Huawei P20 Pro : notre test & avis du champion de la photo

Par ,

Nous avons testé le Huawei P20 Pro, le premier smartphone à triple appareil photo du marché. Tout comme le P9 à son époque, ce nouveau venu souhaite imposer de nouveaux standards. Mais faut-il pour autant payer le prix fort pour lui ? Réponse dans notre test complet.

Prix et spécifications

Le Huawei P20 Pro est clairement un smartphone haut de gamme. En début d’année il était affiché à 899€, soit 200€ de plus que son prédécesseur, le P10 Plus. Plus de six mois après, la somme demandée est plus douce, mais reste salée : 749€. Ce coût est cependant justifié par une fiche technique en hausse sur de nombreux points par rapport aux générations précédentes :

  • Ecran 6.1″ OLED 2240 x 1080 px
  • Processeur Kirin 970
  • 6 Go de RAM
  • 128 Go de stockage
  • APN avant : 24 MP f/2.0
  • APN arrière : 40 MP f/1.8, 20 MP f/1.6, 8 MP f/2.4
  • WiFi 802.11 a/b/g/n/ac, Bluetooth 4.2, NFC, USB-C
  • Dimensions : 155 x 73.9 x 7.8 mm
  • Poids : 180 grammes
  • Batterie 4000 mAh
  • Android 8.1 avec surcouche EMUI 8.1

Certains ne manqueront toutefois pas de remarquer que la définition d’écran régresse par rapport au P10 Plus. Pas de prise casque, ni même de port micro-SD à l’horizon, c’est dommage. Et le processeur est le même que celui du Mate 10 commercialisé en 2017. Malgré son âge, il promet de belles performances et une autonomie record grâce à l’usage d’une puce NPU fonctionnant avec un système d’intelligence artificielle. De belles promesses que nous avons testées durant plusieurs jours.

Design

Le Huawei P20 Pro est clairement un beau smartphone. Si l’écran est imposant, le terminal chinois sait garder un look plutôt compact grâce à son design borderless. Au final, il n’est pas beaucoup plus grand que mon Xiaomi Mi6 de 5.15″. Et tout comme lui, le P20 Pro adopte une coque en verre cerclée d’aluminium. C’est une vraie calamité pour les traces de doigts, mais il faut bien avouer que ça donne un look premium à l’ensemble.

Prise en main Huawei P20 Pro

Une fois en main, le smartphone asiatique fait sentir son poids relativement élevé. Il reste cependant très agréable à manipuler. Les boutons physiques situés sur la tranche droite tombent parfaitement sous le pouce. Quant au capteur d’empreintes digitales situés sous l’écran, j’avoue que j’aurai préféré le voir au dos, où il aurait probablement été plus accessible. Mais ne boudons pas notre plaisir : le P20 Pro est clairement un très beau smartphone, bien conçu avec le savoir-faire qu’on connait chez Huawei depuis des années.

Dos en verre Huawei P20 Pro

Connectique P20 Pro

Dernier point de design qui risque de diviser : la fameuse encoche – ou notch en anglais – héritée de l’iPhone X d’Apple. Si elle est présente, le constructeur asiatique a réussi à la réduire d’une belle façon. Elle n’empiète ainsi pas trop sur la dalle. C’était pour ma part mon premier essai avec une encoche. J’attendais le pire, mais au final j’ai réussi à l’oublier la plupart du temps. Huawei permet de plus de la dissimuler facilement de façon logicielle en rajoutant des bandes noires.

Ecran

La dalle OLED du Huawei P20 Pro est une belle réussite. Son format 19.5:9 la rend idéale pour le multimédia. L’encoche est masquée automatiquement sur la plupart des applications et ne viendra donc pas empêcher le visionnage de votre série Netflix favorite. OLED oblige, les couleurs sont très vives et les noirs profonds. La luminosité est suffisamment élevée pour une lecture en plein jour. Même la colorimétrie semble mieux ajustée que d’habitude chez le constructeur. Les couleurs ne sont pas aussi froides que d’ordinaire.

Ecran OLED Huawei P20 Pro

Au final, je n’ai qu’un reproche à émettre envers cette très belle dalle : elle vire vite au bleu quand on la regarde dans les angles. Un phénomène repéré sur la plupart des écrans OLED du marché, mais qui m’a semblé plus présent sur le P20 Pro. C’est particulièrement marqué quand on regarde une page à fond blanc, en naviguant sur Internet par exemple.

Ecran bleu P20 Pro

Appareil photo

C’est la grosse nouveauté du Huawei P20 Pro : trois APN au dos. Ces derniers sont très – trop – proéminents, ce qui empêche de poser le smartphone à plat sur la table. Une telle disposition risque d’ailleurs d’abîmer assez rapidement le verre au niveau des objectifs. Mais intéressons-nous plutôt à la qualité photo, que Huawei met particulièrement en avant dans sa communication. Après plusieurs clichés, on se rend vite compte que la qualité est au rendez-vous.

Photo capturée avec IA sur Huawei P20 Pro

Les trois objectifs permettent toutes sortes de folies : portraits, zooms, vidéos au ralenti… Les résultats sont clairement à la hauteur des attentes. Les couleurs sont naturelles, le piqué précis et même en basse luminosité le smartphone s’en tire très bien. Le zoom x5 est lui aussi particulièrement efficace, n’accusant presque aucune perte. C’est clairement impressionnant ! Que vous soyez un amateur ou un pro de la photo, le Huawei P20 Pro devrait vous apporter satisfaction, même s’il ne remplacera pas un vrai appareil photo numérique.

Photo portrait Huawei P20 Pro

Mais l’IA dans tout ça ? Il faut bien avouer que son comportement n’est pas toujours au top. Si l’APN est capable de repérer les objets les plus communs – animal, fleurs, nourriture – les couleurs sont moins naturelles en utilisant l’IA, car trop vives. Il arrive aussi que dans certaines situations elle perde un peu les pédales. Le résultat est alors moins bon qu’au naturel : découpage des formes trop abrupt, certaines zones floues. Malgré tout, un débutant trouvera probablement sa présence rassurante, l’IA s’occupant de tous les réglages en fonction de la situation. En conclusion, le P20 Pro est clairement un champion de la photo !

Interface et applications

Comme toujours, Huawei fait appel à sa surcouche EMUI pour complémenter Android. Il s’agit ici de la version EMUI 8.1, le smartphone tournant sous Android 8.1. Pour avoir possédé un Huawei P9 sous EMUI 5.1, je dois bien avouer que les changements sont peu nombreux depuis des années. Visuellement, on reste toujours aussi proche d’un look à la Apple, avec des icônes de couleurs vives aux bords arrondis. Si le tiroir d’applications est absent de base, on peut le rajouter depuis les paramètres pour obtenir un look plus proche d’Android Stock.

Surcouche EMUI Huawei P20 Pro

Ce que j’ai le plus apprécié sur ce Huawei P20 Pro est son fonctionnement parfaitement adapté au grand écran. Un tour dans les réglages permet d’éliminer la barre de navigation en bas de l’écran. C’est alors le lecteur d’empreintes qui permet de naviguer dans l’interface. Un appui court fait revenir en arrière, un appui long ramène au menu principal, etc. Un fonctionnement hérité des tablettes MediaPad et particulièrement adapté au grand écran sans bordures !

Navigation grand écran P20 Pro

Qu’on aime ou pas EMUI, on pourra déplorer comme toujours chez Huawei le trop grand nombre d’applications pré-installées. Booking, Facebook, eBay, Netflix et d’autres encore ne conviendront pas à tout le monde. On peut heureusement les désactiver et les masquer rapidement. Au final, je ne peux que vous recommander de tester EMUI en magasin avant de passer à l’achat du P20 Pro. Si cette interface n’est pas mauvaise, elle n’est pas non plus la meilleure actuellement et commence à accuser un certain âge.

Performances

Il ne faut pas le cacher, le Kirin 970 n’est pas le SoC le plus performant du moment. Il est sans conteste rattrapé par le tout-puissant Snapdragon 845 embarqué sur les smartphones les plus connus du marché haut de gamme. Cependant, le processeur maison de Huawei est capable de belles prouesses. Conçu sur une architecture Big.Little, il embarque huit cœurs qu’il utilise par groupes de quatre selon les besoins. Il reste ainsi performant dans tous les usages, ne présentant aucun ralentissement, même sur les usages les plus gourmands. Il a d’ailleurs obtenu le score très honorable de 209097 points sur le benchmark Antutu. Pas mal !

Benchmark Huawei P20 Pro

Mais c’est en multimédia que j’ai vécu la meilleure expérience. Le son émis par les haut-parleurs est particulièrement agréable, même s’il ne remplace pas un casque. Couplé à la dalle d’excellente qualité, ce smartphone est parfait pour visionner des films et séries. Malgré tout, Huawei continue de mal maîtriser un point important : la chauffe. Si elle est moins importante que sur mon vieux P9, elle reste plus élevée que chez des concurrents parfois moins cher. Ainsi, une séance de jeu un peu longue fera vite monter la température, rendant le smartphone peu agréable à garder en main. Idem quand on sollicite trop le smartphone avec l’écran éclairé au maximum.

Asphalt 9 sur Huawei P20 Pro

En dehors de ça, le Huawei P20 Pro ne m’aura pas déçu. Il est rapide, très stable et se permet même un déverrouillage incroyablement rapide avec l’empreinte digitale. La reconnaissance faciale est quant à elle un peu moins bonne, prenant plus de temps. Je reste néanmoins très satisfait des prestations de ce smartphone qui a bien vieilli depuis sa sortie en début d’année.

Autonomie

S’il y a bien un point qui m’a bluffé sur le Huawei P20 Pro, c’est son autonomie. Le NPU fait ici des merveilles, en particulier lorsque le smartphone est en veille. Le P9 était complètement à la ramasse à ce niveau. Son grand frère rattrape clairement le coup. Après une journée d’usage et une nuit complète, l’appareil affiche fièrement 54% d’autonomie. Même en forçant, nul doute qu’un utilisateur compulsif n’arrivera pas à vider complètement la batterie en une journée. Impressionnant !

Graphique autonomie P20 Pro

La batterie est donc excellente en veille. En usage multimédia, le smartphone se révèle tout aussi économe. En deux heures de vidéo YouTube avec la luminosité à 50%, le P20 Pro n’aura perdu que 16% d’autonomie. Un score excellent qui confirme son endurance monstrueuse.

Ne manque à ça qu’une recharge efficace. Ça tombe bien, c’est le cas ! Smartphone éteint, le chargeur fait récupérer 34% de batterie en 20 minutes seulement. Il faut donc compter à peine 1h30 pour remplir la monstrueuse batterie de 4000 mAh. Au final, il ne manque qu’une chose pour tout soit parfait : la compatibilité avec la charge sans-fil. Pour ma part, ce n’est pas rédhibitoire, mais ça risque de l’être pour certains acheteurs.

Conclusion

Le champion de la photo et de l'autonomie

8.8 sur 10
Les plus Conception soignée / Encoche discrète / Bonnes performances globales / Qualité photo au top / Autonomie monstrueuse Les moins Dalle OLED qui vire au bleu dans les angles / Chauffe parfois élevée / Applications pré-installées / Pas de prise casque, ni de port micro-SD / Pas de compatibilité Qi Conclusion Huawei P20 Pro Plus de six mois après son lancement, le Huawei P20 Pro vaut-il toujours le coup ? La réponse est clairement oui. Ce smartphone très élégant a de nombreux atouts, même s'il n'est pas parfait. Il se démarque avant tout avec sa qualité photo bluffante ainsi qu'une autonomie monstrueuse. Deux points gérés par l'IA, ce qui prouve que ce type de technologie a de beaux jours devant elle. Si le design n'est pas forcément des plus originaux, il est bien maîtrisé, comme toujours chez Huawei. L'encoche reste peu visible, le smartphone tient bien en main. Dommage que le verre soit aussi salissant et que les APN ressortent autant au dos. Au final, ce ne sont que des défauts mineurs. Sachant que certaines promotions baissent le prix de ce petit bijou à moins de 600€, il serait dommage de ne pas en profiter. Attention toutefois, la surcouche EMUI ne plaira pas à tout le monde ...
le 2 304
- Marque(s) / Os : ,
Article précédentArticle suivant
2 commentaires
  1. Vous êtes un peu en retard question test les test du p20 pro sont sortie il y a 6 mois maintenant il y a les test du mate 20 pro

    1. Bonjour,

      En effet, le P20 Pro est sorti il y a six mois, ce qui ne l’empêche pas d’être un excellent smartphone. Pour le Mate 20 Pro, nous avons fait la demande auprès de l’agence, il ne devrait donc pas tarder à être disponible pour un test complet :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *