Real Racing 3 : gratuit, mais à quel prix ?

Par ,

Real Racing 3 est arrivé. Il était très attendu et, s’il ne déçoit pas côté technique, son passage au « freemium » pourra laisser perplexe …

2013-03-04 13.50.08

Du très bon

2013-03-04 13.56.19Plutôt axée sur le réalisme, la série Real Racing s’est assez rapidement imposée comme le « Gran Turismo » des tablettes et téléphones portables. On ne reviendra pas sur les mérites de Real Racing 2, assez unanimement reconnu comme un des meilleurs jeux de course iOS et Android. C’est avec l’appui des talentueux développeurs d’Iron Monkey (Dead Space) que les équipes de Firemint ont finalement accouché de cette troisième itération, très attendue. Techniquement, le nouveau studio Firemonkey ne déçoit pas, Real Racing 3 est une claque. Testé sur un iPad 3, les graphismes sont hallucinants de finesse, le niveau de détails des voitures comme des décors rivalise avec les productions sur consoles de salon. Poussé dans ses retranchement, ma tablette n’offre néanmoins pas une animation parfaitement fluide en permanence. Cela reste jouable, mais il y a des saccades occasionnelles, peut-être sont-elles absentes sur iPad 4, mais je ne saurais le dire. Il faut donc un GPU musclé pour profiter pleinement de Real Racing 3 et de son nouveau moteur.

Concernant la prise en main, c’est du tout bon. Le jeu est très accessible (je suis une quiche en jeux de course, alors je peux le dire) et devient de plus en plus exigeant au fur et à mesure que l’on désactive les aides à la conduite. De quoi contenter un large public.

Côté contenu, c’est aussi très satisfaisant : 46 voitures, 900 épreuves sur des circuits réels comme Suzuka, Silverstone, Laguna Seca, etc. On a bien sûr la possibilité d’améliorer et de redécorer ses bolides, bref, le rêve, et tout ça pour … 0 €.

À l’absurde

Oui, c’est « gratuit » et c’est ça le problème, on aurait largement préféré payer. Car une des premières choses que l’on remarque dans Real Racing 3 est l’absence de mode multijoueurs. De VRAI mode multijoueurs je veux dire. Car on pourra s’interroger longtemps sur la pertinence du « Time Shifted » multiplayer implémenté dans le jeu. Son principe est que lors des épreuves, vous concourrez contre des clones artificiels de personnes réelles. Ce mode multijoueurs est donc forcément en « différé ». Je ne connais pas les détails de ce « clonage » de conducteur virtuel, mais assurément, voilà qui ne remplace pas une vraie partie multijoueur « en direct », qui était tout à fait possible dans Real Racing 2. Alors ? Limitation technique du moteur de jeu ? Bien sûr que non, l’absence de multijoueur est simplement due à son incompatibilité avec le modèle économique instauré par Electronic Arts pour Real Racing 3.

2013-03-04 13.57.26
Vous devez attendre pour les réparations, les achats, les améliorations…

Car le jeu passe au Freemium. Ce n’était pas forcément une catastrophe en soi. On aurait pu accepter de payer le jeu en petits morceaux, une voiture par ci, un circuit par là. Pourquoi pas, après tout ? Même si au final, on s’attend bien à ce qu’avoir la totalité du jeu revienne plus cher que de payer une fois pour toutes, mais bon, c’est le « jeu » ma pauv’ Lucette.

Mais EA est allé plus loin, trop loin. Car s’il existe bien des « packs » de voitures et de circuits, Real Racing 3 tournerait presque vers le jeu de « time management » façon Farm Story.

Les temps d'attente se cumulent.
Les temps d’attente se cumulent.

En effet, les pièces de vos voitures s’usent lorsque vous courrez et il faut les réparer périodiquement, jusque-là tout va bien. Le problème, c’est qu’une réparation demande non seulement de l’argent, mais aussi du temps ! Entre 5 et 30 min sont en général nécessaires pour réparer une voiture. Il faut aussi attendre lorsque vous effectuez une amélioration ou même que vous achetez un nouveau modèle. On comprend dès lors beaucoup mieux pourquoi toute forme de multijoueur doit être « asynchrone ». Un système calamiteux qui nuit gravement au rythme du jeu.

Certains choisiront d’attendre, d’autre d’écourter le supplice en utilisant des « pièces d’or ». Cette seconde monnaie du jeu est bien plus difficile a obtenir en jouant que les « R$ » qui sont d’un usage plus commun. Si vous avez beaucoup de voitures, les pièces d’or peuvent défiler assez vite et vous aurez tôt ou tard à en acheter en argent réel. Ainsi, que vous achetiez tous les packs de voiture et de circuits ou non, vous aurez toujours potentiellement besoin de pièces d’or. Dans le concept, Real Racing 3 lorgne un peu vers le jeu d’arcade, sauf que dans ce dernier cas, si on paye sa partie, c’est qu’on n’a pas la machine à la maison…

Aussi, Real Racing 3 est-il perclus d’achat in-app dont certains affichent des tarifs pas très raisonnables :

  • Pack de voitures / circuits à 1,79€ ; 4,49€, 8,99€ et 17,99 €.
  • Pack de R$ de 1,79€ à 89,99€ (pour 5 000 000 R$).
  • Pack de pièces d’or de 1,79 € à 89,99 € (pour 1000 pièces).

S’ajoute à ça les traditionnels (et très inélégants) liens sponsorisés vers des annonceurs variés. Alors, scandale ? Pas complètement non plus, car en l’état, on peut vraiment s’amuser à Real Racing 3 sans débourser un sou, ou bien pour quelques euros. En fait, les joueurs très occasionnels ne verront sans doute pas de problèmes majeurs (hormis l’absence de vrai multijoueur) au modèle économique proposé par EA. On a quand même la désagréable impression l’éditeur transforme ce qui aurait pu être un festin vidéoludique en une série de snacks mal emballés.

Les joueurs exigeants, ceux qui passeront beaucoup de temps sur le titre, qui voudront avoir la totalité du contenu et en profiter longtemps pourront se sentir floués par cette attitude. Malgré leurs efforts, ils pourront toujours à un moment ou à un autre se retrouver à cours de pièces d’or et sentir qu’il ne sont pas vraiment propriétaire d’un jeu qu’ils auront peut-être payé avec largesse.

Conclusion

Real Racing 3 n’est pas un mauvais jeu en l’état, il est magnifique et il peut être très fun, mais il aurait été incontestablement meilleur s’il avait été monétisé d’une manière plus « traditionnelle ». Malheureusement, c’est donc un gâchis. Au lieu de s’affirmer comme le Gran Turismo des tablettes, Real Racing 3 me donne plus envie de ressortir Real Racing 2, que je peux utiliser à ma guise et qui propose un vrai mode multijoueur.

Télécharger Real Racing 3

Real Racing 3
Real Racing 3
Développeur: ELECTRONIC ARTS
Prix: Gratuit
Real Racing 3
Real Racing 3
Développeur: Electronic Arts
Prix: Gratuit+
le 7 1709
- Marque(s) / Os : ,
Article précédentArticle suivant
7 commentaires
  1. Est ce que quelqu’un peu m aider car je n arrive pas a telecharger le jeu sur ma nouvelle tablette samsung galaxy tab 3 il me dise que ne peu pas l instaler sur ce suport est ce normal?

  2. je vous trouve bien mauvaise langue…
    j’ai passé ma soirée de samedi et une partie de la journée de dimanche a jouer, je n’ai JAMAIS eu a attendre !
    J’ai acheté au départ la focus, qui dispose désormais de toutes les améliorations, j’ai 250k en argent (de quoi acheter une ou deux voitures supplémentaires et debloquer les circuits associés), et toujours une trentaine de casques (qui permettent d’annuler les temps d’attente). j’ai terminé une série, et commencé une seconde (chaque voiture permet d’accéder à 2 séries de courses)
    le mode de jeu avec aide a la conduite est simplissime, il est très facile de gagner les trophées et donc, de gagner des casques… sous réserve que l’on améliore régulièrement ses voitures
    le jeu est extrement fluide, aucun bug (hormis la connexion FB, mais bon, je m’en fou pas mal…)
    au final, toutes les remarques négatives évoquées dans cet article sont tout bonnement infondées !

    1. Est-il possible d’acheter des véhicules avec des casques en or? Je viens de recevoir une promo, mais pas assez de crédit pourtant plus de 100 casques. Merci

    2. Tout à fait d’accord, je n’arrête pas d’y jouer et je n’ai jamais dépensé un seul casque pour écourter le temps d’attente. Du moment où l’on possède au moins 2 véhicules, il suffit de passer de l’un à l’autre au grès des réparations et améliorations. En profitant des promos à -20% sur les prix des véhicules, on arrive très vite à en avoir 4-5. Je change ainsi de véhicule et parfois de cup pour ne jamais attendre.

      Conduire sans aucune aide n’est pas très dur et ça rapporte quelques bonus en plus.

      Le seul reproche est que c’est un jeu très gourmand et la fluidité est parfois un peu limite avec un chipset RK3066 (1280×600, GPU Mali 400MP4)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *