Test Realme 8i : le smartphone idéal à moins de 200€ ?

Par ,

Après ses Realme 8 et 8 Pro, la marque chinoise lance son Realme 8i. Comme la version 7i que nous testions en début d’année, cette déclinaison « i » se vaut plus abordable que ses homologues grâce à quelques concessions sur le matériel. Avec un prix d’appel inférieur à 200€, ce smartphone Android a de quoi séduire comme vous allez le voir dans ce test.

Note : L’appareil prêté pour ce test est une version d’import destinée au marché russe. Les visuels peuvent donc varier par rapport à un Realme 8i acheté sur le marché français. En dehors des applications pré-installées, tout le reste est similaire d’une version à une autre.

Realme 8i : spécifications techniques

On pourrait penser que le Realme 8i est un smartphone très proche de son ainé. Il n’en est rien. À la lecture de la fiche technique on remarque de grosses différences qui font que le 8i prend parfois le pas sur son homologue plus haut de gamme :

  • Écran 6.6’’ IPS – 2412 x 1080 px – 120 Hz
  • Processeur Helio G96
  • 4 ou 6 Go de RAM
  • 64 ou 128 Go de stockage interne
  • Appareil photo dorsal : 50 MP + 2 MP + 2 MP
  • Appareil photo frontal : 16 MP
  • Ports USB-C, Jack 3.5 mm, port micro-SD
  • Dual nano-SIM
  • Wi-Fi 5, Bluetooth 5
  • Batterie : 5000 mAh – Recharge rapide 18W
  • Dimensions : 164.1 x 75.5 x 8.5 mm – Poids : 194 grammes
  • Android 11 avec surcouche Realme UI 2.0

Comme vous pouvez le constater, le 8i fait l’impasse sur l’écran AMOLED. On gagne toutefois au passage le rafraichissement à 120 Hz, grand absent de la série 8. Le nouveau venu utilise aussi un processeur plus puissant, le Helio G96, au lieu du Helio G95 du Realme 8. Cerise sur le gateau, le 8i hérite du mode de mémoire virtuelle utilisé sur le GT Master Edition.

Il faut toutefois composer avec quelques concessions. On perd donc la recharge rapide de 30W pour passer sur du 18W seulement. L’appareil photo principal passe de 64 MP sur le Realme 8 à 50 MP sur le 8i. Il faut aussi faire avec un des dimensions plus imposantes, l’écran étant plus grand de 0.2’’ sur le 8i.

Prix

Tout comme Xiaomi, Realme est une marque qui casse les prix de ses smartphones. Le Realme 8i est donc très abordable, puisqu’il est affiché à partir de 199€ dans sa version 4/64 Go. Le prix monte ensuite à 249€ pour le modèle 6/128 Go plus performant.

Notons que le Realme 8 est commercialisé aux mêmes tarifs. Le choix final se fera donc selon vos besoins : allez-vous privilégier l’écran 120 Hz ou AMOLED ? Allez-vous vous orienter vers plus de RAM/stockage ou vers un processeur plus récent ?

Design et finitions

Le Realme 8i est un bon gros bébé. Avec plus de 8 mm d’épaisseur et un poids qui frôle les 200 grammes, vous allez le sentir passer dans votre main !

Realme 8i prise en main

Pour tout dire, le 8i est plus proche du Realme 7 que du 8 en termes de mensurations. Il faut néanmoins prendre en compte que l’écran du nouveau venu est plus grand que celui de ses ainés, ce qui explique en partie son embonpoint.

Coque Realme 8i

Bien qu’il soit gros, le Realme 8i reste agréable au regard grâce à sa coque noire irisée. C’est beaucoup plus sympa que le gros marquage « Dear to leap » tape à l’œil qui ornait le modèle 8 !

Realme 8i bouton alimentation

À l’usage, on constate quand même quelques points noirs. Ainsi, le bouton d’alimentation – qui renferme le lecteur d’empreintes digitales – a tendance à beaucoup bouger. Je vous recommande d’utiliser dès que possible la coque de protection en silicone fournie dans la boite.

Realme 8i bloc photo

Autre point gênant : l’épaisseur du bloc photo qui est très proéminent au dos du smartphone. Là aussi, il sera avisé d’utiliser la protection en silicone pour éviter toute casse à ce niveau.

Connectique Realme 8i

En dehors de ça, le Realme 8i s’en sort bien. Il compense ses défauts avec une connectique touffue : port micro-SD, USB-C et double-SIM. Il y a même une prise casque qui viendra soutenir l’unique haut-parleur présent sur la tranche basse du smartphone.

Écran

La dalle IPS du Realme 8i surfe sur la mode des rafraîchissements élevés. Là où le Realme 7 proposait un taux de 90 Hz, le 8i monte à 120 Hz comme le GT Master Edition.

Écran Realme 8i

Si on ne profite pas d’aussi belles couleurs et contrastes qu’avec un écran AMOLED, on profite quand même d’une fluidité accrue. Les joueurs devraient particulièrement apprécier l’écran du 8i. Pour tout avouer, je préfère utiliser une dalle IPS plutôt qu’AMOLED si celle-ci m’offre un rafraichissement élevé. Il est difficile de se passer du confort du 120 Hz une fois qu’on y a gouté !

Le reste est classique. On trouve l’APN avant logé dans un poinçon. La définition Full HD évite les gros pixels. En bref, l’écran du Realme 8i est très agréable à visualiser, surtout qu’il profite de plusieurs réglages de colorimétrie afin de s’adapter aux goûts de chacun.

Logiciel

Je ne m’étendrai pas trop sur la surcouche Realme UI 2.0 car j’ai déjà eu l’occasion d’en parler longuement lors de mes précédents tests.

Realme UIRealme UI applicationsRealme UI personnalisation

Cette interface est pour moi l’une des plus sympathiques de ces dernières années, offrant un visuel proche d’Android Stock tout en proposant une pelletée d’options de personnalisation. Alors qu’OxygenOS semble sur le point de tirer sa révérence, Realme UI 2.0 me semble une excellente alternative !

Le seul inconvénient réside dans le bloatware bien trop présent sur cette surcouche. Heureusement, on peut désinstaller les applications inutiles.

Qualité photo

Étant donné qu’il est une version allégée du Realme 8, le Realme 8i est un peu moins bien doté côté photo. Le smartphone Android est donc équipé des modules photo suivants :

  • 50 MP : principal
  • 2 MP : noir & blanc
  • 2 MP : macro
  • 16 MP à l’avant

Comme souvent, il ne faut pas attendre de grosses performances, on reste en entrée de gamme. Le 8i s’en tire toutefois bien pour les clichés en plein jour. Les couleurs sont plutôt bien équilibrées, avec un rendu global correct. On note quand même un rendu un peu fade mais rien de bien méchant.

Realme 8i photo jour

Les photos en noir & blanc tirent aussi leur épingle du jeu pour peu que l’éclairage soit correct.

Realme 8i photo n&b

C’est en basse luminosité que les choses se gâtent. Les clichés font apparaître un gros bruit numérique, rendant l’ensemble peu exploitable. Idem pour le mode macro, toujours aussi décevant.

Realme 8i photo macro

Vous l’aurez compris, le Realme 8i ne se destine pas aux pros de la photo. Il conviendra uniquement aux personnes qui ne prennent que des clichés de façon sporadique.

Performances

Les Realme 7 et 8 n’étaient pas des monstres de puissance avec leurs processeurs Helio G95. Il en va de même avec le Helio G96 du Realme 8i. Ce SoC de nouvelle génération reste clairement orienté vers l’entrée de gamme et ne fera pas de miracles si vous aimez jouer intensivement.

Pour le quotidien, ce processeur assure toutefois une bonne vélocité avec une navigation très fluide au sein de l’interface du smartphone. L’écran 120 Hz apporte un plus indéniable en terme de confort. Je n’ai eu à souffrir aucun ralentissement ou plantage lors de la navigation web ou pendant le visionnage de vidéos. Pour ce qui est des usages basiques, le 8i assure.

Realme 8i gaming

Les choses se gâtent pour le gaming. Impossible de faire tourner le gourmand Genshin Impact à fond, le smartphone rame trop quand on pousse les graphismes au maximum. Il faut donc s’orienter vers des réglages minimaux et composer avec quelques ralentissements sporadiques. C’est un peu mieux que sur les Realme 7 et 8 mais ça ne fait toujours pas d’étincelles. Si vous avez le budget, orientez-vous plutôt vers le GT Master Edition, bien plus véloce.

Multimédia

Avec son écran de 6.6’’, le Realme 8i séduira les amateurs de films et séries. Bien qu’il utilise uniquement une dalle IPS, le smartphone se débrouille bien pour le multimédia. L’unique haut-parleur ne fait pas de miracles mais reste largement suffisant pour regarder des vidéos sur YouTube. La prise casque prendra avantageusement le relais pour une écoute avec de bons écouteurs intra-auriculaires.

Autonomie

S’il y a une chose que j’apprécie avec les smartphones Realme, c’est leur bonne autonomie. Grâce à une batterie de 5000 mAh, le Realme 8i ne fait pas exception à la règle. Contrairement à l’iPhone SE 2, vous ne devriez jamais avoir à craindre de finir la journée en mode éco.

Le 8i est aussi endurant que ses ainés. Selon vos usages, vous tiendrez jusqu’à deux bonnes journées. Même les utilisateurs les plus acharnés auront du mal à vider la batterie en une journée.

La déception provient plutôt de la recharge. Realme m’avais habitué à des smartphones compatibles avec la recharge à 30W au moins. Pour le 8i, il faut se contenter de 18W seulement. Le terminal chinois prend donc 1h30 environ pour faire un plein complet. C’est décevant, surtout qu’on peut se procurer le Realme 8 au même prix avec sa recharge à 30W…

Conclusion

Comme le Realme 7i, le Realme 8i est loin d’être le smartphone idéal. Il reste cependant doté d’un rapport qualité/prix plus que décent. On retiendra de ce smartphone son écran 120 Hz, sa bonne autonomie et sa surcouche Realme UI très personnalisable. Un peu plus performant que ses ainés entrée de gamme, le 8i n’est malheureusement pas destiné aux joueurs les plus exigeants. Il sera toutefois à même de contenter un public qui cherche un smartphone pas cher et endurant pour accomplir les tâches les plus simples : navigation web, téléphonie et multimédia.

Realme 8i

7.7 sur 10
Les avantages Écran 120 Hz / Très bonne autonomie / Photographie de jour correcte / La surcouche Realme UI 2.0 de qualité / Bonne performances (hors gaming) / Prix attractif Les inconvénients Recharge assez lente / Performances en gaming limitées / Gabarit imposant / Photos macro et de nuit de piètre qualité / Pas mal de bloatware
le 0 120
- Marque(s) / Os : ,
Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend