Test Galaxy Z Fold 4 : le roi des smartphones pliants évolue timidement

Par ,

Samsung Galaxy Z Fold 4

9 sur 10
Les avantages Les écrans superbes / Les performances démentielles / La partie photo qui se bonifie / OneUI s’améliore pour le multi-tâches / Autonomie correcte Les inconvénients Une évolution trop légère par rapport au Z Fold 3 / Le format gagnerait à être encore élargi / Pas de micro-SD, ni de prise casque / Recharge pas assez rapide

Après le Z Flip 4, c’est au tour du Galaxy Z Fold 4 de passer entre nos mains. Tout comme son petit frère, le smartphone pliant cuvée 2022 ne change pas  la recette popularisée par les précédentes générations. Le constructeur sud-coréen préfère pratiquer de subtiles améliorations, en particulier sur la photographie et l’interface si spécifique au grand écran pliable. Faut-il pour autant passer du Z Fold 3 au Z Fold 4 ? C’est ce que nous allons vérifier dans ce test complet.

Toujours seul sur le marché des smartphones, le nouveau mobile pliant coréen ne prend pas trop de risques cette année. Les améliorations se veulent discrètes, au point qu’il est raisonnable de se demander s’il vaut le coup de migrer vers ce modèle alors que le Fold 3 a encore de beaux restes.

Samsung Galaxy Z Fold 4 : spécifications techniques

La marque asiatique commencerait-elle à manquer d’idées ? Nous n’en sommes pas encore là, mais il semble clair que la gamme Z Fold atteint son pic de maturité avec cette quatrième génération. Les apports sont mineurs : changement des modules photo, modifications (très légères) des mensurations, ajout d’un modèle avec un stockage plus grand et passage sur un SoC plus récent. Voici en gros ce qu’apporte le Galaxy Z Fold 4 dans ses valises.

  • Écran externe Super AMOLED 6.2’’ – 904 x 2316 px – 120 Hz
  • Écran interne Super AMOLED 7.6’’ – 2176 x 1812 px – 120 Hz
  • SoC Qualcomm Snapdragon 8+ Gen 1
  • 12 Go RAM
  • 256, 512 Go ou 1 To de stockage interne selon modèle
  • Appareil photo dorsal : 12 MP + 50 MP + 10 MP
  • Capteur photo frontal externe : 10 MP
  • Appareil photo frontal interne : 4 MP (sous l’écran)
  • Port USB-C
  • Wi-Fi 6, Bluetooth 5.2
  • Compatible S-Pen Fold Edition et S-Pen Pro
  • Certification IPX8
  • Batterie : 4400 mAh
  • Dimensions (ouvert) : 155.1 x 130.1 x 6.3 mm
  • Dimensions (fermé) : 155.1 x 67.1 x 15.8/14.2 mm
  • Poids : 263 grammes
  • Android 12 avec surcouche OneUI 4.1

Prix Galaxy Z Fold 4

Parangon des smartphones Samsung, leader incontesté du marché des smartphones pliants, le Z Fold 4 coûte sans surprise une somme importante. Les prix n’augmentent toutefois pas énormément pour cette nouvelle génération :

256 Go : 1799€

512 Go : 1919€

1 To : 2159€

Signalons que le modèle 1 To n’existait pas précédemment. Quant au S-Pen, il faudra une fois de plus l’acquérir à part, avec des tarifs oscillant entre 49€ et 99€ selon les versions.

Design et finitions

Le passage du temps ne voit pas changer radicalement le design du Z Fold 4. Samsung semble néanmoins avoir pris en compte les doléances de ses utilisateurs en modifiant légèrement le format de son smartphone pliant.

Design Z Fold 4 plié

Z Fold 4 ouvert

Attention, on parle ici de changements de l’ordre du millimètre. Ces petites touches permettent au smartphone d’être non seulement plus léger (bien qu’il reste plus lourd qu’un modèle classique) mais aussi plus facile à utiliser lorsqu’il est replié. Samsung en profite au passage pour renforcer le verre Gorilla Glass Victus avec une version Plus qui se veut plus résistante que jamais.

Dos smartphone pliant Samsung

Pour le reste, le mobile Android reste toujours aussi impressionnant, dans tous les sens du terme. Il pèse lourd et se sent clairement une fois dans la poche. Mais quand on le déplie, il y a toujours cet effet « wahou » !

Boutons smartphone pliant Samsung

Connectique Z Fold 4

Dommage que la connectique n’évolue pas d’un iota et que les modules photo soient toujours aussi proéminents. Le Galaxy Z Fold 4 ne conviendra pas à tous les utilisateurs malgré ses atouts indéniables.

Écran Z Fold 4

Décidément, le smartphone pliant de Samsung ne se lasse pas d’impressionner. Bien que la recette reste la même que les précédentes années, il y a toujours ce plaisir de la transformation du smartphone vers la tablette qui ne cesse d’agir.

Écran Z Fold 4

Le « petit » écran externe couvre mieux la surface qu’auparavant. Il est un chouïa plus large et perd quelques millimètres en hauteur. Sans atteindre le confort d’un écran plus classique, il se montre plus agréable à utiliser que sur le Z Fold 3.

Écran externe Z Fold 4

La grande dalle interne de 7.6’’ bénéficie elle aussi de ce léger élargissement. Elle conserve cependant un format plus carré qu’une tablette classique. Le Z Fold 4 n’est donc pas forcément idéal pour le multimédia, mais c’est un allié de poids pour la productivité.

Écran interne Z Fold 4

Comme toujours, les deux écrans profitent d’un rendu sublime. Par défaut, Samsung privilégie des couleurs vives, mais rien ne vous empêche de changer ça dans les paramètres pour un rendu plus naturel.

Interface

Comme pour le reste de son smartphone pliant, Samsung ne modifie sa recette qu’à petites touches. On prend quand même toujours autant de plaisir à retrouver OneUI qui fonctionne en parfaite symbiose avec Android 12.

Interface Z Fold 4

Outre les nombreuses options de personnalisation propres à cette interface, le constructeur revoit cette année son mode multi-fenêtres en lui adjoignant une barre des tâches bien pratique. Celle-ci permet de passer rapidement d’une application à une autre. Elle fait d’ailleurs penser à ce qui existe sous iOS, la partie gauche du dock affichant nos applis préférées et celle de droite les apps actuellement ouvertes.

Barre tâches Z Fold 4

Pour le reste, l’utilisation de OneUI reste identique à celle qu’on en fait sur un smartphone plus classique ou sur tablette. Nos remarques concernant le Z Flip 4 restent donc valables pour le Z Fold 4. Nous regrettons en particulier la forte présence de bloatware au sein du système…

Mode Flex Fold 4

Photographie

Tout comme son petit frère, le grand smartphone pliant de Samsung profite cette année de quelques améliorations sur la partie photographie. Le module principal de 12 MP cède sa place à un modèle de 50 MP, similaire à celui qui orne le Galaxy S22. Le capteur à zoom optique baisse en définition (de 12 MP à 10 MP) mais gagne un grossissement x3 au lieu de x2.

APN Z Fold 4

Grâce à ce nouveau triplet, le Galaxy Z Fold 4 affiche de meilleures performances que son prédécesseur. Les clichés sont toujours aussi vifs, une spécificité qui plaira à certains mais rebutera les utilisateurs qui aiment les rendus naturels.

Photo jour

Photo zoom

L’écran externe peut être mis à contribution pour prendre plus facilement des selfies avec les modules principaux plutôt que de passer par l’appareil de 10 MP.

Comme l’an dernier, c’est finalement le module de 4 MP placé sous l’écran qui pêche le plus. Il est plus discret qu’auparavant mais les photos sont toujours aussi mauvaises, avec trop de bruit et un sacré manque de détails.

Performances

Le précèdent flagship pliant de Samsung était déjà une belle bête de puissance. La nouvelle génération vise encore plus haut. Pour ça, on retrouve sans surprise le Snapdragon 8+ Gen 1 sous le capot, le meilleur SoC actuel dans le monde Android. Il est secondé par 12 Go de RAM, ce qui peut presque sembler indécent tant ce chiffre est énorme.

Gaming Z Fold 4

Le résultat est là. Jamais le Galaxy Z Fold 4 ne montre le moindre signe de faiblesse. Que vous utilisiez intensivement le multi-fenêtrage ou un jeu récent, vous ne verrez aucun ralentissement. Genshin Impact avec tous les détails poussés à fond tourne comme un charme. La chauffe reste maitrisée, ce qui limite donc le throttling.

Multimédia

Le Z Fold 4 embarque d’excellents haut-parleurs, qui font de lui une bonne plateforme pour le multimédia. Le grand écran est idéal pour le gaming, même si on voit (et on sent) encore la présence de la pliure centrale.

C’est plutôt pour les vidéos que le bât blesse. Le format carré n’aide pas à profiter des films en 16:9, les bandes noires sont trop larges. Le zoom devient donc indispensable dans certains cas. Mais ne boudons pas notre plaisir : il est diablement plaisant de transformer le smartphone en petite tablette pour se regarder un épisode sur le pouce !

Autonomie

Si le Z Flip 4 profite d’une batterie améliorée, il n’en est rien sur le Z Fold 4. Celui-ci conserve donc sa batterie de 4400 mAh, comptant uniquement sur la consommation énergétique diminuée du Snapdragon 8+ Gen 1 pour gagner en autonomie.

Difficile de calculer avec précision le temps d’utilisation du smartphone pliant Samsung. Il dépend avant tout de vos usages, en particulier ceux avec le grand écran. Il sera ardu de tenir la charge durant deux jours, surtout si vous passez l’essentiel de votre temps avec le smartphone déplié.

Néanmoins, la consommation reste suffisamment maitrisée pour assurer une bonne journée d’utilisation intensive. Le Z Fold 4 est plus endurant que le Z Flip 4, bien qu’il emploie de plus grands écrans.

La recharge ne bouge pas d’un iota. On reste donc sur du 25W. Face aux smartphones premium qui offrent généralement du 60W et plus, on ne peut s’empêcher de ressentir une certaines frustration… Il faut compter plus de 1h30 pour un plein complet.

Conclusion test Galaxy Z Fold 4

Le Galaxy Z Fold 4 reste cette année sur ses acquis, n’apportant que de légères modifications par rapport à la précédente génération. Si vous possédez déjà un Z Fold 3, autant le garder pour le moment. Le passage vers la nouvelle génération ne nous semble pas indispensable.

En revanche, si vous cherchez un smartphone pliant capable de se transformer en petite tablette tactile, foncez sans tarder sur le Z Fold 4. Il reste invaincu dans son domaine !

le 0 128
- Marque(s) / Os : ,
Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend