InkBOOK Prime par Youboox : notre test de la liseuse électronique sous Android

Par ,

Seule liseuse du commerce à proposer le service Youboox, la InkBOOK Prime fonctionne avec Android. Après plus d’une semaine de test, voici notre avis sur cette machine atypique.

Prix et spécifications techniques

De prime abord, la InkBOOK Prime est une liseuse milieu de gamme plus que classique. Commercialisée à 149€ (avec 12 mois d’abonnement Premium au service Youboox), elle offre un format classique de 6″ avec une dalle E-Ink Carta à éclairage frontal. Sa définition de 1024 x 758 px est malheureusement un peu retrait de la concurrence. La petite liseuse offre cependant un atout indéniable avec la présence d’Android en tant que système d’exploitation, ce qui devrait ravir les bidouilleurs en tout genre.

Vue globale InkBook Prime

Du côté de la connectivité, c’est plutôt complet : WiFi 802.11 b/g/n, Bluetooth, micro-USB et port micro-SD. Manque juste la prise casque pour la lecture de livres audio, mais cette tache semble assurée par le Bluetooth. Une large mémoire interne de 8 Go (en fait 5 Go, le reste étant monopolisé par l’OS) permettra de stocker plusieurs centaines d’e-books en local.

Il semble donc que la liseuse InkBOOK Prime ait tout ce qu’il faut pour affronter ces concurrentes, du moins sur le papier. Mais tout n’est peut-être pas si rose comme nous allons le voir dans les paragraphes suivants.

Voir l’offre InkBOOK Prime avec Youboox

Vidéo de prise en main

Design

Si vous cherchez une liseuse à la fois légère, élégante et fonctionnelle, vous devriez jeter un œil à la InkBOOK Prime. Récompensée par le prix du design Reddot Award en 2017, la machine de Youboox est vraiment agréable à l’œil. L’écran est même niveau que la coque, ce qui facilite la lecture mais aussi le nettoyage. Sur chaque côté sont situés deux boutons. Configurés pour tourner les pages, ils sont entièrement paramétrables selon vos goûts. L’interrupteur d’alimentation est quant à lui sur l’arrière de la coque. Un placement original mais pratique : on ne risque pas d’appuyer dessus par erreur lors de la lecture.

Vue avant InkBOOK Prime

Boutons physiques InkBOOK Prime

Mais c’est surtout par ses dimensions que la InkBOOK Prime se démarque. Avec seulement 172 grammes sur la balance, c’est l’une des liseuses 6″ les plus légères du marché. Elle tient parfaitement en main et ne fatigue pas autant que la Bookeen Saga avec ses 300 grammes. Les boutons tombent parfaitement sous les doigts. Ils semblent en revanche assez fragiles… On pourra aussi regretter que le plastique soft-touch soit assez salissant et donne une certaine impression de fragilité.

Dos plastique InkBOOK

Globalement, le design de la InkBOOK Prime est très réussi. Certes, il n’innove pas comme celui de la Bookeen Saga. Mais il offre une prise en main très agréable, ce qui est au final le plus important pour une liseuse électronique.

Ecran

Nous l’avons vu sur la fiche technique, l’écran tactile de 6″ de la liseuse Youboox n’est pas le plus performant de sa catégorie. Si la définition de 212 ppi est plus faible que celle de la Kindle Paperwhite ou de la TEA Touch HD, l’ensemble reste suffisant pour lire dans de bonnes conditions. A moins de coller le nez sur les caractères, vous ne verrez pas de pixels disgracieux. Quant aux contrastes, ils sont un peu moins bons que la concurrence, mais restent là aussi suffisants pour profiter d’une bonne expérience de lecture.

Définition écran liseuse InkBOOK

Les amateurs de lectures nocturnes risquent en revanche de trouver l’éclairage frontal mal réglé. Même définie au minimum, la luminosité m’a parue trop forte en plein noir. Avec l’absence de filtre pour la lumière bleue, j’ai ressenti une certaine fatigue visuelle après un moment de lecture au lit. A contrario, la forte luminosité est idéale pour lire en plein jour.

Interface

En temps normal, les constructeurs privilégient des solutions maison pour le système de leurs liseuses. Youboox fait partie des rares à avoir opté pour un système Android (ici dans sa version 4.4.2). Ce choix entraîne pas mal de conséquences, certaines vraiment très bonnes, d’autres beaucoup moins…

Avantages

Le plus gros point fort de la InkBOOK Prime est sa versatilité. Même si le Play Store n’est pas présent, on peut télécharger des applications de lecture via le petit magasin intégré. Amazon Kindle, Kobo eBooks ou encore Pocket sont disponibles. Vous pouvez ainsi récupérer tous vos ouvrages même si vous venez d’une autre plateforme. Notez qu’il est aussi possible d’installer des fichiers APK, ce que j’ai tenté avec succès pour l’application Aldiko. Les plus bidouilleurs s’en donneront à cœur joie !

Applications tierces liseuse InkBOOK

Bien entendu, Youboox pousse aussi ses propres services. On trouve donc un accès privilégié au service de streaming de lecture. Il existe aussi une possibilité de créer un compte pour le Cloud InkBOOK, ce qui permet d’enregistrer tous ses e-books en ligne. Le champ des possibilités est ainsi très large sur cette liseuse électronique. On est à mille lieues des machines les plus simples que sont la Kindle Paperwhite et la Bookeen Saga.

Inconvénients

Android est sur la InkBOOK Prime comme une épée à double tranchant. Si le système permet l’utilisation de nombreuses applications, il perd aussi en simplicité d’usage. Il m’aura fallu un bon moment avant de trouver mes marques sur la InkBOOK Prime. Les utilisateurs les plus novices risquent de vite être dépassés par les nombreuses possibilités de la liseuse, passant ainsi à côté de son vrai potentiel.

Bug sur liseuse Youboox

Il faut aussi avouer qu’Android 4.4 n’est pas le système le plus récent, ce qui a entraîné quelques déconvenues lors des tests : plantages d’applications, blocages, bugs… La patience est de rigueur. L’interface parfois mal traduite n’aide pas non plus à l’immersion. Plus gênant encore, il n’y a aucun dictionnaire français intégré. Les mises à jour semblent cependant régulières, j’imagine que certains points problématiques seront réglés dans le futur.

Formats supportés

Grâce à la présence d’Android, la InkBOOK Prime est capable de supporter nativement de nombreux formats, dont le MOBI d’Amazon. Même pas besoin de conversion, j’ai ainsi pu récupérer mes livres depuis ma Kindle sans passer par Calibre. Bien entendu, la liseuse est compatible avec les autres formats classiques dont voici la liste :

  • ePub
  • PDF
  • TXT
  • FB2
  • HTML
  • RTF
  • CHM

Ajoutez à ça les possibilités offertes par les applications tierces et l’ensemble se retrouve plus que complet. L’application de lecture de base permet de gérer 8 tailles de police et 6 polices différentes. C’est moins que la concurrence, mais là encore ça varie selon l’application utilisée. Un lecteur qui passe par l’application Kindle aura clairement plus de possibilités. En passant, oubliez la lecture de BD et mangas, l’écran reste trop petit et pas assez bien défini pour ce type de lecture.

Service Youboox

Acheter une liseuse InkBOOK, c’est aussi bénéficier d’un accès au catalogue Youboox. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’un service de streaming de livres électroniques. En gros, un Netflix pour la lecture. Les 12 premiers mois sont inclus dans le prix de la liseuse. Pour les personnes qui utilisent déjà Youboox avec un abonnement actif, la InkBOOK Prime peut être achetée seule à 119€.

Service Youboox liseuse InkBOOK Prime

Sinon pour la somme de 7.99€/mois, vous aurez un accès illimité au large catalogue de la marque. L’abonnement donne aussi la possibilité d’enregistrer hors ligne les livres, ce qui est bien pratique pour un usage sur liseuse électronique. Des recommandations seront proposées selon vos goûts afin que vous ne tombiez jamais à cours de livres. Cerise sur le gâteau, l’application est aussi disponible sous Android et iOS. Pratique pour retrouver ses livres préférés un peu partout.

Finalement, le seul défaut de Youboox sur la InkBOOK Prime est la relative pauvreté des paramètres de l’application. Il n’y a aucun choix dans les polices, on peu juste changer la taille des caractères et l’espace interligne. C’est un peu frustrant sachant que le reste du service est franchement bien fait. Mais étant donné que la InkBOOK Prime est la seule en France à proposer Youboox, on peut difficilement faire la fine bouche…

Performances et autonomie

Équipée d’un processeur quad-core cadencé à 1.6 GHz, le liseuse de Youboox assure des prestations correctes. Le changement de page reste un peu plus lent que sur la Kindle Paperwhite. Mais la navigation au sein de l’interface reste dans la moyenne, si on excepte les rares plantages inhérents à la plateforme Android utilisée.

Niveau autonomie, on pouvait espérer de longues semaines de lecture grâce à la batterie de 2 000 mAh. Malheureusement, il n’en est rien… Là encore, on voit la faiblesse d’une solution comme Android. L’OS de Google n’est pas adapté aux liseuses et consomme énormément, surtout quand le WiFi est activé. Pour ma part, j’ai vidé la batterie en une semaine et demi d’utilisation relativement légère, l’éclairage étant au minimum lors de son activation. A moins de couper l’éclairage frontal en permanence, ne jamais utiliser le WiFi, ni le Bluetooth, je ne vois pas comment on peut atteindre les trois semaines promises sur le site officiel.

Bluetooth sur InkBOOK Prime

D’ailleurs, concernant le Bluetooth, je n’ai pas trouvé son usage. S’il sert à connecter un casque audio pour lire des livres audio, aucune application n’est disponible nativement sur la liseuse ou au téléchargement pour accomplir cette tâche… Là encore, peut-être est-ce un développement à trouver dans une future mise à jour ?

Conclusion Youboox InkBOOK Prime

Une liseuse originale avec de belles qualités mais aussi de gros défauts

6.4 sur 10
J'ai aimé L'accès au catalogue Youboox / Les diverses applications de lecture disponibles / Liseuse légère et agréable à prendre en main / Support de nombreux formats / Connectique bien fournie J'ai moins aimé L'écran en retrait face à la concurrence / Des bugs, des plantages, des erreurs de traduction : Android 4.4 dans sa splendeur / Bluetooth inutile actuellement / Autonomie décevante pour une liseuse / Liseuse qui semble fragile, surtout au niveau des boutons Conclusion Youboox InkBOOK Prime La liseuse de Youboox est relativement unique en France, puisque c'est la seul à inclure un accès au service de streaming de lecture éponyme. Elle profite aussi d'Android pour proposer l'accès aux applications de lecture les plus connues comme Kobo ou Amazon Kindle. Et ses dimensions font d'elle un appareil très agréable à utiliser au quotidien. Malheureusement, la principale force de la InkBOOK Prime est aussi sa plus grosse faiblesse. Android consomme vite la batterie, le système est victime de pas mal de bugs et s'avère long à appréhender dans ce format atypique sur liseuse. J'aurais du mal à recommander la InkBOOK Prime à un utilisateur novice. En revanche, si vous aimez mettre les mains dans le cambouis ou que vous utilisez activement le service Youboox, elle sera un bon choix pour peu que vous surmontiez les petits - et gros - défauts de l'OS Google.
le 0 1152
- Marque(s) / Os :
Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *