Rétrospective : Comment Apple est devenu le premier vendeur de tablette tactile au monde

Par ,

Comment expliquer le succès d'Apple dans un secteur qui faisaient trembler tout les autres constructeurs ? Quelles sont les forces d'Apple, et comment la marque à la pomme arrive à créer un besoin chez le consommateur ? Voici 4 pistes de réflexion tirées de l'analyse du succès de l'iPad.

C’est en 2005, à Cupertino, que l’idée d’un smartphone naît. L’iPhone représentera la nouvelle révolution d’Apple. Trente mois de développement et 150 millions de dollars de dépenses plus tard, c’est en 2007 que ce nouveau produit sortira. Il démontrera toute l'ingéniosité des ingénieurs d’Apple qui révolutionneront la navigation tactile.

Entre 2007 et 2010, pendant que deux descendant de l’iPhone seront commercialisés, la même équipe d’ingénieurs travaille sur un nouveau projet. D’abord connue sous le nom de iSlate ou de iTablet, c’est le 27 janvier 2010 que la tablette tactile d’Apple sera présentée, sous le nom de iPad.

Jusqu’alors, aucune tablette n’avait percé auprès du grand public. Les smartphones et les PDAs communiquants (pour les plus vieux d’entre vous, la marque Palm aura laissée des souvenirs) régnaient en maîtres sur le monde mobile. Les ordinateurs portables comblaient les manques de ces objets aux petits écrans. Certes, quelques tablettes, pour la plupart sous Windows XP ou même Windows 7 (Archos 9) tentaient de faire leurs places depuis plusieurs années; mais en vain. Alors pourquoi l’iPad (1 et 2) a t’il tant marché ? Pourquoi le grand public est-il séduit par cet appareil ? Comment Apple a réussi ce qu’aucun autre constructeur n’avait réussi à faire ?

Voici 4 voies de reflexions sur ce succès :

  • le design :

Qui pourrait se plaindre du design des produits Apple ? Il est dur de mettre Apple sur le même pied d’égalité que ses concurrents. Avant l’iPhone et l’iPad, aviez-vous déjà eu un smartphone ou une tablette sertie d’aluminium brossé ? Là où les géants asiatiques mettent des plastiques (beaux ou moches), la marque américaine a choisi de délivrer sa tablette tactile avec un matériel noble et solide.

  • la technologie :

La technologie est l’une des armes d’Apple. L’iPad est dôté des mêmes éléments que l’iPhone : un écran multipoint décrit comme “parfait”, un accéléromètre, un gyroscope, un détecteur de luminosités, etc. Aucun constructeur n’avait produit un appareil aussi perfectionné à l’époque.

C’est aussi cela la différence : Apple est le premier à avoir proposé un produit alliant différentes technologies innovantes.

  • l’écosystème :

Sortir l’iPad 3 ans après le premier iPhone, créer une accoutumance à iOS (le système d’exploitation mobile d’Apple) et aux produits de la marque; c’était une stratégie parfaitement planifiée ! Le grand public s’était habitué à utiliser l’iPhone; et l’iPad, une sorte d’iPhone géant, est sorti après et a conquis les afficionados de la marque.

Et que dire des développeurs d’applications ? Eux aussi travaillaient sur la plateforme iOS; avec l’iPad, ces mêmes développeurs ont eu un nouvel outil sur lequel travailler.

Apple a créé un écosystème qui marche si bien, qu’ils essaient de l’implanter sur les Macs avec le Mac App Store.

  • le marketing :

Sur ce dernier point, Apple règne en maître également depuis plusieurs années. Rappelez-vous des campagnes Mac vs PC. Rappelez-vous des publicités pour téléphones avant 2007. Enfin, aviez-vous vu une publicité pour une tablette avant 2010 ? Et aujourd’hui, hormis l’iPad, voyez-vous des publicités pour d’autres tablettes ?

La réponse est simple : Apple est l’entreprise reine du marketing. Les publicités pour ses produits détaillent les caractéristiques de ces derniers mais aussi l’utilisation qu’on peut en faire. Aucun autre constructeur n’a ce pouvoir. Un pouvoir si grand qu’il serait à l’origine d’une religion.

Pour conclure sur cette rétrospective, il y a quelques semaines, nous apprenions qu’Apple était devenu le premier constructeur de smartphone au monde (passant devant Nokia); Apple est aussi le premier constructeur de tablette tactile. Petit à petit, les tablettes Android grignottent des parts de marchés au géant de Cupertino. C’est un marché en constante évolution, et l’on ne peut pas prédire avec certitude ce que l’avenir nous réserve, nous ne pouvons qu’attendre et contempler le passé.

Il est sûr que chaque personne est différente, mais il advient de se demander pourquoi nous possédons un même appareil malgré nos différences. A vous de répondre à cette dernière pensée dans les commentaires.

le 9 1436
- Marque(s) / Os :
Article précédentArticle suivant
9 commentaires
  1. Je reste un peu sur ma faim en lisant cet article. J’aurais aimé que le sujet soit un peu plus creusé. Je trouve que c’est un peu court. Excusez mon regard critique, mais cette impression de relative déception se répète souvent pour moi sur votre site. Je ne dis pas ça pour vous “casser” mais parce que j’ai envie que vous progressiez.

    1. Je vous remercie pour votre point de vue. Je ne pense pas que ça soit court; c’est un article qui expose 4 pistes de réflexion sur le succès d’Apple dans le domaine des tablettes tactiles. Nous aurions pu faire 50 pages sur Apple comme nous aurions pu exposer que les 4 pistes en “bullet point”.
      De plus les commentaires permettent de creuser avec vous d’autres pistes ou d’approfondir les pistes citées. De mon avis, les commentaires permettent de dépasser le sujet de l’article. Ensemble, nous pouvons aller plus loin, si vous le souhaitez; je vous laisse me dire ce que vous auriez mis en avant, ou creuser davantage…

  2. Remish: content de te parler, et pour ce que tu as je suis tout a fait d’accord !
    En somme Apple ne fait pas de haute technologie, mais c’est la seule entreprise à faire des produits avec des compsants divers qui vont bien ensemble. Et qui plus ait, qui fonctionnement.

    Les produits apple conditionnent l’utilisateur à en acheter d’autres. :)

  3. Apple est très fort et son armée marketing est très effiace. Nous nous sommes convertis a l’iPod pour madame et l’iPhone pour moi, qui suit très difficile en matière de mobile et qui sortait de deux années d’android.
    On a décide s’opter pour un iPad pour le prochain achat.
    Avoir un iPhone fait entrer comme dans une secte. je suis reste deux heures avec une amie qui a le même a regarder les apps, c’est dire.
    Faut dire que cet écosystème comme vous dites, fonctionne. a part les tentations du jail break, avec cet appareil vous focalisez sur son usage : surf, musique, radio … Et exit les soucis lies a la technique genre wifi qui ne marche pas etc… Sous android je passais plus de temps a l’optimiser qu’à m’en servir vraiment: installer des amplis pour killer les autres applis… Même sils ont leurs avantages aussi
    ici vous êtes client d’Apple, en témoigne un support a ma grande surprise present et réactif. Idem dans les Apple store : juste pour installer un film écran ils s’y mettent a deux, certes j’ai paye cher, mais depuis trois mois il tient super bien et ne bronche pas. Alors que sous android je le faisais moi même et il se décollait en moins de cinq jours. Exemple parmi d’autres….

    1. Je suis d’accord avec une partie de vos pensées : avoir un produit Apple, c’est rentrer dans un monde fermé. Mais cela devient un soucis aussi, on en perd son objectivité.
      Je possède un smartphone Android et il est fini le temps où je “killais” les applications pour sauvegarder de la RAM. Les androphones actuels et les tablettes Android marchent très bien, mais les débuts timides de Google et des constructeurs d’androphones ont attiré un regard négatif du grand public, qui a préfèré les produits d’Apple en oubliant que les débuts de l’iPhone était chaotique (jusqu’au premier jailbreak).
      Il reste qu’Apple bénéficie de cette aura qui envoûte les gens.

  4. Moi je trouve que l’effet “comment tu n’as pas le dernier iPad ?!!” à beaucoup joué aussi !
    Technologiquement y’a à mon sens pas grand chose de spectaculaire si ce n’est l’agrégation de composants : je m’explique : si on prend un Macbook : c’est jamais qu’un PC portable dans une belle coque en alu … Si on prend le clavier retro-éclairé … ben c’est jamais qu’un clavier avec les touches qui s’éclairent … Mais qui a eut l’idée de rajouter un capteur de luminosité ambiance pour rétro éclairer le clavier en fonction de la lumière ? … Ben la y’a plus qu’Apple …
    L’iphone c’est pareil : la technologie multi point : c’est pas Apple qui l’a inventé … mais c’est eux qui ont eut l’idée de le mettre sur ce type de terminal …

  5. Je pense qu’il y a au moins deux réponses:
    1.Apple a beaucoup progressé avec Mac OS X et les pubs qui sont faits autour du MacBook air et iMac. Chaque produit Apple a une particularité, le Air est “miniature” (ce n’est pas négatif), l’iMac est un grand écran, l’iPad est une tablette,…donc chaque appareil fait sa propre pub, c’est pour ça que l’iPod a fait progressé l’iPod.
    2. iOS est tellement bien pensé qu’il pousse naturellement vers les autres produits Apple, par exemple iTunes fait le lien. L’iPhone, l’iPad et de moins en moins l’iPod, sont les vitrines de la gamme des Macs. Évidemment c’est un peu plus compliqué que ça mais je ne vais pas m’étendre. Mais avant tout je pense que le grand public en devenu plus high tech avec le temps.
    :)

  6. Bon article, facile à lire. Dans le marketing, j’aurais aussi parlé des Apple store avec les genius qui crient et tapent dans la main des acheteurs d’iPad, toute une ambiance propice à la vente. (ça va etre mon prochain article d’ailleurs ^^)
    Et pour répondre à la dernière question: tous différents mais tous amoureux de l’iPad, meme si c’est une belle hyperbole utopique je répondrais en disant que les gens suivent l’effet de mode autour d’Apple. Mais tout règne a une fin, et ce pourrait bien être le tour d’android.

    1. Merci pour les compliments.
      Effectivement les Apple Stores participent à l’engouement autour des produits “pommés”. Avoir sa propre chaîne de distribution aide beaucoup.
      Concernant l’effet de mode autour d’Apple : ce qui est intéressant c est que l’iPod est un succès depuis sa sortie en 2001, mais il n’a pas eu un réel effet sur les ventes de Macs. Alors que l’iPhone et l’iPad ont fait découvrir les produits d’Apple au grand public, et ça se ressent dans les ventes des ordinateurs d’Apple, qui ont subit une croissance.
      Pourquoi l’iPhone et l’iPad ont crées un effet de mode que n’a pas crée les générations d’iPods sortis avant ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend