Interview de blogueurs #9 Jean-François Ruiz est sur Tablette-Tactile

Par ,


Interview de Jean-François Ruiz
Interview de Jean-François Ruiz

Jean-François Ruiz nous fait le très grand honneur d’être le neuvième invité de cette série d’interviews. Nous parlons avec lui Social Media, Twitter, Education, monde pro, et de tablettes tactiles bien sûr !

[Cédric] Bonjour Jean-François, peux-tu te présenter rapidement, pour nos lecteurs qui ne te connaîtraient pas ?

Blogueur depuis 2005, directeur de startup avec Ziki France puis entrepreneur depuis 2008, je suis donc le co-fondateur de PowerOn, qui est une agence de WebMarketing spécialisée dans les médias sociaux.

[Cédric] Quel regard portes-tu sur le marché des tablettes qui a explosé en 2010, et sur tous les objectifs de ventes de tablettes tactiles notamment annoncés au CES 2011 dernièrement ?

J’ai l’impression effectivement que l’iPad a ouvert la voie, et a donné faim à pas mal de constructeurs parce qu’ils ont voulu exploiter ce nouveau cran de marché. Ça me fait penser à ce que l’on a eu avec les mini-PC il y a à peu près deux ans, qui valaient à peu près 300€. On a ici un nouveau segment de marché qui est ouvert par Apple et qui donne envie à pas mal de monde. Pour moi c’est plus une vague ou une mode que quelque chose qui va vraiment durer dans le temps.

Il y a un engouement clair de tout le marché en ce moment, et si je ne sais ce qui restera dans quelques années, mon petit doigt me dit que ça passera comme tout le reste passe finalement.

[Cédric] Tu possèdes une tablette ?

Non, parce que je ne vois pas l’usage que j’en ferais. J’ai déjà manipulé un iPad notamment, mais ça ne m’a pas plus impressionné que cela.

[Cédric] Alors quels usages pour les autres ?

On est d’accord que pour de la production ça n’est pas exceptionnel, mais pour de la lecture ou de la consommation d’information ça peut être plus sympa. Pour de la lecture d’eBooks ou des choses comme ça, ça peut être l’usage qui pourrait me convaincre de l’intérêt.

Je le vois aussi intéressant par exemple dans des panel de contrôle un peu High-tech, dans le style domotique. J’avais vu des installations où la chaine hi-fi ou le son en vertical était pas mal du tout, mais plutôt dans des usages complémentaires pour accéder au web, regarder une recette de cuisine. Donc la domotique et la lecture.

[Cédric] Et dans la Startup Academy ou le Web2.Connect, la tablette est-elle un support que tu vois apparaître, en business, en marketing ou en présentation ?

C’est clair ! Dans les évènements Web, si tu n’as pas ton iPad, tu es has been ! Je crois que ça a commencé avec le premier E2 à Toulon où il y avait une marée d’iPad où c’était « Montre moi ton iPad, je te montre le mien » ! Dans les conférences je trouve ça rigolo, tu peux montrer ton produit sans trimbaler ton produit. C’est à dire que tu peux faire de la démo facilement, et donc par extension pour un commercial itinérant ça peut être pas mal aussi.

Il y a je pense un gros business sur les contenus éducatifs. D’ailleurs les frères Nouzareth (qui ont créé Cafe.com) sont entrain de monter une société (FreshPlanet)qui sera dédiée au contenu éducatif pour ces tablettes. Donc à la fois pour l’entertainement et l’éducatif, il y a un réel marché.

[Cédric] D’ailleurs les tablettes sont en général très vites maîtrisées même par les enfants en bas âge, dès 3-4 ans ou même avant !

Ca ne m’étonne pas du tout. Et d’ailleurs si la Corrèze a décidé d’équiper ces collégiens et enseignants en iPad, je pense que c’est même dès la maternelle que l’on pourrait utiliser les tablettes, comme un terminal d’éveil, où les gamins dessinent sur iPad.

[Cédric] L’iPad pour les enfants, et quand on devient grand on utilise des « vraies machines » ?

(Rires !) Pour travailler oui ;-)

[Cédric] Si tu devais poser un diagnostic entre iOS, Android, Windows ou Blackberry ?

Je pense que les tablettes vont suivre assez vite la tendance du mobile, et j’ai l’impression qu’il y en a un qui commence à manger un peu tous les autres, et c’est Google avec Android qui risque de manger tout le monde. L’élite utilisera peut-être encore ses iPad avec ses iOS et ses iTrucs, mais la masse pour des raisons de coûts et d’ouverture sera plus sur de l’Android et  Google qui leur permettra d’être beaucoup plus ouvert. L’ouverture à mon sens va comme d’habitude permettre d’avoir un reach plus important. Surtout avec un acteur comme Google derrière.

[Cédric] Le mot de la fin pour toi ?

Vous avez raison avec Tablette-Tactile.net de vous positionner sur ce sujet, vous produisez du bon contenu, vous avez un bon nom. Même si les tablettes passeront probablement un jour, il y a un bon potentiel business autour de ça.

Ca vaut le coup : je salue l’initiative que vous avez lancée d’informer le marché sur ce secteur, d’accompagner cette naissance de nouvelles opportunités qui auront probablement un impact dans l’éducation, et donc par extension sur les générations qui vont les utiliser dès le plus jeune âge.

Et bien un grand merci à Jean-François  Ruiz pour cette interview, et pour ces compliments et ces encouragements sur lesquels nous concluons cette interview. N’hésitez pas à réagir dans les commentaires ou sur notre forum de tablettes tactiles !

le 6 1659
-
Article précédentArticle suivant
6 commentaires
  1. Ceci est une bonne analyse de JF Ruiz. Je reste quand même très étonné que peu de gens pensent au couple Tablette / réseau domestique. Pas étonnant lorsque je constate dans mon entourage le peu de NAS ou de home serveur, pourtant, une tablette semble être l’outil idéal pour lire ses contenus multimédia. Perso, les problèmes liés au streaming via le DLNA des vidéos sur les tablettes Androïd ou iOs me poussent, pour l’instant, à préférer une tablette sous… Windows. Donc Wait and See.

  2. @jfruiz c’est exactement ce que je t’ai demandé, en effet
    Merci @PierreAntoine75 pour ton commentaire constructif ! Je pense en effet que Jean-François n’est pas le seul de ce point de vue là, et c’est intéressant d’avoir des avis divergents sur ce site. Et qu’un certain travail de diffusion de la « culture tablette » est à effectuer (ce à quoi nous nous attelons ;-) )

  3. Intéressant comme point de vue car après tout on a le droit de ne pas être convaincu. C’est même assez courageux…Je pense d’ailleurs que cela résume bien un des principaux soucis des tablettes et de l’iPad en particulier: sortir du statut de gadget « geek ». Il faut donc encore évangéliser…

  4. C’est exactement ce qu’on m’a demandé de faire, commenter du niveau de mon nombril ;) Je suis loin d’être un expert sur la question mais Cédric a insisté pour que je partage ma vision.

    Alors la voilà ;)

  5. Très drôle, ce M. Ruiz, qui commente le phénomène tablette au niveau de son nombril.
    Son interview m’a rappelé les commentaires branchés de début 2010 sur l’inutilité de l’iPad et son échec commercial prévisible.

    1. Oui et non. Je le laisserai répondre s’il le souhaite, mais il ne nie pas le business réel de ce marché. Seulement qu’il y a un risque d’effémérité du secteur des tablettes, et cette vision est intéressante :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend