Test du Sony VAIO Duo 11 : un hybride à clavier coulissant sous Windows 8

Les tablet-PC reviennent à la mode avec Windows 8 et son interface tactile. Sony propose donc sa vision d’un hybride moitié PC moitié tablette : le VAIO Duo 11.

Nous parlons tous les jours de l’ère post-PC, avec la chute de ce que nous connaissons comme form-factor pour nos ordinateurs.

Ce qui a entraîné la décroissance des ventes d’ordinateurs depuis la première fois en 20 ans, c’est l’avènement des tablettes. Ces nouveaux appareils nous ont appris à naviguer différemment à travers nos tâches numériques quotidiennes.

De plus, la vente des ordinateurs avait ralenti en parti à cause du manque d’innovation de ces derniers. En 2008, les netbooks avaient déjà entamé les ventes des ordinateurs de bureau et ordinateurs portables.

Windows 8 et sa navigation pensée pour le tactile vont permettre aux ordinateurs de se renouveler. Et en cette fin d’année, Windows 8 a offert la possibilité aux constructeurs d’ordinateurs d’intégrer des écrans tactiles (avec une meilleure gestion que Windows 7) et de créer des form-factors entre les tablettes et les ultrabooks. Les Tablet-PC vont faire leur grand retour !

Et parce que nous aimons tous les gadgets sur lesquels nous pouvons coller nos doigts, nous tenterons de tester ces nouvelles machines hybrides en plus des tablettes tactiles plus traditionnelles telles que les iPads, les tablettes Android (y compris les hybrides comme les Transformer d’Asus) ou encore les tablettes sous Windows 8 RT.

Nous voici donc avec le Sony VAIO Duo 11, un concept proche de l’Asus Slider avec un clavier coulissant sous l’écran.

Tablette-tactile.net remercie LDLC pour le prêt du Sony VAIO Duo 11. Vous pouvez le retrouver dans leur catalogue d’ultrabook et d’hybride.

Design

Le VAIO Duo 11 de Sony est un hybride parce qu’il peut être utilisé à la fois comme une (grosse)  tablette ou comme un ultrabook ((ordinateur portable ultra-fin, ultra-léger)) avec un écran tactile et un vrai clavier.

Sony VAIO Duo 11 au dessus, Microsoft Surface RT en dessous

En mode « tablette », on se retrouve donc face à un impressionnant écran LED de 11 pouces en résolution FullHD (1920 x 1080 pixels – densité de 190  ppi) protégé par un verre Gorilla Glass (le même qui équipe les tablettes d’Apple et de Microsoft) bordé par des bandes noirs de 3cm au minimum – c’est massif !

Au-dessus de cet écran se trouve la caméra frontale de 2 MP, et au-dessous, Sony a placé un bouton Windows physique. Il permet principalement de revenir à l’écran d’accueil.

Sur les côtés de ce VAIO Duo, on retrouve les différents ports qu’on a l’habitude d’avoir sur nos ordinateurs. A gauche, on a un port VGA, un port à carte SD, et le port audio.

A droite, on a deux ports USB 3.0, un port HDMI standard et le bouton Marche/Arrêt.

A l’arrière, il y a comme sur tous les ordinateurs une grille d’aération et le port de charge, mais aussi un port Ethernet.

La tranche avant comporte quant à elle les habituels témoins de marche, de charge de la RAM et du processeur, et de la connexion Wifi. Les deux haut-parleurs sont aussi situés à cet endroit (sur le dos de la machine, à droite et à gauche), ainsi que quatre boutons : Volume+/-, verrouillage et déverrouillage de la rotation de l’écran, et un bouton « Assist » qui affichera une aide (VAIO Care) sur les possibles dysfonctionnements de l’hybride.

Le dos du Sony VAIO Duo 11 en mode tablette est plutôt classique : pieds en caoutchouc et appareil photo dorsal de 2 MP, ainsi qu’un accès à la puce NFC. Ces deux éléments se trouveront inutilisables si le VAIO Duo 11 est en mode « PC » et qu’il est posé sur une table ou vos genoux.

En mode « ordinateur portable », une fois que vous avez compris comment faire coulisser l’écran au-dessus du clavier : il faut attraper le haut de l’écran et tirer vers le haut, ce qui est un peu effrayant.

La charnière de l’écran se compose de quatre pattes coulissantes et deux attaches dans lesquelles l’écran se clipse. On peut y apercevoir deux nappes optiques reliant l’écran et la partie inférieure (avec le clavier).

Bref, vous découvrez un clavier rétro-éclairé de type chicklet ((les touches sont bien séparées les unes des autres)) avec, à mon sens, des touches légèrement trop petites compte tenu de la taille de la machine.

On y découvre aussi un capteur optique qui fera office de souris d’appoint avec ses touches (clic droit, clic gauche) situées sous le clavier. La présence de ce capteur optique a un effet négatif : il réduit la taille des touches G, H et B.

Enfin, comme pour la Surface RT de Microsoft, l’inclinaison de l’écran n’est pas réglable. Ce n’est pas un problème lorsqu’on utilise le VAIO Duo 11 sur un bureau, mais lorsqu’on l’utilise sur les genoux, on regrette un peu cette inflexibilité.

Enfin, le dos de cet hybride laisse apparaître son nom chromé : VAIO.

Le VAIO Duo profite d’un châssis en magnésium qui permet de lui conférer la solidité et la légèreté qu’on est en droit d’attendre d’une telle machine.

Un stylet comme accessoire

Sony a placé un stylet dans le pack de vente du VAIO Duo 11. Il est sensible à la différence de pression, comme le S-Pen des Galaxy Notes de Samsung, et lorsque vous l’utiliserez, il coupera momentanément la reconnaissance tactile de votre main, pour vous permettre de vous appuyer sur l’écran tout en écrivant ou en dessinant (seulement disponible dans les applications OneNote et Note Anytime).

Aussi, placé à 1cm de l’écran, il affichera un pointeur et vous permettra de mettre des éléments en surbrillance.

Le bouton rond fait office de clic-droit, tandis que le bouton ovale permet de sélectionner des éléments (une sorte de clic-gauche).

La prise en main est très bonne grâce à un poids léger et une taille confortable.

 

Au cœur de la Sony VAIO Duo 11 :

  • Ecran LED de 11.6 pouces – résolution de 1920×1080 pixels – densité de 190 ppi
  • Processeur Intel Core i3 (3317U) cadencé à 1,8 GHz
  • Processeur graphique Intel HD4000
  • 4 Go de RAM
  • 128 Go de disque dur (SSD)
  • 2 appareils photo/vidéo de 2 mégapixels avec capteur Exmor R
  • Connectique sans fil : Wifi a/b/g/n, WiDi, bluetooth 4.0, NFC
  • Ports : 2 USB 3.0, port audio jack 3.5mm, port VGA, port HDMI, port à carte SD, port Ethernet
  • Autres : puce A-GPS pour la géolocalisation
  • Autonomie annoncée de 5 heures
  • Windows 8 Pro (64 bits)
  • Dimensions & Poids :  319,9 x 199 , 17,85 mm – 1.3 kg

 

Interface & Ergonomie

Comme pour nos ordinateurs vendus avec Windows 7, ce Sony VAIO Duo 11 est équipé de Windows 8, et il reçoit une expérience traditionnelle (comprenez sans surcouche personnelle de Sony) comme préconisé par Microsoft.

Ainsi, c’est toujours cette page d’accueil pleine de tuiles dynamiques qui vous accueillera au démarrage de votre hybride. Grâce aux gestes tactiles, comme expliqué dans notre pré-test de Windows 8 et rapidement revu dans notre test de la Microsoft Surface RT, vous pourrez naviguer à travers ces tuiles, modifier leurs tailles, en ajouter ou en supprimer. Vous pourrez aussi ouvrir / fermer une application, ou passer d’une application à une autre en utilisant les gestes tactiles implémentés dans Windows 8.

Je vous laisse revenir à nos deux tests mentionnés pour toutes les précisions sur une navigation parfaite avec vos doigts dans le nouvel univers de Windows 8

Pour finir sur cette partie, nous mettrons en avant l’un des points à améliorer sur Windows 8 : l’écran du VAIO Duo 11 dispose d’une résolution Full HD. Le problème est que tous les éléments de l’interface de Windows 8 lié au mode « bureau » (comme les croix pour fermer une application par exemple) sont bien trop petits.

Vous pouvez bien évidemment demander à Windows d’adapter la taille des polices pour que les textes apparaissent plus grands, mais l’effet n’est pas assez prononcé. A la différence d’ OS X, le système d’exploitation des ordinateurs d’Apple, qui prend en compte la taille de l’écran et sa résolution et qui garde une interface dans laquelle il est toujours aussi simple de naviguer.

Du coup, un navigateur internet comme Google Chrome est une horreur à utiliser sur un tel combo « écran 11 pouces / haute résolution / OS non adapté ».

Et c’est là que Sony intervient en commercialisant son stylet qui a l’avantage d’être plus précis qu’un doigt, et donc de faciliter la navigation dans les applications non pensées pour une utilisation tactile.

 

Utilisation

Il ne s’agit toujours que d’un ordinateur portable avec un écran tactile, ce qui veut dire que vous pouvez y installer tous les logiciels que vous souhaitez : les traditionnels Skype, Google Chrome ou Mozilla Firefox, Apple iTunes et j’en passe… en plus des applications du Windows Store.

Et évidemment, comme c’est un ordinateur à la base, il est fourni avec quelques logiciels préinstallés.

Les applications

On constate que Sony a rempli son hybride d’applications dédiées à différentes tâches :

  • VAIO Care : cela affiche une liste de solutions à un dysfonctionnement (si vous en avez un, évidemment).
  • VAIO Control Center : cela regroupe une liste de paramètres activables / désactivables comme la gestion de la luminosité automatique, ou la politique de rechargement de la batterie d’un périphérique USB (smartphone, tablette, lecteur MP3) lorsque celui-ci est branché, etc.
  • VAIO Message Center : comme son nom l’indique, cela affiche les messages de notifications liées aux applications VAIO.
  • VAIO Update : cette application centralise les mises à jours du VAIO Duo par Sony (exemple : mise à jour d’une application VAIO, d’un composant du VAIO Duo 11, ou autres).
  • VAIO Gesture Control : cette application active la reconnaissance de mouvements de la caméra frontale.

La promesse : contrôler le volume du VAIO Duo 11, faire défiler les pages dans Internet Explorer ou un autre navigateur (exemple ici Google Chrome) et démarrer et interrompre la lecture d’une musique ou d’une vidéo; tout ça avec un geste de la main devant la caméra.

Le résultat est très approximatif (pour être gentil), il vous faudra une pièce très bien éclairé et de la patience. Au final, on le met en marche, on essaie, on éteint.

  • VAIO Gate : cela affiche un panneau rétractable permettant un accès rapide aux applications VAIO.
  • VAIO Media Server Settings : cela vous permet de partager votre contenu (musique, photo, vidéo)  sur votre réseau domestique.
  • PlayMemories Home : un accès à votre espace de stockage Sony Entertainment Network de 5 Go dans le cloud pour y stocker vos photos et vidéos personnelles. Cela vous permettra de les diffuser à travers vos autres appareils connectés (smartphone, TV connectée, et tablette).
  • Xperia Link : il s’agit d’une application qui vous permettra d’établir une connexion entre votre VAIO Duo 11 et votre smartphone Sony Xperia, afin d’accéder à internet sur votre ordinateur-tablette si aucune connexion wifi n’est disponible.

C’est déjà possible via un simple partage de connexion de votre smartphone (iOS, Android, WP7/WP8), mais cette application simplifie le processus de connexion.

McAfee : c’est une tradition vieille de plusieurs années déjà ! Chaque ordinateur sous Windows est vendu avec son anti-virus, la plupart du temps, c’est Mc Afee et Norton.

Fresh Paint : l’application qui m’a surtout permit d’utiliser vraiment l’écran tactile ! Il s’agit d’une application de création de dessin relativement poussée. Elle permet de choisir entre plusieurs type de crayons ou pinceaux, plusieurs couleurs, plusieurs types de papier sur lequel dessiné…

Appareil photo / vidéo

Les deux appareils photos sont équipés des mêmes capteurs 2 mégapixels Exmor R (une technologie de Sony) capable de filmer en Full HD (1080p).

Capteur arrière VS capteur avant

Comme vous pouvez le voir, les photos sont bien en 1080p, mais la qualité est loin d’être présente : on peut surtout assister à manque de netteté des deux clichés. Les couleurs et la luminosité du capteur arrière sont plutôt correcte; on ne peut pas en dire autant du capteur avant, qui avec la même luminosité et les mêmes conditions, assombrit le cliché.

 

Performances & Autonomie

Performances

Comme ce VAIO Duo 11 est plus proche d’un ultrabook (donc d’un ordinateur) que d’une tablette, nous ne pouvions le soumettre à nos tests habituels constitués de linpack, Antutu, Quadrant ou autres. Nous ne pouvions comparer ses performances à celle d’une tablette puisqu’il lui est bien évidemment supérieur en terme de puissance pure.

Ainsi, nous avons préféré comparer cet hybride à d’autres ultrabooks équipés ou non d’écran tactile :

  • Apple Macbook Air 2012 – Intel Core i5 3427U – 4 Go de RAM – HD4000 – résolution d’écran de 1440×900 pixels
  • Acer Aspire S5 – Intel Core i5 3517U – 4 Go de RAM – HD4000 – résolution d’écran de 1366×768 pixels
  • Samsung Serie 9 (900x3C) – Intel Core i5 3317U – 4 Go de RAM – HD4000 – résolution d’écran de 1366×768 pixels
  • Asus Zenbook UX31A – Intel Core i5 3517U – 4 Go de RAM – HD4000 – résolution d’écran de 1920×1080 pixels
  • Gigabyte X11 – Intel Core i5 3517U – 4 Go de RAM – HD4000 – résolution d’écran de 1366×768 pixels
  • Fujitsu U772 – Intel Core i5 3367U – 4 Go de RAM – HD4000 – résolution d’écran de 1366×768 pixels
  • Lenovo Twist – Intel Core i5 3317U – 4 Go de RAM – HD4000 – résolution d’écran de 1920×1080 pixels
  • Acer Aspire S7 – Intel Core i5 3317U – 4 Go de RAM – HD4000 – résolution d’écran de 1920×1080 pixels

Le test Primordia de l’outil de benchmark ScienceMark 2 s’intéresse à la puissance du processeur. Il s’agit d’un outil privilégiant les processeurs à hautes cadences de fonctionnement  puisqu’étant programmé pour les tâches monothreadées.

Le Sony VAIO Duo 11 est dans la moyenne des autres ordinateurs sur ce test malgré seulement un processeur Core i3 (notre unité de test) moins puissant que les Core i5 et i7 des autres machines.

Cinebench 11.5 s’occupe plus de tester les performances globales du processeur en effectuant un traitement image par image d’une courte vidéo. C’est dans ce test que l’on voit que le petit processeur Intel Core i3 est moins performant que les processeurs équipant les autres machines de test.

PC Mark 7 réalise un test complet et évalue donc les performances globales de l’ordinateur. Avec un score proche de 4000 points, il est légèrement moins performant que beaucoup des autres ordinateurs testés, mais il faut prendre en compte la résolution d’écran FullHD du Sony VAIO Duo 11 qui demande plus de puissance à gérer; c’est aussi le cas du Lenovo Twist et Acer Aspire S7.

A ce jeu-là, seul le UX31A d’Asus possède un écran avec une telle définition, mais ce dernier bat quand même l’ordinateur de Sony.

Enfin, 3D Mark 11 s’occupe de tester la performance de la carte graphique, avec ici, une résolution de 1280×720 pixels équivalente sur tous les ordinateurs de test. Et là, on voit que le processeur graphique du Sony VAIO Duo 11 fait un meilleur résultat (surement dû à un cadençage plus élevé).

Autonomie

Comme expliqué lors de notre partie sur les performances, cet hybride ne peut pas vraiment être comparé aux tablettes plus traditionnels, à cause de son architecture de processeur x86 (pour rappel : les tablettes Android, Windows RT et l’iPad embarquent une architecture ARM).

Toujours est-il qu’en travaillant dessus pour l’écriture du test, j’ai pu mesurer une autonomie proche des 5 heures avec une connexion wifi active, une luminosité très basse, et donc ue activité centrée sur la navigation internet et la bureautique.

De plus, selon notre test d’autonomie habituel ((lecture d’une vidéo 1080p en boucle, wifi activé, notifications actives aussi, mesure du temps pour passer de 100% de batterie à 10%)), le VAIO Duo 11 fait 3h22 en mode « utilisation normale » de Windows, et 4h00 pile en mode « économie ». C’est aussi moins qu’une tablette comme l’Asus Vivo Tab RT avec ses deux batteries.

Cette faible autonomie est un problème sûrement connu chez Sony, qui propose une seconde batterie qui vient se brancher sous l’hybride et qui offrirait une autonomie de près de 10 heures.

Conclusion Sony VAIO Duo 11

Noté par Tablette-Tactile.net: 3.5 étoiles ****

Les ordinateurs devaient s’adapter à nos nouveaux modes d’utilisation, que cette adaptation passe par ce renouveau des tablet-PCs, ces machines hybrides à la fois si proche des tablettes et si loin d’elles, n’est pas une simple coïncidence.

Les tablettes avec l’iPad en tête, ont apporté la preuve qu’il était possible de créer une alternative à nos ordinateurs : certaines personnes peuvent s’affranchir complètement ou presque d’un PC grâce à ces produits mobiles.

Les tentatives de Microsoft et de certains constructeurs au début des années 2000 pour faire entrer un PC tactile dans les foyers ont été infructueuses pour plusieurs raisons comme l’inhabitude des gens à utiliser un écran tactile, Windows n’était pas prêt non plus, et que dire de l’hégémonie de la souris comme pointeur unique.

Aujourd’hui, les tablettes et les smartphones nous ont habitués à utiliser nos dix doigts et Microsoft a conçu Windows 8 pour une utilisation au doigt. Le dernier élément de l’équation est donc ce que les constructeurs vont faire avec les deux premiers éléments.

En attendant la solution de Asus, Dell, HP, Samsung et les autres, Sony se lance dans cette nouvelle ère en commercialisant son VAIO Duo 11. S’il possède de bons attributs comme un écran Full HD protégé par un verre Gorilla Glass de Corning, une connectivité complète, et une bonne finition, il est quand même handicapé par une conception très peu flexible.

Son écran ne possède que deux positions : déployé et non déployé. D’un côté, cette conception à clavier coulissant offre un avantage : l’écran est moins loin de l’utilisateur et il est aussi plus stable lorsqu’on appuie dessus. D’un autre côté, un hybride avec une charnière classique permet à l’utilisateur d’incliner son écran comme il le veut.

Aussi, en l’utilisant au quotidien, je ne me suis que peu servi du VAIO Duo 11 en mode « tablette », on regarde juste ses mails, un flux twitter et on surf quelques minutes sur internet. Le reste du temps, avec une machine de cette taille, on déploie l’écran même si c’est juste pour continuer de naviguer au doigt. C’est à mon sens plus simple et moins fatiguant ainsi.

Enfin, le mode « bureau » de Windows 8 permet d’utiliser nos applications non pensées pour le tactile, et dans ce cas de figure, le trackpad optique se révèle utile mais un poil grisant car bien plus petit qu’un grand trackpad rectangulaire sous un clavier.

Pour finir, le Sony VAIO Duo 11 est un bon ultrabook à écran tactile, il faut juste prendre en compte ses points faibles face à la concurrence qui arrive. Il inaugure une nouvelle voie pour Sony, et une nouvelle ère pour les autres constructeurs qui eux aussi ont leurs produits commercialisés ou proche d’une commercialisation.

Selon moi, il va devoir se battre contre trois catégories de produits concurrents :

  • les tablettes Android et Windows RT qui disposent aussi d’un clavierAsus Transformer TF700T, Microsoft Surface RT, Asus Vivo Tab RT
  • les hybrides avec processeur Atom – Samsung Ativ Smart PC et Acer Iconia Tab W510
  • les hybrides à processeur Intel Core i3/i5/i7 – Lenovo Twist (Yoga 13), Acer Aspire S7, Dell Duo 12, Asus VivoBook

Et selon vos besoins, il faudra bien regarder l’hybride qui vous conviendra le plus, car à partir de 1100€ le VAIO Duo 11, vous pourriez être tenté de préférer un ultrabook sans écran tactile (Asus Zenbook, Acer Aspire S5, Samsung Series 5 et Apple Macbook Air) ou une combinaison d’une tablette telle qu’un iPad ou une tablette Android avec un ordinateur portable (ni un netbook, ni ultrabook) à un prix inférieur à 500€.

 

Les +Les –
  • Qualité de fabrication
  • Ecran LED Full HD
  • Grande connectivité (wifi, bluetooth, NFC, A-GPS)
  • Dispose du Windows Store et d’une compatibilité avec tout le catalogue d’applications Windows (comme tous les PCs Windows 8)
  • Windows 8 n’adapte pas l’affichage au ratio taille/résolution de l’écran
  • Autonomie limitée
  • Inclinaison de l’écran peu flexible
  • Touches du clavier un peu petite

[acc_item title= »Cacher la galerie d’images »] [/acc_item]
[acc_item title= »Afficher la galerie d’images »]

[/acc_item]

 

 

le 19 96
Tablette(s) - Marque(s) / Os : ,

19 Comments

  1. Bonjour, j’ai eu le Sony vaio duo en cadeau, acheté dans un pays anglophone, donc tous le système est en anglais. j’ai réussi à changer le clavier en français mais tous le reste est en anglais.
    de ce fait ça me limite dans mon utilisation et ça me génère des soucis étant donnée que je refuse tous les messages. finalement je suis déçue car ce souci m’a généré un grand dysfonctionnement de mon PC. d’où frustration.
    A votre avis est ce qu’il y’a une possibilité d’avoir un système d’exploitation en Français ?
    Je vous remercie.

  2. Très bonne article. Je voudrais savoir si il est possible de changer ( ou de faire changer ) la RAM ou la carte graphique …. Merci.

  3. Merci Nicolas de cette super synthèse claire complète et sans complaisance (rare..). Dans le fond, vous choisiriez quoi entre l’hybride tablet de Sony et celui d’Asus ? Merci aussi de votre réponse…

    1. De rien ;) si ça peut aider.

      Concernant votre question, la réponse est vraiment difficile… Tout est une question de besoin :
      Tout d’abord, l’Asus VivoTab RT fonctionne sous Windows RT et ce Sony VAIO Duo 11 fonctionne avec Windows 8. D’un côté, vous serez limité par Windows RT, et de l’autre, Windows 8 vous offrira la possibilité d’installer ce que vous souhaitez sur votre ordinateur.

      Pour rappel, Windows RT est la déclinaison pour tablette (et processeur ARM) de Windows 8.

      Cependant, si tout ce qu’il vous faut, c’est une machine vous permettant de surfer sur internet, écrire quelques mails ou même de travailler un petit peu avec Microsoft Office, la Vivotab RT s’avèrera être un choix suffisant. Ses dimensions et son autonomie en font un choix parfait pour la mobilité.

      Le parfait compromis entre l’Asus Vivotab RT et le Sony VAIO Duo 11 est, selon moi, l’ HP Envy X2 : il a les avantages du form-factor de la Vivotab RT, et fonctionne sous Windows 8. => http://www.tablette-tactile.net/test/test-de-l-hp-envy-x2-un-hybride-sous-processeur-intel-atom-134715/

      Et si vous avez besoin de puissance et d’un hybride plus traditionnel que le clavier coulissant du Sony, vous pouvez toujours opter pour le Dell Duo 12 ( http://www.dell.com/fr/p/xps-12-l221x/pd ), l’ Acer Aspire S7 … etc . Si vous n’avez pas de problème de budget, c’est vers cela que je vous orienterais.

  4. avec ce prix on peut acheter une ipad w un ultrabook avec ces caracteristique et plus! pas logique!!!

  5. J’ai acheté une Duo 11 avec une configuration maximale (i7, 8GB, 256 SSD) pour une utilisation professionnelle: en ultrabook quand je suis à ma place de travail et en mode tablette quand je suis en réunion. La précision de la prise de note avec le stylo est tout simplement fabuleuse: En comparaison de mon ancienne tablette (Lenovo thinkpad sous Android) ou de l’iPad, la Duo 11 s’avère vraiment utilisable et confortable. Quand à la durée de la batterie, elle ne me dérange pas: j’ai rarement une série de réunion qui dépasse 4 heures, dans ce cas je prend mon chargeur avec moi.
    Le choix de tablettes/ultrabook est identique à celui d’une voiture: tout dépend de l’usage sportif, utilitaire ou familial…

  6. Test très bien fait et complet, cela donne vraiment envie d’attendre la suite des autres constructeurs, en tous cas merci Nicolas et bonne fête de fin d’année.

  7. Je n’aime pas trop jouer les grincheux. Je suis régulièrement tablette-tactile.net, mais je veux quand même vous dire que cela devient très pénible de lire vos articles remplis de fautes d’orthographe. Soyez plus crédibles sur le jugement du fonctionnement des machines en sachant au minimum utiliser les correcteurs orthographiques installés sur vos engins. MERCI .

  8. Bonjour à vous, je suis l’heureux détenteur d’un sony vaio duo 11 acheté presque lors de sa sortie
    Votre test est très bien fait, avec à l’appui beaucoup de photo ce qui est appréciable !

    Néanmoins quelques petites erreurs :

    2 ports USB 3.0 et pas 2.0 comme vous le dites dans la partie design (mais qui est corrigé dans le rappel des caractéristiques)
    Pour les hauts parleurs, ils sont à 2 endroits : en bas à droite ET à gauche. De plus ce qui est à noté, c’est le son INCROYABLE de cet ordinateur : absolument pas directif au contraire des produits apple et très puissant. Ca m’étonne à chaque fois.

    Autre point bizrre, dans vos tests vous comparez les benchmarks des processeurs de ce sony équipé d’un intel core I3 avec uniquement des processeurs I5 … Forcément il est moins bon…

    De plus vous dites que la fonction tactile avec annotation est disponible uniquement avec 2 logiciels, ce qui n’est pas exacte car elle fonctionne aussi avec le traditionnel PAINT, le clavier à reconnaissance d’écriture, toute la suite office 2013.
    Enfin pour l’autonomie annoncé, effectivement maigre comme à l’accoutumée chez Sony, elle n’a cependant jamais été annoncé à 12h mais à 6 heures, et annoncée à 12h avec la batterie « feuille » supplémentaire (–110 euros…) Donc oui forcément ça fait moins bien qu’avec les DEUX batteries de l’asus vu qu’il y en a une et pas deux. Faut juste payer plus chère pour le Sony par rapport à l’asus ce qui est un point négatif oui.

    En tout cas, mise à part ces quelques points, merci pour votre test.

    1. Bonjour Vivien,

      J’ai corrigé et explicité certains points que vous aviez relevés (port USB, et présence de deux haut-parleurs, autonomie annoncée par Sony).

      Pour les tests de performances, « ma » machine de test était équipée d’un Core i3, d’où ma comparaison et cette explication rapide :

      « Le Sony VAIO Duo 11 est dans la moyenne des autres ordinateurs sur ce test malgré seulement un processeur core i3 (notre unité de test) moins puissant que les core i5 et i7 des autres machines. »

      Mais il est vrai que le Sony VAIO Duo 11 est aussi disponible avec un core i5 et i7 selon la configuration choisie par la personne. Ces deux catégories de processeurs sont bien évidemment plus puissant que le Core i3 de notre machine de test. Enfin, tous les ultrabooks sont équipés des mêmes configurations ou presque, leurs performances sont donc à peu près égales. C’est aussi une des raisons pour lesquelles j’ai détaillé les composants des autres machines testées.

      Pour l’autonomie, effectivement, je m’étais appuyé sur le site sony.fr peu détaillé sur le sujet. En fait, en me rendant sur sony.com (l’entité US), l’autonomie y est mieux détaillée.

      Enfin, comme je le dis dans la partie Autonomie, on ne peut pas vraiment comparé une tablette et un ultrabook tactile. La tablette et son processeur ARM ont une avance sur l’ultrabook et son processeur Intel.

      1. Très bien. Mis à part ça, je trouve votre test très bien car assez exhaustif et impartial ce qui est rare. Du coup ça m’a fait connaître votre site. Merci pour votre attention.

  9. Merci pour ce test. Mais j’ai peur d’être un peu négatif !

    C’est hyperlourd (le Vaio X faisait 800 g , d’accord très lent !). Il faut de plus ajouter la protection de l’écran en verre, soit dans les 1,5 kg contre 1,1 pour le MBA 11″;

    Le clavier n’est pas très confortable (les touches m’ont semblé plus petites que celles du clavier virtuel de l’iPad), bien moins que celui de feu le Vaio X.
    J’ai lu aussi sur un site qu’un utilisateur trouvait qu’elle chauffait beaucoup avec un bruit très présent du ventilo lorsqu’il se déclenche.
    Mais le côté positif est que j’ai toujours été content des produits Sony, jamais déçu, alors !?

    1. Bonjour sheldon_bang.

      Le poids tout compris est bien de 1,3 kg, la seule protection à ajouter éventuellement est une feuille de plastique comme pour iPad ou Smartphones.
      De plus depuis plus d’un mois que je le possède, il ne chauffe pas du tout et le ventiler reste discret même si quelques fois il se met à turlupiner. Mais beaucoup moins que mon feu macbook pro 15″ qui me brûlait les jambes.

      1. Salut,
        toujours bien de trouver un site d’analyse (objectif?) de produits informatiques.
        Dans toutes vos analyses de tablettes, je trouve regrettable que vous n’analyser que les caractéristiques et performances informatiques.
        Pourtant sur ce type de produit (mobile), il est important de connaitre les caractéristiques physiques, de loin les plus importantes, à savoir : poids, accessoires de protection et de portage, résistance aux chocs (coup porté à l’écran, dans les angles,…), aux chutes, à l’abrasion, à l’eau et à la poussière, à l’écrasement (oups je me suis assis dessus). Bon d’accord, je recherche un produit pro extremement mobile mais justement j’aimerais avoir d’autres choix que la tablette de Motion qui est trés lourde et grossière mais bien étudiée à l’usage pro.

        1. J’ai franchi le pas, à la place d’arlésienne d’Asus le Transformer Book TX300… Juste déballé, pas encore le recul pour donner un avis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *