Amazon Kindle Paperwhite (2018) : notre Test & Avis de la liseuse

Par ,

Amazon renouvelle enfin sa liseuse phare en milieu de gamme. Après trois ans, l’attente valait-elle le coup ? On vous dit tout dans notre test complet.

Présentation & Caractéristiques Techniques

La nouvelle Kindle Paperwhite est enfin arrivée, après plus de trois années d’attente. Trois années durant lesquelles la concurrence a pu aligner ses propres machines, toutes plus performantes les une que les autres.

Etanche IPX8

Amazon a donc apporté quelques évolutions à sa liseuse phare pour conserver le haut du podium. La principale est la résistance à l’eau avec une certification IPX8 à la clé. Il est donc possible d’embarquer la Kindle Paperwhite (2018) à la piscine ou à la plage sans craindre de noyade accidentelle.

Un phénomène qui tend à se démocratiser sur les liseuses à moins de 200€ et c’est tant mieux !

liseuse Kindle Paperwhite 2018 de face écran allumé

Poids réduit

Autre évolution bienvenue : la liseuse électronique américaine est plus légère, passant de 204 grammes à 183 grammes. Ce n’est pas la machine la plus légère du marché, mais cette cure d’amaigrissement joue néanmoins en sa faveur.

Ecran & Stockage

Si l’écran E-Ink Carta de 6″ conserve sa résolution de 300 ppi, le stockage se voit doublé, passant ainsi de 4 à 8 Go sur le nouveau modèle. Les versions les mieux équipées offrent même 32 Go. En revanche, toujours pas de port micro-SD.

Connectique

La connectique est toujours aussi chiche, ne proposant qu’un port micro-USB. Pas de Bluetooth, pas de micro-SD. Ces éléments présents chez les concurrents restent aux abonnés absents.

Voici donc quelles sont les nouveautés pour cette année. Pas forcément de quoi changer si vous possédez l’ancien modèle de 2015.

Prix de vente

La bonne nouvelle, c’est que le prix lui non plus ne varie pas. Le modèle de base avec les publicités à l’écran et 8 Go de stockage reste ainsi affiché à 129.99€. On trouve toujours une déclinaison avec WiFi+4G illimitée, mais le prix monte alors à 229.99€ pour 32 Go de stockage. Amazon reste constant et ne fait pas grimper ses prix. On ne peut qu’apprécier.

Voir l'offre

Design

Amazon change légèrement de cap avec sa nouvelle liseuse. Si la forme reste globalement la même, l’écran est maintenant totalement lisse, probablement afin d’assurer la résistante à l’eau de l’ensemble.

Ce nouveau look a aussi l’avantage de faciliter le nettoyage, aucune poussière ne se logeant sous la dalle à encre électronique.

Sous l’écran, le logo Kindle est maintenant plus visible qu’auparavant. On constatera cette année encore que le géant américain opte pour du 100% tactile, faisant l’impasse sur les boutons physiques. Pour ma part, je trouve ça dommage, les boutons apportant un confort supplémentaire lors de la lecture.

Connectique Kindle Paperwhite
La connectique est réduite à un port Micro USB

Au dos, la coque conserve son toucher peau de pèche et sa couleur noire. Le renflement au niveau de la connectique fait ses adieux, donnant à l’ensemble un look plus uniforme et arrondi.

Coque Kindle Paperwhite 2018

Dimensions

La nouvelle liseuse Kindle Paperwhite (2018) reste donc très proche de son aînée, mais subit néanmoins une petite cure d’amincissement.

Finesse Kindle Paperwhite 2018
A gauche, la nouvelle génération face au modèle de 2015.

Les dimensions passent ainsi de 169 x 117 x 9.1 mm à 167 mm x 116 mm x 8,2 mm pour un poids de 183 grammes. Plus petite, plus légère, la Kindle Paperwhite de 8ème génération est donc plus compacte.

Néanmoins, son design reste assez quelconque et a du mal à se démarquer face à des liseuses comme la TEA Touch HD Plus pour ne citer qu’elle.

Comparatif liseuse électroniques
De gauche à droite : Paperwhite (2018), Paperwhite (2015), eReader Pro, TEA Touch Lux 4.

Ecran

Amazon ne change pas son écran qui conserve les mêmes spécifications qu’il y a trois ans.

Tant mieux, la dalle était déjà l’une des meilleures du marché avec une définition de 300 ppi pour une taille de 6″. On peut donc lire sans voir un seul pixel disgracieux.

La liseuse conserve aussi son éclairage frontal qui a été amélioré. La dalle est plus blanche, tout en offrant un éclairage toujours aussi uniforme qu’auparavant. En bref, c’est un très bon écran qui assurera une lecture très confortable.

Ecran E-Ink Paperwhite Amazon

Mais une fois encore, je suis resté sur ma faim. Amazon fait l’erreur de ne pas proposer d’éclairage avec un filtre de lumière bleue.

Si la dalle est de meilleure qualité qu’il y a trois ans, la lecture en pleine nuit reste fatigante pour les yeux. On trouve pourtant ce type de filtre chez nombre de concurrents. Il n’aurait pas été impossible d’en proposer, augmentant ainsi la plus-value de la liseuse. Dommage…

Lire aussi : Comment bien choisir sa liseuse électronique ?

Interface

Que d’évolutions en 3 ans ! S’il y a bien un domaine où Amazon excelle, c’est avec le suivi logiciel. Ces dernières années l’interface de la liseuse n’a cessé de se bonifier. L’écran principal est organisé en trois zones :

  • Une barre de menu en haut pour gérer les paramètres et accéder rapidement à la boutique
  • Une partie centrale présentant les derniers ouvrages lus et la lise de souhaits
  • Une partie en bas avec des recommandations basées sur les dernières lectures

On voit en un coup d’œil la progression dans chaque titre lu récemment, on accède rapidement à la bibliothèque, elle aussi très bien faite. Un tutoriel fort bien conçu permet de prendre en main la Kindle Paperwhite en quelques secondes.

Les dernières mises à jour apportent même un peu d’ouverture à la plateforme qui permet maintenant d’importer des polices tierces.

Interface Amazon Kindle Paperwhite

Au sein d’un livre, les options sont légion tout en restant simples d’accès.

On peut choisir entre 9 polices et 14 tailles différentes. Marges et interlignes sont bien entendu modifiables, tout comme l’orientation de l’écran. On peut aussi bénéficier d’un compteur indiquant le temps de lecture dans le chapitre ou le livre entier. L’affichage inversé – blanc sur noir – fait aussi son apparition.

L’expérience est donc très convaincante.

Malheureusement, l’ombre des DRM vient noircir le tableau. Tout est verrouillé. Un livre acheté sur votre Kindle ne pourra pas être transféré sur une autre liseuse concurrente, à moins de faire de nombreuses manipulations avec Calibre. La Kindle Paperwhite ne supporte pas non plus le format e-pub, pourtant le plus répandu actuellement.

Mettre le pied chez Amazon, c’est y rester pour longtemps. Privilégiez aussi les modèles sans “offres spéciales” si vous ne voulez pas voir de publicités dans l’interface principale ou l’écran d’accueil.

WhisperSync : le Service de synchronisation

La politique logicielle d’Amazon n’a pas que des inconvénients. Acheter une liseuse Kindle est la garantie de pouvoir lire partout, même sans elle. Grâce au service WhisperSync, dès que votre Paperwhite est connectée à Internet via WiFi, vous pouvez retrouver vos ouvrages achetés sur une autre Kindle ou sur votre smartphone. Tout est synchronisé en permanence, même votre progression dans les livres.

En téléchargeant l’application Kindle pour Android et iOS, vous pourrez accéder à toute votre bibliothèque et acquérir de nouveaux e-books en quelques secondes.

Commencez la lecture sur votre smartphone, continuez-la sur le navigateur Internet de votre travail et finissez le soir sur la liseuse. Tout est transparent pourvu que vous ayez une connexion Internet active et un compte Amazon validé.

Pour aller plus loin, les abonnés Amazon Prime peuvent aussi emprunter des livres et les rendre ensuite, comme à la bibliothèque du quartier.

Kindle
Kindle
Développeur: Amazon Mobile LLC
Prix: Gratuit
Kindle
Kindle
Développeur:
Prix: Gratuit

A ma connaissance, aucun concurrent ne va aussi loin dans le domaine de la synchronisation Cloud. C’est un vrai point fort de la Kindle Paperwhite. Encore faut-il être prêt à laisser de côté sa liberté et ne pas vouloir changer de crèmerie en route.

Performances et autonomie

La 8ème génération de Kindle Paperwhite ne change pas beaucoup au niveau des performances par rapport à la 7ème.

La navigation est donc plutôt rapide au sein de l’interface. Amazon reste dans le haut du panier, proposant une expérience de lecture très agréable.

On retrouve même le navigateur Web, qui comme précédemment ne sert pas à grand-chose tant il est poussif. Trois ans après, il en est toujours au stade expérimental. On l’oubliera bien vite.

Comparaison liseuses Kindle Paperwhite

C’est surtout au niveau de l’autonomie que la Kindle Paperwhite fait des merveilles. Si la recharge demande pas moins de 3h, la batterie dure ensuite des semaines, même avec le WiFi et l’éclairage frontal activés.

En coupant un maximum d’éléments, la liseuse tient sans problème un bon mois, voire plus, à raison d’une ou deux heures de lecture par jour. Là encore, je n’ai rencontré aucune liseuse aussi performante en autonomie.

Cette nouvelle mouture s’éteint d’ailleurs automatiquement après un certain temps en veille, ce qui offre encore une meilleure durée de vie.

Conclusion

Voir l'offre

Une liseuse milieu de gamme efficace

7.5 sur 10
Les plus Certification IPX8 / Suivi logiciel / Services de synchronisation / Simplicité de prise en main / Autonomie / Stockage Les moins Des DRM partout / Fermeture de la plateforme / Pas de support des e-pub / Pas de port micro-SD / Pas de filtre de lumière bleue Conclusion Kindle Paperwhite (2018) Avec sa nouvelle liseuse Kindle Paperwhite, Amazon fait du Amazon. On a donc une interface très soignée, un accès à une boutique immense et la possibilité de synchroniser facilement toute sa bibliothèque. Le suivi logiciel est au top, avec des mises à jour régulières. La machine subit en passant une belle cure d'amincissement et gagne un meilleur stockage en plus d'une résistance à l'eau. Tout ça pour le même prix qu'il y a trois ans. Mais on retrouve finalement les mêmes sempiternels défauts que sur toutes les productions du géant américain. La Kindle Paperwhite s'utilise dans un environnement très fermée. On reste donc figé dans un écosystème à la merci du fabricant qui nous impose son format propriétaire et ses DRM. Ce qu'on gagne en confort, on le perd en liberté. Mûrissez donc bien votre choix avant de craquer pour cette liseuse, à moins d'être chez Amazon depuis des années.
le 0 206
- Marque(s) / Os :
Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *