Interview : Où en sont les tablettes tactiles en Pologne ?

Par ,
Interview : Qu'en est-il des tablettes tactiles en Pologne ?
Interview : Qu'en est-il des tablettes tactiles en Pologne ?

Nous avons le plaisir de recevoir aujourd'hui dans notre série d'articles invités Laurent (Jerinte ou Gerente)   journaliste spécialisé sur l'actualité des nouvelles technologies et des médias numériques en Pologne, et qui anime fort logiquement le blog Les Nouveaux médias en Pologne. Cet article invité nous permettra de sortir un peu de notre regard francophone ou anglophone et de voir ce qui se passe ailleurs en Europe.

1) Bonjour Laurent. Pourriez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Bonjour. Je suis consultant, formateur et journaliste spécialisé sur l’actualité des médias numériques et des nouvelles technologies en Pologne. Sur mon site « les nouveaux médias en Pologne », je suis au quotidien l’actualité du secteur high-tech et le développement des usages numériques dans ce pays clé d’Europe centrale. La télévision numérique, la téléphonie mobile, les accès Internet ou le commerce électronique en Pologne figurent ainsi parmi les sujets de prédilection dont je traite régulièrement mais pas seulement : en tant que support d’avenir, les tablettes numériques sont également au coeur de cette « révolution numérique » en marche en Pologne.

2) Quand les premières tablettes numériques ont-elles débarqué sur le marché polonais ?

L’apparition des premières tablettes numériques en Pologne remonte à avril 2010, qui a coïncidé avec l’arrivée des premiers iPads dans ce pays. Au départ, l’appareil a surtout trouvé preneur auprès d’un public de technophiles avertis qui n’hésitaient pas à se procurer auprès de fournisseurs américains ou sur des sites d’enchères en ligne. Certaines enseignes polonaises ont ensuite commercialisé très rapidement une version de l’iPad avant même sa sortie officielle sur le territoire polonais. Puis les mois ont passé et il n’est désormais pas rare de croiser quelqu’un dans le métro ou dans les bus varsoviens avec son iPad en main.

Surtout, d’autres fabricants tels que Samsung ou Acer ont lancé des modèles de tablettes numériques plus économiques pour tenter de concurrencer Apple sur ce segment prometteur, ce qui a eu pour effet de stimuler la demande même si les prix des appareils restent élevés, surtout compte tenu du niveau de vie en Pologne.

3) Quels sont les principaux fabricants représentés en Pologne ?

Actuellement, le marché des tablettes numériques en Pologne reste incontestablement dominé par Apple et l’iPad, même si de sérieux concurrents sont récemment entrés sur ce segment de produits. On peut citer à titre d’exemple Samsung, Acer, Asus, Archos, Creative, HTC ou encore Dell.

A côté des grands noms de l’industrie high-tech, on trouve sur le marché polonais des marques de moindre notoriété telles que Viewsonic ou Prestigio. De plus, des fabricants polonais tels que la société Manta commencent également à investir ce marché, dans l’espoir de mieux cibler les attentes d’une clientèle polonaise toujours plus férue de gadgets numériques.

4) Les tablettes numériques rencontrent-elles un franc succès en Pologne ?

Fin avril, le cabinet Macoscope estimait à 50 000 environ le nombre de tablettes numériques actuellement en circulation en Pologne, un nombre qui devrait tripler d’ici la fin de l’année. Les modèles les plus populaires sont les différentes déclinaisons de l’iPad (environ 60 % de parts de marché), suivi du Galaxy Tab P1000 de Samsung (30 %) et du ZiiO de Creative (8 %). Les autres modèles de tablettes numériques occupent moins de 2 % de parts de marché en Pologne.

5) Quels sont les prix moyens de vente dans ce pays ?

Ils restent relativement élevés, surtout eu égard au revenu moyen en Pologne (pour information, 3315 zlotys, soit environ 820 euros). Pour acquérir les dernières versions de l’iPad 2, il faut débourser entre 2900 et 3400 zlotys (750 euros) en fonction de la quantité mémoire embarquée et de la prise en charge ou non des réseaux 3G. Cela représente près d’un mois de salaire, voire beaucoup plus si l’acheteur travaille en province !

Les autres modèles tournent autour de 2000 à 2200 zlotys (520 euros), voire un peu moins pour des appareils moins sophistiqués.

Par chance, les opérateurs polonais de téléphonie mobile subventionnent depuis quelques mois l’achat de tablettes numériques couplées à des forfaits. Le prix d’acquisition baisse alors sensiblement et peut même atteindre un « zloty symbolique » pour des engagements de très longue durée (24 ou 36 mois) et des forfaits conséquents. Notez néanmoins que l’iPad reste encore difficilement trouvable dans les boutiques des principaux opérateurs polonais, ces derniers lui préférant généralement les modèles de Samsung ou d’HTC.

6) Quelle est l’utilisation qui est faite par les Polonais des tablettes numériques ?

Il existe encore peu d’études sur le sujet mais je pense qu’on peut dégager trois grands types d’usage : le surf sur Internet, les jeux vidéos et enfin la lecture de « revues numériques » et autres  « e-books ». D’après ce que j’observe, je serais tenté de dire que c’est ce dernier usage qui est le plus développé en Pologne auprès des possesseurs de tablettes numériques.

Un nombre croissant d’éditeurs de presse polonais développent des applications pour l’iPad ou son équivalent qui permettent de télécharger, puis de consulter en ligne les derniers numéros d’une revue ou le contenu d’un livre. D’une manière générale, la presse polonaise accorde une attention toute particulière aux derniers développements de ce support dans lequel le secteur a fondé beaucoup d’espoir, à l’instar de l’industrie américaine et d’autres pays.

Les premiers retours d’expérience restent très modestes (quelques milliers d’abonnés seulement pour la version électronique des grands quotidiens polonais) mais certains industriels y croient dur comme fer !

7) L’industrie polonaise des loisirs numériques a-t-elle commencé à développer des applications spécifiques à ce type de support ?

Oui, c’est le cas. Outre les maisons d’édition, d’autres acteurs polonais de l’industrie high-tech préparent des projets spécifiques pour les tablettes numériques : c’est notamment le cas des éditeurs de jeux vidéos et des applications web.

Autre tournant attendu : la messagerie instantanée « Gadu Gadu » vient de lancer une version spécifique pour iPad qui pourrait bien faire décoller les ventes de l’appareil en Pologne.  « GG » – comme le prénomment affectueusement les Polonais – est en effet une véritable institution en Pologne et figure parmi les logiciels de messagerie les plus utilisés, loin devant Skype ou MSN Messenger.

Un grand merci à Laurent pour son regard sur ce marché des tablettes tactiles en Pologne. Vous pouvez le retrouver sur son site : Les Nouveaux Médias en Pologne.

le 0 895
-
Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend