Test Huawei MediaPad M3 8.0 : vraie (r)évolution ou simple mise à jour ?

Succédant à la MediaPad M2 sortie fin de 2015, la MediaPad M3 reprend le même concept : une tablette destinée aux amateurs de multimédia promettant un son exceptionnel. Mais vaut-il vraiment le coup de passer à cette nouvelle mouture ? Réponse dans ce test complet.

Prix et spécifications

 

Meilleurs Prix Huawei MediaPad M3

Pour ce test, j’ai eu l’occasion de prendre en main la version 4G de la MediaPad M3. Tout comme l’an dernier, il existe aussi une version basique dotée uniquement du wifi. Affichée à 380 sur Amazon, le modèle 4G est doté de caractéristiques techniques solides :

  • Ecran 8.4″ IPS 2560 x 1600 px
  • Processeur Kirin 950 à 2.3 GHz
  • 4 Go de RAM LPDDR4
  • 32 Go / 64 Go de stockage interne (selon modèle)
  • Port micro-USB 2.0, micro-SD, casque 3.5 mm
  • Wifi 802.11 a/b/g/n/ac, Bluetooth 4.1
  • 4G LTE via nano-SIM
  • APN 8 MP et 8 MP
  • Batterie 5100 mAh
  • Android 6.0 avec surcouche EMUI 4.1

Sur le papier, on constate donc une belle amélioration des spécifications techniques. L’écran abandonne ainsi la Full HD, la RAM et le processeur se voient aussi dotés de ce qui se fait de mieux chez Huawei (ou presque). Le seul point de détail qui me chagrine un peu est le port micro-USB 2.0 qui aurait probablement pu être remplacé par de l’USB Type-C. Bien évidemment, l’OS qui anime le tout est Android 6.0 avec la surcouche maison de Huawei, EMUI 4.1. Notez que la constructeur a promis des mises à jour pendant deux ans sur ses derniers appareils, cette MediaPad M3 devrait donc bénéficier dans un avenir proche de la migration vers Android 7.0 Nougat.

Design

Contrairement à Honor qui avait créé l’engouement avec le Honor 8 en adoptant un tout nouveau design, Huawei reste fidèle à ses habitudes. La MediaPad M3 ressemble comme deux gouttes d’eau à la M2. La coque est en aluminium gris, juste rehaussée par une bande en plastique blanc brillant sur le haut. Un fin liseré de plastique en bas permet de laisser passer les ondes radio. L’ensemble reste donc classique et très classe.

Le design de la coque est sobre et soigné.
Le design de la coque est sobre et soigné.

En face avant, il y a toujours ce petit look de tablette Samsung avec le capteur d’empreintes digitales de forme rectangulaire entouré d’un liseré argenté. La couleur blanche en façade est toujours de mise, mais ça colle au look assez sobre de l’ensemble.

La MediaPad M3 a comme un petit air de tablette Samsung.
La MediaPad M3 a comme un petit air de tablette Samsung.

Du côté de la connectique, tout est rassemblé au même endroit en dehors de la prise casque. En même temps, il n’y a pas grand-chose à part le port micro-USB et la trappe pour la carte SIM/micro-SD. On distingue un microphone afin d’assurer les commandes vocales et les appels téléphoniques sur le modèle 4G. Notez qu’aucun haut-parleur destiné aux oreilles n’est intégré. Donc même si la tablette peut faire office de téléphone, il faudra utiliser une oreillette Bluetooth ou les haut-parleurs de base pour vos conversations. Un choix finalement assez cohérent étant donné la taille de la machine.

La connectique de la MediaPad M3 est située sur une seule tranche.
La connectique de la MediaPad M3 est située sur une seule tranche.

 

La trappe dissimule le port nano-SIM et micro-SD.
La trappe dissimule le port nano-SIM et micro-SD.

Sur la tranche droite on distingue les habituels boutons de volume et d’alimentation. Conçus en aluminium, ils sont disposés comme il faut pour tomber sous le doigt et ne présentent aucun jeu. Comme toujours, Huawei nous offre donc une tablette au design soigné et très bien conçu. On a vraiment l’impression d’avoir une machine haut de gamme dans les mains, mais un peu de renouvellement dans ce design serait le bienvenu.

Ecran

Passant à la définition WQXGA, la MediaPad M3 offre un très bel écran. La M2 manquait un peu de luminosité, c’est maintenant un problème résolu. Les couleurs sont très belles et vives sans pour autant exagérer. L’interface EMUI très colorée tire parfaitement partie de cette dalle, c’est un vrai régal pour les yeux ! Seul le format 8.4″ assez atypique pourra gêner les plus exigeants en formant des barres noires sur le bords des films.

La MediaPad M3 possède un écran superbe.
L’écran est d’excellente facture, un vrai régal pour les yeux !

Si jamais les réglages de base ne vous conviennent pas, il est possible de modifié la température des couleurs à votre goût.

Il est possible de régler la température de l'écran manuellement.
Il est possible de régler la température de l’écran manuellement.

Utilisant la technologie IPS désormais classique, la dalle offre de larges angles de vision (jusqu’à 80°) sans souffrir de perte visuelle.

La dalle reste lisible même dans les plus grands angles.
La dalle reste lisible même dans les plus grands angles.

Vous l’aurez compris, Huawei a bien assuré le coup et c’est tant mieux, cette tablette étant destinée au multimédia avant tout.

Interface et applications

EMUI 4.1

Nous arrivons maintenant au point délicat chez Huawei : EMUI. Cette surcouche maison est fournie depuis des années par le constructeur. Comme la plupart des surcouches d’origine chinoise, celle-ci adopte un look proche d’iOS. On a donc des icônes très colorées et arrondies loin du style Material Design prôné par Google depuis un moment. Quant au tiroir d’applications, il est aussi absent : toutes vos applications iront par défaut sur le bureau. Les plus gros consommateurs devront donc prévoir du rangement dans des dossiers afin de ne pas surcharger l’affichage.

EMUI 4.1 ressemble fortement à iOS. On aime ou pas.
EMUI 4.1 ressemble fortement à iOS. On aime ou pas.

 

La barre de notifications affiche les informations par ordre chronologique.
La barre de notifications affiche les informations par ordre chronologique.

Avec un peu de temps, on s’habitue vite à EMUI 4.1. J’apprécie pour ma part la liberté de personnalisation offerte par cette surcouche. On peut choisir divers thèmes et en télécharger un bon paquet sur le Net. Et tout comme sur CyanogenMod, il est possible d’organiser la barre de paramètres rapides avec les raccourcis de notre choix.

Il est possible de personnaliser EMUI 4.1 avec divers thèmes.
Il est possible de personnaliser EMUI 4.1 avec divers thèmes.

N’en reste pas moins que cette surcouche pourra diviser. Avant d’acheter, je vous conseille de tenter une prise en main si vous le pouvez afin d’éviter toute déception.

Applications

Après de multiples tests sur les tablettes et smartphones de Huawei/Honor, une constante revient à chaque fois : il y a de trop nombreuses applications pré-installées. Avec la MediaPad M3, il y a eu quelques efforts, mais ce n’est pas encore la panacée. On constate la disparition des jeux Gameloft qui étaient souvent proposés en démo sur les précédents modèles. Mais il faudra quand même composer avec Facebook, Twitter ou encore Booking.com. Les amateurs de productivité apprécieront probablement la présence des applications Microsoft : Word, Excel, PowerPoint et Outlook. Naturellement, les applications Google sont aussi pré-installées.

Le MediaPad M3 pourra servir pour la productivité avec les applications Microsoft pré-chargées.
Le MediaPad M3 pourra servir pour la productivité avec les applications Microsoft pré-chargées.

Huawei fourni aussi un large panel d’applications de son propre cru comme un lecteur de musique (très bien fait) ou un gestionnaire de fichiers. Il y en a un paquet, certaines sont indispensables, d’autres moins.

Les applications Huawei sont nombreuses, mais pas toutes utiles.
Les applications Huawei sont nombreuses, mais pas toutes utiles.

Si jamais les applications pré-installées ne vous plaisent pas, il reste possible de désinstaller toutes celles qui ne proviennent pas de Huawei. Vous y gagnerez ainsi de la place sur la mémoire mais aussi le bureau. J’espère néanmoins que la marque chinoise continuera à diminuer son quota d’applis pré-installées afin de ne garder que l’essentiel et laisser plus de choix à l’utilisateur.

Appareil photo

Du côté des APN, il n’y a pas eu de gros changement par rapport à laM2. L’objectif arrière reste sur une définition de 8 MP suffisante pour réaliser quelques clichés en extérieur. L’absence de flash rend les photos en basse luminosité d’assez mauvaise façon. Seul l’APN en façade a été modifié, passant de 2 MP à 8 MP. Il permettra donc de prendre des selfies ou de faire des séances de visioconférence dans de bonnes conditions.

Les clichés pris par la MediaPad M3 sont plutôt bons pour une tablette.
Les clichés pris par la MediaPad M3 sont corrects pour une tablette.

 

En basse luminosité, l'APN est vite en difficulté.
En basse luminosité, l’APN est vite en difficulté.

Performances

L’an dernier, la MediaPad M2 décevait un peu avec des performances moyennes. A l’époque, le processeur Kirin 930 n’était pas forcément le mieux adapté, ni même le meilleur de la marque. Il restait donc un petit goût d’inachevé. Cette année, Huawei a bien revu sa copie et opte pour le Kirin 950 qui équipe l’excellent Honor 8. Ajoutez à ça 4 Go de RAM LPDDR4 et vous obtenez immédiatement de très bonnes performances ! Mes constations seront donc les mêmes que pour le smartphone : la MediaPad M3 s’en tire très bien dans toutes les situations, même sur les jeux 3D gourmands. Même si le processeur n’est pas aussi puisant que ceux de la concurrence, son score de 90880 points sur Antutu le place parmi les meilleurs. Sur Epic Citadel, j’ai obtenu 32.7 fps en ultra-détaillé, ce qui est correct et largement suffisant à l’heure actuelle.

Score Antutu Huawei MediaPad M3

Le Kirin 950 se débrouille bien pour la 3D, sans pour autant être le meilleur.
Le Kirin 950 se débrouille bien pour la 3D, sans pour autant être le meilleur.

Avec d’aussi bonnes performances, le reste de la tablette se devait d’être à la hauteur. Rassurez-vous, c’est bien le cas. Le wifi gère les fréquences de 2.4 et 5 GHz à la perfection. Le module 4G est compatible avec toutes les fréquences françaises, offrant un bon signal. Vous pourrez donc surfer et même passer des appels téléphoniques sans problème depuis la MediaPad M3. Pour ce qui est du Bluetooth, là aussi il n’y a pas de soucis particulier à déplorer.

Tout comme sur son ancêtre, la M3 permet de faire diverses actions avec le capteur d’empreintes digitales. Un appui court fait un retour en arrière, un appui long ramène au bureau et un glissement sur le côté ouvre les applications en arrière-plan. La lecteur réagit très bien et permet d’activer la tablette en moins de 0.5 secondes. Si jamais vous n’aimez pas les actions supplémentaires, il est possible de les désactiver dans les paramètres.

Le lecteur d'empreintes digitales de la M3 peut servir à naviguer dans l'interface.
Le lecteur d’empreintes digitales de la M3 peut servir à naviguer dans l’interface.

Mais voyons maintenant le point le plus agréable de la MediaPad M3 : le son. Tout comme sur la M2, la tablette est équipée de deux haut-parleurs certifiés Harman Kardon. Situés de chaque coté de la machine, ils proposent un son franchement exceptionnel pour une tablette. Les aigus et les basses sont presque parfait. Gérant la stéréo, ils permettent un son multidirectionnel assez bluffant. Celui-ci est même un cran au-dessus de l’ancien modèle. La MediaPad M3 s’avère donc une excellente plateforme pour le visionnage de films si on réussi à s’habituer aux barres noires provoquées par ce format atypique. Les plus mélomanes pourront aussi regretter l’absence d’une application dédiée afin de régler le son aux petits oignons.

Autonomie

En règle générale, les terminaux de chez Huawei sont souvent dotés d’une bonne autonomie. La MediaPad M3 ne fait pas exception à la règle en proposant une autonomie de 7h31 sur notre test. Pour rappel, notre protocole consiste à faire tourner en boucle une vidéo Full HD avec la luminosité à 50% et le wifi activé. La tablette s’en sort donc très bien et tiendra suffisamment longtemps pour regarder plusieurs films d’affilée. La charge se fait en 2h environ, un temps correct pour une batterie assez conséquente de 5100 mAh.

Autonomie Huawei MediaPad M3

Conclusion Huawei MediaPad M3 8.0

Meilleurs Prix Huawei MediaPad M3

Huawei MediaPad M3 8.0

9 sur 10
Les avantages : Design soigné / Bonnes performances / Ecran superbe / Son exceptionnel pour une tablette / Bonne autonomie Les inconvénients : Design pas très original / Format d'écran pas forcément adapté pour la vidéo / APN pas super / Trop d'applications pré-installées / Pas d'USB Type-C Impossible de le nier : je suis tombé sous le charme de la MediaPad M3. Celle-ci gomme tous les défauts de son ancêtre et garde seulement le meilleur. L'écran est superbe, tout comme le son qui est exceptionnel. Tout est réuni pour une expérience multimédia au top. Le plus gros frein à l'achat pourra être la surcouche EMUI qui est très typée iOS. Pour le reste, c'est juste du détail qui semble insignifiant tellement la M3 brille par ses points forts. Pour moins de 400€, vous pouvez foncer les yeux fermés !
le 4 550
Tablette(s) - Marque(s) / Os :
Article précédentArticle suivant

4 Comments

  1. Une belle tablette agréable à utiliser, MAIS : elle ne peut pas se raccorder directement à un téléviseur. Cette fonction n’est pas prévue… Ce me fut confirmé par le SAV de Huawei, par ailleurs très aimable. Pour une utilisation familiale en vacances, c’est fichu. Je l’ai renvoyée.

  2. Je viens d’en faire l’acquisition. Et j’ai un bémol à indiquer :(
    Huawei a bridé la possibilité offerte par Android 6.0 de déplacer les applications de la mémoire interne vers une carte externe sous prétexte qu’avec 32g de mémoire interne, c’est suffisant.
    Certes 32, c’est bien, mais je juge pour le moins cavalier de leur part de mettre cette restriction. Je suis assez grand pour juger si telle ou telle appli doit rester en mémoire interne…

    1. Bonjour,

      J’ai exactement le même problème avec une tablette d’une autre marque sous Android 6.0. Sauf erreur de ma part, c’est Google qui applique cette restriction. Huawei permet cependant de choisir quel stockage vous souhaitez utiliser par défaut : mémoire ou carte micro-SD. Si vous choisissez la carte micro-SD, vos fichiers seront enregistrés dessus par défaut, ce qui permet d’économiser un peu de place sur la mémoire interne (toujours utilisée pour les applications malheureusement).

      Cordialement,
      Johan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *