Bilan du marché des tablettes en 2012, et perspectives 2013 #BonneAnnee

Tablette-Tactile.net vous souhaite une excellente année 2013 !

2012 avait été annoncée comme l’année des tablettes, et les prévisionnistes en tout genre ne se sont cette fois pas trompés. Le marché se renforce, gagne en maturité et laisse présager de très belles perspectives pour l’année qui démarre. Petit retour et enjeux de cette nouvelle année.

Retours sur 2012 : vers une maturité du marché des tablettes

Alors que l’iPad était la seule tablette crédible (malgré les initiatives nombreuses d’autres constructeurs en début d’année) et vendue en début d’année, les 12 mois écoulés ont vu les consommateurs se diriger vers d’autres contrées avec le succès de modèles comme la Kindle Fire, la Nexus 7 ou le Samsung Galaxy Note et la Note 10.1. 2012 a donc été l’année qui a amorcé (enfin ?) un rééquilibrage dans ce marché ultra dominé par la marque à la pomme, et qui a vu naître des alternatives crédibles à iOS. Bilan après 365 jours de bataille acharnée entre les grands acteurs.

Android : la maturité de la version tablette

La première version d’Android pour tablettes (rappelez-vous… HoneyComb…) n’avait pas complètement convaincu car elle constituait une version de transition vers Android 4.0 : Ice Cream Sandwich. Et si Google n’a pas revu fondamentalement l’ergonomie de son système pour tablette depuis plusieurs mois, l’ensemble a très clairement gagné en robustesse et en crédibilité. Le système de Google a vu apparaître de nombreuses applications, ses performances grandement améliorées, des mises à jour plus simples et mieux déployées (même s’il reste encore du chemin pour certains terminaux).

Android est présent sur des tablettes reportant de beaux succès commerciaux, et même des utilisateurs non geek s’en débrouillent très bien (Interview de Josette : une mamie qui a tout compris aux tablettes !). Certes nous restons loin d’une ergonomie simplissime (voire simpliste ?) d’un iOS, l’adhésion de tels segments de population est une preuve de la capacité du système d’exploitation à atteindre un public large.

Apple : l’après Steve Jobs et des mouvements de fonds

2012 a été sans aucun doute l’année de la transition pour Apple, après le décès du fondateur et PDG charistmatique Steve Jobs le 5 octobre 2011 (Apple, l’œuvre d’un Grand. Hommage à Steve Jobs). L’exemple le plus criant est l’iPad mini, format tant décrié Keynote après Keynote et finalement sorti cette année.  Amazing.

L’iPad – les iPads devrais-je dire – reste la tablette la plus vendue au monde et le restera encore longtemps (Les iPad premiers sur les téléchargements d’applications jusqu’en 2017), et une référence quand il s’agit de comparer un nouveau terminal arrivant sur le marché. Est-il mieux ? Plus fin ? A-t-il une meilleure autonomie ?

Mais des mouvements de fonds s’observent sur iOS :

  • une ergonomie vieillissante d’un système d’exploitation finalement peu revisité depuis plusieurs années et qui n’innove plus du tout,
  • des lancements d’applications phares ratés,
  • une Googlelisation d’iOS avec des applications comme Chrome, Gmail, Google Maps, Youtube
  • une remise en cause de l’écosystème d’accessoires avec le changement très contesté du connecteur 30 broches vers le Lightning…
  • un positionnement-prix en décalage avec les stratégies ultra agressives de concurrents comme Google ou Amazon ;
Et ces changements contribuent à une prise de conscience du consommateur qui finira par renvoyer Apple dans le segment où il excède : le marché de luxe et ses 10-20% de PDM.

Windows 8 : le tactile au coeur de la reconquête

Les tablettes Windows étaient une vaste blague en début d’année avec une ergonomie absolument pas adaptée au tactile et donc quasi inutilisables, mais Microsoft avait une très belle carte à jouer avec son nouveau système d’exploitation, et l’a jouée formidablement bien (pour le moment).

Avec une ergonomie vraiment différenciante et imposée aux constructeurs partenaires (a contrario d’Android où chacun y va de sa surcouche plus ou moins réussie) générant ainsi une homogénéité de l’expérience utilisateur quel que soit le terminal, Microsoft réussit un positionnement sur le fil entre un iOS (un OS, un terminal, une ergonomie) reconnaissable entre tous mais pâtissant d’un manque de diversité des terminaux, et un Android (plusieurs OS, plusieurs terminaux, plusieurs ergonomies) gagnant grâce au nombre de terminaux et de partenaires mais victime d’une vraie hétérogénéité des versions et impliquant une vraie complexité de développement et de déploiement des applications.

Alors certes le succès de la Surface n’est pas au rendez-vous, mais c’est un premier terminal et Microsoft n’a jamais basé son business model sur de lavent de matériel mais sur la vente de logiciel. C’est donc bien via ses partenaires que Microsoft réussira à conquérir le monde des tablettes.

2013 : Vers la révolution des usages

Avec un marché mature, des constructeurs expérimentés et des consommateurs appétents, 2013 sera l’année de la démocratisation de l’usage des tablettes tactiles dans de nombreux secteurs, et donc de la révolution de ces usages grâce aux tablettes.

Alors que 10% des foyers français étaient équipés de tablettes en 2012, les usages dépasseront cette année largement le cadre de la famille. L’éducation et l’enseignement bien sûr, secteur que nous accompagnons désormais activement (Lancement d’un site dédié aux tablettes dans l’éducation et l’enseignement) mais pas seulement. La banque-assurance, le BTP, EDF ou d’autres grandes entreprises du service public : de nombreux acteurs prennent conscience de la plus-value et bénéfices possibles grâce aux tablettes.

Mais les foyers verront aussi leurs usages revisités grâce à nos terminaux préférés. S’il faudra attendre 2016 pour inverser les courbes, les tablettes seront de plus en plus préférées comme terminal principal à l’ordinateur dans nos demeures (Les tablettes dépasseront les ordinateurs portables en 2016).

La lecture quant-à elle vivra aussi sa petite révolution. Les livres électroniques étant déjà d’avantage vendues sur Amazon US que les livres papiers, l’on pourra bientôt effectuer la même constatation en France (Les tablettes prennent le pas sur les livres et magazines papier). La lecture numérique multi-support en fonction du contexte devrait également émerger, des applications transverses voyant désormais le jour (e-ink, tablette, phablette, smartphones).

En bref, nous vivrons ensemble une très belle année 2013 qui ira bien au delà des évolutions technologiques (même si celles-ci seront bien présentes – nous en reparlerons) pour prendre en main de nombreux secteurs et leur apporter tous les bénéfices d’un vrai terminal portable connecté et accessible. Et vous pouvez compter sur nous : nous serons au rendez-vous pour être présent au côté de cette petite révolution !

Nous vous souhaitons au nom de toute l’équipe de Tablette-Tactile.net une année 2013 tout aussi belle, et en profitons pour vous remercier d’être toujours plus nombreux à nous lire !

le 0 50
-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *