cyanogen s’engouffre dans la bonne direction. Que pensez-vous de ce projet ?

le 1 994
-
Article précédentArticle suivant
1 commentaire
  1. Absolument débile! Un, sinon le seul problème d’Android est le fait que l’OS diverge, en plus de la fragmentation introduite par les surcouches et le nombre absolument aberrant des modèles Android proposés par les constructeurs de smartphones, d’où délais inacceptables de mises à jour et limite arbitraires de 18 mois après le lancement d’un smartphone pour sa MAJ! Un meilleur contrôle du développement de l’OS et une limitation volontaire des modèles par les constructeurs constituerait une bonne réponse à La Pomme qui affiche qd même une santé insolente face à un microcosme Android qui s’essouffle et ne génère plus les mêmes profits pour les constructeurs. A birntôt pour voir l’évolution de la situation. J’envisage de plus en plus de virer ma cuti et de passer de l’autre côté car mes expériences avec mes smartphones et tablettes Android commencent à devenir frustrants!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend