iPad Pro 2018, la tablette parfaite ?

Par ,

Y’aura-t-il un avant et un après iPad Pro ? Il semble bien, du moins si on se fie aux avis émis par la presse américaine après les premières prises en main de la nouvelle ardoise d’Apple.

Un nouveau design globalement bien accueilli

Nos confrères américains ont commencé à prendre en main le nouvel iPad Pro – qui sera disponible le 7 novembre chez nous. Comme on pouvait s’en douter, les premiers retours sont très bons. Le nouveau design en particulier semble avoir séduit une majorité de journalistes spécialisés.

Ainsi, Samuel Axon de chez Ars Technica indique “qu”il est si léger que vous pouvez facilement le saisir et le tenir d’une seule main (bien que vous aurez évidemment besoin de l’autre pour le faire fonctionner) sans ressentir de gêne. La différence d’encombrement entre lui et son prédécesseur est incontournable.”

L’écran dont les bords se voient réduits grâce à la disparition du bouton Home laisse ainsi une belle impression, du moins d’après Nilay Patel de The Verge : “Ces bords carrés et ces bordures plus petites modifient positivement le rapport écran/corps : le modèle de 11 pouces s’adapte à un écran plus grand dans la même taille que l’ancien modèle de 10,5 pouces, et le modèle de 12,9 pouces rétrécit le corps pour l’adapter à l’écran, le rendant beaucoup moins difficile à utiliser que le modèle sortant.”

Malgré tout, les journalistes ont reproché à l’ensemble un look peut-être un peu trop brut de décoffrage. L’absence de dalle OLED s’avère être une petite déception, bien que la dalle IPS employée soit l’une des plus performantes jamais vues jusqu’à présent.

Apple réussit donc son coup. Seul point noir dans ce nouveau design : l’appareil photo à l’arrière ressort beaucoup, ce qui empêche de poser la tablette bien à plat sur une table.

Des performances au sommet avec la puce A12X Bionic

Le nouvel iPad Pro inaugure le SoC A12X Bionic gravé en 7 nm. Lors de la présentation officielle, Apple n’a eu de cesse de vanter la puissance de sa nouvelle puce. Un fait confirmé par nos confrères américains.

L’iPad Pro est bel et bien une bête de course d’après The Verge : “Rien n’est jamais lent, et on a toujours l’impression qu’il y a suffisamment de marge pour travailler toujours plus.”

Présentation iPad Pro 2018

ArsTechnica est aussi conquis par la puissance de la nouvelle puce d’Apple : “L’iPad Pro est la tablette la plus puissante sur le marché grand public. Cette puissance s’est manifestée quand j’ai essayé de jouer à un nouveau jeu Assassin’s Creed sur l’appareil. Les images étaient nettes, présentaient de belles textures et des ombres superbes, en tournant à ce qui semblait être 60-120 images par seconde à mes yeux.”

Rien ne semble donc pouvoir détrôner l’ardoise d’Apple qui surclasse ainsi toutes ses concurrentes actuelles haut la main. Les journalistes US ont aussi apprécié la présence du port USB-C qui permet d’employer de nombreux appareils annexes comme des écrans TV externes, des souris et claviers.

Pas de compatibilité avec les anciens Stylets & Clavier Cover

Nos confrères regrettent néanmoins l’incompatibilité avec l’ancien stylet Apple ou le clavier Cover de précédente génération. Il faut ainsi repasser à la caisse pour se procurer du matériel de nouvelle génération conçu spécifiquement pour cet iPad Pro 2018.

iOS à la traîne

Au final, le plus gros défaut du nouvel iPad Pro réside dans son système d’exploitation. Les journalistes d’Engadget pointent ainsi son côté trop léger : “Le fait est qu’en dépit de ses nombreuses améliorations, iOS ressemble encore fondamentalement à un système d’exploitation mobile.”

iOS 12

Même constat chez The Verge : “Je peux voir de nombreuses façons de me débarrasser de mon ordinateur portable et d’utiliser l’iPad Pro comme mon ordinateur principal – utiliser un iPad est extrêmement agréable, et c’est agréable d’utiliser un ordinateur avec un écran tactile. Mais à maintes reprises, des limitations iOS gênantes m’ont empêché d’effectuer le changement.”

Même utilisé avec son clavier, l’iPad Pro reste plus limité en fonctionnalités qu’un hybride Windows 10 au même prix. La faute en revient à iOS qui doit encore mettre en place un fonctionnement digne d’un vrai PC et pas juste d’une tablette.

Apple semble sur la bonne voie et nul doute que de futures mises à jour viendront améliorer les choses.

Conclusion

Le constat dressé par non confrères américains est unanime : l’iPad Pro est une excellente tablette tactile. Le nouveau design apporte un vent de renouveau bienvenu, tout comme la présence du port USB Type-C. Si l’écran Liquid Retina se contente d’une dalle IPS et pas OLED, il n’en reste pas moins l’un des meilleurs à l’heure actuelle.

Quant à la puissance, l’iPad Pro en a a revendre. C’est bien simple : le SoC A12X Bionic est aussi performant que certains processeurs Intel.

Prix Apple iPad Pro 11

Prix Apple iPad Pro 12.9

 

Mais au final, ce nouvel iPad Pro reste un iPad comme les autres. Son principal problème vient ainsi de son système d’exploitation, qui promet beaucoup sur le papier, mais peine à se démarquer dans la réalité. iOS 12 est plus limité que Windows 10 pour les tâches bureautiques. Les applications disponibles sont peu nombreuses et finalement plus limitées que leurs contreparties sur PC.

Compte tenu du prix salé de l’ensemble, cette très belle tablette ne sera pas pour tous mais aura vraisemblablement sa place dans notre sélection des meilleures tablettes du moment.

 

le 0 241
- Marque(s) / Os : ,
Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *