Test Samsung Galaxy Z Flip 4 : le smartphone pliant à clapet continue son évolution en douceur

Par ,

Samsung Galaxy Z Flip 4

8.7 sur 10
On aime Le concept toujours aussi accrocheur / Autonomie et photographie en amélioration / Écran externe qui permet un peu plus d’interactions / Performances stellaires On aime moins Prix en hausse / Recharge pas si rapide que ça / Pas de protection IP contre la poussière / Chauffe lors du gaming / À quand le retour du port micro-SD ? De la prise casque ?

Sans réelle concurrence, le Galaxy Z Flip 4 vient prendre la relève du déjà très sympathique Z Flip 3 de 2021. Cette nouvelle cuvée ne marquera pas une révolution dans le domaine des smartphones pliants. Elle tente néanmoins de gommer les défauts les plus gênants de la précédente génération. De quoi susciter un engouement croissant pour ce type d’appareil ? Réponse dans ce test complet du Samsung Galaxy Z Flip 4.

Lancé conjointement avec son grand frère Z Fold 4, le nouveau smartphone pliant du constructeur coréen semble vouloir rester sur ses acquis. Pas de grosse révolution pour cette année, mais de subtiles améliorations qui devraient néanmoins plaire à un large public : performances améliorées, écran plus résistant, meilleure autonomie…

S’il ne sera pas forcément pertinent de changer votre Z Flip 3 dans l’immédiat, le Galaxy Z Flip 4 reste quand même le meilleur choix à l’heure actuelle si vous voulez investir dans un premier smartphone pliant pas trop onéreux.

Samsung Galaxy Z Flip 4 : spécifications techniques

Cette année ne sera pas placée sous le signe du changement. Les améliorations sur le Z Flip 4 se font à coup de petites touches discrètes. Samsung semble avoir pris un soin particulier à augmenter la résistance de son smartphone pliable. La partie photo subit elle aussi quelques améliorations. N’oublions pas l’accroissement de capacité de la batterie, ainsi que le passage sur un SoC plus récent. En bref, cette année voit l’arrivée d’une certaine maturité du concept.

  • Écran Dynamic AMOLED 2X 6.7’’ – 2640 x 1080 px – 120 Hz
  • Écran externe Super AMOLED 1.9’’ – 512 x 260 px
  • SoC Qualcomm Snapdragon 8 Gen 1
  • 8 Go RAM
  • 128, 256 ou 512 Go de stockage interne
  • Appareil photo dorsal : 12 MP + 12 MP
  • Appareil photo frontal : 10 MP
  • Port USB-C
  • Port nano-SIM + eSIM
  • Wi-Fi 6, Bluetooth 5.2
  • Batterie : 3700 mAh
  • Certification IPX8
  • Dimensions : 165.2 x 71.9 x 6.9 mm – Poids : 190 grammes
  • Android 12 avec surcouche OneUI 4.1

Prix Galaxy Z Flip 4

Malgré peu d’améliorations – mais elles ont leur importance – sur le Galaxy Z Flip 4, le prix subit une belle hausse en cette année 2022, en particulier sur le modèle 128 Go. Il faut ainsi composer avec une augmentation de 70€ par rapport au Z Flip 3 128 Go. La version intermédiaire avec 256 Go de stockage monte de 20€. Bonne nouvelle pour les utilisateurs qui cherchent une grosse quantité de mémoire : un Z Flip 4 avec 512 Go de stockage fait son apparition sur le marché !

Voici la nouvelle grille tarifaire :

  • 128 Go : 1109€
  • 256 Go : 1169€
  • 512 Go : 1289€

Notez que Samsung propose pas mal d’offres de reprise et autres réductions qui permettent de diminuer le prix d’achat de son smartphone pliable.

Signalons au passage qu’aucun chargeur n’est fourni dans la boite. Il faudra donc peut-être prévoir un petit budget supplémentaire si vous n’êtes pas équipé du matériel adéquat.

Design et finitions

Le Z Flip 4 ne fait pas de folies cette année. Le design reste quasiment inchangé par rapport au Z Flip 3, au point qu’il sera ardu de voir les différences visuelles entre les deux modèles.

Look

Et pourtant, il y a bien quelques changements. Tout d’abord, le Z Flip 4 perd quelques millimètres en largeur et hauteur. La charnière est aussi légèrement plus fine. On remarque au passage que les modules photos sont plus proéminents qu’auparavant. Le poids de l’ensemble reste assez similaire à la précédente génération, flirtant avec la barre de 190 grammes.

Design Z Flip 4

Pour cette nouvelle itération, Samsung a la bonne idée d’utiliser du verre mat au dos de son téléphone, les parties brillantes étant réservées au cadre en aluminium. Le Z Flip 4 est donc moins salissant que son ainé. Il est aussi plus résistant aux chocs grâce au traitement Gorilla Glass Victus +. L’engin peut toujours résister à des immersions accidentelles puisqu’il est certifié IPX8. En revanche, il supportera mal la poussière ou le sable.

Dos Z Flip 4

Connectique

Nous n’assistons pas à la moindre évolution du côté de la connectique. Le Z Flip 4 récupère ainsi le port USB-C OTG sur la tranche inférieure, de même que le lecteur d’empreintes placé sur le bouton d’alimentation sur le côté droit. Même les haut-parleurs et microphones sont placés au même endroit que précédemment.

Connectique Z Flip 4

Boutons smartphone Samsung

La 5G est bien entendu de la partie. Pour une future itération, nous aimerions vraiment voir apparaître un port micro-SD et/ou une prise casque, matériel trop souvent délaissé sur les smartphones haut de gamme, pliants ou non.

Prise en main

C’est indéniable : le Galaxy Z Flip 4 est un smartphone atypique, dont la prise en main peut paraître déroutante au premier abord. Le format allongé 22:9 risque d’en surprendre plus d’un.

Prise en main Z Flip 4

Et pourtant, on s’habitue rapidement à l’emploi de ce smartphone Android pas comme les autres. Outre les finitions exceptionnelles, le fait de pouvoir refermer son mobile d’un simple geste de la main a quelque chose de très satisfaisant. Malgré son épaisseur de 1.7 mm quand il est replié, le smartphone Samsung se glisse partout. On l’oublie vite une fois dans la poche !

Smartphone Samsung Plié

Par contre, il est toujours aussi difficile d’ouvrir le clapet avec une seule main. La charnière semble plus rigide que sur le Z Flip 3. Malgré ça, le concept séduit toujours autant, la charnière permettant quelques usages originaux grâce au mode Flex, en particulier lors de la prise de photos.

Écran Z Flip 4

L’écran du Z Flip 4 reste égal à lui-même. Le mobile à clapet récupère ainsi la dalle de 6.7’’ du modèle précédente, avec une définition identique. La fameuse pliure reste visible mais suffisamment discrète pour ne pas devenir une gène permanente. C’est surtout lors du toucher qu’on sent bien sa présence, l’écran semblant doté de deux bosses en son centre.

Écran Galaxy Z Flip 4

Pas de changements non plus du côté de l’écran externe, toujours muni d’une diagonale de 1.9’’. Samsung peaufine toutefois le logiciel pour rendre cet écran secondaire un peu plus utile que précédemment. On peut ainsi activer quelques fonctions comme la lampe-torche ou le mode avion sans ouvrir le Z Flip 4. Rien de transcendant. Cette petite dalle reste quand même pratique pour voir les notifications entrantes, la météo ou les prochains rendez-vous d’un coup d’œil.

Écran externe Z Flip 4

Interface

Pour sa nouvelle génération de smartphone pliant, Samsung utilise Android 12 avec sa surcouche maison OneUI 4.1. Les mises à jour sont garanties par le constructeur pour les 3 prochaines années.

Mode Flex OneUI

L’interface OneUI reste toujours aussi efficace, avec pléthore de réglages visuels et options pour gérer au mieux le fonctionnement du Z Flip 4. On ne note pas de différences majeures avec le précédent mobile pliable de la marque. Le mode Flex reste bien pratique pour prendre des photos bien stables ou des selfies avec les modules principaux. Ce mode de fonctionnement atypique reste cependant un peu gadget dans la plupart des cas, peu d’applications l’utilisant pleinement.

Dommage aussi qu’il y ait de trop nombreuses applications pré-installées sur le smartphone. C’est une habitude récurrente sur les appareils Samsung.

Photographie

Le Z Flip 3 n’avait pas laissé un souvenir impérissable pour la qualité de ses photos, en particulier en conditions de faible luminosité. Il faut dire qu’il récupérait les modules du vieillissant Galaxy S10 de 2019. Conscient du problème, Samsung annonce cette année des améliorations sur cette partie, avec un agrandissement des photosites pour une meilleure captation de la lumière. La définition reste quant à elle inchangée sur les deux modules arrière, soit 12 MP.

Photo jour Z Flip 4

Ultra-grand-angle smartphone Samsung

En pleine journée, les clichés pris par le Z Flip 4 sont irréprochables. La qualité est bien au rendez-vous, sans sur-exposition ou sous-exposition malvenue. Le mode HDR automatique gère parfaitement les diverses zones photographiée de façon à faire ressortir chaque détail.

En basse luminosité, l’agrandissement des photosites se révèle payant. Le smartphone pliant capte bien plus de lumière qu’auparavant. S’il n’atteint pas les sommets des photophones plus classiques, le Z Flip 4 fait incontestablement de beaux progrès sur les scènes nocturnes.

Au final, seul le zoom manque à l’appel. Le zoom numérique x10 transforme malheureusement les photos en bouillie de pixels. Un défaut rattrapé par l’excellente stabilisation OIS et le mode Flex, bien pratique pour de jolis portraits.

Performances

Le Galaxy Z Flip 4 s’équipe sans surprise du meilleur SoC actuel pour les appareils Android, le Snapdragon 8 Gen 1 de Qualcomm. Il est accompagné de 8 Go de RAM et un stockage UFS 3.1. En gros, de quoi supporter en théorie n’importe quelle charge de travail, même la plus exigeante. Rappelons quand même que le Z Flip 3 présentait l’an dernier quelques soucis de chauffe et de throttling qui limitaient son utilisation pour le gaming intensif.

Genshin Impact

Il semble toutefois que le nouveau smartphone pliant Samsung se débrouille mieux que son ainé. Sur Genshin Impact, tous les détails graphiques à fond et 60 fps, nous n’avons ressenti aucun ralentissement. Le jeu est fluide, c’est un vrai régal malgré une tendance à faire chauffer le mobile. Rien de bien méchant, il reste possible de jouer longtemps sans avoir les mains qui brûlent.

Pour ce qui est du quotidien, le Z Flip 4 est un vrai bonheur. Le smartphone encaisse sans broncher de nombreuses applications ouvertes et passe de l’une à l’autre sans le moindre ralentissement.

Multimédia

Samsung s’est toujours démarqué pour la qualité de ses produits multimédia. Le nouveau smartphone pliant de la marque asiatique profite pleinement de ce savoir-faire. Outre son magnifique écran, le Z Flip 4 nous aura ravi les oreilles avec ses haut-parleurs d’excellente qualité. Si le son reste orienté vers les médiums, on sent quand même la présence des basses, ce qui reste étonnant pour un appareil de ce gabarit.

C’est plutôt le format de l’écran qui risque de faire grincer quelques dents. Celui-ci étant très étiré, les vidéos affichent des bordures noires très épaisses sur les côtés. On finit par s’y habituer mais le contraste par rapport aux smartphones plus classiques pourra peut-être rebuter certains utilisateurs, malgré la qualité de la dalle AMOLED.

Autonomie

Le précédent smartphone pliant de Samsung nous avait laissé sur notre faim côté autonomie. Sa batterie de 3300 mAh avait beaucoup de peine à tenir une grosse journée. Le constructeur coréen met donc les bouchées doubles pour résoudre ce souci majeur en cette année 2022. Pour ça, il augmente la capacité de la batterie à 3700 mAh et profite de la consommation énergétique moindre du Snapdragon 8 Gen 1 pour rendre son smartphone pliable plus endurant que jamais.

Dans les faits, ce n’est pas encore la panacée. Il y a clairement une amélioration, mais l’autonomie du Galaxy Z Flip 4 ne lui permettra pas de tenir deux jours complets, même avec un usage peu intensif. On craint cependant moins de finir la journée à sec, comme c’était si souvent le cas sur le précédent modèle.

La recharge a aussi été améliorée, passant de 15W à 25W. C’est loin d’atteindre les sommets actuels. C’est quand même suffisant pour faire un plein complet en 1h15 environ ou tout simplement pour redonner un peu de punch à la batterie en milieu de journée. Comme auparavant, vous pourrez aussi utiliser la recharge sans-fil ou même recharger un petit appareil (comme une montre connectée par exemple) avec la recharge sans-fil inversée.

Conclusion Test Galaxy Z Flip 4

S’il ne change pas la recette originelle, le Galaxy Z Flip 4 gomme certains défauts de son prédécesseur. Il s’améliore en particulier sur la photo et l’autonomie, sans pour autant casser des briques. Le petit écran externe gagne aussi en flexibilité en nous donnant accès à plus de contrôles qu’auparavant.

Faut-il pour autant changer votre Z Flip 3 contre ce Z Flip 4 ? Probablement pas, les évolutions étant trop mineures d’une génération à l’autre. Par contre, si vous êtes décidé à investir dans un premier smartphone pliant pas trop cher, alors c’est sans conteste vers le Galaxy Z Flip 4 qu’il faut vous tourner.

le 0 130
- Marque(s) / Os : ,
Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend