Test Realme 7 : un smartphone milieu de gamme endurant et performant

Par ,

Realme est une jeune marque chinoise qui fait beaucoup parler d'elle dernièrement. Elle commence à s'implanter en Europe et rencontre un beau succès grâce à du matériel efficace mais abordable. Elle doit cependant affronter de rudes adversaires, notamment Xiaomi, qui boxent eux aussi dans la même catégorie en usant de stratégies similaires. Le nouveau Realme 7 saura-t-il se démarquer face à ses concurrents ? C'est ce que nous allons voir dans ce test.

Le Realme 7 vient succéder au Realme 6 sorti en début d'année. Petit frère du Realme 7 Pro, ce smartphone vise le milieu de gamme en tentant d'apporter dans ses valises quelques éléments tirés de modèles plus onéreux. On retrouve ainsi un écran avec un taux de rafraîchissement à 90 Hz et une batterie à recharge rapide 30W. Le Realme 7 se positionne aussi comme une évolution technique du Realme 6, adoptant par exemple un nouveau SoC MediaTek Helio G95 conçu pour le gaming.

Tout ceci semble plutôt sympa. Reste juste à voir si la fougue de la jeunesse ne risque pas de faire s'emballer la jeune marque asiatique…

Realme 7 : spécifications techniques

Commercialisé à peine six mois après son aîné, le Realme 7 dispose d'une configuration relativement similaire. Il adopte toutefois quelques nouveautés qui le rendent plus intéressant que le Realme 6, du moins sur le papier.

Présentation Realme 7

Jetons un coup d’œil aux caractéristiques de ce nouveau smartphone Android :

  • Écran 6.5″ IPS – 2400 x 1080 px – Rafraîchissement 90 Hz
  • SoC MediaTek Helio G95 à 2.05 GHz
  • 4, 6 ou 8 Go RAM LPDDR4X
  • 64 ou 128 Go de stockage interne UFS 2.1
  • APN arrière : 48 MP + 8 MP + 2 MP + 2 MP
  • APN avant : 16 MP
  • Connectivité : Wi-Fi 5, Bluetooth 5, NFC
  • Port USB 3.1 – Prise casque 3.5 mm
  • Double nano-SIM + micro-SD
  • Batterie 5000 mAh – Compatible Dart Charge 30W
  • Android 10 avec surcouche Realme UI

Globalement, Realme reste sur les acquis de son précédent terminal : même écran, partie photo presque identique, même connectique… Le changement s'opère néanmoins sur deux points cruciaux, à savoir le processeur qui passe du Helio G90T au tout nouveau Helio G95 et la batterie qui passe de 4300 mAh à 5000 mAh. Le Realme 7 devrait donc être plus puissant et plus endurant que son prédécesseur !

Prix et disponibilité

Le Realme 7 se veut tout aussi abordable que le Realme 6. Les prix officiels sont répartis comme suit :

  • 4 Go / 64 Go : 179€ (avec une ODR de 20€)
  • 6 Go / 64 Go : 199€
  • 8 Go / 128 Go : 249€

Ces différents modèles seront commercialisés dès le 21 octobre en France. Xiaomi risque d'avoir une sacrée épine dans le flanc dans les semaines à venir, Realme boxant exactement dans la même catégorie !

Design et finitions

Si vous passez du Realme 6 au Realme 7, vous risquez d'avoir une petite surprise. En effet, le nouveau venu est plus massif que son prédécesseur, qui était déjà loin d'être un modèle de finesse et de légèreté…

Dimensions et poids

On passe ainsi d'un smartphone de 162.1 x 74.8 x 8.9 mm à un appareil de 162.3 x 75.4 x 9.4 mm. Le poids est bien entendu augmenté en conséquence, montant de 191 grammes à 196 grammes. L'augmentation de gabarit est légère, mais se ressent à l'usage. Le Realme 7 est plutôt imposant, ayant du mal à se faire oublier dans la poche.

Prise en main Realme 7

Le design global ne change pas énormément d'une génération à l'autre. On retrouve ainsi un capteur photo arrière très proéminent qui rend le smartphone bancal quand on le pose sur la table. Le dos est toujours en plastique, mais profite maintenant un joli effet miroir à deux tons. C'est plutôt réussi, sans être trop flashy ni trop sobre.

Coque Realme 7

Connectique

Au niveau de la connectique, rien de bien neuf. Realme fait le choix de garder la prise casque 3.5 mm, chose qu'en tant qu'amateur d'audio je ne peux que saluer !

Connectique Realme 7

Le constructeur chinois met aussi à disposition des utilisateurs un tiroir contenant deux ports nano-SIM plus un emplacement pour une micro-SD. Là encore, je ne peux que saluer une telle initiative alors même que les smartphones trois fois plus chers abandonnent micro-SD et Jack 3.5 mm à tour de bras, comme le Oneplus 8 pour ne citer que lui…

Trappe SIM Realme 7

Boutons

La prise en main du Realme 7 reste plutôt agréable malgré sa taille. Le lecteur d'empreintes digitales placé sur le bouton d'alimentation tombe parfaitement sous le pouce. Les boutons de volume sont placés suffisamment bas pour être accessibles sans contorsions dans tous les sens.

Realme 7 bouton alimentation

S'il ne fait pas des folies esthétiques, le Realme 7 est quand même bien conçu. Je vous recommande néanmoins d'utiliser la protection en silicone fournie dans la boite pour éviter d’abîmer le revêtement brillant de la coque et surtout pour protéger le capteur photo arrière.

Écran

Du côté de l'écran, pas de gros changements par rapport à l'ancien modèle. Le Realme 7 conserve ainsi sa définition de 2400 x 1080 px et une dalle IPS au rendu un peu trop froid d'origine. Heureusement, une option permet de modifier la température pour rendre le tout un peu plus équilibré.

Paramètres écran Realme 7

Le rendu global est très agréable à l’œil, avec des couleurs vives. Divers réglages permettent d'ailleurs de jouer sur la vivacité de la dalle, chacun devrait donc y trouver son compte.

Écran Realme 7

En plein soleil, le Realme 7 se défend plutôt bien. Certes, il n'est pas au niveau des smartphones Android les plus haut de gamme, mais reste utilisable sans trop de contraintes grâce à une bonne luminosité. Son seul défaut provient du réglage automatique pas toujours très réactif et surtout trop élevé dans les endroits peu éclairés. Rien de bien méchant, ça se change facilement à la main.

Interface Realme UI

En dehors de quelques réfractaires comme Xiaomi et Huawei, la plupart des constructeurs ont maintenant tendance à revenir vers des interfaces proches d'Android Stock. Personnellement, je trouve que ce n'est pas plus mal !

Realme UI ressemble donc fortement à ce que propose Google sur ses Pixel, avec quelques ajouts maison en plus. Sans atteindre le niveau de personnalisation d'OxygenOS, le système de Realme – basé sur Android 10 – se révèle très agréable à prendre en main.

Realme UIRealme 7 interface Android

On trouve quelques options sympathiques comme la barre d'accès rapide sur le côté de l'écran, la possibilité d'afficher le tiroir d'applications ou non, modifier le look des icônes… Autant de petits détails qui permettent de s'approprier le smartphone en le configurant à notre image.

Realme 7 paramètresRealme 7 personnalisation icônes

Au besoin, vous pourrez aussi désinstaller les quelques applications pré-embarquées comme Facebook ou Netflix. Contrairement à certains constructeurs, Realme ne vous impose pas de les conserver en tant qu'applications système. Un bon point en faveur de la jeune marque asiatique !

Qualité photo

Du côté de la photographie, le Realme 7 change légèrement de configuration, abandonnant le capteur de 64 MP pour passer sur un modèle de 48 MP :

  • Capteur principal de 48 MP
  • Capteur ultra-grand-angle 119° de 8 MP
  • Module portrait noir & blanc de 2 MP
  • Module macro de 2 MP

Il en ressort des résultats de bon aloi, même si on doit composer avec quelques défauts comme souvent en milieu de gamme.

En plein jour, la qualité est franchement bonne, avec un très bon piqué et une bonne restitution des détails. Mais dès qu'on expose l'appareil à des conditions moins clémentes ou qu'on fait usage des capteurs annexes, les résultats deviennent plus aléatoires.

Realme 7 photo jour

Ainsi, on distingue vite une réduction de la qualité globale de nuit. Le mode Nuit permet de rattraper le coup mais au prix d'une certaine surexposition des sources lumineuses. Quand on passe au mode grand-angle, on constate une faible distorsion, mais une baisse de la netteté. Ne l'utilisez donc que dans des endroits vraiment bien lumineux pour pallier ces petits défauts.

Comme souvent, une IA viendra à la rescousse des débutants. Celle-ci se débrouille plutôt bien pour reconnaître les situations – intérieur, nourriture, personne, etc… – mais à tendance à parfois trop exagérer sur le rendu des couleurs.

Realme 7 qualité photo

De son côté, la partie vidéo est plutôt classique. On profite d'une stabilisation numérique de très bonne facture. Le Realme 7 peut filmer jusqu'en 4K 30 fps ou 1080p à 60 fps. Les amateurs d'effets spéciaux pourront même se faire plaisir avec le timelapse ou le ralenti.

Globalement, le Realme 7 s'en tire plutôt bien pour un smartphone milieu de gamme. Il devrait être en mesure de satisfaire un large public.

Performances

Si la toute-puissante firme Qualcomm squatte le haut de gamme, c'est souvent MediaTek qui a les faveurs du milieu de gamme. Le Realme 7 reprend ainsi à son compte le tout nouveau SoC chinois Helio G95 en remplacement du G90T du Realme 6. Avec 8 cœurs et une architecture BIG.Little, cette puce se destine aux gamers tout en promettant une autonomie conséquente.

Interface et jeux vidéo

Force est de constater que le pari est réussi. Dans les usages les plus basiques, le smartphone ne présente aucun ralentissement au sein de l'interface. Le rafraîchissement d'image à 90 Hz assure une fluidité exemplaire en toutes circonstances. Même en multitâches le Realme 7 se débrouille bien. MediaTek a joliment évolué ces dernières années et propose maintenant du matériel à la hauteur.

Jeu vidéo Genshin Impact

La partie gaming est aussi surprenante d'efficacité. J'ai utilisé pendant plusieurs heures Call Of Duty Mobile et Asphalt 9, ça tourne très bien même avec les détails au maximum. Alors oui, ce n'est pas aussi parfait qu'avec un smartphone à 1000€, mais pour un modèle à 250€, le Realme 7 s'en sort très bien. J'ai juste constaté une certaine chauffe, mais qui reste contenue. Seuls les titres les plus exigeants comme l'incroyable Genshin Impact mettront un peu à mal le SoC, ce qui entraîne une certaine baisse de fluidité.

Audio et vidéo

Pour le multimédia, il y a du bon et du moins bon. Le son délivré par l'unique haut-parleur est de piètre qualité. Je vous recommande de passer par la prise casque, ça sera déjà plus agréable. Ou sinon, l'idéal reste de brancher un DAC sur le port USB-C, mais là on sort du sujet !

Pour ce qui est de la vidéo, c'est déjà mieux. Le Realme 7 supporte Widevine L1, vous pouvez donc profiter de Netflix et autres à pleine capacité. Le grand écran IPS est idéal pour le multimédia, le poinçon de l'APN frontal se faisant vite oublier.

Autonomie

L'une des évolutions majeures apportées par le Realme 7 est sa batterie de 5000 mAh. Elle vient remplacer le modèle de 4300 mAh du Realme 7. Couplée aux optimisation logicielles d'Android 10 et de Realme UI, elle promet de nombreuses heures d'utilisation.

Le nouveau-né de la firme asiatique est un vrai monstre d'endurance, surpassant allègrement des smartphones plus haut de gamme pourtant réputés increvables. Durant mes essais, je n'ai jamais eu à recharger au bout d'une journée. J'ai pourtant régulièrement cumulé visionnage de vidéos sur YouTube, navigation web et gaming durant de longues heures. Après plus de 6h d'écran allumé, la batterie est en général encore pleine à plus de 40%.

Chargeur Realme 7

En veille, le smartphone se décharge très lentement. Ajoutez à ça plusieurs optimisations logicielles et vous aurez un appareil qui saura vous accompagner sans problème durant deux jours, voire plus !

Le tout est complété par la Dart Charge, qui n'est autre qu'une charge rapide à 30W. Cette dernière permet de refaire le plein de la batterie en une petite heure. Ce n'est certes pas aussi rapide que la charge à 65W du Realme 7 Pro, mais c'est largement suffisant pour récupérer une journée d'usage en cas d'urgence avec juste 30 minutes sur le secteur.

Realme 7 : notre avis

Sur le papier, le Realme 7 n'apporte pas beaucoup de nouveautés par rapport au Realme 6. Dans les faits, la marque chinoise améliore juste ce qu'il faut en adoptant un nouveau SoC et une plus grosse batterie. On y gagne en puissance et en endurance. Que vous soyez à la recherche d'un smartphone endurant ou que vous vouliez jouer à vos jeux préférés, le Realme 7 devrait être en mesure de vous contenter si vous n'avez pas un gros budget.

Il faudra toutefois composer avec quelques désagréments, en particulier un gabarit assez imposant et un haut-parleur décevant. Rien de rédhibitoire à mon sens, on reste sur du milieu de gamme où quelques compromis sont nécessaires. En plus, vous aurez droit à une interface proche d'Android Stock plutôt sympathique !

Notation

8.5 sur 10
Les avantages Excellent rapport qualité/prix - Autonomie phénoménale - Bonne performances en jeu (et au quotidien) - Écran 90 Hz de bonne facture - Interface Realme UI de bonne qualité - Jack 3.5 mm et micro-SD - Charge très rapide Les inconvénients Gabarit imposant - Haut-parleur médiocre - Qualité photo parfois aléatoire - Luminosité automatique un peu capricieuse - Chauffe lors du gaming (mais ça reste supportable)
le 0 102
- Marque(s) / Os :
Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend