Notre Test du Galaxy S10+ : le meilleur smartphone Samsung à ce jour ?

Par ,

Comme chaque année, Samsung renouvelle ses smartphones haut de gamme. Nous testons aujourd’hui le Galaxy S10+, le smartphone le plus cher de la marque, mais aussi le plus performant. Il se pourrait d’ailleurs qu’il impose de nouveaux standards dans le très haut de gamme.

Après le très bon Galaxy S9+, Samsung se devait de marquer les esprits pour les dix ans de la gamme Galaxy S. Le Galaxy S10+ devrait donc s’éloigner des Galaxy S8+ et S9+ afin de donner la ligne directrice des prochaines années à venir.

Caractéristiques techniques

On le savait déjà grâce aux nombreuses rumeurs des derniers mois. La présentation officielle l’a confirmé : le Galaxy S10+ est un vrai monstre de puissance. Comme toujours, le marché européen profite d’un SoC Exynos 9820 alors que le marché américain a droit au Snapdragon 855 de Qualcomm. Ces processeurs sont les meilleurs à l’heure actuelle et le resteront bien évidemment jusqu’à l’an prochain quand arrivera la relève.

Mais jetons plutôt un œil à la fiche technique :

  • Ecran 6.4″ Dynamic AMOLED 3040 x 1440 px
  • SoC Exynos 9820 à 2.7 GHz
  • 8 Go RAM
  • 128 Go stockage interne
  • USB-C, Bluetooth 5.0, Wi-Fi 802.11 b/g/n/ac, NFC, prise casque 3.5 mm, port micro-SDXC
  • Dual-SIM (format nano)
  • APN avant : 10 + 10 MP
  • APN arrière : 12 + 12 + 16 MP
  • Certification IP68
  • Charge sans-fil 18W
  • Lecteur d’empreinte sous l’écran
  • Batterie 4100 mAh
  • Android 9.0 Pie avec surcouche OneUI

On constate que Samsung n’y va pas avec le dos de la cuillère. Le Galaxy S10+ est bel et bien un smartphone très haut de gamme, adoptant le meilleur de la technologie actuelle, ou presque. En effet, la charge sans-fil reste à 18W. Quant à la reconnaissance faciale, elle est uniquement en 2D, ce qui est loin d’être sécurisé. Ces détails risquent toutefois de rebuter pas mal d’utilisateurs compte tenu du prix élevé du smartphone coréen.

Prix

Samsung dépasse le seuil fatidique des 1000€, avec un prix d’appel fixé à 1009€ pour le Galaxy S10+. C’est tout de même 50€ de plus que le S9+ qui était lui-même plus onéreux que le S8+… On commence toutefois à voir les prix diminuer depuis un moment alors que le smartphone n’est sur le marché que depuis quelques semaines. Avec un peu de patience, vous pourrez acquérir le Galaxy S10+ à moins de 800€ d’ici cet été, ce qui semble déjà un peu plus raisonnable.

A cela il faudra rajouter le prix d’une coque, accessoire indispensable pour le protéger. Regardez du côté de notre sélection de coque Galaxy S10 il y en a pour tous les goûts et à tous les prix.

Design

Avec son Galaxy S10+, Samsung accompli un beau virage dans sa manière d’aborder le design. L’engin adopte certes la classique coque en verre – renforcé en Gorilla Glass 5 – avec des contours en aluminium argenté, mais il le fait bien.

Design Samsung Galaxy S10+

Avec un poids de seulement 175 grammes, le Galaxy S10+ est très agréable à prendre en main. La coque présente une très belle couleur perlée, pas trop tape à l’œil, mais néanmoins très élégante. Le triple APN à l’arrière est placé sur une ligne horizontale. On peut enfin dire adieu au lecteur d’empreintes mal placé, puisque celui-ci est maintenant situé sous l’écran.

Coque Verre Samsung Galaxy S10+

Mon seul regret provient du placement des boutons physiques. Celui pour l’alimentation est trop haut sur la tranche droite, le rendant difficilement accessible au pouce. Sur la tranche gauche, le bouton Bixby est quant à lui trop présent, comme c’était déjà le cas sur le S9+. Le bouton de volume devient ainsi difficilement accessible sans contorsions de la main…

Le Galaxy S10+ reste cependant un magnifique smartphone, très agréable à utiliser au quotidien. Malgré son grand écran de 6.4″, il n’est pas si énorme que ça. Il adopte des dimensions proches du Pocophone F1 de 6.2″, c’est carrément bluffant !

Ecran

Pour la première fois de son histoire, Samsung adopte un écran Infinity-O. Il s’agit d’une dalle percée qui laisse juste l’espace nécessaire pour les appareils photo à l’avant. On y gagne ainsi un bel espace pour rogner sur les bordures qui deviennent presque invisibles. Le format de l’appareil se veut donc plus compact qu’un smartphone à encoche.

Galaxy S10+ écran Infinity O

Si les premières minutes avec le perçage en haut à droite de l’écran surprennent, on se fait finalement assez vite à la présence du double APN placé de cette façon, avant de l’oublier complètement. Au final, c’est plus discret qu’une grosse encoche, même si ce n’est pas encore parfait. Si vraiment vous ne supportez pas le perçage, il est possible de le dissimuler dans une barre noire. Mais vous perdrez alors une grosse portion d’écran…

Ecran Dynamic AMOLED Galaxy S10+

Pour ce qui est de la qualité d’affichage de la dalle Dynamic AMOLED, pas de surprise, c’est du grand art. L’écran du Galaxy S10+ est le plus beau que j’ai jamais eu sous les yeux. Tout comme sur le Galaxy S9+, la définition est bridée nativement en Full HD+, mais elle peut monter jusqu’à 3040 x 1440 px. Le tout supporte le HDR pour un rendu toujours plus beau des couleurs. Même en extérieur la luminosité est impeccable.

Samsung réalise ainsi un coup parfait pour l’écran du Galaxy S10+. Une petite prouesse que les concurrents risquent d’avoir du mal à reproduire !

Interface

Décidément, Samsung se cherche. Après de longues années sous Touchwiz, puis un bref passage par Experience, voici OneUI. La nouvelle surcouche du constructeur s’approche fortement des codes établis par Google pour Android 9.0 Pie, tout en y ajoutant une flopée d’options plus ou moins utiles.

Interface Samsung OneUI

Dès les premières minutes, on constate que les icônes sont maintenant moins stylisées et plus imposantes, rendant la navigation plus aisée que sur Experience. Mais c’est surtout au niveau des options que OneUI se démarque. Du double appui pour réveiller l’écran à la navigation gestuelle, cette surcouche est incroyablement complète. On retrouve bien entendu quelques classiques de Samsung comme le menu latéral, mais tout ou presque peut se désactiver.

Panneau latéral Samsung S10+

Le seul frein de cette interface est une fois encore son menu de paramètres. C’est trop brouillon, avec des sous-menus mal classés… Il n’est pas rare de s’y perdre en cherchant une option précise cachée dans un coin inattendu pas forcément évident. En dehors de ça, on regrettera aussi les applications pré-installées pas forcément utiles comme LinkedDin, Facebook et compagnie…

Ceci ne saurait toutefois gâcher le plaisir que j’ai eu à utiliser cette surcouche OneUI. Elle montre que Samsung est capable de prendre en compte les commentaires de ses fans et d’en tirer quelque chose de vraiment pointu. Un point en plus pour le Galaxy S10+ !

Assistant Bixby

Vous n’en vouliez pas ? Samsung l’a quand même fait ! Une fois de plus, Bixby est de retour. Force est de constater que l’assistant coréen fait de beaux progrès, puisqu’il parle maintenant français. Il est toutefois bien moins efficace que Google Assistant, lui aussi intégré au smartphone. Bixby bénéficie déjà de l’appui de quelques services comme AlloCiné, Akinator et même le portail du Service Public. La plupart des options sont toutefois liées aux services Samsung.

Bixby Home sur Galaxy S10+

Vous pouvez ainsi ajouter un rendez-vous à votre agenda, faire un calcul ou demander la météo. Les réponses sont toutefois assez aléatoires, tapant des fois complètement à côté de la plaque. Il reste donc du chemin à parcourir pour l’assistant vocal. On notera aussi qu’il n’est pas compatible avec des appareils connectés comme les ampoules Philips Hue, ce qui l’empêche d’œuvrer en tant que centrale domotique.

Réglage bouton physique Bixby

La bonne nouvelle, c’est que le bouton physique dévolu à Bixby peut se voir assigner d’autres fonctions. En revanche, impossible d’enlever le panneau Bixby Home avec toutes ses cartes pas forcément utiles…

Bixby Routines

Soyons francs, tout n’est pas à jeter dans Bixby. Le Galaxy S10+ est même doté d’une fonctionnalité fort pratique : Bixby Routines. A l’instar d’une application comme Tasker, les routines permettent d’automatiser le comportement du smartphone selon vos goûts et vos besoins.

Bixby Routines

Vous pouvez ainsi créer une routine pour couper les connexions si le smartphone n’est pas en charge la nuit. Ou couper les sons quand le S10+ détecte votre arrivée sur votre lieu de travail. Et ainsi de suite. C’est relativement complet, même s’il n’y a pas le même niveau de précision que Tasker. S’il y a cependant un point fort à retenir chez Bixby, c’est bien les routines, du moins à mon sens.

Appareil photo

On prend les mêmes et on recommence… ou presque. Si Samsung reprend les mêmes APN de 12 MP que sur le Galaxy S9+, il ajoute aussi un objectif grand-angle de 16 MP au S10+. La partie logicielle de l’application photo bénéficie aussi d’un beau ravalement de façade. Les options sont toutes simples d’accès, avec de nombreuses aides pour les débutants. Comme sur tous les smartphones actuels, une “IA” est aussi à l’oeuvre pour améliorer l’image selon la scène capturée.

Photo Galaxy S10+

Globalement, le rendu est très bon, mettant aisément le Galaxy S10+ dans le top 3 des meilleurs photophones actuels. Il n’atteint toutefois pas le niveau du Pixel 3 et se retrouve ainsi peu ou prou au même point que le Huawei Mate 20 Pro.

De jour, les clichés sont vraiment superbes, même sur des scènes complexes. Le smartphone sait ainsi parfaitement gérer un contre-jour sans dégradation de la qualité. Au final, seul le mode grand-angle déçoit un peu, avec une déformation des bords d’image bien trop prononcée.

Photo grand-angle Galaxy S10+

Pour les clichés de nuit, c’est là aussi du tout bon, du moins sur des scènes pas trop hétérogènes. En présence de contrastes trop marqués, le logiciel commence à pédaler dans la semoule et fourni parfois des résultats mitigés. On reste toutefois dans le haut du panier, du moins sur le marché des smartphones. A moins d’être un pro de la photo, le Galaxy S10+ saura vous apporter entière satisfaction.

Performances

Pour les versions européennes de ses nouveaux smartphones de la gamme S10, Samsung opte pour un SoC maison Exynos 9820. Gravé en 8 nm, ce processeur vient se placer directement face au Snapdragon 855 ou au Kirin 980, deux SoC en 7 nm. Les performances devraient donc être au rendez-vous.

Fortnite Galaxy S10+ Samsung

Et c’est bien le cas. Profitant de son partenariat avec Epic, Samsung permet de télécharger Fortnite sur le Galaxy S10+. J’ai donc eu l’occasion de tester le jeu avec les détails à fond à 60 fps. Ça tourne super bien, sans aucun ralentissement à l’horizon. Le jeu est réellement magnifique, du moins pour une production mobile. Même après une partie de plus de 20 minutes, le smartphone chauffe à peine.

Antutu Benchmark Galaxy S10+

Le reste des tâches comme la navigation web ou le multimédia ne pose bien entendu aucun problème au Galaxy S10+, qui est un vrai petit monstre de puissance. Il obtient ainsi le score de 326116 points sur Antutu.

Biométrie

Pour son nouveau flagship, Samsung change radicalement de cap. Le lecteur d’iris, probablement peu utilisé sur le S9+, tire ainsi sa révérence. Le lecteur d’empreintes digitales passe quant à lui sous l’écran. Le gain de place est indéniable.

Son usage n’est cependant pas des plus agréables. Primo, le déverrouillage est plus long qu’avec un lecteur d’empreintes classique. Deuzio, la précision laisse à désirer. Il n’est pas rare que l’empreinte ne soit pas reconnue du premier coup…

Reste donc la reconnaissance faciale. Pas de capteur de profondeur, ici tout est en 2D. La reconnaissance est opérée par les deux APN frontaux. Si le déverrouillage est très rapide, il est cependant facilement contournable avec une photo de l’utilisateur ou une vidéo. La preuve en image ci-dessous :

Multimédia

Amateurs de films, séries et musiques, le Galaxy S10+ a de quoi vous séduire. En plus de son magnifique écran, le smartphone est doté de haut-parleurs stéréo d’excellente qualité signés AKG. Et bonne nouvelle, la prise casque est intégrée. Des écouteurs filaires AKG sont d’ailleurs fournis dans la boite. Ils offrent un son correct, mais gagneront à être remplacés par un casque de meilleur qualité si vous en possédez un. L’expérience sonore est donc un vrai régal sur le Galaxy S10+ !

Autonomie

Nouveau smartphone, nouvelle batterie. Alors que le Galaxy S9+ embarquait une batterie de 3500 mAh, le S10+ passe sur un modèle de 4100 mAh. Ce plus gros accumulateur n’offre toutefois pas une meilleure autonomie au S10+.

Si le smartphone ne perd que 15% de batterie en 2h sur Netflix avec l’écran à 50%, il se révèle toutefois décevant sur la longueur compte tenu de son prix. Malgré de nombreuses optimisations logicielles, il perd vite de son panache pour peu qu’on l’utilise un peu trop souvent dans une journée. La perte d’énergie en veille m’a aussi parue assez élevée. Il sera donc ardu de conserver le smartphone opérationnel pendant deux jours, du moins si vous êtes un utilisateur assidu.

Pour ce qui est de la recharge, Samsung offre deux options : avec ou sans fil. Il est même possible de recharger un autre appareil comme une montre ou des écouteurs avec la recharge sans-fil inversée. En utilisant le chargeur secteur, vous gagnerez 24% de batterie en 20 minutes. Un score honorable, mais qui reste loin d’être exceptionnel compte tenu du prix du smartphone.

Charge inversé avec un S10 et une montre connecté

Conclusion

Pour 2019, Samsung renouvelle avec brio son smartphone phare. Commercialisé à plus de 1000€, le Galaxy S10+ présente de superbes atouts : un design aux petits oignons, le meilleur écran du marché et une interface retravaillée avec de nombreuses options. Si le SoC Exynos 9820 n’est pas aussi performant que le Snapdragon 855, il n’en reste pas moins l’un des meilleurs à l’heure actuelle. N’oublions pas non plus la qualité photo, toujours aussi bonne. Au final, ce sont de nombreux petits détails qui font du Galaxy S10+ un excellent smartphone.

Tout comme ce sont des petits détails qui risquent de faire grincer les dents des acheteurs les plus exigeants (à ce prix-là, on ne peut qu’approuver). Autonomie perfectible, boutons mal placés, lecteur d’empreintes sous l’écran assez mou, reconnaissance faciale 2D non sécurisée… Mis bout à bout, ces petits défauts ont de quoi faire réfléchir à deux fois avant un achat impulsif. Dans l’absolu, je vous recommande d’attendre quelques semaines que les prix baissent encore. A moins de 800€, le Galaxy S10+ en vaudra largement la chandelle. A plus de 1000€, prenez bien le temps de la réflexion.

C’est certes le meilleur smartphone Samsung que j’ai jamais eu entre le mains. Mais ce n’est toutefois pas le smartphone parfait. Du moins, pas encore …

Le meilleur smartphone Samsung jamais créé

9.2 sur 10
Les plus L'écran tout simplement parfait / Interface OneUI complète et bien pensée / Qualité photo / Performances globales / Haut-parleurs de qualité / Prise casque (ça devient rare) / Bouton Bixby personnalisable / Bixby Routines efficaces / Recharge sans-fil inversée Les moins Autonomie légèrement décevante / Boutons physiques mal placés / Lecteur d'empreintes sous l'écran poussif / Reconnaissance faciale en 2D seulement / Prix élevé / Bixby encore loin d'être parfait
le 0 160
- Marque(s) / Os : ,
Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *