Test & avis TEA Touch HD Plus : la liseuse presque parfaite ?

Par ,

Pour la quatrième fois cette année, TEA sort une nouvelle liseuse électronique, la Touch HD Plus. La marque française s’étend et vise toujours plus haut. Faut-il pour autant craquer à l’approche des fêtes de Noël ? Réponse dans notre test complet.

Prix et spécifications

Les liseuses TEA s’enchaînent à un rythme effréné cette année. Signe que le marché de la lecture numérique prend son essor ? Probablement. Il faut dire que 2018 a été une année riche, avec notamment la sortie de la nouvelle Kindle Paperwhite, de la très originale Bookeen Saga ou encore de la Kobo Forma.

Liseuse TEA Touch HD Plus

Mais l’entreprise lyonnaise, distributrice de PocketBook, est probablement la plus prolifique du secteur ces derniers mois avec pas moins de quatre modèles, dont la Touch HD Plus que j’ai testée durant plus d’une semaine.

Sur le papier, la liseuse électronique a de gros atouts pour plaire :

  • Ecran E-Ink 6″ 300 ppi
  • Eclairage SmartLight avec ajustement automatique de la température des couleurs
  • 16 Go de stockage
  • WiFi et Bluetooth
  • Synthèse vocale
  • Certification IPX7
  • Gyroscope

Pour 149€, on trouve dans cette machine des spécifications dignes du haut de gamme à plus de 200€. Le stockage est particulièrement imposant, ce qui compense l’absence de port micro-SD. Le Bluetooth est une rareté dans le monde des liseuses, surtout à moins de 150€. Idem pour l’étanchéité, même si ce point se démocratise ces derniers mois.

TEA frappe donc très fort avec la Touch HD Plus qui semble présenter un rapport qualité/prix impressionnant. Reste à voir si les promesses sur le papier sont tenues une fois la liseuse en main.

Voir l’offre sur Decitre

Voir l’offre sur Cultura

Voir l’offre chez Boulanger

Design

S’il y a bien un point qui aura su me séduire avec les liseuses TEA, c’est le design. Reprenant le même look que la Touch Lux 4, la Touch HD Plus tape immédiatement dans l’œil avec sa coque dorée et ses bordures d’écran noires très fines.

Design liseuse TEA Touch HD Plus

Pesant seulement 155 grammes, la nouvelle liseuse de TEA tient parfaitement en main pour de longues séances de lecture. Les boutons physiques sont suffisamment larges, contrairement à ceux de la InkPad 3 qui étaient trop étriqués.

Connectique TEA Touch HD Plus

Ce nouveau modèle vient même gommer un défaut récurrent chez la marque : le bouton d’alimentation. Sur les trois précédents modèles, ce bouton présentait beaucoup de jeu, laissant planer le doute quant à sa solidité. Ici, il tient bien en place. La liseuse semble globalement très bien conçue et faite pour durer. Ajoutez à ça une bonne résistance à l’eau, vous aurez une compagne de lecture fidèle conçue pour tenir de longues années !

Dos Touch HD Plus

Ecran

Il aurait été impensable de succéder à la Touch HD Brown Edition sans proposer un écran équivalent. Pas d’inquiétude, TEA offre ce qui se fait de mieux, à savoir une dalle E-Ink Carta 6″ de 300 ppi.

Ecran 300 ppi Touch HD Plus

Cet écran de belle qualité est doté d’un éclairage frontal nommé SmartLight. Si cette lumière s’avère très pratique pour lire la nuit, on pourra néanmoins regretter sa mise en oeuvre assez décevante. L’éclairage manque d’uniformité, avec quelques fuites de lumière sur les bords de la dalle. Ça n’empêche pas la lecture, fort heureusement. On voit cependant la différence avec l’éclairage parfaitement uniforme de la nouvelle Kindle Paperwhite.

En dehors de ce manque d’uniformité, la technologie SmartLight est toujours aussi efficace. Lorsque s’approche la fin de journée, la colorimétrie commence à virer vers le jaune/orange afin de ne pas fatiguer les yeux. L’essayer, c’est l’adopter !

Là où l’écran blanc de la Kindle Paperwhite me faisait vite mal aux yeux la nuit, ce n’est pas le cas avec la Touch HD Plus. Et si jamais les réglages par défaut ne vous conviennent pas, il est toujours possible de les modifier en créant d’autres profils adaptés à vos goûts.

Logiciel

Si vous possédez déjà une liseuse de la marque lyonnaise, vous ne serez pas dépaysé. La partie logicielle reste identique aux autres modèles de la marque. L’interface est classique, la page d’accueil présentant les derniers livres lus, les derniers ajouts ainsi qu’un accès rapide à la bibliothèque, au magasin en ligne et à vos achats.

Touch HD Plus interface menu principal

Un sous-menu en bas de l’écran permet d’accéder à divers jeux comme les échecs ou le sudoku, un navigateur web ou encore un lecteur de musique.

Comme toujours, c’est hyper complet. La Touch HD Plus pourrait presque se faire passer pour une tablette tactile !

Lourdeurs et bugs

Mais à l’usage, on s’aperçoit vite qu’il y a quelques lourdeurs. Par exemple, il faut passer par plusieurs menus pour activer le Bluetooth alors que le WiFi dispose de son propre raccourci dans la barre d’action en haut de l’écran. Accéder aux paramètres globaux en pleine lecture oblige ensuite à revenir à l’accueil avant d’ouvrir à nouveau le livre en cours.

Réglages Bluetooth Touch HD Plus

Ce sont les petits détails comme ça qui empêchent la machine lyonnaise d’être parfaite. Surtout que quelques bugs se glissent dans l’ensemble : compteur de page qui devient inactif après un changement d’orientation de l’écran, appui sur le bouton Option qui renvoie vers la page d’accueil au lieu d’ouvrir les-dites options… Rien de bien méchant, mais j’aurais aimé un peu plus d’optimisation sur la partie logicielle.

Une autre question se pose aussi : le suivi. Durant les six derniers mois, j’ai utilisé une liseuse InkPad 3 de la même marque. Elle n’a jamais reçu de mise à jour. Faudra-t-il donc faire avec les quelques bugs existants ou seront-ils gommés à l’avenir ? Difficile à dire…

Lecture

Il faut bien l’avouer, la lecture sur les appareils TEA est toujours un plaisir. Les options sont nombreuses, permettant d’adapter la lecture selon les goûts de chacun. On dénombre ainsi pas moins de 15 polices, dont certaines peuvent s’adapter en gras ou italique. Ajoutez à ça trois réglages de marge et trois d’interlignage. Comme toujours, c’est très complet. Même les boutons physiques sont personnalisables !

La gestion de la bibliothèque est elle aussi exemplaire. Les options de tris ainsi que les filtres sont incroyablement complètes. Avec un peu de préparation des méta-données sous Calibre, vous pourrez obtenir des résultats carrément bluffants : tri par genre, série, auteur… Presque tout est possible avec cette petite liseuse !

TEA Touch HD liseuse réglages police

A côté de ça, on profite sur la Touch HD Plus d’une nouveauté bien pratique : l’ajout du gyroscope. Ce dernier permet de faire pivoter automatiquement l’écran selon l’orientation de la liseuse. Ce système était déjà présent sur la Bookeen Saga et semble maintenant devenir un atout essentiel pour les constructeurs. Ici, il est particulièrement bien exploité, les boutons physiques s’adaptant aussi à l’orientation.

Gyroscope Touch HD Plus

Vous l’aurez compris, la lecture est un vrai plaisir sur la Touch HD Plus. Il est juste dommage que quelques bugs – heureusement sporadiques – viennent parfois s’interposer.

Audio

Rares sont les machines du marché à gérer l’audio, surtout à moins de 150€. TEA impose donc sa Touch HD Plus comme une nouvelle référence dans le domaine. Il faut dire que la Touch HD Brown Edition avait déjà bien ouvert la voie, suivie ensuite par la InkPad 3.

On retrouve donc la possibilité de brancher un casque filaire via l’adaptateur micro-USB vers Jack 3.5 mm fourni dans la boite. Si vous préférez le Bluetooth, pas de problème, il est aussi disponible sur la liseuse lyonnaise. Il n’y a pas plus complet dans cette gamme de prix !

Lecture livres audio TEA Touch HD Plus

Vous pouvez donc écouter vos musiques ou des livres audio sans aucun problème. Quelques extraits sont d’ailleurs fournis dès le premier allumage, aux côtés d’une dizaine d’e-books offerts. De quoi combler les attentes de tous les types de lecteurs numériques.

Cerise sur le gâteau, une synthèse vocal est aussi intégrée à la Touch HD Plus. Elle n’est certes pas aussi agréable à écouter qu’une vraie voix humaine, mais fait malgré tout très bien son travail. Une personne malvoyante pourra donc profiter d’une écoute de ses livres préférés. Là encore, peu de liseuses peuvent se targuer d’un tel niveau de qualité.

Outils de synchronisation

Sans atteindre le niveau des Kindle, la Touch HD Plus offre des outils de synchronisation efficaces. Vous pourrez donc sans difficulté transférer vos ouvrages depuis le PC vers la liseuse, le tout sans fil.

Pour ça, on trouve deux fonctionnalités : Send To PocketBook et Dropbox PocketBook. La première – à l’instar de Send To Kindle – permet d’envoyer par mail un e-book directement dans la mémoire de la liseuse. La seconde passe par Dropbox pour synchroniser en temps réel un dossier contenant vos livres numériques. Si comme moi vous achetez vos livres sur une plateforme tierce, c’est la solution idéale pour les gérer rapidement depuis le PC pour ensuite les avoir en quelques secondes sur la liseuse.

Là encore, TEA va plus loin que beaucoup de concurrents qui ne proposent parfois aucun service de synchronisation. Il ne lui manque que la possibilité de synchroniser l’avancement de la lecture dans un livre pour être vraiment parfaite. Mais là, je chipote !

Lire aussi : Notre guide d’achat pour bien choisir sa liseuse numérique

Formats supportés et magasins en ligne

Comme toutes ses consœurs, la TEA Touch HD Plus est compatible avec de nombreux formats, dont l’audio. En voici la liste :

  • E-Pub
  • PDF
  • FB2
  • TXT
  • DJVU
  • HTML
  • DOCX
  • RTF
  • CHM
  • TCR
  • MOBI
  • MP3
  • M4B

Difficile de faire plus complet !

TEA Touch HD Plus magasin en ligne Cultura

Comme souvent, il faut composer avec les DRM. On doit donc lier un compte Adobe ID pour déverrouiller les ouvrages protégés par cette technologie. Il n’y a cependant aucune obligation. Contrairement à Amazon, TEA ne nous enferme pas dans un seul magasin. Selon le lieu d’achat, la librairie embarquée sera différente. Vous préférez le catalogue Decitre ? Dans ce cas, il suffit d’acheter votre liseuse auprès de cette enseigne. A moins que vous ne préfériez Cultura ? Ou les Furets du Nord ? En tout, vous avez le choix entre 6 catalogues différents, puisque 6 enseignes commercialisent la Touch HD Plus. Un tel vent de liberté fait du bien !

On notera aussi que TEA propose un système de DRM alternatif. Pas besoin d’utiliser de compte Adobe, seul votre mail client suffit. L’utilisation est donc moins lourde qu’avec Adobe, mais on reste néanmoins cantonné à la librairie choisie lors de l’achat. Impossible donc d’envoyer sur un autre compte un livre verrouillé par DRM.

Sinon, vous pouvez faire comme votre serviteur : opter pour une librairie tierce sans DRM comme 7Switch et gérer votre bibliothèque avec le logiciel Calibre. Dans ce cas, adieu les DRM souvent pénalisants pour le lecteur.

Autonomie

Comme toujours, l’autonomie dépend de vos usages. Coupez le WiFi et le Bluetooth, conservez les réglages par défaut et la liseuse vous tiendra probablement plus d’un mois, à raison d’une heure de lecture par jour. Pour ma part, la liseuse a perdu seulement 20% de batterie en une semaine avec les réglages par défaut.

La batterie semble relativement endurante. D’après mes premières impressions, elle semble même plus performante que sur les précédents modèles de la marque. Ce ne sont cependant que des impressions. Une chose est sûre : à moins d’utiliser la liseuse intensivement, elle saura vous accompagner sans soucis plus de trois ou quatre semaines.

Conclusion

Disponible à 149,99€ sur Decitre

Disponible à 149,99€ sur Cultura

Disponible à 158€ chez Boulanger

Pour moins de 150€, la TEA Touch HD Plus est clairement une liseuse incontournable en cette fin d’année 2018.

Elle offre des caractéristiques dignes de modèles bien plus chers comme l’étanchéité ou le bluetooth, ainsi qu’un stockage monstrueux de 16 Go. Ajoutez à ça un écran de très bonne qualité avec un éclairage modifiable à souhait. Et n’oublions le joli design qui fait la part belle à la légèreté ainsi qu’à l’efficacité.

Il ne lui manque pas grand-chose pour obtenir la note de 10/10. Malheureusement, mon expérience durant le test a été émaillée par quelques petits bugs et lourdeurs dans l’interface. L’éclairage m’a aussi déçu avec quelques légères fuites de lumière et un petit manque d’uniformité. Et malgré un stockage imposant, j’aurai bien aimé voir un port micro-SD comme sur les autres productions de la marque.

Ce ne sont que de menus détails, fort heureusement. Il ne reste qu’à espérer que le suivi logiciel sera assuré à l’avenir afin de gommer une partie de ces défauts.

En dehors de ça, vous pouvez clairement foncer : la TEA Touch HD Plus est une liseuse d’excellente qualité qui fera un beau cadeau au pied du sapin de Noël !

Mise à jour 11/12/2018 : après contact, TEA m’a confirmé que diverses mises à jour seraient déployées durant le courant de l’année 2019 sur les liseuses de la marque. Bonne nouvelle, le suivi est donc assuré par la marque !

L'une des meilleures liseuses de 2018 !

9.5 sur 10
Les plus Design / Logiciel très complet / Gestion de l'audio (Bluetooth) / Choix du magasin en ligne / Gyroscope intégré / Eclairage SmartLight très agréable / Stockage monstrueux / Certification IPX7 / Services de synchronisation / Prix Les moins Quelques lourdeurs dans l'interface / Des bugs sporadiques / Pas de port micro-SD / Quelques petites fuites de l'éclairage sur les bords d'écran
le 4 527
-
Article précédentArticle suivant
4 commentaires
  1. Bonjour,
    Je suis novice en liseuse et souhaite en acheter une, avec le TEA touch HD Plus si j’achète des livre au format epub sans DRM sur une boutique comme numilog. Il sera possible de les lires avec cette liseuse?
    Merci

    1. Bonjour,

      Aucun problème pour ajouter des livres e-pub sans DRM, la liseuse les accepte parfaitement. C’est même la solution que je privilégie au quotidien avec cette machine !

  2. Bonjour,
    Les dalles de kindle et des tea ne sont elle pas faites par le même fabricant ? qu’est ce qui expliquerait cette différence au niveau de la dalle ?

    1. Bonjour,
      Les dalles sont en effet produites par Carta. Mais je pense que le problème provient d’un mauvais alignement des LED pour l’éclairage frontal, certaines étant trop hautes par rapport à la dalle. Il s’ensuit donc un éclairage mal réparti. Heureusement, ça reste léger :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *