Témoignage: la tablette tactile, outil de transition pour un étudiant en fin de cycle

Par ,
Témoignage: la tablette tactile, outil de transition pour un étudiant en fin de cycle
Témoignage: la tablette tactile, outil de transition pour un étudiant en fin de cycle

Nous avons le plaisir d'accueillir aujourd'hui Quentin Clément dans un témoignage invité. Bientôt diplômé de l'ISCOM Lille (école de communication) je souhaite me spécialiser dans la communication digitale et ainsi faire profiter de mon expertise l'entreprise qui saura me faire confiance. Bien ancré dans le milieu du sport suite à mon passage à l'INSEP et chez Sportlabgroup, j'ai aussi accompagné et conseillé le club de basket de Lille (LMBC) dans sa communication l'année de son accession en Pro B. 

Aujourd’hui, je n’ai pas de tablette tactile. Il y a plusieurs raisons à cela, je vous les énumérerai un peu plus loin. Je me suis donc intéressé de près à cet outil. Quels avantages pourrais-je en tirer ?

Mon dernier stage au sein de l’agence de marketing sportif Sportlabgroup m’a permis de travailler la visibilité de certaines marques internationalement connues sur le web. La gestion de l’e-réputation  d’une marque passe par une réactivité maximum et un sens de l’écoute absolue. Le développement du marketing mobile a permis une meilleure diffusion de l’information, elle est accessible pour tous, où que l’on soit et à tout moment. La tablette tactile a un côté bien plus qualitatif que le téléphone mobile, elle dispose d’un écran plus grand, de fonctionnalités beaucoup plus développées tout en gardant cet aspect de mobilité.

L’une des grandes tendances du web consiste à commenter certains évènements en direct sur les réseaux sociaux et en particulier sur la plateforme collaborative Twitter (ex : procès de DSK, Tour de France, eG8). Encore une fois la tablette tactile apparaît comme l’outil le plus approprié au Community Manager et journalistes qui se déplacent sur des événements de ce genre. Pour le particulier c’est l’outil pratique que l’on peut sortir dans l’avion, le train ou même encore dans le métro sur lequel je pose tout de même quelques réserves (sécurité notamment).

Plus qu’un outil de travail, je pense que c’est un outil d’ «aide à l’insertion professionnelle ». Si j’utilise les médias sociaux aujourd’hui c’est aussi pour trouver un emploi et créer mon réseau. Même si Facebook s’y prête beaucoup moins, Twitter, Viadeo, Linkedin sont des plateformes pouvant offrir des opportunités d’embauche dans le domaine de votre choix. Mais encore une fois, il est nécessaire d’être réactif, nous ne sommes pas les seuls, l’information va vite et n’attend pas. La tablette tactile permet donc d’être « joignable » à tout moment que ce soit pour un entretien, pour assister à un événement ou aller boire une bière avec ses amis, vous serez apte de répondre à la demande avec précision mais surtout rapidement.

Comme je vous l’ai dit en début d’article, j’émets quelques doutes concernant l’acquisition d’une tablette tactile (sinon j’en aurais déjà une !). Tout d’abord, le prix ! Il varie de 200 € à 900 € si mes références sont bonnes. En tant qu’étudiant ce prix n’est pas du tout abordable, à mon plus grand désarroi… Ensuite, la tablette devient utile à partir du moment où l’on peut se servir de cette formidable fonctionnalité, sa mobilité. En effet, aujourd’hui je me vois mal sortir une tablette tactile en plein métro ou même dans la rue. Le prix faisant des tablettes un objet prisé, il n’est pas encore venu le temps où l’on peut sortir une tablette tactile comme l’on pourrait sortir un téléphone ou un  baladeur mp3.

Alors il va falloir prendre son mal en patience et attendre les fêtes de Noël pour peut être se voir offrir notre première tablette tactile.

Personnellement, je donnerais n’importe quoi pour être le petit fils de iMamie

Vous pouvez retrouver Quentin Clément sur LinkedIn, Viadeo, @QuentinClement, ou +Quentin Clément

Que pensez-vous du témoignage de Quentin ? Quelle vision des tablettes avez-vous pour les étudiants ou les jeunes professionnels ? Est-ce l'outil idéal ?


le 6 930
-
Article précédentArticle suivant
6 commentaires
  1. Bonjour, je suis assez déçu par l’article.
    Le titre m’a soumis l’idée d’un comparatif prenant en compte les critères primordiaux pour un étudiant :
    – le rapport qualité prix
    – la compatibilité (open office, Word car Power-Point et Word semblent incountournablent)
    – l’aspect pratique (épuisement pour taper un mémoire ou bien pas de différence majeur avec un ordi portable…?)

    Au final, je découvre avec déception quelques vagues informations que l’on peux acquérir avec quelques minutes de réflection (prix moyen, risque de vol, mobilité – abonnement à prendre en compte pour le 3G ).

    Bon courage pour ta futur rentrée dans la vie active et/ou la validation de tes études.

  2. Je vois plus l’aspect convivial comme une possible méthode de fidélisation en agissant sur la proximité avec le client. Utilisant ma tablette tactile à cet usage professionnel, je peux certifier que la proximité est un argument de poids.

  3. Ne pas oublier que dorénavant, dans beaucoup de conférences de presse sportives nous voyons sur les tables, en direction des journalistes, des tablettes diffusant les logos de sponsors. La tablette devient donc aussi un objet publicitaire.

  4. Bien sûr, j’ai surtout voulu parler de son intérêt dans le marketing sportif et de son efficacité dans la gestion de communauté et la modération.
    L’aspect convivialité intervient est mis en avant pour un usage personnel avec sa famille, ses enfants, ses amis …

  5. Bon article dans l’ensemble mais un point important (à mon avis) en ce qui concerne l’usage des tablettes tactiles n’apparaît pas. Il s’agit de la présentation de projet par le commercial à son client. La tablette tactile a ici principalement un intérêt de convivialité mais tout dépend du secteur d’activité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend